John Textor lors de la conférence de presse
John Textor lors de la conférence de presse (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

L’OL attend la fumée blanche de la DNCG

Une semaine après que la DNCG a fait le choix d’un sursis à statuer, l’OL est dans l’attente. Le club lyonnais a envoyé les documents demandés et espère une fumée blanche dans les prochaines heures.

Le dialogue a été permanent depuis une semaine. Confronté à une réponse négative de la DNCG après l’oral de mercredi dernier, l’OL n’a depuis plus rompu le dialogue avec le gendarme financier du football français, comme avancé dans les hautes sphères du club. Confronté à un "sursis à statuer", le club lyonnais aurait bien évidemment préféré que toutes les conditions soient réunies il y a une semaine, mais n’a finalement pas été surpris de la décision prise.

John Textor et son équipe s’y attendaient comme confié par le club même si le dossier avait été travaillé depuis des semaines. Mais, avec un nouveau projet et un nouveau budget, il ne fallait pas compter sur la DNCG pour fermer les yeux et valider un nouveau "business plan" bien différent de celui promis par Jean-Michel Aulas au cours de l’année. Le président historique n’est plus là depuis un peu plus d’un mois désormais et John Textor doit convaincre et pas seulement entre Rhône et Saône.

Textor et la DNCG sur la même longueur d'ondes ?

Excusé durant le week-end, le patron d’Eagle Football n’a pas pour autant mis la question de la DNCG de côté. Au sein de la structure multiclubs et de l’OL, les efforts ont été concentrés depuis une semaine pour satisfaire au mieux l’organisme français et ainsi pouvoir voir une fumée blanche sortir et valider cette nouvelle ère qui s’écrit dans la capitale des Gaules. La DNCG était dans l’attente d’éléments complémentaires, ils sont à présent à sa possession. Il n’y a pas de papier concernant la vente de Castello Lukeba, car ce n’est pas dans les plans lyonnais. Du moins, le départ du défenseur central n’est pas une obligation dans le budget présenté mercredi dernier par John Textor.

Au contraire de son prédécesseur, l’Américain ne veut pas vendre pour 70 millions d’euros pour rentrer dans les clous financiers et a donc dû trouver d’autres alternatives. D’après L’Equipe, l’une d’elles serait de faire passer les actifs clubs (Botafogo, Molenbeek et 46% de Crystal Palace) au sein même d’OL Groupe. De quoi permettre une augmentation de capital de près de 300 millions d’euros. Encore une donnée économique de plus à ajouter dans le listing déjà complexe de l'opération rachat de l'OL par Eagle mais qui avait été inscrite dans le document du lancement de l'OPA il y a quelques jours.

Mais, avec la cession de la section féminine à Michele Kang, le budget est bien moins conséquent désormais. En présentant ce qu’il pense être toutes les pièces nécessaires, John Textor espère enfin convaincre. Ne reste dorénavant plus qu’à attendre la bénédiction de la DNCG pour pouvoir se plonger pleinement dans le sportif avec la reprise fixée jeudi 6 juillet.

11 commentaires
  1. Avatar
    Sam - mar 4 Juil 23 à 8 h 24

    Quel bazar !

  2. Juni forever OL
    Juni forever OL - mar 4 Juil 23 à 8 h 34

    "une d’elles serait de faire passer les actifs clubs (Botafogo, Molenbeek et 46% de Crystal Palace) au sein même d’OL Groupe"
    😂

  3. janot06
    janot06 - mar 4 Juil 23 à 8 h 49

    On met tous les ingrédients dans une grande bassine et on brasse le tout... Quelle tambouille !

  4. Avatar
    GodOfVar - mar 4 Juil 23 à 9 h 00

    Tout ce que je vois, c'est qu'il ne veut pas brader le sportif pour le financier, et c'est tout bon pour OL. Il veut garder un équipe compétitive pour retourner en coupe d'Europe et retrouver une manne financière et là carrément on est plus dans la vision d'Aulas de vendre nos meilleurs joueurs pour le budget.
    Et j'ai également l'impression que s'il vend des joueurs (qui veulent partir, il l'avait dit dans ces premières interviews) il n'y aura pas de braderie, il faudra payer le juste prix.
    Il a très bien compris que l'académie fabrique de très bons joueurs et que cela est important pour le coté sportif... et le coté financier. Je ne sais pas si cela va marcher comme il veut, mais il fallait du changement et il me semble qu'il part du bon coté.

  5. Avatar
    Kirua07 - mar 4 Juil 23 à 9 h 19

    Quelqu'un saurait ce que passer les actifs clubs dans OL groupe signifierait concrètement ?
    Je dois bien avouer que je n'arrive pas à comprendre et du coup me faire un avis sur la question...

    1. Avatar
      GoNL - mar 4 Juil 23 à 9 h 27

      Les clubs, dont l’OL, sont en tant qu’entreprises des filiales d’Eagle, avec chacun leurs actifs (stade, joueurs, buvette) et leurs dépenses.
      Dans ce cas les entreprises liées aux clubs vont devenir des filiales d’OL groupe, comme si chaque club allait dépendre de l’OL: ça permet d’utiliser les actifs des autres clubs comme garanties pour la DNCG, ça ne veut pas dire qu’au jour le jour les décisions liées à Botafogo vont être prises à Décines. La structure de direction ne va pas se calquer sur la structure légale.
      Un peu cow boy comme montage

      1. Avatar
        Sebepe - mar 4 Juil 23 à 9 h 39

        c'est exactement ce que je ressens dans ces atermoiements. Autant Aulas était un comptable, autant TExtor a l'air d'avoir envie de parier sur le sportif pour retrouver des rentrées d'argent importantes..
        aulas aurait déjà vendu Lukeba et Faivre pour 25% moins cher que leur "vraie" valeur pour rentrer dans son budget.
        Avec lui le sportif devenait la valeur d'ajustement du comptalbe. Il a toujours fonctionné comme ça (sauf avec Gourcuff et Anderson).
        Textor a l'air de vouloir utiliser le financier pour le sportif. On verra à la reprise s'il a eu raison.

      2. Avatar
        Kirua07 - mar 4 Juil 23 à 10 h 07

        Ok merci !

      3. Avatar
        LinkPretender - mar 4 Juil 23 à 12 h 45

        Qu'il aie raison ou pas, ce sont les ventes (ou pas) et achats de joueurs qui seront les indicateurs de son succès. Par contre nous, supporters, même s'il faut que l'on garde un œil sur la situation économique de notre club, il ne faudra pas jeter la pierre si ces choix tournés vers le sportif ne sont pas à la hauteurs de nos attentes.

        Exemple: si nous réussissons à ramener Pulisic pour 30M mais que la saison est catastrophique de sa part au niveau sportif, j'espère que nous serons assez intelligent pour ne pas blâmer Textor d'avoir essayer de ramener un joueur qui pouvait être notre fer de lance avec Lacazette en attaque et voir plus grand pour les saisons à venir.

        On vient de passer plus de 10 ans à devoir "comprendre" la nécessité de vendre nos meilleurs joueurs tout en ayant du mal à les remplacer qualitativement (je pleurerais Guimares et Paqueta un bon moment ), on voulait un changement de politique qui tourne dans notre sens. Ça serait très stupides de vouloir des effets immédiats et d'en punir celui qui a essayé au premier grain de sable, non ?

  6. Juninho 38
    Juninho Pernambucano - mar 4 Juil 23 à 11 h 37

    C'est une sacré tambouille.
    Même la Dncg doit être perdue dans tous ces montages financiers

    1. Avatar
      olgoneforever - mar 4 Juil 23 à 11 h 53

      Perdue....Pas tant que ça, je pense qu'elle dispose peut-être de différents modes de calculs suivant les différents clubs.....Suivez mon regard vers le sud !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut