Bernard Lacombe

OL : Bernard Lacombe honoré

En plus d'affronter le Stade Rennais pour le compte de la 18e journée de Ligue 1 ce dimanche (17h), l'Olympique Lyonnais va vivre une après-midi particulière avec le départ à la retraite de Bernard Lacombe où beaucoup de ses proches seront présents.

Véritable légende vivante de l'OL avec qui il a tout connu ou presque (joueur, entraîneur, directeur sportif, recruteur et conseiller du président), Bernard Lacombe va définitivement tirer un trait sur son incroyable aventure après 50 ans de bons et loyaux services. Deuxième meilleur buteur de l'histoire du club (149 buts) derrière son idole Fleury Di Nallo (222 buts), son nom restera à jamais gravé dans l'histoire de l'Olympique Lyonnais mais pas que. Avec 38 sélections en équipe de France, "Nanard" a également marqué de son empreinte le football français et notamment lors de la Coupe du Monde 1978 disputée en Argentine où il inscrira le but le plus rapide de l'histoire de la compétition après seulement 38 secondes de jeu. Passé par Saint-Étienne et Bordeaux, le meilleur buteur français du championnat de France (255 buts) va recevoir un hommage à la hauteur de sa carrière.

"Il était un buteur qui n’était pas égoïste"

Ancien grand joueur de l'OL (1969-1983) et coéquipier de Lacombe pendant neuf ans, Serge Chiesa se souvient du joueur qu'il était : "Sur le joueur, il n’y a pas grand-chose à dire, il suffit de voir ses buts. Mais il était un buteur qui n’était pas égoïste, et qui faisait le bonheur de tous ceux qui tournaient autour de lui", juge l'ancien milieu offensif qui n'a pas manqué de souligner les qualités humaines de son ami : "Il est, aussi, la mémoire de l’OL, celui qui a été le lien entre les générations, et qui a fait en sorte que les anciens ne soient pas oubliés quand le club a commencé à gagner. Déjà, quand il était jeune, il connaissait les vieilles histoires de l’OL. C’est lui qui relie tout le monde." Même son de cloche chez Alain Giresse qui a été son coéquipier à Bordeaux ainsi qu'en équipe de France : "Celui-là, c'est un footeux, s'exclame son ami. La sensation, la perception qu'on a du jeu, la compréhension du déplacement... 'Nanard' il regorgeait de ça."

"Il a toujours senti les coups"

Idole de jeunesse de Lacombe, Fleury Di Nallo est toujours aussi impressionné lorsqu'on lui évoque le parcours et la carrière de son ancien poulain à l'OL : "Bernard a toujours été bon dans tout ce qu’il a fait, autant en tant que joueur qu’en tant que recruteur ou directeur sportif. Il a toujours senti les coups. Il était excellent en tant que recruteur, c’est lui qui a ramené les Brésiliens qui ont ensuite fait briller l’OL avec sept titres de champion de France", juge un "petit prince de Gerland" admiratif. En tant que joueur, j’ai des tas de souvenirs de lui à l’OL lorsqu’on a partagé le même vestiaire mais, évidemment, j’étais devant ma télé lorsqu’il a marqué son but contre l’Italie en Coupe du monde en 1978 qui est encore aujourd’hui le but le plus rapide inscrit dans cette compétition. Bernard, c’est juste un phénomène de réussite."

"Quelle chance de t’avoir eu à mes côtés pendant toutes ces années papy"

Si l'ancienne génération est quasiment unanime sur Bernard, la nouvelle l'est tout autant. Arrivée à Lyon en 2004, Cristiano Marques Gomes "Cris", qui sera évidement présent cet après-midi au Parc OL, a tenu à écrire un message personnel sur son compte Instagram à celui qui l'a fait venir au club : "Bernard, tu n’es pas seulement celui qui m’as fait venir à l’OL mais surtout la personne responsable pour ma réussite personnelle et professionnelle en France. Quelle chance de t’avoir eu à mes côtés pendant toutes ces années papy. Je serais avec joie à ce jour au Groupama Stadiu pour célébrer tes plus de 40 années de carrière", a écrit l'ancien défenseur central (2004-2012) actuellement entraîneur de Chasselay.

"Tout Lyon le connaît et le reconnait"

Alors qu'il tiendra probablement un discours très émouvant à son encontre, Jean-Michel Aulas n'oubliera jamais son conseiller et ami qui fait sans aucune contestation possible partie des murs du club et de la ville : "Tout Lyon le connaît et le reconnait. Bernard Lacombe, à l’image de ce qui se fait au Bayern Munich ou au Real Madrid, continuera d’œuvrer en tant que Président de l’Association des anciens joueurs. L’institution OL restera sa maison aussi longtemps qu’il le souhaitera." Avec toutes ces marques de reconnaissances et d'affections, il sera certainement difficile pour Bernard Lacombe de cacher son émotion au moment de fouler la pelouse du Parc OL avec tous ses proches cet après-midi.

4 commentaires
  1. poussin - dim 15 Déc 19 à 15 h 27

    Merci Bernard pour ta belle carrière de footballeur. Merci pour ton soutien inconsidéré pour OL et JMA . On doit rendre à César ce qui est à César et la réussite du club dans les années 2000 , c'est construit depuis les années 80 grâce à ton travail et celui de JMA . Vous êtes l'âme de OL . Après je n'ai pas tout le temps apprécié vos sorties médiatiques misogynes mais vous êtes entier et sans détour, il faut vous prendre comme vous êtes. Donc je vous souhaite une bonne retraite bien méritée , en espérant vous revoir comme invité dans les tribunes pour fêter de belles victoires ou des nouveaux titres .

  2. ol-91 - dim 15 Déc 19 à 16 h 35

    Belle carrière ! Mais qu'est-il aller faire à Saint-Étienne ?

    1. Razik Brikh - dim 15 Déc 19 à 18 h 17

      Car l'OL avait besoin d'argent... une autre époque...

  3. KiffCrocker - dim 15 Déc 19 à 16 h 38

    À part président ou gardien de but, il a eu à peu près occupé tous les postes possibles. Un vrai buteur ce mec. Triste qu'il ait dû aller à Sainté, c'est quelque chose qu'il a mal vécu.
    Il reste aujourd'hui le meilleur buteur de l'histoire du championnat, le 2e du club avec une moyenne de presque 0.6 but par match, une légende !

    Merci M. Lacombe !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut