OL - Caen : quatre conseils pour maîtriser les Normands

L'OL reçoit le Stade Malherbe de Caen, ce vendredi soir (20h45). Le week-end dernier, alors que les Gones ont assuré le spectacle par une leçon de réalisme face à Nancy, les Normands ont renversé Lorient avec le cœur.

Vendredi soir, en ouverture de la deuxième journée de Ligue 1, Caen se déplacera à Lyon avec l'ambition de mettre fin à la série d'invincibilité de l'OL dans son nouveau stade. Si la tâche des Normands s'annonce compliquée, voici quelques conseils pour qu'elle en devienne impossible.

 

Éviter les centres et les corners

Il s'agit surement de la consigne la plus difficile pour l'OL. Car en l'absence de Jérémy Morel et de Christophe Jallet, l'Olympique lyonnais devrait aligner Rafael et Maciej Rybus, tous deux très offensifs. Or les Caennais arrivent à Lyon avec une attaque de géants. Leur meilleur atout, Ivan Santini, mesure 1,9 m quand Ronny Rodelin culmine à 1,92 m. Ainsi, lors de leur dernier match, ils ont chacun marqué sur corner (10 corners pour 2 buts). De plus, leurs coéquipiers ont largement usé des centres pour tenter de les trouver dans l'axe (12 centres la semaine dernière).

Bien terminer la première période

Pour renverser Lorient, les joueurs caennais ont inscrits trois buts, dont deux entre la 30e et la 45e minute. Les réalisations en fin de première mi-temps sont d'ailleurs largement réputées pour faire mal à l'adversaire, chamboulant les projets tactiques juste avant le retour aux vestiaires. Les Lyonnais devront être vigilants à l'approche de la pause, pour ne pas se faire piéger de la même façon que les Merlus.

Ne pas se faire surprendre par les tirs adverses

En un seul match de Ligue 1, Caen a déjà tiré pas moins de 19 fois. Sur toutes ces tentatives, neuf ont trouvé le cadre. Attention donc à ne pas laisser les Caennais en position de frappe, notamment Ivan Santini, qui a cadré cinq de ses six tentatives (83,3 %).

Gripper l'entente Féret - Da Silva

Évoluant avec une défense à cinq, Patrice Garande, l'entraîneur caennais, place Damien Da Silva au centre de celle-ci. À la relance, le Franco-Portugais s'appuie généralement sur le milieu de terrain Julien Féret. A eux deux, ils ont ainsi touché 164 des 592 ballons joués par le Stade Malherbe face à Lorient, soit pas loin de 30 %. En effectuant un pressing haut sur Da Silva, les Lyonnais devraient ainsi forcer les Normands à modifier leur système de construction.

 

2 commentaires
  1. TomLePatron - ven 19 Août 16 à 0 h 07

    Mdr ne pas les laisser centrer. Ne pas les mettre en position de frappe et pas de corner. Enfaite c'est un peu la base xD

    1. SapeCommeJallet - ven 19 Août 16 à 1 h 41

      Ne pas les laissés marquer surtout...c'est vraiment important, espérons que Genesio n'oubliera pas de le souligner XD

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut