(Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

OL : comment Peter Bosz fait jouer ses équipes ?

Nouvel entraîneur de l’OL, Peter Bosz aura pour objectif de redonner un style plus attrayant et affirmé à son équipe, tout en obtenant des résultats. Ben, du compte Twitter Tacompo, nous dresse le portrait du style de jeu des précédentes formations dirigées par le Néerlandais.

« Offensive et attractive ». Voilà comment Peter Bosz a défini sa philosophie de jeu lorsqu’on l’a interrogé à ce sujet au moment de sa première conférence de presse fin mai. Deux mots qui posent les bases d’un renouveau pour l’Olympique lyonnais. Sa venue doit en effet marquer une vraie rupture par rapport à son prédécesseur, Rudi Garcia.

En termes d’approche tactique, les deux techniciens ne sont absolument pas comparables. La différence majeure, le pressing. "Il  (Bosz) réclame une telle intensité. Il va demander beaucoup de choses à ses joueurs, plus qu’un Jürgen Klopp (Liverpool), de construire les attaques, de mettre du mouvement pour créer des surnombres et des décalages dans des zones précises, observe Ben du compte Twitter Tacompo. Il veut un pressing important et à la récupération, d’être capable d’aller vite vers l’avant. Ce sont des efforts colossaux. Forcément, la lucidité et le corps peuvent lâcher. Les temps faibles peuvent être très faibles. Son animation ne lui permet pas de temps de repos. Mais il a peut-être évolué à ce sujet."


Beaucoup de mouvements en attaque


Pour appuyer ses propos, on peut prendre en exemple sa dernière expérience à Leverkusen. Les premiers pas étaient impressionnants, avant de progressivement retomber, notamment à partir de décembre 2020. Mais au-delà de cet aspect physique, Bosz est également un technicien méticuleux. "Sans ballon, son 4-3-3 se transforme souvent en 4-5-1. Les ailiers rejoignent la deuxième ligne, mais il fait presser très souvent en 4-3-3 dans un marquage soit en zone ou bien individuel. En possession, ce système se déforme beaucoup en 3-1-6 ou en 3-2-5 avec un 6 qui décroche pour faire le 3e central ou le latéral qui reste pour participer à la relance, explique Ben. La préparation de l’attaque est très importante pour lui. Le schéma tactique n’a donc pas trop d’intérêt si ce n’est qu’il a besoin d’ailiers qui prennent la profondeur."

Concernant le secteur offensif justement, le coach néerlandais s’appuie notamment sur un mouvement permanent. "Un de ses grands principes, c’est le jeu court, on construit au sol, il y a des circuits de relance très travaillés. S’il y a du jeu long, c’est que l’on a aspiré le bloc adverse, donc on l'a préparé, insiste le créateur de Tacompo. On maîtrise le ballon. Il souhaite une gestion de l’espace très rationnel, toutes les zones sont occupées. Il y a beaucoup de rotations de poste et de jeu sans ballon. Au premier décalage, il faut essayer d’être vertical. Les ailiers et les milieux relayeurs se projettent énormément. »

Défensivement, les équipes de l’ancien entraîneur du Borussia Dortmund peuvent connaître des difficultés, en particulier lorsque la première ligne de pressing est inefficace. "A la perte, il veut récupérer la balle le plus vite possible, mettre beaucoup de pression sur la relance adverse. C’est donc plus complexe quand l’adversaire commence à tenir le ballon, confirme Ben. L’équipe est tellement conditionnée à récupérer vite le cuir, qu’elle a dû mal à défendre de longues possessions. Le bloc se déséquilibre parfois de lui-même."


Un effectif pas forcément taillé pour son style de jeu


Mais pour mettre cette musique en place, Peter Bosz aura besoin d’un effectif taillé pour pratiquer le football qu’il souhaite instaurer. Or, actuellement, il existe des interrogations à plusieurs postes. "Certains joueurs sont très pertinents pour lui, il va savoir les faire briller et progresser. Par contre, il n’a pas d’ailiers à sa disposition. Plusieurs éléments n’ont absolument pas le volume de jeu pour répondre à ses exigences, Karl Toko-Ekambi, je suis également inquiet pour Moussa Dembélé s’il revient, Léo Dubois, Marcelo, énumère le spécialiste tactique. Il va être confronté à la problématique de relancer au sol avec Anthony Lopes, même si peu d’équipes iront presser aussi haut donc a-t-il réellement besoin d’un gardien habile avec ses pieds si seulement 3 ou 4 formations le font ? Il y a un gros travail de recrutement pour lui donner les profils qui correspondent à sa philosophie. Ce qui peut être compliqué vu le marché des transferts de cet été."

Il pourra néanmoins s’appuyer sur des éléments a priori parfaits pour lui comme Maxence Caqueret. Le milieu de terrain, par toutes ses qualités, devrait avoir une place importante dans le nouveau dispositif. "C’est une évidence. Tous les observateurs s’accordent à dire qu’il sera au cœur du projet, mais ce n’est pas le seul. Un Lucas Paquetá ne peut pas être mis en dessous de Caqueret dans son importance. Son profil coche toutes les cases. Il va vraiment je pense s’appuyer sur ces deux joueurs, estime Ben. On peut également citer Bruno Guimarães. Il a moins d’explosivité, mais il sera utile dans la construction et dans l’animation défensive. Il sera peut-être un peu plus en retrait dans la rotation. S’il revient de blessure et qu’il reste, Jeff Reine-Adélaïde peut être important pour Bosz car il sait faire beaucoup de choses sur un terrain. Je mise également sur Sinaly Diomandé, qui est capable de défendre les grands espaces, de jouer en couverture et de progresser avec ballon."


Il peut faire progresser les jeunes


Le tacticien de 57 ans aime faire jouer les jeunes lorsqu’il les estime prêts pour le haut niveau. Certains joueurs pourraient donc bénéficier d’un temps de jeu plus important que la saison passée. "Melvin Bard, Malo Gusto et Rayan Cherki, s'il arrive à faire les courses pour le collectif, auront des opportunités de se montrer, prévoit notre observateur. Cherki est celui pour qui j'ai le plus d'inquiétude paradoxalement alors que son potentiel est infini, mais s'il est à l'écoute et rend son jeu altruiste ça peut être extraordinaire pour lui."

L’objectif sera pour l’OL de retrouver la Ligue des champions. Il ne pourra pas se permettre de se situer une nouvelle fois hors du podium après 38 journées. Au-delà du jeu, Peter Bosz aura donc pour mission d’obtenir des résultats très rapidement. "Ses faiblesses correspondent aux forces de pas mal d’équipes de Ligue 1. Néanmoins, je pense que c’est un entraîneur intelligent. Il devra faire attention à ces choses-là. Je ne suis pas inquiet sur le fait qu’il puisse corriger ça. Je suis optimiste quant à sa capacité à obtenir des résultats à court terme. Franck Haise (Lens) et Niko Kovač (Monaco) ont montré la voie. Lorsque tu as une équipe protagoniste, tu peux t'en sortir au vu du niveau technique du championnat, affirme Ben. Et je pense qu’il peut imposer ça. Il va certainement devoir bricoler, ce sera dur en possession d’avoir une cohérence et une application de ses principes, mais sans ballon, il est capable de le faire." Il aura tout de même le temps pour mettre les choses en place, mais dans le football cela peut également aller très vite du bon ou du mauvais côté, et le Néerlandais le sait très bien.

4 commentaires
  1. JUNi DU 36 - sam 12 Juin 21 à 13 h 26

    Il a un ptit air de José Garcia 😂

  2. Gritup - sam 12 Juin 21 à 15 h 07

    Donc le sujet principal cet été sera : le recrutement d'ailliers.

  3. Ftmo58 - sam 12 Juin 21 à 17 h 39

    En tout cas si Bosz veut faire appliquer ses principes de jeu il faudrait qu'il ait des joueurs sous la mais car comme toutes les années le recrutement de L'OL patine sérieusement au démarrage. Il paraît que L'OL est plein de sous, qu'attend il pour signer des joueurs ? À ma connaissance la seule recrue officielle c'est Da Silva, le reste n'est que blabla et poudre aux yeux.

  4. Juninho Pernambucano - sam 12 Juin 21 à 20 h 31

    ça fait un peu peur , il semble être dans l'utopie la plus totale , les joueurs ne sont pas des chevaux de course.
    S'il veut tout révolutionner à la Sylvinho avec des idées irréalistes , ça ne me rassure pas .

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut