OL : Cris affiche son inquiétude

Alors que l'Olympique lyonnais traverse actuellement une importante crise de résultats, l'ancien défenseur central de l'OL, Cris, ne cache pas son inquiétude à l'heure d'évoquer la suite de la saison.

Une victoire lors des 11 derniers matchs, toutes compétitions confondues. Depuis le 2 Octobre dernier et un succès obtenu sur la pelouse de Leipzig (2-0), l'Olympique lyonnais n'a plus remporté le moindre match. Malgré la récente nomination au poste d'entraîneur de Rudi Garcia, l'OL semble bien incapable de mettre fin à une spirale négative qui dure maintenant depuis plusieurs semaines.

« L'état d'esprit n'est pas au top »

Bien conscient de la gravité de la situation pour son ancien club, l'ancien défenseur central de l'Olympique lyonnais, Cris, ne cache pas ses doutes et pointe du doigt un état d'esprit qu'il juge défaillant : « D'accord, c'est une mauvaise période et l'état d'esprit n'est pas au top. La question est simple vu les défaites actuelles: ont-ils la mentalité pour ressortir de cette période en sachant que c'est une équipe jeune ? » s'est tout d'abord interrogé le « Policier » dans les colonnes du journal L'Equipe avant de conclure : « Est-ce qu'ils se rendent au moins compte de la situation dans laquelle se trouve l'OL, y a t-il une révolte dans le vestiaire ? Je ne sais pas ».

5 commentaires
  1. OL48 - sam 26 Oct 19 à 11 h 51

    Tout le monde est unanime pour dire qu'on est en crise mais qu'on n'a pas de solution miracle pour s'en sortir.
    Et pourquoi on n'a pas de solution? Parce qu'on s'est planté lamentablement dans le recrutement. Pas forcément sur la valeur future des joueurs achetés. On s'est planté surtout sur le valeur opérationnelle immédiate des joueurs achetés. On n'a pris en compte que la plus-value future escomptée en fonction de leur potentiel technique, mais on n'a pas regardé leur personnalité, leur expérience, et leur poids dans un vestiaire.
    Et maintenant, on va se diriger vers la seule solution qui nous reste: acheter au mercato d'hiver les branques que les clubs ne veulent pas conserver ou acheter à un prix prohibitif des joueurs de valeur moyenne. Et comme on ne pourra qu'en acheter que un ou deux et que la saison sera bien avancée, cela ne suffira probablement pas pour rehausser le niveau global suffisamment pour sauver la situation pour cette année.

    1. westkanoute - sam 26 Oct 19 à 12 h 38

      Oui bonne analyse concernant le recrutement,sauf peut-être pour mendes qui j'espère montera en régime en continuant sur sa lancée de sa rentrée en ligue des champions. Effectivement pour lee prochain recrutement on devra chercher d'autres critères que le potentiel du joueur.des joueurs confirmés feraient du bien au groupe et non seulement des joueurs a façonner.

      1. OL48 - sam 26 Oct 19 à 12 h 49

        Mendes, il parle pas un mot de français.
        C'est pas lui qui aidera à motiver les autres dans le vestiaire. Il doit surtout regretter de ne pas être resté à Lille.

  2. Post Hair - sam 26 Oct 19 à 12 h 27

    Cris a entièrement raison : est-ce que les joueurs se rendent compte de la situation de L'OL actuellement ? On dirait que non. Chaque intervention publique est un ramassis de clichés et de pensée toute faite, ou alors de la pensée positive malhonnête pour se mentir à soi-même. Et dans ce marasme de mensonge et de déception on a nommé un entraîneur connu pour chouiner plutôt que d'assumer la vérité. Malheureusement une équipe qui perd contre Saint-Étienne, Nantes, Montpellier et fait nul contre Bordeaux, Amiens, Brest et Dijon mérite à peine sa place en Ligue 1.

    Ça fait mal de se dire que cette équipe est la notre.

    1. Post Hair - sam 26 Oct 19 à 12 h 41

      Et je complète après coup mon commentaire pour ajouter qu'après les purges de Garcia les marseillais sont en train de renaître avec Villas Boas... C'est si difficile que ça D'ARRÊTER LES EXCUSES ou les pseudos prise de conscience ?

      À noter qu'on n'a même pas besoin que les résultats soient flamboyants pour que la sincérité soit la meilleure communication.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut