OL – EA Guingamp : Jimmy Briand, absent de marque

Ce soir, l’Olympique Lyonnais reçoit l’En Avant Guingamp pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. En prévision de leurs chocs du week-end, respectivement à Monaco pour les Rhodaniens et face à Paris pour les Bretons, les deux entraineurs ont décidé de faire tourner leur effectif. Ainsi, l’ancien lyonnais Jimmy Briand, qui jouit toujours d’une belle cote de popularité dans le Rhône, ne foulera pas la pelouse du Parc OL. Un absent de poids pour l’EAG dont il est l’une des pièces maîtresses.

Actuel sixième de Ligue 1, l’En Avant Guingamp est l’une des belles surprises de ce cru 2016-2017. Antoine Kombouaré, arrivé sur le banc breton cet été a parfaitement pris la relève d’un Jocelyn Gourvennec, qui a pérennisé le club dans l’élite française tout en le conduisant en Europa League en 2014-2015. Equipe à la fois très équilibrée et joueuse, Guingamp a notamment donné des maux de tête à l’OL en venant s’imposer le 22 octobre dernier au Parc OL (1-3). Si la performance lyonnaise cette après-midi-là était pour le moins médiocre, il faut aussi souligner la prestation très aboutie des Bretons. Au cœur de ce collectif bien huilée, un homme clé : Jimmy Briand, auteur d'une passe décisive pour Marcus Coco, pour le second but guingampais.

Arrivé la saison dernière dans les Côtes-D’Armor après une saison réussie à Hanovre, le natif de Vitry-sur-Seine s’est de suite intégré. Pas étonnant quand on connait la mentalité exemplaire du joueur. « Il y a un état d’esprit particulier ici. Quand on vient à l’EAG, on connaît les valeurs du club et on y attache beaucoup d’importance. La communion avec le public, que l’on gagne ou que l’on perde, est quelque chose d’unique en France » déclarait-il en début d’année à Goal. Dans un exercice 2015-2016 délicat pour les Bretons, qui ont lutté jusqu’au bout pour obtenir leur maintien (16e finalement), « Jimbo » a pleinement assumé son statut de joueur cadre avec 7 buts marqués pour autant de passes décisives en 35 matchs disputés. Cette saison, le joueur de 31 ans continue sur sa lancée. Avec 4 buts et 3 passes décisives en 16 matchs, il est tout simplement le joueur offensif le plus décisif de son équipe.

Jimmy 90 + 3 : Jamais on oubliera

Décisif, ce n’est pas vraiment le terme qui viendrait en premier à l’esprit des supporters lyonnais pour évoquer celui qui a passé quatre saisons dans la Capitale des Gaules. Avec un bilan global de 34 buts inscrits en 160 sous les couleurs lyonnaises, Briand aura alterné le bon et le moins bon. Parfois décrié pour sa maladresse, l’international français (5 sélections) aura forcé le respect par son état d’esprit, sa volonté et sa persévérance. « J’ai passé quatre années avec des hauts et des bas mais quand je retourne dans la ville ou au club, je suis respecté, on me remercie pour ce que j’ai fait » résumait-il sur Goal.

Mais si Jimbo restera dans les mémoires lyonnaises c’est avant tout grâce à son but décisif, un soir de derby à Geoffroy Guichard, le 10 novembre 2013. Dans une rencontre marquée par la fameuse écharpe attachée par Joël Bats en soutien aux supporters lyonnais interdis de déplacement, Stéphanois et Lyonnais se neutralisent (1-1). Alors qu’il reste une poignée de secondes à jouer, Briand reprend victorieusement de la tête un centre de Yoann Gourcuff et donne la victoire à l’OL (1-2). Un but symbolique en guise de reconnaissance éternelle. A chacun de ses retours au Parc OL, il est ovationné. La saison dernière, le joueur de 31 ans a même eu le droit à sa banderole hommage dans le Virage Sud « Jimmy 90 + 3 : Jamais on oubliera ». Une reconnaissance mutuelle puisque l’on se souvient également de la célébration du joueur une semaine plus tard lors son but face à Saint-Etienne. Après avoir trompé Stéphane Ruffier, il avait accouru vers la caméra la plus proche en montrant les lettres OL avec ses doigts.

Malgré la cote de popularité du joueur au sein de son ancien club, Antoine Kombouaré n’alignera pas son attaquant ce soir sur la pelouse du Parc OL. En effet, au même titre que Bruno Génésio, l’entraîneur kanak a décidé de laisser ses cadres au repos en prévision de la réception du Paris Saint-Germain au Roudourou. Outre Briand, son compère de l’attaque Yannis Salibur est également ménagé tout comme le gardien Karl-Johan Johnsson, le défenseur Fernando Marçal et les milieux de terrain Etienne Didot et Moustapha Diallo. Même si le technicien breton a admis, lors de son point presse d’hier,  venir à Lyon « pour accrocher une qualification » son équipe sera très largement diminuée par ces absences. A l’OL désormais d’assumer son statut de favori et de se qualifier.

2 commentaires
  1. OL-38 - mer 14 Déc 16 à 20 h 16

    Bonsoir à tous,
    Ah Briand aura laisser que de bon souvenir à Lyon.

    1. Naka De Lyon - ven 16 Déc 16 à 10 h 04

      Euh faut pas abuser non plus lol mais on l'oubliera pas c'est sur ,
      pour moi en 1 y a son retourné (un des plus beau buts que j'ai vu en 20 piges a gerland )
      , et en 2 le 90+3 une des plus grosses sensations que j'ai ressenti dans notre derby ( oui il est a nous ^^ )

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut