OL : Genesio analyse la concurrence entre Jallet et Rafael

Cette saison, Christophe Jallet et Rafael se disputent la place de latéral droit à l'OL. Une concurrence saine, qui a permis au premier de conserver son statut de titulaire en équipe de France. Bruno Genesio a expliqué pourquoi il n'y a malgré tout pas de hiérarchie définitive à ce poste.

Suite à sa prolongation de contrat à l'Olympique lyonnais, Christophe Jallet semble accepter la concurrence qu'il mène à Rafael. Celle-ci, équilibrée, a pour conséquence de réduire le temps de jeu des deux joueurs. Ainsi, le français a été titularisé à 18 reprises, contre 15 pour le brésilien. Cela dit, le passage sur le banc de touche de Christophe Jallet ne lui a visiblement pas porté préjudice : "Jallet était exemplaire quand il était remplaçant, précise Bruno Genesio. Il s'investit énormément dans la vie de groupe." En effet, cet investissement est l'une de ses qualités la plus appréciée par le staff lyonnais. Le coach va même plus loin, décrivant l'international français comme "un élément moteur du groupe, sur et en dehors du terrain." Un avantage conjugué à de bonnes performances qui pourraient lui assurer une place de titulaire, mais les événements poussent actuellement les deux hommes à être titularisés à tour de rôle.

Des circonstances qui ne permettent pas d'instaurer une hiérarchie

En conférence de presse, Bruno Genesio a expliqué que certaines circonstances l'ont poussé à effectuer ce turn-over : "Rafael et Christophe Jallet sont en concurrence, mais ce sont surtout les circonstances qui m'ont poussé à titulariser l'un ou l'autre, détaille le technicien lyonnais. Quand Jallet prend son rouge à Lille, cela amène Rafael à être titulaire grâce à ses bonnes prestations (de la 28e à la 31e journée). Mais sa blessure (cheville) permet ensuite à Christophe de reprendre sa place."

Désormais tous deux disponibles à l'occasion de la réception de l'OGC Nice vendredi soir au Parc OL (20h30), le joueur choisi pour débuter la rencontre devra profiter de l'occasion pour s'imposer aux yeux du coach. Et ainsi obtenir un temps de jeu maximal sur les cinq dernières rencontres restant à disputer en Ligue 1.

3 commentaires
  1. -bRoglin- - jeu 14 Avr 16 à 9 h 49

    Bonnes performances??? faut le dire vite..Jallet n'est pas aussi bon que l'an dernier..
    De plus son activité offensive est très stérile, non pas qu'il sache plus centrer, mais que l'on a que Lacazette devant pour recevoir les centres et que ça débouche jamais sur une occasion.

    1. Snoozie - jeu 14 Avr 16 à 10 h 37

      Il n'a pas le même rôle que l'an dernier avec le 4 4 2. Dans un tant qu'il y aura des gones, Jallet explicite un peu son nouveau rôle offensif dans le 4 3 3 : surtout faire des appels dans les couloirs pour libérer de la place pour son ailier (puis éventuellement récupérer le ballon pour recentrer).
      Si Ghezzal a tant de place pour faire de belles percées dans la surface adverse c'est entre autre grâce au travail de Jallet qui se "sacrifie" en fixant la défense.
      Il a un un rôle ingrat, mais il est pour beaucoup dans les bonnes perf' de Ghezzal, et donc des bons résultats de l'OL.
      -
      Puis entre nous, je préfère ça plutôt que les centres imprécis qu'il lancait l'an dernier 😛

      1. janot06 - ven 15 Avr 16 à 10 h 15

        Tout à fait d'accord avec ton analyse concernant le rôle de Jallet cette année 2016.
        Tout au plus , j'ajouterai un bémol sur le fait qu'il laisse un peu trop d'espace à l'attaquant qu'il doit surveiller ; ça a été flagrant à Montpellier et ça aurait pu nous coûter très cher.
        Sera-t-il titulaire ce soir ? Si oui, il devra marquer un peu plus à la culotte son adversaire.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut