Lyon’s French head coach Bruno Genosio looks on during the French L1 football match between Rennes and Lyon at Roazhon Park Stadium in Rennes, western France, on March 13, 2016. AFP PHOTO / DAMIEN MEYER / AFP PHOTO / DAMIEN MEYER

OL : Genesio est-il encore l'homme de la situation ?

L'OL a enregistré samedi dernier face à Guingamp (1-3), sa 8e défaite en 14 matchs. Certains supporters lyonnais demandent la tête de Bruno Genesio. Débat.

Une statistique d'Opta très partagée ces derniers jours sur les réseaux sociaux : Bruno Genesio affiche le plus fort taux de défaites d'un entraîneur de l'OL en Ligue 1 (31%) depuis Raymond Domenech entre 1989 et 1993 (37%). Les détracteurs de Bruno Genesio n'hésitent pas à se faire entendre, notamment sur Twitter. L'occasion d'en débattre, lundi soir, sur le plateau de "Tant qu'il y aura les Gones".

71 commentaires
  1. delgado69 - mar 25 Oct 16 à 14 h 51

    si il arrive pas a trouver la solution il n'est plus l'homme de la situation

  2. TomLePatron - mar 25 Oct 16 à 15 h 12

    Exact, il ne faut pas décharger toute l'incompétence sur Génésio je ne cesse de le répéter. Les joueurs ne font pas le taff nécéssaire a cause d'un problème de mental et c'est difficile à avaler quand on sait qu'ils valent tous des Millions

    1. OLVictory - mar 25 Oct 16 à 16 h 19

      Et donc qu'est-ce que tu pense qu'il faudrait faire ? Rien et attendre encore ?

  3. juni_gone - mar 25 Oct 16 à 15 h 33

    Genesio n'est pas le seul fautif, si le mal se situait juste à son niveau ça ne serait pas un problème. Le hic c'est que ces joueurs gonflés à l'hélium, ont milité l'année passée pour faire sauter Fournier et donner les rennes à B.G, aujourd'hui que peuvent-ils faire militer pour faire sauter Genesio ? Impensable pour cause de crédibilité. Genesio n'est peut être pas le meilleur entraîneur du monde mais il n'est pas le pire. L'année passée il a su tirer le max d'un groupe très moyen, au mental faible,grace à la fibre "paternel", d'entraineur du cru, du centre de formation, aujourd'hui ce levier ne fonctionne plus, pas uniquement à cause du coach, en grande partie à cause des joeurs, encore uns fois d'un niveau très moyen et au mental très faible. Le seul remède est de compenser cette déficience par un excellent technicien, tacticien qui pourra combler les lacunes de ce groupe par sa science du jeu et dans ce domaine BG est trop limité

  4. ol-91 - mar 25 Oct 16 à 15 h 51

    Il semble y avoir des défauts que les supporters soulignent souvent et qui ne sont pas corrigés. Mais ce n'est pas une affaire d'ébéniste qui doit raboter une planche. Il s'agit d'un groupe d'hommes. Nous nous sommes trompés déjà sur le schéma de jeu dont le changement n'a rien apporté de positif, sinon du pire.

  5. Altheos - mar 25 Oct 16 à 16 h 06

    C'est au coach d’insuffler l'envie, la mobilisation.
    C'est lui qui choisit le schéma tactique, qui donne les consignes, qui choisit les joueurs.
    Alors OK, il ne faut pas dédouaner les joueurs de toute responsabilité.
    Mais le capitaine du navire, c'est lui. Si le bateau est en danger, c'est à lui de prendre les bonnes décisions.

    1. juni_gone - mar 25 Oct 16 à 16 h 23

      Le capitaine du navire c'est Aulas, c'est lui qui nomme l'entraineur et le staff, c'est JMA qui au nom d'une guerre stérile ouverte à Vincent Labrune à fait venir des joueurs moyens pour ne pas dire mauvais (NKOULOU,MOREL,.....), de ce fait le capitaine du navire doit sauter, je suis d'accord avec toi mais ça n'est pas celui qu'on croit.....

      1. Altheos - mar 25 Oct 16 à 16 h 29

        Aulas, c'est l'armateur.
        C'est lui qui choisit le matériel et les hommes.
        Au capitaine de se démerder avec ça.

      2. OLVictory - mar 25 Oct 16 à 16 h 29

        Aulas c'est l'armateur et le capitaine en même temps.
        Il a cru qu'il était le mieux placé pour devenir capitaine et il s'est bien planté. Maintenant il est intelligent, il va le comprendre et céder la place.

  6. OLVictory - mar 25 Oct 16 à 16 h 21

    Il faudrait qu'on ait un coach qui soit exigeant sur le recrutement et pas un Genesio qui est d'accord avec tout.

  7. Altheos - mar 25 Oct 16 à 16 h 31

    Génésio a pourtant refusé Adebayor.
    Mais pour autant, il n'a pas titularisé Mateta, Perrin ou Kalulu pendant l'absence conjointe d'Alex et de Cornet.
    Donc soit il prend Adebayor parce qu'il n'a pas confiance dans les "jeunes", soit il fait jouer les jeunes si nécessaire.
    Et là, il n'a rien fait. Le consensus mou du genou.
    Il y a donc un vrai degré d'incompétence dans ces choix.

    1. zikos35 - mar 25 Oct 16 à 16 h 39

      Tu sous-entends que Genesio serait le Hollande du football ?

      1. Altheos - mer 26 Oct 16 à 8 h 31

        Cette analogie est à la mode parmi les supporters de l'OL.
        Ce que je sais, c'est qu'il aurait surement été plus facile pour lui de commencer par entraîner un petit club de L1 ou un club de L2.

    2. OLVictory - mar 25 Oct 16 à 17 h 00

      On est toujours dans les decisions molles ou dans les demi-mesures. C'est le style de l'OL de ces dernières années.

  8. Slaimer - mar 25 Oct 16 à 16 h 37

    Ils connaissent tous Genesio,sont tous amis avec lui impossible d'être objectif.
    Si on ne remarque pas qu'à l'OL on à besoin d'un entraîneur de carrure européenne c'est qu'il y a un soucis.
    PSG=Emery
    Monaco=Jardim
    Nice=Favre
    Om=Garcia
    Ils voient la différence au bout d'un moment ?

  9. Sony07 - mar 25 Oct 16 à 16 h 42

    En cas de crise il est intéressant de se poser la question, mais si la réponse est non, qui prendre ? en milieu de saison il n'est pas facile de trouver un entraîneur de haut niveau et surtout libre. Après cette question on pourrait également la poser pour le président,(c'est souvent le même que le précédent) le conseiller, le chargé de recrutement, le préparateur physique (oups on n'en a plus).
    Pour moi je répondrais non, BG n'est plus l'homme de la situation

  10. zikos35 - mar 25 Oct 16 à 16 h 43

    Vous commencez tous par dire "Bruno c'est mon ami je le connais depuis longtemps"... à partir de là quel est l'intérêt du débat ?

    1. Razik Brikh - mar 25 Oct 16 à 16 h 47

      Perso, ce n'est ni mon ami ni mon ennemi 🙂

  11. ol-91 - mar 25 Oct 16 à 16 h 45

    Je veux bien qu'il y ait une question de mental mais pourquoi exclusivement à l'OL ? Nous avons devant nous chaque semaine des morts-de-faim qu'on réussit à battre uniquement en seconde partie de saison, quand ils sont « rincés ».

    1. OLVictory - mar 25 Oct 16 à 16 h 58

      Ils ne sont pas morts de faim en face, ils font leur job. C'est en comparaison avec nos joueurs qu'ils semblent différents.

      1. zikos35 - mar 25 Oct 16 à 17 h 03

        Oui, Guingamp n'a pas fait le match du siècle... ils ont usé de rigueur tout simplement et attendu qu'on fasse le grand n'importe quoi habituel dés qu'on prend un but, à savoir 9 joueurs devant qui courent dans tous les sens. Dés lors il leur aura suffit de deux contres, à peine joué à fond pour nous enterrer définitivement.

      2. OLVictory - mar 25 Oct 16 à 18 h 15

        La Juve a fait un match très moyen. Le Grrrrrrand Bouffon a fait deux arrêts dans tout le match.
        J'ai regardé Metz Nice et CRS deux équipes ont bien mieux joué que Guingamp.
        Les équipes qui font le match de leur vie contre nous c'est une légende de supporter. Les mecs font leur job, c'est tout.

  12. -bRoglin- - mar 25 Oct 16 à 17 h 07

    Ce qui n'est pas nouveau c'est que les joueurs pro, surtout français, sont des petits branleurs.
    A partir de ce constat, qui est loin d'être nouveau, on fait quoi.?? on subit ou on leur mets dans les pattes une organisations sérieuse qui les mets devant leurs obligations.?? Ou alors on reste avec tonton Génésio et papy Lacombe pour rester confortablement vautré dans la médiocrité et le manque d'exigence.

    1. OLVictory - mar 25 Oct 16 à 17 h 48

      C'est vrai qu'on entend souvent dire que les joueurs qui ne branlent rien dans les clubs de L1 deviennent plus sérieux quand ils arrivent dans un club étranger.
      A qui la faute ? Celle des joueurs ou de l'encadrement qui les laisse faire ce qu'ils veulent ?
      Je pense que la réponse est évidente, leur attitude et leurs efforts dépendent du cadre proposé par le staff et de l'exigence qui leur est demandée en discipline et en quantité de travail à fournir.
      C'est clair que certains entraineurs qu'on subit en L1 doivent se faire marcher sur les pieds. Si l'entraineur n'est pas respecté par ces millionnaires de 20 ans, il n'en tirera rien. La première des choses à faire c'est de mettre un entraineur qui a un palmarès, de le payer au moins autant que les joueurs (c'est malheureusement la seule chose que ces jeunes respectent) et surtout de lui donner les pleins pouvoirs sur la gestion de son groupe.
      Le gentil toutou du président qui est payé trois fois moins qu'eux n'a aucune chance de survie dans un groupe comme le notre. Ou alors il devient leur toutou, c'est confortable pour eux, mais en cas de difficulté ça peut pas les motiver à se faire mal sur le terrain.

      1. vinzenzot972 - mer 26 Oct 16 à 0 h 57

        j ai bien peur que tu a parfaitement raison ....

  13. Minolt - mar 25 Oct 16 à 17 h 18

    Je pense que les dirigeants, les anciens et les joueurs sont d'accord sur un point : Génésio est un bon gars. C'est quelqu'un capable de motiver des joueurs, d'être proche d'eux, généreux, capable de passer du bon temps. Bref c'est l'entraineur-copain, avec qui on a plaisir à boire une bière... euh un café après l'entrainement.
    Mais est-ce qu'on attend seulement ça de lui ? Analysons un peu ce qu'il a fait depuis cet été :
    - JMA fait venir en accord avec Bruno et le staff un préparateur physique de renom. Le gars se barre pour le Réal au bout de 2 semaines *hum*. Le reste du staff assure avoir récupéré de Pintus des méthodes d'entrainement. Premier couac, indépendant de Bruno mais qui a surement eu un impact négatif sur la préparation
    - Des matchs de préparation globalement réussi, en 4-3-3, avec des choix de joueurs plus cohérents que ceux de l'époque Fournier. Mammana rentre en fin de match contre le Benfica; on se met à espérer une grande saison.
    - Match perdu contre le PSG qui laisse entrevoir les difficultés à venir de la saison. Un placement défensif erratique, des joueurs pas concerné, un schéma tactique illisible...
    - 2 premiers matchs de L1 : 2 victoires, 0 buts encaissés et 5 buts de Lacazette, dont un triplé. WOW !! Le 4-3-3 marche bien, mais montre quelques limites défensives. On oublie vite la défaite contre le PSG en TDC.
    - 1er ENORME couac : défaite 4-2 contre Dijon alors qu'on a mené... La défense s'écroule ! Le schéma tactique n'est absolument pas respecté, des erreurs de placement digne de CFA, et un mental qui laisse à désirer. Gonalons pas au niveau.
    - 2e couac : première défaite au POL contre Bordeaux (1-3). Lyon mène tranquillement au début. Et s'écroule en 2e MT. Lacazette revient de blessure et se blesse à la 90e minute. Fekir est indisponible pour se faire nettoyer le genou. 1ère avalanche de blessé. Bref c'est la merde. On en oublie presque la tactique.
    - l'OL se redresse avec une belle victoire contre le Dinamo Zagreb. La défense est décimée par les blessures, Bruno innove et fait un 3-4-1-1 innovant avec Tolisso en 10. Pari fou ? Mais payant !!! Malgré 3 jours de préparation (l'été avec 15 jours de prépa physique et 1 mois de prépa technique et tactique devait être trop court (sic) pour apprendre une 2e tactique...) Tolisso est impérial et l'OL l'emporte 3-0 pour son 1er match de C1.
    Sur ce coup, Genesio a cloué des becs et réussi son pari : il a composé avec son effectif actuel une formation plus cohérente, et qui fonctionne. Que veut le peuple ?
    - Un nul anecdotique à Marseille et une magnifique victoire 5-1 contre Montpellier. La machine redémarre ?
    Et là, PATATRA !!!!!! 5 défaites en 6 matchs...
    - Première défaite indigeante à Nice 2-0 où l'OL est perdu dans son 3-5-2 face au... 3-5-2 de Favre. Pourtant les talents sont meilleurs du côté de l'OL. Problème de motivation ? Les kms parcourus sont les mêmes des 2 équipes. Non, mais au niveau du pressing, des duels, et SURTOUT au niveau de l'animation offensive et du placement défensif, l'OL est aux fraises. On ne se procure quasiment aucune occasion, et Nice manque le 3-0 plus d'une fois.
    - Défaite avec les honneurs contre la Juve, plus forte, mais avec beaucoup de regrets et une discipline tactique inexistante.
    - Défaite délirante contre guingamp à domicile. Avec 1-0 à la MT et une large domination, l'OL arrive à perdre 3-0 en 20 minutes à cause d'erreurs défensives individuelles. Ensuite on se délite. L'équipe se coupe en deux, plus aucune rigueur. Bruno est impuissant.
    On note le retour au 4-3-3 et on retrouve tout ce qui faisait l'OL de l'année passée sou Fournier. Finalement, seule la gueule de la tactique a changée, mais on retrouve les mêmes problèmes continuellement depuis le début de la saison !!

    1. Minolt - mar 25 Oct 16 à 17 h 31

      Quels sont ces problèmes récurrents ? Ils n'ont rien à voir avec la tactique "générale" ! C'est un problème plus spécifique, de préparation, de mise en place de certaines phases de jeu, de philosophie avec et sans ballon. Bref c'est un problème de fond. Et pour moi les seuls responsables de ces problèmes, c'est pas les joueurs; c'est le staff !!!
      - Problème d'alignement et de placement de la défense : ça se travaille !!! Bruno change trop de charnière, il n'y a pas de continuité; la concurrence n'est pas saine car les joueurs changent à chaque match en fonction des performances du match précédent. Il n'y a pas de logique, ni de hiérarchie. Le travail est chaotique. Bruno n'est pas aidé par les blessés qui impliquent une rotation plus grande
      - Problème de 6. Gonalons, à part contre la Juventus, n'a pas fait un seul match correct depuis le début de la saison. Depuis qu'il a été promu capitaine, il ne progresse plus. Il passe ses semaines à répéter dans la presse : "il faut se poser les bonnes questions" "Il faut se remettre en question" "Il faut faire mieux" mais ne passe jamais à l'action. SOuvent mal placé, soit trop haut, soit trop sur les côtés; il doit rester à son poste de sentinelle et ne pas décrocher. Il doit revenir au niveau des défenseurs centraux; comme à l'époque Fournier 4-4-2 losange (la meilleure saison de l'OL de ces 6 dernières années) où Gonalons descendait en dessous de la ligne défensive et les deux centraux écartaient et relançaient, en sachant que Max les couvrait. Son penalty obtenu à Guingamp en position haute ne doit pas faire oublier tous les buts encaissés par ses fautes de placement.
      - Problème d'animation offensive au milieu de terrain. Un des principaux maux de l'OL. On a le ballon, la possession à 60% en moyenne. Mais on fait des passes latérales sans intérêt. On joue en 2, 3 touches. On manque de vitesse. Dommage car dans les derniers mètres on est capable de faire de jolis enchaînements, et le retour au 4-3-3 a permis d'entrevoir contre Guingamp des jeux en triangle rendus impossibles par le 3-5-2.
      - Problème de philosophie de frappe. On frappe pas assez dans le cadre. On tire beaucoup mais on manque d’efficacité. A travailler à l'entrainement.
      Pour moi il ne manque pas beaucoup d'ingrédients pour que la sauce prenne. Mais force est de constater (Razik 😉 que l'on est pas capable de jouer sainement 2 matchs par semaine.
      Il nous faut une vraie structure dirigeante axée sur le sportif, un grand entraîneur et un staff physique et médical plus développé.

    2. Minolt - mar 25 Oct 16 à 17 h 44

      Les réformes à faire selon moi :
      EQUIPE :
      - Enlever le capitanat à Gonalons et le donner à Jallet. Lacazette ou Lopes vice-capitaine. Recadrer son placement ou à défaut, mettre Tousart.
      - Revenir au 4-3-3 mais conserver la même charnière centrale dans la mesure du possible et renforcer le placement défensif.
      - Inculquer une philosophie de jeu au milieu différente, avec un jeu plus transversal et rapide. Why not reculer et contre-attaquer plutôt que de rester aussi haut et de prendre autant de risques. Au moins le temps de reprendre confiance.
      STAFF :
      - La fin de l’ingérence sportive d'Aulas (j'en demande beaucoup à l'intéressé ^^). JMA peut continuer à communiquer sur son équipe sur Twitter, mais doit moins intervenir dans le vestiaire et ne pas commenter les choix des coachs. Enfin, il ne doit plus intervenir dans les choix de joueurs ni dans le mercato.
      - Le départ de Houiller et Lacombe de toute fonction officielle au club.
      - Réorientation du club des anciens de l'OL, qui contiendra Lacombe et Houiller. Le rôle de l'association sera de rassembler les anciens de l'OL souhaitant participer à la vie du club. En contrepartie d'avantages, comme l'accès au President Box et diverses choses, ils fourniront des conseils au club sur le sportif via des réunions mensuelles ou trimestrielles. Leur rôle sera purement consultatif via un rapport et ils n'auront pas de pouvoir de décision au club.
      - La création d'un pôle sportif, avec un DIRECTEUR SPORTIF (Monchi), et un DIRECTEUR DU FOOTBALL (Juninho Pernambucano)
      Le rôle du directeur sportif sera de diriger la cellule de recrutement, composée de Florian Maurice comme coordinateur du recrutement et le développement d'un réseau de scouting professionnel et dense en Europe. Le rôle du directeur du football sera de superviser l’entraîneur principal, et d'intervenir directement dans la gestion de l'équipe, si le besoin s'en fait ressentir. Il fournira également des éléments d'analyse et de tactique au coach principal.
      - Un nouvel entraineur de renom. Ceux qui me tentent : Co Adriaanse, Laurent Blanc, Del Bosque, Guus Hiddink, Roy Hogdson, Van Gaal.

      1. OL48 - mar 25 Oct 16 à 18 h 26

        Il te faut envoyer ton projet au siège de l'OL.
        Les noms proposés peuvent s'argumenter, mais la tendance générale de la réforme tient tout à fait la route.
        Sortons de la consanguinité lyonnaise.
        Professionnalisons le club. Le problème est qu'une telle réforme ne peut se faire qu'en fin de saison et qu'il faut une volonté implacable et je ne vois pas qui pourrait l'imposer à Aulas.

      2. vinzenzot972 - mer 26 Oct 16 à 1 h 11

        THIERRY HENRY !!!!! qui de mieux pour parler a nos sale gosses ? qui pourra ne pas l'écouter? il est passionné , est j'en suis sur très compètent et surtout n'attend que sa !!je sais que vous allez sourrire mais qui ne serais pas motivé par ce gd mr du football ?? apres la question c'est quoi ? a quoi sert un coach? a motivé? et bingo!! voila!!

    3. zikos35 - mer 26 Oct 16 à 8 h 42

      "Je pense que les dirigeants, les anciens et les joueurs sont d’accord sur un point : Génésio est un bon gars. C’est quelqu’un capable de motiver des joueurs, d’être proche d’eux, généreux, capable de passer du bon temps. Bref c’est l’entraineur-copain, avec qui on a plaisir à boire une bière… euh un café après l’entrainement."

      Là tu décris magnifiquement le rôle d'un entraîneur...adjoint. Il est bien là le problème.

  14. butalorsyouarefrench - mar 25 Oct 16 à 17 h 34

    Entre l'arrière qui rate son amorti et fait une mauvaise relance et l'avant qui rate son amorti et ne cadre pas son tir, avec un milieu absent, un gardien à la rue sur les centres aériens, lequel est le plus à blâmer ?
    Les erreurs sont humaines, je pense que les joueurs manquent de confiance en eux, de l'assurance qui permet de prendre des risques et du même coup, d'assumer pleinement leurs erreurs.
    Il faut davantage d'audace, OSER, TENTER et ne pas se cantonner à un jeu somnifère de passes en retrait ou de passes latérales qui n'amèneront jamais rien même si elles permettent individuellement à chaque joueur de se démarquer d'un échec en se disant intérieurement : "ce n'est pas moi, car je donne des ballons propres".
    Eh bien, SI ... C'EST TOI ! car l'échec est tout à fait collectif.
    Des erreurs, type relance de Mapou ou de Diakhaby, il y en aura toujours et il faudra courir pour rattraper le coup, alors plutôt que de jouer avec la peur au ventre, autant prendre des initiatives qui à un moment ou à un autre finiront toujours par payer.
    A mon avis, le problème n'est pas Aulas, ni Genesio, ni Caçapa, ni Baticle, il est dans la tête des joueurs qui possèdent par ailleurs toutes les compétences techniques pour faire de bons résultats.

  15. jeepy - mar 25 Oct 16 à 17 h 53

    Comme je l'ai fait remarquer, Genesio, sur ka touche, est un soectateur bienveillant. On ne bout pas dinner des ordres, replacer les jokers, les booster.... Non, il con temple tranquillement. Il fraudrait qu'il so it ferme... Que les joueurs craignent pour leur titularisation. Pas normal que Raphaël s'arrête alors qu'il vient d'être efface par l'attaquant... Oui á bout de souffle à cause de ses raids en attaque. C'est dommage et deseperant, car pas de solution.

  16. -bRoglin- - mar 25 Oct 16 à 18 h 08

    Belle synthèse ...Merci...
    On est en grande partie d'accord pour dire que le club manque de structuration et surtout de compétence pour peaufiner les schémas tactiques et assoir une autorité qui mettra en confiance les joueurs alignés et muselera ceux sur le banc.
    Enfin, dans tout ça, il manque un élément majeur..LE MERCATO.
    Pour ma part, mon cheval de bataille cet été était le poste de latéral gauche et le remplacement de Umtiti.
    Pour ce qui est du remplacent de Umtiti, j'étais perplexe à 99% sur N'koulou, l'ayant trouvé à chier pendant 2 ans à l'OM. Mais mon entourage pro OM et les 26 ans de N'koulou avaient réussit à me convaincre de l'opération (gros chèque à la signature de 7M€ si j'ai bien lu). Au final, on a une pipe molle en plus chez nous..il remplace à peine mieux Koné.
    Pire selon moi, le poste de latéral gauche..On a déjà 2 latéraux ultra offensif (Jallet et Rafael) et on va prendre un mec ailier gauche....merde..mais faut être con..ou se prendre pour le barça, qui même eux payent régulièrement ces profils ultra offensif.
    J'étais à fond pour Sidibé et je pleur encore plus aujourd'hui...Mais on aurait du s'attacher les services d'un latéral gauche solide et rassurant pour compenser les latéraux droits et le départ de Sam...

    Sans parler ensuite de l'incapacité du club de se débarrasser de ses parasites (Grenier, Valbuena ou Ghezzal partiellement) et le légère oublie de recruter un suppléant à Lacazette qui nous coute les 2 premières défaites qui ont empoisonné notre saison..

    Bref, comme j'attend rien des joueurs eux mêmes (souvent pénible en france en tout cas), j'attend que le club offre autre chose comme encadrement et les mette au pas.

    1. ol-91 - mar 25 Oct 16 à 18 h 45

      Je regrette Bako. Et j'aimerais bien une équipe entière de parasites comme Ghezzal.

  17. ol-91 - mar 25 Oct 16 à 18 h 14

    Un bon milieu est un cœur qui doit battre des deux côtés. En revoyant certains matches, on constate que nos brillants milieux ne sont presque jamais dans le bon tempo. Ils font, de temps à autre, des « coups » comme pour se faire voir (ou s'exciter, on ne sait pas nettement) mais entre cela il y a des lacunes, des portes ouvertes, que dis-je ? des déferlantes vers la défense.

  18. Juni entraineur OL - mar 25 Oct 16 à 18 h 51

    Pour moi, c'est une brêle mais d'un coté, même Favre ou Gardiola n'aurait pas réussi à trouver une charnière défensive !

    1. vinzenzot972 - mer 26 Oct 16 à 1 h 17

      quand tu vois "Paul Baysse" qui a ete laisser libre par les verts ...euh ...si favre arrive a mettre les joueurs dans de bonne condition , enfin je pense

  19. OLVictory - mar 25 Oct 16 à 19 h 42

    Après on peut aussi se demander quelle influence néfaste apporte le président aux joueurs.
    Quand il fait croire aux joueurs qu'ils ont fait un bon match contre la Juve, est-ce que ça leur rend vraiment service ? Est-ce que le message après cette soirée n'a pas porté en lui cette déculottée contre Guingamp ?

  20. jeepy - mar 25 Oct 16 à 19 h 54

    A l'instant sur OL télé, JMA Á dit que Genesio n'était pas responsable et que nous allions avoir le max de points à la fin d'année. Nous avons l'équipe qui a le plus d'occasions (sic) mais il oublie de dire que ces occases il faut les mettre au fond sinon cela ne sert à rien . Mais il est content de son équipe et pense à la qualification en Champions Ligue. Très optimiste le Jean Michel... Puisse t il avoir raison .

    1. OLVictory - mar 25 Oct 16 à 20 h 03

      Tant qu'il racontera des histoires aux joueurs ils ne se remettront pas en cause.

      1. vinzenzot972 - mer 26 Oct 16 à 1 h 46

        ba voila !!

    2. ol-91 - mer 26 Oct 16 à 0 h 04

      Gagner au nombre d'occasions, il suffira de faire changer le règlement.

  21. lolololo - mar 25 Oct 16 à 20 h 23

    je ne crois pas que JMA tienne le même langage en coulisse avec les joueurs.......

    1. OLVictory - mar 25 Oct 16 à 20 h 30

      Ils ne le voient pas tous les jours, mais ils lisent tous les jours la presse. C'est illusoire de croire qu'on peut pratiquer un double discours sans dommages dans les esprits.

  22. lolololo - mar 25 Oct 16 à 20 h 42

    l'interprétation journalistique fait qu' il tient je pense un double discours comme les joueurs d'ailleurs....c 'est un monde franc le foot et sans langue de bois c'est bien connu......;)