(Photo by Sylvain THOMAS / AFP

OL : Govou et Puydebois appellent à l'union sacrée

Dans l'émission « Tant qu’il y aura des Gones », mardi dernier, Sidney Govou et Nicolas Puydebois sont revenus sur le contexte hostile à Rudi Garcia depuis son arrivée au club, et ont cherché des solutions pour le bien de l'institution.

Un mois après l'arrivée de Rudi Garcia au poste d’entraîneur de l'Olympique lyonnais, certains supporteurs semblent avoir toujours du mal à digérer cette décision. Sidney Govou le voit comme « un délit de sale gueule parce qu’il a entraîné à Marseille et qu’il a dit du mal de l’OL quand il y était ». Mais l'ancien joueur de l'OL ne comprend pas complètement cette hostilité, puisque « pour ne pas que ça arrive, il ne faudrait prendre que des entraîneurs du cru. (...) Le contexte Olympique lyonnais signifierait qu’il ne faudrait que des gens d’ici, mais à un moment donné, tu es obligé d’évoluer, car tu n’auras pas toujours quelqu’un sous la main de suffisamment compétent ».

Même problématique avec Laurent Blanc ?

Alors que de nombreux supporteurs espéraient voir arriver Laurent Blanc à la tête de l'OL, Sidney Govou rappelle que lui aussi « a bien dû dire de mauvaises choses sur l’OL quand il était à Paris. (...) Ce débat sur le fait qu’il ait critiqué le club, je ne peux pas l’entendre, c’est ridicule. Il va faire son boulot du mieux possible ».

Rudi Garcia, "un très bon entraîneur"

D'après l'ancien numéro 14 de l'OL, « Rudi Garcia est un très bon entraîneur, même pour le contexte lyonnais. Quand on est un bon entraîneur, on l'est partout ». Même son de cloche pour notre consultant Nicolas Puydebois, qui rajoute que la causerie de l’entraîneur à la mi-temps du match à Marseille l'a convaincu : « Ça montre qu’il est investi et qu’il veut réussir. Il ne triche pas. Le discours est bon. (...) On ne va pas changer d'entraîneur tous les six mois. Il va falloir le laisser travailler et lui laisser du temps ».

https://www.dailymotion.com/video/x7nwnfp

Responsabiliser les joueurs

Nicolas Puydebois souhaite surtout mettre les joueurs devant leurs responsabilités : « Sous Bruno Genesio, ça a été très compliqué, très conflictuel avec les supporteurs. Le dénominateur commun de toutes ces périodes est le groupe de joueurs. Beaucoup étaient déjà là trois ans en arrière et sont encore là aujourd’hui. Il faudrait peut-être se tourner un peu plus vers eux plutôt que vers les techniciens et l’organigramme du club, qui essayent de mettre des choses cohérentes en place ».

Le message est clair : joueurs, staff, dirigeants et supporteurs devront tous aller dans le même sens pour que l'OL retrouve son véritable niveau.

4 commentaires
  1. Hiro Nakamura - dim 17 Nov 19 à 20 h 49

    D'accord en partie avec les propos de Sid et Nico. Dire qu'il faut arrêter de reprocher à Rudi Garcia son passé marseillais et ses déclarations sur l'OL, ça me parait évident. Je foot d'aujourd'hui est bien trop cynique pour qu'on s'attache encore à ce type de considérations.

    Je l'avais déjà dit lorsqu'il est arrivé mais si un jour, un entraîneur de St-Etienne tape dans l’œil de l'état major lyonnais, vous pouvez être sûrs qu'il signera au club. On peut le déplorer mais c'est comme ça. A l'étranger il y a beaucoup de supporteurs qui ont avalé des couleuvres, même dans les grands clubs. Sarri qui débarque à la Juve après avoir craché sur le club lorsqu'il était à Naples, Conte le turinois qui devient l’entraîneur de l'Inter, le grand rival historique. Leonardo qui a entraîné ce même club, alors qu'il est complètement estampillé Milan AC, c'était pas mal non plus. Quant aux joueurs, là on ne compte plus les exemples. C'est comme ça, à l'image de notre société.

    Là où je suis beaucoup moins convaincu, c'est lorsque Sid nous dit que Rudi Garcia est un très bon entraîneur. Lorsqu'on regarde son parcours, il y a de bonnes choses mais aussi de très mauvaises. Pour moi, c'est un coach capable de créer une grosse synergie. Il a ce côté communiquant, séducteur qui peut lui permettre de se mettre tout le monde dans la poche et de créer une dynamique de groupe très forte.

    Avec lui, l'aventure peut être belle durant un ou deux ans. Il peut réussir des coups comme le doublé à Lille, la grosse série avec la Roma ou la finale d'EL avec l'OM. Par contre, construire sur la durée, faire progresser les joueurs techniquement et mentalement, gagner une bataille tactique, j'y crois beaucoup moins. On le voit dans les gros matchs, contre des concurrents directs en championnat ou en LdC, son pourcentage de victoire est faible, très faible même.

    Alors OK il est "investi", comme le dit Nico, il met tout son cœur à l'ouvrage...mais ça c'est le minimum. Les supporteurs lyonnais attendent autre chose depuis des années, ils veulent retrouver une équipe de la trempe de celle que l'on pensait capable de remporter la LdC. Ils veulent un coach de la trempe de Gérard Houllier. On peut toujours critiquer, dire que c'est une mentalité d'enfants gâtés ou je ne sais quoi mais les faits sont là, c'est ce que la majorité des gens attend.

    Il y a même un tel ras le bol qu'on ne pourra, je pense, pas forcer les choses. Faire l'union sacrée le temps que l'OL retrouve son rang, oui c'est possible. Par contre, demander aux gens de croire en Rudi Garcia et de voir en lui le coach capable de nous faire passer un cap, c'est demander l'impossible. Nico dit qu'on ne peut pas se permettre de changer de coach tout les six mois...mais à quoi bon le garder si c'est pour être frustré à la fin ?

    Perso j'estime qu'il ne faudra pas s'en priver. Si à la fin de la saison, il y a une opportunité de dingue à saisir, exit Garcia et peu importe depuis combien de temps il est là. Je ne dis pas qu'il faudra forcément le virer à la fin de la saison mais il ne faudra pas non plus reproduire la même erreur qu'avec Genesio, qui a surfé sur ses six premiers mois où il est parvenu à redresser l'équipe mais qui n'a rien fait de très satisfaisant durant les trois années suivantes.

    Et puis, il n'est pas à exclure que la mayonnaise ne prenne pas du tout et qu'il s'avère incapable de redresser l'équipe. Si tel est le cas on fait quoi ? L'an dernier le Real, malgré son statut de meilleur club du monde, ne s'est pas privé pour dégager deux coachs, Lopetegui et Solari. Ils ont senti qu'ils allaient dans le mur, ils ont dit stop. En cas de force majeur, nous devrons faire exactement la même chose !

    1. Valbranque - lun 18 Nov 19 à 11 h 39

      Je ne suis pas sûr qu'il soit judicieux de comparer le Real avec l'OL pour ce qui est du changement d'entraîneurs. Le Real n'a quasiment qu'à claquer des doigts pour faire venir à peu près n'importe quelle personne. Ils ont l'argent pour le faire et surtout la renommée.
      A l'OL désormais il faut quasiement faire des pieds et de mains pour faire venir quelqu'un d'intéressant. Depuis Houllier, Garcia est le premier coach disposant d'un palamarès qui tienne à peu près la route. Est-ce qu'il fait l'affaire à l'OL. Seul le temps nous le dira mais il est vraiment trop tôt pour le dire. Peut-être avait-il besoin d'un cadre et d'une direction telle que celle dont on dispose à l'OL pour s'assagir un peu. A l'OM il y avait de quoi partir en sucette pour n'importe quel entraîneur. D'ailleur on verra combien de temps tiendra Villas-Boas avant que les choses ne tournent au vinaigre.

      1. Sebepe - mar 19 Nov 19 à 11 h 40

        "Depuis Houllier, Garcia est le premier coach disposant d’un palamarès qui tienne à peu près la route." Tu oublies Puel qui arrivait avec une belle expérience monégasque avec un titre et un beau parcours en LDC, etc.
        sur le papier il faisait rever. En réalité il n'a jamais pu s'adapter.

  2. Juninho Pernambucano - mar 19 Nov 19 à 12 h 13

    Il faut tourner la page et avancer .
    Garcia est la et on ne va pas en effet changer de coach tous les 6 mois , il faut le laisser travailler plus sereinement .

    Je ne suis pas non plus convaincu que ce soit un grand tacticien , mais souvenons nous les coachs qu'on a eu depuis Houiller .

    En 2011 , l'OL venait de perdre pour la cinquième fois face à Rennes avant un rv important avec l'Ajax , et elle s'était ramassé .

    Le grand coach ayant remporté des titres on ne l'a pas mais au moins Rudi à de l'expérience et il s'adapte vite à l'OL je trouve .

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut