OL - Guingamp : trois raisons de se méfier des Bretons

L'Olympique lyonnais reçoit l'En Avant Guingamp ce dimanche (21h). Bruno Genesio l'a qualifié de match piège. Voici trois raisons de se méfier de l'EAG.

Ils font des résultats contre les équipes de haut de tableau

L'OL a remporté le match aller en terre bretonne grâce à un but de Claudio Beauvue (0 - 1). Mais Guingamp a régulièrement embêté les grosses écuries et les bien classés, cette saison. Contre l'Olympique de Marseille, les Bretons ont pris quatre points avec une victoire et un match nul. Face à l'AS Monaco, les hommes de Jocelyn Gourvennec ont égalisé trois fois pour arracher le match nul (3 - 3). Les Guingampais ont tenu le match nul à deux reprises face à Angers et a également battu l'OGC Nice dans son Allianz Riviera.

C'est une bonne équipe dans le jeu aérien

En Ligue 1, l'OL ne s'illustre pas par ses qualités défensives sur coups de pied arrêtés. Les adversaires du club rhodanien ont inscrit huit buts sur ces phases de jeu, cette saison, et ont marqué six buts de la tête, soit 22% des buts encaissés par l'OL. A l'inverse, l'En Avant Guingamp a marqué à six reprises sur coups de pied arrêtés. Huit, si l'on ajoute leurs deux penalties. Ils ont trouvé le chemin des filets cinq fois de la tête. Avec Jimmy Briand et Sloan Privat, les Guingampais peuvent être dangereux dans les airs.

Parce que Guingamp est en danger

Les Bretons n'ont pas grand-chose à perdre. Seizièmes à l'heure actuelle, ils ne comptent que trois points d'avance sur le Gazélec Ajaccio, premier relégable. Guingamp ne vient pas à Lyon pour faire le jeu. Jocelyn Gourvennec a mis en place une équipe efficace en contre-attaque, qui a souffert d'avoir perdu Claudio Beauvue et Christophe Mandanne, ses deux attaquants, l'été dernier. Mais les joueurs offensifs bretons peuvent faire mal à l'OL avec leur vitesse. Les Lyonnais ont souvent eu du mal à trouver la faille contre des équipes bien regroupées, cette saison. C'est pourtant ce qui les attend.

1 commentaire
  1. ol-91 - dim 6 Mar 16 à 16 h 15

    Il n'y a qu'une seule vraie raison : ils sont près de la relégation. Mais une raison de réagir pour l'OL : nous sommes encore près de la relégation du podium.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut