Le président Jean Aulas / ©PHOTOPQR/LE PROGRES/Stephane Guiochon –

OL - Jean-Michel Aulas : "Je constate qu'on a galvaudé le match"

Malgré la victoire 2 buts à 1 à domicile face à Bastia, Bruno Genesio est apparu très en colère contre ses joueurs, notamment sur le plan de l'état d'esprit. Jean-Michel Aulas analyse également la victoire de son équipe, et reste satisfait de la bonne semaine lyonnaise sur le plan mathématique.

Olympique-et-lyonnais.com : Bruno Genesio était remonté contre ses joueurs malgré la victoire, est-ce votre cas également ? 

Jean-Michel Aulas : On a pris les trois points en n'ayant pas une bonne attitude tout au long du match, et Bruno était très déçu de ses joueurs. Maintenant, si on fait le bilan, il fallait gagner à Toulouse, ils l'ont fait, on devait ne pas perdre à Turin, ils l'ont fait, on devait gagner ce soir face à Bastia, ils l'ont fait. Je n'avais pas précisé cela aux joueurs, mais je voulais également qu'ils soignent le goal average lorsque cela était possible. Ce soir ils auraient du montrer autre chose, prendre du plaisir sur le terrain, au lieu de ça ils ont déçu Bruno et la réaction des supporters se comprend totalement. Après, le président retiendra qu'on est en ligne avec notre objectif de finale en Ligue des champions face à Séville, et que nous remontons petit à petit le classement en championnat.

Votre entraîneur parlait d'immaturité du groupe ce soir, partagez-vous cette déclaration ? 

Je lui laisse l'analyse psychologique de ses joueurs. Je constate qu'on a galvaudé le match. Ce qui est vrai, c'est qu'on a eu plusieurs occasions très nettes de marquer, il faut garder la victoire en tête et la bonne dernière semaine que nous venons de réaliser.

L'OL est en danger pour la suite de la saison ? 

Il y a toujours un danger. Lorsqu'on joue mal et qu'on perd, il y a un danger que cela se renouvelle. Lorsqu'on joue mal et que l'on gagne, je préfère cette situation, car nous savons ce qu'il faut corriger pour gagner en jouant bien. Ce soir, il manquait l'efficacité devant le but.

L'entraîneur de Bastia vous a déjà donné rendez-vous au match retour, avec des mots plutôt menaçants... 

On va mettre ça sur le plan de l'énervement, les Corses sont nos amis dans la vie. Il m'étonnerait fort qu'on lui laisse reproduire des intentions qui ne sont pas bonnes, de la même manière qu'il m'arrive de dire parfois des choses sous le coup de l'énervement.

26 commentaires
  1. BENO - dim 6 Nov 16 à 10 h 00

    je pense que nos joueurs n'avaient plus rien dans les chaussettes en 2eme mi temps
    ensuite jouer à 11 contre 9 çà a quelque chose de "malsain" surtout quand on voit les exclusions...on n'est pas des guerriers, on aime bien le beau jeu quitte à ne pas gagner ! et puis mettre une branlée à Bastia c'est s'exposer à un match retour de tous les dangers...
    la trève va faire du bien surtout à nous les supporters !!!

  2. OL48 - dim 6 Nov 16 à 10 h 12

    Il ne manquait pas que de l'efficacité devant le but. C'est beaucoup trop réducteur.
    Il manquait une ligne de jeu et une cohésion de groupe.
    Aulas a tort de s'en tenir au simple aspect comptable de la semaine. J'ai bien peur que les semaines se suivent et ne se ressemblent pas.

  3. Tempo - dim 6 Nov 16 à 11 h 19

    La seconde place de la saison dernière a été totalement néfaste dans le jugement de Jean Michel Aulas vis-à-vis de son équipe.
    En terminant second... mais avec seulement 65 points... Jean Michel Aulas a certainement pensé qu'avec son groupe, dans le championnat de France, il n'y avait pas de soucis pour terminer dans les trois premiers en Mai 2017.
    Ainsi malgré ses belles déclarations, toutes les bonnes idées ont fait pschitt.
    - On va prendre un préparateur physique expérimenté... ce dernier hélas part MAIS il n'est pas remplacé.
    - On parle d'un directeur technique nouveau avec son carnet relationnel... et l'on connait la suite avec l'arrivée de G. Houiller qui est ni une nouveauté ni l'ami de Bernard Lacombe et de plus à mi-temps avec ses problèmes de santé.
    - L'on parle d'un attaquant et de joueurs internationaux. Le club se focalise sur Hatem Ben Arfa pendant des semaines. Seulement à partir du moment où se dernier signe au PSG, nous n'entendons plus parlé de la nécessité de prendre en attaquant expérimenté. Comme si ce besoin finalement n'existait plus.
    - On parle d'aider F. Maurice mais rien ne se passe.
    ... et depuis des années l'on dit, redit, reredit, rerererererererereredit qu'à Lyon l'on ne veut pas devenir l'Athletic Bilbao (joueurs nés ou formés dans un club basque) avec des joueurs formés à Lyon car notamment ils manquent vraiment des leaders et certains profils. L'on ne semble pas avoir la compétence pour créer ce type de joueurs leaders dans notre centre de formation. Si en plus l'on met un entraîneur copain l'on voit vite le résultat sur le terrain.
    Jallet aurait pu devenir éventuellement un leader mais il n'est pas lyonnais donc l'on ne le met pas en avant... et cette année le club a accepté sa prise d'une année sabbatique sans penser à le remplacer...

  4. Juni entraineur OL - dim 6 Nov 16 à 12 h 48

    Mouais, les 3 points, c'est l'essentiel.
    On fait malgré tout une assez bonne première mi-temps malgré les occas ratées, Cornet est a coté de ses pompes en ce moment !
    La 2ème mi temps indigne mais bon, on verra la suite dans 15 jours.
    Wait and see !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    1. Altheos - dim 6 Nov 16 à 13 h 10

      Cornet, il défend et il se donne.
      Fékir, il ne fait rien pour l'équipe et en plus il foire tous ces ballons. La honte en ce moment, c'est lui !

  5. Gones2wano - dim 6 Nov 16 à 12 h 54

    Cette année avec le même coach chelsea est monstrueux
    Liverpool autant
    City autant
    Le coach est un élément primordiale dans un club, genesio n'a pas les épaules mais on va s'entêter
    Notre effectif je le redis est très bon malgré son manque en ARG, le podium est le minimum et le titre comme je le prédisait est ( était ) largement prenable hein @olvictory tu te foutait de ma gueule quand je l'ai écrit
    Là si on continue on va couler, il n'y aucun impact de Genesio sur l'animation de notre équipe, il navigue à vue, exemple après notre victoire contre Zagreb il déclare que le 3-5-2 est le meilleur système pour l'équipe et même lorsqu'il y aurait plus de blessure, c'était insupportable car pk ne pas l'avoir travaillé pdt la préparation.... mais là nouveau rebondissements il déclare après la juve que le 3-5-2 était ponctuel c'était dû au blessé!!!
    Il change d'avis comme de culotte, sans oublier que pdt la prépa il déclarait que le 4-3-3 est le meilleur système et qu'on intégra nabil à ce système
    C'est au jour le jour ce type
    Genesio c'est typique entraîneur L1, cette année des coach ultra mauvais encensé pour nada sont à l'agonie, la mascarade ne dure pas plus de 3 à 4 saison, exemple : antonetti,girard
    Chaque année les imposture de coach de l1 son démasqué, auparavant il ya eu les Perrin,le guen,lacombe, baup, gillot, correa.... tous décrit comme bon coach à une période donnés mais la vérité éclaté à chaque fois
    Bientôt le tour à Genesio,kombouare,dupraz
    Arreton il faut le virer vite, il ya encore le titre a prendre, Nice je pense s'écroulera, le psg est faible, Monaco eux c'est du lourd
    Une final de league europa j'y crois mais faut arrêter avec bruno

    1. Altheos - dim 6 Nov 16 à 13 h 12

      Chelsea joue avec 3 défenseurs centraux pourtant 😉

  6. OLVictory - dim 6 Nov 16 à 12 h 57

    Je pense que les joueurs ne vont rien comprendre à ces déclarations. ca fait deux mois qu'on leur ment en leur disant qu'ils jouent bien et qu'ils ont juste de la malchance et là ils font pareil mais en gagnant et on les enfonce. Désastreuse communication.

  7. Gones2wano - dim 6 Nov 16 à 12 h 59

    A oui dans ma liste j'ai oublié gourvenec présentait comme un futur coach mdrrr fournier avait eu le même compliments
    On est le pays où domenech à été soutenu est maintenu 6ans à la tête de la sélection national

  8. bol26 - dim 6 Nov 16 à 13 h 10

    La différence entre Bordeaux Turin et Bastia ... c'est la motivation
    A Bordeaux et Turin on est rentré sur le terrain en ayant à priori un match perdu (qualité de l'opposition et match à l'extérieur) ... donc on s'est DEFONCE
    Contre Bastia, l'équipe est rentrée sur le terrain pour soigner le goal average ... le match étant déjà gagné dans la tête des joueurs ... donc on a joué "PEPERE"
    Je ne pense pas que l'age des joueurs soit une excuse.
    Par contre le manque de réussite et la confiance OUI
    et si les attaquants errent comme des âmes en peine, c'est toujours pour moi du à l'absence d'un N°10 ... que Darder n'est que rarement ... vivement le retour de GRENIER !!
    La confiance et les résultats c'est exactement le contraire de Nice ... le dernier Nice - Nantes en est l'illustration ... les tirs et les occaz pour Nantes et la victoire pour Nice 4-1 !!!
    Et en parlant de Nice qui caracole en tête après 11 journées, il faut savoir qu'ils n'ont joué que 4 fois à l'extérieur ... à Nancy Metz Montpellier et Angers ... pas spécialement des cadors de la L1 !!!!

  9. OLVictory - dim 6 Nov 16 à 14 h 41

    C'est quoi ce delire avec le calendrier de L1 ?

  10. ol-91 - dim 6 Nov 16 à 16 h 54

    Je viens de finir ma boîte de mouchoirs. Quand l'équipe est défaite parce qu'elle a très mal joué, on se dit qu'elle gagnera à un prochain match, en jouant mieux. Mais quand on gagne en jouant mal, on peut craindre qu'elle ne puisse plus gagner proprement un match, et que la défaite ne sera plus jamais très loin. Cinq minutes de plus sur le match d'hier, on est punis par un match nul... Au mieux.

  11. Tempo - dim 6 Nov 16 à 16 h 54

    Beeeeen
    Lorsque derrière un clavier je donne un commentaire en quelques lignes seulement, forcement l'on grossit les traits donc en exagérant. Maintenant au sujet de Aulas et de sa structure je ne suis pas complètement d'accord. Le président de l'OL est un véritable CEO. Il doit donc occuper son job de CEO et c'est déjà extrêmement complexe et un vrai métier largement à temps plein. Comme dans un groupe industriel qui dispose d'un budget de plus de 200 M€ il doit faire confiance, donner de l'oxygène à ses salariés et parfaitement définir dans son organigramme les objectifs, les missions de l'ensemble de ses collaborateurs.
    Si Lyon avait un véritable directeur technique, lorsque hélas Pintus démissionne, ce que je reconnais n'était pas prévu comme toute démission, et bien Aulas aurait dû rester à l'écart mais demander/exiger à ses collaborateurs de trouver un plan B avec une date finale. Pintus a annoncé son départ lorsque l'équipe allait partir à Tignes. N'y avait-il pas depuis Juin une alternance?
    Pour la gestion financière, oui Aulas assure encore et toujours mais ce n'est pas son rôle et cela explique certaines erreurs (qui pourraient permettre d'optimiser les plus de 220 M€ de budget). Lui il est président et c'est un métier extrêmement complexe à temps plein... un club proche de Lyon a même deux présidents!
    Un véritable directeur financier doit avoir l'expérience, les compétences et tout ce qu'il faut pour justement s'occuper de ce secteur.
    A Lyon l'organigramme ce n'est pas un râteau, ni une pyramide mais une forme d'étoile avec Aulas au centre qui s'occupe absolument de tout, de la communication, du marketing, des clients, des finances, des achats, du management, des relations avec la région/ville/Lyon (et même de son aéroport! et de l'occupation de Gerland!), du sportif (recrutement,...), des contrats, des actionnaires, des ressources humaines,... du naming, du parc OL, de ICMI, de Civitas, de..., du foot féminin à Lyon, et au niveau national de la ligue et des droits tv et même membre au niveau Européen de l'ECA (European Club Association). Bref à son départ il faudra combien de personnes pour le remplacer?

    1. OLVictory - dim 6 Nov 16 à 18 h 09

      Je crois que c'est un peu différent. Côté administratif, financier, marketing, DSI, billeterie, Aulas délègue sans problème apparent les responsabilités à ses collaborateurs.
      Il n'y a que pour le sportif où il fait différemment et pour la com' dans une moindre mesure.

    2. janot06 - dim 6 Nov 16 à 19 h 07

      Je partage entièrement ton point de vue.
      Je mesure la chance d'avoir un président tel que Aulas, que beaucoup ici dénigre pour un oui ou un non et j'ai toujours dit que les véritables problèmes viendront quand il cédera le manche, encore que je suis au fond de moi convaincu qu'il saura bien choisir son successeur.
      Ce que l'on peut lui reprocher n'est rien à côté du travail qu'il accomplit.
      C'est lui faire injure que de penser qu'il ne voit pas ce qui cloche dans son équipe ou ce qui n'est pas encore au point dans le club.
      Encore une fois, la critique est facile, l'art est difficile et tous les bailleurs de conseils ne sont pas les décideurs ni ne sont au courant de ce qui se passe réellement en interne.

  12. jeepy - dim 6 Nov 16 à 17 h 52

    Il faudrait que JMA voit Alain Afflelou ou les frères Lissac...' Son équipe n'a rien d'une équipe, c'est un ramassis de joueurs qui ne jouent que pour leur petite personne en oubliant les règles fondamentales de la solidarité. Les stars oublient que sans les autres équipiers elles ne sont rien... Leur talent existe c'est vrai, mais ils ne doivent pas abuser et jouer également pour les autres. Lorsque cela sera entrer dans leur gros melons, l'équipe pourra prétendre à un autre spectacle que celui, affligeant, d'hier soir. Il faut donc se rendre à l'évidence de la nullité, non pardon, de la faiblesse de notre équipe. À corriger d'urgence avant d'autres déboires.

  13. Tempo - dim 6 Nov 16 à 18 h 24

    Le LOU vient de gagner Toulon.
    Le LOU vient d'annoncer qu'ils seront à Gerland fin Janvier 2017 et que le stade de Gerland aura le nom de Matmut Stadium.
    Egalement deux internationaux de Bègles Bordeaux et un du Racing 92 ont donné leur accord pour venir à Lyon la saison prochaine.
    Pour la com de Aulas... L'on n'entend que lui (radio, tv, presse, twitter,... à croire que son objectif ultime serait d'avoir sa marionnette aux guignols.
    Marketing, c'est lui qui va en Chine, dans les pays du Golf, organise des déplacements en Corée et autres pour ce fameux marketing. Le naming il se bat.

    1. OLVictory - dim 6 Nov 16 à 19 h 05

      Pour le LOU c'est pas aussi facile. Ils ont battus une équipe bis de Toulon, voire équipe ter. Et ils sont à 4 pts des relégables. Ils ont fait un bout de chemin mais rien n'est gagné.
      Leur opération de naming est énorme en revanche. 2 M par an pendant 10 ans c'est magnifique, ça représente 10% de leur budget actuel.
      A comparer avec les 2,7 M€ pour l'OM et aux 1.9 M du MATMUT Atlantique qui confirment qu'Olivier Ginon est autrement meilleur en négo que les mafieux aillés et même que les bordelais.
      ---
      Autrement en parlant de naming, Fiducial vient de faire une énième acquisition d'entreprise, IGUANE. Cette bestiole est spécialisé dans la sécurité incendie des immeubles grande hauteur et la sécurité des lieux recevant du public. J'y vois pas de rapport direct, mais bon...

      1. Juni entraineur OL - dim 6 Nov 16 à 19 h 46

        9 points olvictory !

      2. OLVictory - dim 6 Nov 16 à 20 h 19

        C'est vrai que ça a changé avec le rugbizness 😉

  14. Tempo - dim 6 Nov 16 à 19 h 54

    Effectivement Aulas a été une immense chance pour le club. Je pense que personne ne peut dire le contraire. En Juin 1987 nous étions extrêmement satisfaits de voir ce jeune homme remplacer Charles Mighirian. Si l'on dresse un tableau avec les + et les - forcément les + seront largement en faveur de Aulas à tous les niveaux (football; formation; football féminin; stade; titres...) et nous avons pu éviter de nombreuses crises contrairement aux clubs de Bordeaux, Marseille, Paris,...
    Maintenant après bientôt 30 ans de présidence, avec les bases et fondamentaux mis en place par J.M. Aulas, pourquoi le futur serait forcément moins bon avec un autre président? Encore faut-il bien sur le prévoir, anticiper et mettre les bonnes personnes à la bonne place. Dans bon nombre de grands groupes des successions ont été des succès dès lors que le boss savait bien s'entourer. Pour revenir au football, il est évident qu'à Lyon nous n'en sommes pas encore là mais l'on voit bien que l'omniprésence de J.M. Aulas et son management trop centralisé ont des limites. C'est amusant je critique ce management à la Aulas derrière mon clavier... et dès demain je vais forcément le défendre car je ne supporte pas les critiques venant des supporters Parisiens et Marseillais beaucoup trop nombreux autour de moi (j'habite au nord de Paris).

    1. OLVictory - dim 6 Nov 16 à 20 h 46

      On peut aussi dire ce qu'on pense sans avoir, au préalable, cédé au culte du Grand Homme et avoir dressé la liste exhaustive de tout ce que notre Guide a fait de bien pour le petit peuple lyonnais. La police de la pensée existe sur ce forum, comme dans tout ce qui touche à l'OL, mais elle n'a pas de pouvoir autre que celui qu'on lui prête, même si son désir le plus cher est de faire taire tous les avis qui ne sont pas dans la ligne du parti.

  15. janot06 - dim 6 Nov 16 à 21 h 04

    C'est tout de même incroyable de lire que l'on est dans une pensée de club quand on reconnait les qualités de celui qui est à sa tête.
    Ce qui est vrai d'un côté doit aussi l'être de l'autre, sachant que la pensée unique n'existe pas - sauf dans certaines dictatures - et admettre que l'on puisse soutenir Aulas doit être aussi toléré que le contraire sans être pour autant taxé de béni-oui-oui !

  16. OLVictory - dim 6 Nov 16 à 21 h 38

    Galvaudé, pourquoi pas, mais on va bientôt entrer dans le dur et je ne suis pas sûr que l'on soit parfaitement préparé.
    Les prochains matchs sont :
    on va à Lille
    on va à Zagreb (victoire obligatoire)
    on reçoit Paris
    on va à Nantes
    on va à Metz
    4 dep en 5 matchs, c'est chaud.
    -
    on reçoit Séville (victoire obligatoire au cas où...)
    on reçoit Rennes
    on va à Monaco
    Arrivé là on sera sûrement fixés sur la réalisation de nos objectifs que vient de rappeler le président.
    -
    on reçoit Angers pour finir
    -
    C'est pas simple du tout, 9 matchs en 5 semaines, quasi un tous les 3 jours.
    Ca veut dire qu'il faudra impérativement avoir instauré une équipe titulaire à la reprise et le rythme des rotations, sinon les joueurs n'auront pas assez d'essence pour aller au bout.
    Là c'est fini les parlottes, on est au pied du mur, plus d'excuses possibles.

  17. OLVictory - dim 6 Nov 16 à 22 h 39

    Je suis en train de regarder Séville Barça, c'est beau à voir et je confirme que le match de samedi n'était pas galvaudé, c'était vraiment de la bouillie de foot.
    Si par hasard Séville refait ce genre de match contre nous on va se faire dé-chi-rer !
    Et un bon match d'Umtiti, un de plus.

    1. OLVictory - lun 7 Nov 16 à 7 h 14

      Ben vu le prix des places c'est une éventualité que je n'ai pas trop envie d'envisager.
      Quand on regarde de son canap c'est clair que ça aide plus à relativiser. Quand ça joue mal il suffit de zapper et ensuite de venir faire le chaud supporter sur un forum mais au stade c'est plus compliqué de zapper. 😆

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut