OL : Juninho officialise son départ

Annoncé ce matin par L'Equipe puis confirmé dans la journée par Le Progrès, le départ de Juninho a été confirmé dans la soirée par le principal intéressé.

Depuis trois semaines et ses propos sur RMC, l'avenir de Juninho ne semblait plus s'écrire à l'Olympique lyonnais. Ce mercredi, L'Equipe puis Le Progrès ont confirmé à leur tour le départ du directeur sportif du club rhodanien dès le mois de janvier.


Deux ans et demi et à l'OL


Ce mercredi soir, le principal intéressé a lui même officialisé son départ auprès de l'AFP (Agence France Presse) : "C'est mieux pour que le club prépare déjà la suite et j'ai aussi besoin d'arrêter", a déclaré Juninho. Arrivé par la grande porte au printemps 2019, Juninho quittera donc ses fonctions à la trêve.

59 commentaires
  1. Sébastien TTP - mer 8 Déc 21 à 19 h 40

    Cela a été une erreur de vouloir impérativement le mettre en tant que Directeur sportif, pour moi il a fait pas mal d'erreurs, même s'il à trouver quelques bon joueurs, moi se qui m'a souvent fait tiqué c'est qu'il avait du mal à supporter la pression.
    De plus sa communication n'était pas très bonne, on le voyait pas souvent après les matchs, alors que les bon directeurs sportifs sont là pour défendre le clubs ,les joueurs, l'entraîneur devant la presse, même si cela est un exercice ingrat.
    Mais je n'oublierai jamais le joueur qu'il a été, ce ne sera pas le dernier très grand joueurs qui se plante en tant que DS ou entraîneur.

  2. Juninho Pernambucano - mer 8 Déc 21 à 19 h 43

    il se plante , ça c'est ton analyse et résumé de son parcours .
    Pour moi c'est pas lui qui se plante , c'est ce qui se passe autour de lui dans ce club

    1. Broglinnn - mer 8 Déc 21 à 21 h 19

      totalement de ton avis... juni a été sabordé très régulièrement

  3. OctoGone - mer 8 Déc 21 à 19 h 44

    Un mal pour un bien j'espère.
    C'est dommage, l'histoire aurait été belle.
    Mais il faut retenir une leçon de tout ça : il faut un professionnel à ce poste.

    Maintenant, espérons que devant le fait accompli le club réagisse bien et choisisse le bon successeur.

    1. Conelus - mer 8 Déc 21 à 19 h 53

      Tu peut mettre tout les professionnel que tu veux si ça ne tire pas tous dans le même sens c est le bordel.

      Il y en a qui sont professionnel dans le savonnage de planche....

      Ma leçon à retenir c est que juninhio est passé et n a pu changer quoi que se soit au niveau sportif dans ce club.

  4. Juninho Pernambucano - mer 8 Déc 21 à 19 h 48

    la fête commence , Juni sera accusé de tous les maux , comme il en prend plein la gueule depuis 2 ans .
    Je comprend qu'à un moment donné il en ait eu marre .

    1. Conelus - mer 8 Déc 21 à 19 h 55

      Comme je l ai dit en commentaire dans un autre article après avoir fait son chemin de croix il va être crucifié....

      Franchement je le regrette déjà, avoir quelqu un avec ses valeurs à un poste comme ça est une chance qu on aura pas 2 fois.

  5. Lyolicha - mer 8 Déc 21 à 19 h 58

    Je souhaitais me mettre en retrait pendant quelques temps parce que je suis tellement dépiter de ce qui se passe à l’OL sportivement actuellement. Le verre est plein pour ma part et je suis comme vous épuisé de cette situation qui dur depuis trop d’années.
    Mais je me sens obligé de venir partager et lire vos avis. Le passage de Juni n’aura pas fait l’unanimité mais avant de faire son constat je tiens à préciser que son passage en tant que directeur sportif ne remettra pas en cause son passage à l’OL en tant que joueur,loin de là et sa côte de popularité n’aura pas bouger d’un poil. Je pense que c’est le cas pour bon nombre d’entre nous.

    Maintenant une page se tourne. Personne n’est irremplaçable y compris Juni notre idole. Il y’a tellement à dire sur les côtés positifs et négatifs de son court passage au sein du club. Il a pas du se sentir bien dans ses bottes et lui aussi pense que le costume est peut être trop grand pour lui. Une chose est sure je laisserai le temps nous expliquer ce qu’il s’est réellement passer mais personne n’a les tenants et les aboutissants pour juger untel ou untel. La seule chose que je sais c’est que ce n’est certainement pas le seule responsable de cette situation sportive. Le club souffre depuis pas mal d’années donc bien avant l’arrivée du brésilien dans l’organigramme du club. Il ne peut pas porter à bout de bras TOUT les problèmes d’un club et comme par magie tout résoudre à lui tout seul. Non autour il y’a des personnes plus influentes que lui et des décisionnaire sûrement en contradiction avec les principes de Juni. Une page se ferme pour en écrire une autre. Les question que je me pose. C’est va-t-on écrire une autre page blanche ? Aulas prendra t’il les bonnes décisions pour remettre l’OL à sa place ?
    Il serait temps de mettre un terme à cette mascarade et remettre l’OL en haut de l’affiche. On a manger notre pain noir certes mais là c’est bien pire,l’OL degresse pendant que Lens rennes ou Nice progresse à vue d’œil. Question de politique sportive entourée de bonne personne. C’est là où l’OL pêche. Dans son casting. Aulas doit réaliser certaines choses qui sont néfastes au club. D’un coup de main le président doit balayer beaucoup de choses à commencer par le copinage qui fait que desservir notre club.

  6. Nenae - mer 8 Déc 21 à 20 h 25

    Finalement tout était écrit depuis le départ.

    Comme le dit P.LeGuen qui etait surpris par sa nomination :
    ´´Dir sportif c´est un engagement, une capacité à dire oui à dire non, à prendre les commandes, à s´investir totalement et avec constance. Je pensais plutot qu´il reviendrait en tant que conseiller sportif comme B.Lacombe. J´aimais bien quand j´etais entraineur avoir ses avis. Mais pour ce métier directeur sportif, connaitre le foot ça ne suffit pas, c´est un métier qui peut vous bouffer la vie.´´

    1. Darn - jeu 9 Déc 21 à 7 h 06

      Comme quoi ; un visionnaire !

  7. Hiro Nakamura - mer 8 Déc 21 à 20 h 26

    Bonsoir,

    Cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas exprimé, par manque de temps mais aussi d'envie étant donné mon désintérêt de plus en plus prononcé pour tout ce qui touche de près ou de loin à l'OL.

    Cela étant, les gens qui me connaissent ici savent tout le respect et l'admiration que j'ai pour Juninho, du joueur qu'il a été mais surtout de l'homme, et cette information me donne évidemment envie de réagir.

    Je vais donc essayer d'être le plus objectif possible. Je ne crois pas, très loin de là, que son mandat de directeur sportif ait été réussi. Je me suis un peu menti en endossant le costume de défenseur invétéré quel que soit ses actes mais au fond, je lui reprochait énormément son silence. Je n'attendais pas de lui qu'il prenne la parole après chaque match et encore moins qu'il tweete à tort et à travers comme son président.

    Seulement, je ne me satisfaisais pas non plus de ne l'entendre qu'une fois tout les six mois et le plus souvent sur la chaine télé du club. Attention, je ne dis pas qu'il ne travaillait pas en interne car visiblement, il a beaucoup donné, mais j'aurais voulu qu'il soit là pour mettre la pression aux joueurs et à ses entraineurs plus souvent, qu'on comprenne bien qu'il était le patron. Est ce qu'il pouvait réellement l'être ? La question mérite d'être posée mais quand bien même, je n'ai jamais vraiment adhéré à sa définition du rôle de directeur sportif. Qu'il soit proche du terrain OK, moi ça ne me choque pas, mais qu'il n'y ait pas eu plus de communication sur la politique qu'il veut mener et le quotidien de l'OL, ça je n'ai pas compris.

    Je crois aussi qu'il n'est pas un homme de concession, un diplomate et un manager. J'ai toujours en mémoire les propos de Gérard Houllier et Paul Le Guen à son sujet, à savoir quelqu'un d'extrêmement pro mais pas facile à gérer humainement car très exigent envers lui et les autres. Il aurait même eu tendance à se renfrogner et à s'enfermer sur lui même dans les situations où il était en échec. Est-ce compatible avec le rôle qu'il occupait, de même qu'avec celui d'entraineur qu'il aimerait être ? Je ne crois pas. Je ne doute pas une seule seconde de sa science infuse du football et de sa capacité à dresser les bons constats. Maintenant, est-ce qu'il sera capable un jour de transmettre, de gérer les égos et d'arrondir les angles ? Je ne sais pas.

    Cela étant, j'adhère et je continuerais de le soutenir à 100% sur tout les constats, positifs comme négatifs, qu'il a pu formuler sur les joueurs et le fonctionnement du club, et je le remercie d'avoir été aussi franc. J'espère d'ailleurs qu'il continuera de l'être et à mon avis, on va en apprendre de belles. Depuis des années je pense que l'OL fonctionne très mal, s'encroute et que les joueurs souffrent d'un déficit d'exigence. D'ailleurs, je pense que le constat le plus violent va se trouver dans le point suivant.

    Car oui, Juni a essayé de changer les choses. Il a malheureusement perdu deux ans en raison d'un mauvais choix d'entraineur, Sylvinho, et d'un autre, que je ne veux même pas nommer, qu'on lui a imposé. En choisissant Peter Bosz, je continue de penser (même si cela ne se voit pas) qu'il a choisi un excellent coach de haut niveau. Nos capricieux ont été violemment bougés. De même, je trouve que la majeure partie de ses choix de recrutement ont été bons puisqu'il a chercher a attirer de vrais jeunes talents (et non la clique de jeunes éternels espoirs qu'on a eu sous Maurice) mais aussi des éléments expérimentés qui nous faisait cruellement défaut.

    Problème : la mayonnaise continue de ne pas prendre et j'ai peur qu'elle ne prenne jamais. Pour moi, nous ne réussirons rien avec cet effectif gangrené par des guerres d'égo puériles et des joueurs inutiles qui manifestement n'ont pas le niveau ou ne veulent pas travailler à l'OL. Dans leur tête, ce club n'est qu'une étape et ils ne veulent délibérément pas répondre à l'exigence qu'on leur demande. Je crois qu'il n'y a rien à faire avec certains d'entre eux. Inutile que je donne leurs noms, tout le monde saura de qui je parle. J'espère encore me tromper, mais je pense que même avec Guardiola ou Klopp sur le banc, nous n'y arriverions pas.

    Enfin, parlons du fonctionnement interne au sommet de l'OL. Je ne vais pas m'étendre sur le sujet car je préfère attendre d'avoir des éléments concrets. On sait que l'entente entre Juni et Vincent Ponsot n'était pas bonne. Est-ce qu'il faut forcément penser que ce dernier est un boulet incompétent ? Je ne sais pas. On sait qu'il est puissant mais étant donné que je n'ai jamais vraiment compris quel était son rôle exact, je vais attendre d'en savoir plus. Par contre, il va vraiment falloir un jour ou l'autre ouvrir les yeux concernant JMA.

    Déjà, sur ce dossier, j'ai le sentiment qu'il n'a jamais donné vraiment les clés à Juni. Au début, il l'a fait bosser avec Florian Maurice et Gérard Houllier puis Vincent Ponsot est devenu l'homme incontournable. Très bien, mais lorsqu'on ne sait pas réellement qui fait quoi et qui décide quoi, cela donne la situation dans laquelle on est aujourd'hui, à savoir le grand n'importe quoi. Sans parler, évidemment, de ses propos et attitudes qui font honte à l'institution qu'il s'est pourtant évertué à bâtir et à défendre contre vents et marées. Alors, concrètement, le club peut t-il encore avancer tant qu'il sera à sa tête ?

    J'ai très peur que non et je pense que nous allons vivre des moments bien peu réjouissant tant qu'il n'y aura pas eu un grand chambardement à la tête du club. Chambardement qui semble impossible avec son président de toujours. Oui, c'est clairement le serpent qui se mort la queue et c'est bien triste, car n'oublions pas que cet animal toxique qu'est devenu l'OL vient de faire sa première victime en la personne de Juni, le plus grand joueur de notre histoire. C'est triste, cruel même...pour ne pas dire écœurant.

    1. chiesaninho - mer 8 Déc 21 à 21 h 19

      Bravo... je plussoie au poil de cul près.

      PS: sauf sur Bosz.

    2. Darn - jeu 9 Déc 21 à 7 h 10

      Intéressant. En tout cas, oui, le passage Juni DS est un échec, quand bien même on apprécie l'homme et ses discours.

  8. juninho pernambucano - mer 8 Déc 21 à 21 h 03

    On s’est clairement foutu de juni en lui faisant croire un tas de choses comme a nous supporters, pour rien au final.
    Son intronisation était simplement un écran de fumée comme toutes ces pseudo recrues que l’on fait passer pour des stars.
    Le coup de garcia que l’on met sur le dos de juni, c’est surement pas lui qui s’est laissé berné par son discour, je pense qu’a ce moment la il avait compris qu’on ne lui laisserait absolument rien faire...
    Ça aurait été la même si galtier avait dit oui pour venir...
    On écoute toujours les mauvaises personnes en terme de sportif (ponsot, aulas) et on met ca sur le dos de ceux qui sont censés gérer le sportif (juni).

    1. chiesaninho - mer 8 Déc 21 à 21 h 21

      Je le pense aussi...

  9. Philippeb - mer 8 Déc 21 à 21 h 03

    Juni s'en va. Forcément on est tristes. Mais le club est solide, le président plein de ressources, ça va aller...

    1. Hiro Nakamura - mer 8 Déc 21 à 21 h 17

      Hum, ça va aller...où exactement ?

      Perso l'argument du club solide et du président plein de ressources, j'ai de plus en plus de mal à croire que c'est toujours vrai. L'usure du pouvoir finit toujours par frapper, même les plus grands de ce monde sont passés par là.

    2. chiesaninho - mer 8 Déc 21 à 21 h 23

      ... dans le mur.

      PS: réponse à Philippeb.

    3. chiesaninho - mer 8 Déc 21 à 21 h 28

      C'est l'histoire d'un type qui chute du quinzième étage d'un immeuble...

      et qui, à chaque étage devant lequel il passe, dit... "jusque-là... ça va".

  10. vav - mer 8 Déc 21 à 22 h 15

    Triste nouvelle, tant humainement (Juni est attachant) que sportivement (ses constats sont souvent les bons, et la les périodes où la mayonnaise a failli prendre en début de saison avait donné de vrais grands espoirs).

    Cela dit, il n’était peut-être pas à sa place, donc tâchons de voir en ce départ une opportunité de continuer l’assainissement du club (dégraissage, certains diront…) nécessaire et qui a commencé à son arrivée. Il reste beaucoup de boulot, car beaucoup de boulets 🤔.

    Reconnaissons aussi ses erreurs. La plus grande, selon moi, est d’avoir laissé Memphis enfiler le club sans le moindre problème (40m de perdus, facile!).

    Espérons éviter une reaction en chaîne (guimaraes, paqueta…), que les restants (JMA Bosz Pinsot notamment) reconnaissent leurs erreurs et les assument deux aussi.., et surtout qu’on en finisse avec ses attitudes de joueurs trop comfortables et irrespectueux de leur statuts, à la limite du professionnalisme.

    Le club a des ressources, oui. Mais depuis 3 ans il est quand même en chute libre. L’inquiétude vire doucement à l’alarmisme

  11. Dede passion 69 - mer 8 Déc 21 à 22 h 24

    Article de Duluc sur l'Équipe numérique.
    A lire ou à zapper, c'est selon ....

    " Juninho, les raisons de son départ de l'OL"
    Rongé par les mauvais résultats et le stress, lassé de certains combats en interne, et pas forcément fait pour le poste, le directeur sportif de l'OL, opposé ce jeudi (18h45) aux Glasgow Rangers en Ligue Europa, pouvait difficilement rester.

    Juninho a confirmé ce mercredi, l'information publiée par L'Équipe : il va quitter l'OL en janvier. Ceux qui l'ont croisé ou lui ont parlé, depuis, l'ont trouvé allégé d'un poids. Ainsi s'interrompt un mariage d'amour, au bout de deux ans et demi, dans l'incompréhension réciproque. Les papiers du divorce vont être assez simples : Juninho avait signé un contrat en CDI, avec un salaire estimé à 150 000 € par mois, et le consentement mutuel facilitera la séparation.

    "Juninho confirme son départ dès cet hiver"
    Son passage au poste de directeur sportif de l'OL, de mai 2019 à décembre 2021, aura été dans l'histoire du club une parenthèse manquée qui n'aura satisfait aucune des deux parties : le risque demeure que l'OL ne se soit pas qualifié une seule fois pour la Ligue des champions sous l'ère Juninho dirigeant. Joueur, c'était autre chose : il avait participé aux sept titres d'affilée de l'OL, de 2002 à 2008, et ce souvenir avait entouré son retour d'un enthousiasme formidable, et d'un espoir populaire qui n'aura pas toujours eu de prolongement.

    " Le choix de Sylvinho, faute originelle "
    Son passage aura été marqué par une demi-finale de Ligue des champions en août 2020, et par un titre de champion d'automne au mois de décembre suivant, pour le côté brillant, ainsi que par le recrutement de Lucas Paqueta, une réussite absolue, mais cela restera une histoire qui aura mal commencé et qui a mal fini, poussant à la fois à se demander si Juninho était fait pour ça et si l'OL lui a donné les moyens de réussir.

    Les torts sont partagés, car Jean-Michel Aulas avait fait venir Juninho pour un ensemble de bonnes et de mauvaises raisons, les mêmes qui avaient poussé le Brésilien à revenir, dix ans après son départ. À l'origine, le président lyonnais pensait pouvoir sauver le poste d'entraîneur de Bruno Genesio grâce à cette nomination populaire. Juninho, lui, voulait poursuivre une relation sentimentale avec le club et la ville de son coeur, mais sans la moindre expérience du poste, sans avoir pris la mesure de la fonction.

    Le choix de Sylvinho restera sa faute originelle, après un mois de juin passé au Brésil plutôt que de préparer à Lyon son grand retour dans le football européen, ce qui avait surpris le club, alors. Il avait choisi de superposer deux inexpériences, un entraîneur qui n'avait jamais été numéro un et un directeur sportif découvrant la fonction. Ils avaient échoué ensemble, et c'est bien le manque de résultats en L1 et le choix des entraîneurs, aujourd'hui, qui écornent le plus son bilan.

    ( la suite à venir..)

    1. Beeeeen - mer 8 Déc 21 à 22 h 31

      La suite ?
      Pas la peine on en sait plus que lui en fait 😉

  12. Beeeeen - mer 8 Déc 21 à 22 h 27

    Autant je suis 100% d’accord sur l’homme qui a des valeurs fortes, un amour du club et qui caressait la balle avec ses pieds étant joueur, autant l’échec il est pour lui.
    Il a eu de la latitude financière, il a pu choisir deux entraineurs sur 3, carte blanche sur son activité dans le club, mais malgré tout il n’a jamais enfilé le costume. Des « bâtons dans les roues », on l’a « sabordé », franchement je suis pas sûr que l’ensemble des DS aient autant de crédit en Europe, loin de là.
    Un aspect est tout de même récurrent à l’OL : Houiller et Lacombe se marchaient sur les pieds, Juni et Garcia se marchaient sur les pieds et en haut lieu personne n’a jamais clarifié les tâches....🙄
    Le mec s’est planté apprendra de ses erreurs, il se fache avec Maurice, Coupet, Ponsot, Garcia, Cheyrou et le kiné qui est parti l’an dernier en moins de deux ans. C’est peut-être de gros c.ns mais quand même tu es manager, la première chose à faire c’est de mettre de l’eau dans ton vin.
    Bref...planté dans les grandes largeurs pour moi....mais je l’aime toujours 🥰

  13. Dede passion 69 - mer 8 Déc 21 à 22 h 30

    Suite et fin de l'article de l'Équipe ....

    Il s'est trompé sur le premier entraîneur, s'est fâché avec le deuxième, tandis que le troisième n'a pas de résultats en L1. Rudi Garcia plutôt que Laurent Blanc, ce n'était pas lui tout seul, mais c'était lui, aussi. Certains, au club, lui auront reproché de ne pas assumer publiquement les défaites ni les moments difficiles, de n'être ni un parapluie, ni un aiguillon, même s'il est toujours resté proche des joueurs, à qui il parlait de jeu, sans cesse, comme Bernard Lacombe le faisait avant lui.

    Finalement, tout était écrit, ou presque, dès le premier jour, dans un entretien que nous avait accordé Paul Le Guen, qui avait été son entraîneur à Lyon de 2002 à 2005 : « Directeur sportif, c'est un engagement, une capacité à dire oui, à dire non, à prendre les commandes, à s'investir totalement et avec constance. Je pensais plutôt qu'il reviendrait en conseiller sportif, comme Bernard (Lacombe). J'aimais bien, quand j'étais entraîneur de l'OL, avoir ses avis. Mais pour ce métier de directeur sportif, connaître le foot, ça ne suffit pas, c'est un métier qui peut vous bouffer la vie. »

    " La nomination de Vincent Ponsot mal vécue"
    Aujourd'hui, Juninho a besoin de se reposer et de retrouver sa vie, et l'histoire s'arrête parce que personne n'avait complètement envie qu'elle se poursuive. L'OL n'était probablement pas prêt à continuer avec lui au-delà de cette saison, et Juninho était usé, suffisamment pour annoncer son départ sur RMC sans en avoir informé Jean-Michel Aulas au préalable. Il est usé, aussi, parce qu'il reste sans cesse guidé par ses émotions, qui l'ont porté très haut quand il était joueur, mais qui l'ont encombré dans ce costume.

    Il part, aussi, parce qu'il n'a pas trouvé sa place, ou qu'il n'a pas su l'occuper, selon les points de vue. Mais on sait que le Brésilien a mal vécu la nomination de Vincent Ponsot au poste de directeur du football, à l'été 2020, et qu'il s'est souvent débattu contre un ensemble de petites décisions, rongé par ces défaites-là comme par les autres. Il aura insuffisamment appréhendé l'aspect stratégique et politique de son poste, bien plus obsédé par le jeu et la tactique, alors qu'il avait signé pour un métier de pouvoir. Il sait, sans doute, qu'après un échec aussi spectaculaire les explications ressemblent à des excuses, mais qu'il y aura un temps, sûrement, pour les donner.

    1. Beeeeen - mer 8 Déc 21 à 22 h 33

      Ben voilà nous qui sommes fidèles à l’OL on en sait plus que lui. CQFD 😉

      1. Dede passion 69 - mer 8 Déc 21 à 22 h 42

        C'est vrai !

        Il a juste eu le mérite de publier le scoop de cette info, avant tout le monde , et de tenter de donner des explications plus sérieuses et plus élaborées, que certaines bouffonneries que j'ai pu lire ici .😉

        PS: suis obligé de le rajouter, je ne suis pas un inconditionnel de Duluc, 25 ans que je connais le monsieur.!....

      2. Beeeeen - mer 8 Déc 21 à 23 h 00

        Hé oui c’est un des derniers journalistes de l’équipe à être autorisé au club.
        Je disais pas cela contre toi mais contre celui qui a régulièrement mis de l’huile sur le feu à l’OL.
        Pareil 25ans que je le connais...malheureusement 🙄

    2. Hiro Nakamura - mer 8 Déc 21 à 22 h 40

      Article intéressant, avec probablement pas mal d'éléments factuels vrais. Toutefois, je pense tour de même qu'il faut aborder la prose de Duluc avec du recul car il ne faut certainement pas occulter les appétences de ce dernier avec le microcosme lyonnais.

      Autant je ne doute pas de l'affection que JMA porte à Juni, mais toute la bande Genesio, Maurice et maintenant Ponsot, qui ne voyaient pas forcément d'un bon œil l'arrivée du Brésilien, formeun véritable clan très soudé avec de nombreux relais dans les médias, en particulier au sein de l'Equipe, avec Duluc mais aussi l'ignoble Raymond Domenech, qui n'a jamais manqué une occasion de tailler Juni, ce avant même qu'il débute dans sa fonction de DS.

    3. Darn - jeu 9 Déc 21 à 7 h 31

      Je trouve que l'article rejoint ce qu'on lit ici, et il n'est pas à charge, je note plutôt une pointe de déception, mais faible parce que cela semblait inéluctable. Et finalement, même si c'est facile après coup, on se dit que Juni à ce poste ça n'avait jamais eu la tronche d'une bonne idée.

  14. patsso - mer 8 Déc 21 à 22 h 50

    Juni n'a JAMAIS été chaud pour venir tenir ce poste. Aulas a réussi à le convaincre.
    Mais la réalité du métier en est tout autre sans compter les bâtons dans les roues qu'il a dû subir et les couleuvres à avaler...
    L'usure est arrivée prématurément et on ne peut lui donner tort puisqu'il est venu à contrecœur.
    Il s'est rendu compte qu'il s'était trompé mais aussi peut-être qu'on l'a trompé...
    Bon vent à lui.

    Maintenant que chacun dans "l'Institution" se regarde bien en face, du Prés au jardinier mais surtout les feignasses de joueurs qui n'en font qu'à leur tête...

    Le point en moins de ce mercredi va nous précipiter dans les bas fonds du classement car le moral n'y est plus.

    1. Beeeeen - mer 8 Déc 21 à 23 h 05

      Attends....s’il avait voulu venir comme entraineur ou jardinier Aulas le signait les yeux fermés. Non la vérité c’est que Juni a passé des diplômes de directeur sportif à Londres et il pensait que ça suffirait.
      Mais non seulement il était chaud mais en plus il avait dit pour cinq ans...
      On n’a pas besoin de lui trouver d’excuses on a le droit de se planter dans la vie non ?

    2. Hiro Nakamura - mer 8 Déc 21 à 23 h 12

      Venu à contrecœur je ne pense pas, ça ne colle pas avec le personnage de faire quelque chose qu'il n'a pas envie de faire. Je crois plutôt qu'il est venu au moment où il s'est senti capable, d'où le temps qu'il lui a fallu pour se décider.

      Encore une fois, il faut comprendre à quel point il est atypique (et probablement pas facile à gérer au quotidien) . Il a quand même confié récemment (à Barth je crois) qu'il n'a plus jamais voulu rejouer au football après sa retraite, même pour s'amuser. Idem lorsque tout le monde lui a demandé de tirer un coup franc, juste pour rigoler, lorsqu'il est revenu à l'OL en tant que DS.

      Cela rejoint complètement ce qu'on pu dire ses entraîneurs : il a une exigence envers lui même extrêmement forte (probablement trop) et vit très mal les difficultés et pire, l'échec. OK il était un competiteur hors pair avec un gros mental (sinon il n'aurait pas fait la carrière qu'il a fait) mais le doute et l'angoisse doivent prendre une place énorme chez lui.

      Tout cela conjugué avec son intransigeance envers les autres et à ses principes font que la vie n'a pas dû être simple pour lui (et sûrement ses collaborateurs, reconnaissons le) dans ce vaste panier de crabes que semble être devenu l'OL.

      1. Darn - jeu 9 Déc 21 à 7 h 29

        C'est évident, ça transpire quand on l'écoute. Il a les défauts de ses qualités et n'est sans doute pas fait pour être dirigeant ; franchement, même entraîneur j'ai des doutes, pas sur l'aspect tactique, mais la gestion des personnes, cela pourrait vite devenir un enfer.
        LeGuen a raison, conseiller sportif, pourquoi pas, mais pas une fonction à responsabilités, à cause de son caractère qui peut être difficile et sa gestion des émotions.

  15. exile97 - mer 8 Déc 21 à 23 h 06

    En fait Juni dans sa vie de joueur avait un pieds qui ne tremblait pas, dans sa vie d'homme, sa richesse et tout autant sa fragilité, c'est son coeur et sa tête.
    Il n'y a pas de place à l'émotion dans le milieu du foot et dans la vie en général.
    La vie est cruelle..........

    1. Beeeeen - mer 8 Déc 21 à 23 h 16

      Cruelle cruelle..., c’est pour ça que sa rémunération est de 150000€, chez les bisounours il serait payé au smic 😂
      Non c’est vrai qu’il est pas politique pour deux sous. Complètement pas fait pour le job.
      Par contre entraineur on le reverra sûrement 😉

      1. Hiro Nakamura - mer 8 Déc 21 à 23 h 27

        Même entraîneur je n'y crois pas, son caractère ne me semble pas plus approprié pour ce rôle. Pour moi là où il serait le meilleur c'est consultant, comme Thierry Henry. Je l'adore aussi et au départ, j'étais persuadé qu'il ferait un super coach, mais force est de constater que là où il est le meilleur, c'est probablement là où il est aujourd'hui. Parler du foot et l'analyser c'est une chose, et les deux le font brillement, mais manager et transmettre tout le monde n'est pas fait pour.

      2. Darn - jeu 9 Déc 21 à 7 h 31

        Oui pareil, Juni entraîneur m'apparaît aujourd’hui comme une très mauvaise idée.

      3. Beeeeen - jeu 9 Déc 21 à 12 h 13

        aujourd'hui....mais demain vous verrez ça avec un autre regard 😉

      4. Darn - jeu 9 Déc 21 à 17 h 53

        J'espère de tout cœur me tromper.

  16. lucido - mer 8 Déc 21 à 23 h 19

    les gars,arrêtez de vous faire plaisir,la vérité c'est que Garcia est une truffe qui a mené l'équipe en demi finale de champion's,en finale de coupe de la ligue,au titre honorifique de champion d'automne et que Juni est un demi Dieu qui fait le vide autour de lui et a planté notre deuxième partie de saison passée.
    si l'on s'en tient aux faits et non à l'hystérie collective,il est grand temps qu'il se casse.

    1. chiesaninho - mer 8 Déc 21 à 23 h 42

      Tu m'as l'air de bien mal porté ton pseudo...

    2. ChiesaLacombeDiNallo - jeu 9 Déc 21 à 1 h 12

      Tout à fait d'accord.
      Au moins Garcia a un palmarès.
      Ce n'est ni le cas de Bosz, ni celui de Juninho en tant que dirigeant.

    3. Darn - jeu 9 Déc 21 à 7 h 33

      Le bilan de Garcia n'est pas et ne sera jamais catastrophique. Oui, il a fini quatrième, mais avec 76 points...

  17. westkanoute - mer 8 Déc 21 à 23 h 38

    Merci pour l'article de l'équipe dede69.
    Belle conclusion qui confirme que juni s'est trompé dans sa définition du poste en privilégiant le terrain au détriment du pouvoir qu'il aurait dû prendre au club.
    Rien de grave ,le club s'est trompé, juni s'est trompé, ça arrive à tout le monde et tous les jours.
    Le club est actuellement dans une mauvaise passe mais se relèvera.
    Le plus dur ce n'est pas de tomber mais de se relever.
    Gageons que le club fera les bons choix ,même si les résultats économiques et sportifs sont en berne ,le club n'est pas dans les mains d'un incompétent et ai pire il laissera un bel outil à son successeur.
    Je mise une pièce sur muller pour remplacer juni,il semble avoir la carrure ou sinon personne.

    1. chiesaninho - jeu 9 Déc 21 à 0 h 07

      Je n'adhère ni sur Juni, ni sur la suite forcément heureuse...

      question d'état d'esprit (optimiste où inverse) ?

      où de lucidité ?

      qu'importe ! l'histoire est écrite et nous ne pouvons rien y changer.

      PS: pour prendre le pouvoir... faut-il encore en avoir les moyens.
      dit autrement... que Aulas, président aux manettes du sportif, du financier, etc..., soit d'accord (perso, j'en doute sérieusement (ex: le directeur du sportif, Ponsot... qui comme chacun sait, était l'idôle de Gerland, plutôt qu'un gestionnaire zélé au service de son maître... et Aulas, comme par hasard, choisis ce moment là pour le sortir de sa manche... lors de l'intronisation de Juni. en fait un beau et superbe tampon, anti feu, qui confine au coup de maître, puisque même les supporteurs se laisse berner en beauté ! Aulas reste maître à bord et seul compétent devant l'éternité, tandis que Juni rejoint le clan des auxiliaires incompétents, n'arrivant pas aux chevilles du seul et unique dieu vivant de l'Olympe-pique Lyonnais... amen ! ).

  18. Roberto Cabanas - jeu 9 Déc 21 à 0 h 33

    C est un échec. Sur toute la ligne.
    Pas la peine de bavarder d argumenter. Juste et simplement des faits.
    Et il part au milieu de la tempête en plus
    Très déçu.
    Bientôt on oublira ce triste passage et on retiendra l immense joueur.
    Et on aura bien raison.

    1. Darn - jeu 9 Déc 21 à 7 h 33

      Oui, c'est un échec, point barre, peu importe les responsabilités.

  19. Vinz - jeu 9 Déc 21 à 1 h 08

    Je n'arrive pas à lui en vouloir, ce milieu est impitoyable et Juni n'est pas taillé pour ce boulot. Ceci dit je ne sais s'il a beaucoup été aidé par l'environnement du club, il est trop honnête et franc pour continuer. Je l'aurai bien vu comme recruteur. (à la Marcelo)

  20. ChiesaLacombeDiNallo - jeu 9 Déc 21 à 1 h 10

    Fatigué à ne rien faire.
    Hormis quelques conneries de taille et savonner la planche de Garcia.
    Le joueur était excellent (sauf sur la fin).
    Le dirigeant est un incapable narcissique.
    Mais, bon, l'entourage ne vaut guère mieux.
    Ponsot, Aulas et Juninho, c'était les trois cavaliers de l'Apocalypse.

    1. Toche - jeu 9 Déc 21 à 4 h 29

      Excellente analyse...des enfants gâtés pourris !!!!

      1. Juninho Pernambucano - jeu 9 Déc 21 à 8 h 43

        vous n'avez pas honte de cracher sur lui ainsi ?
        Moi j'ai honte d'être un supporter avec des gens comme vous

  21. Toche - jeu 9 Déc 21 à 4 h 28

    Qu il dégage , il n aurait jamais du venir. C est un caprice d Aulas.Il n'a rien apporté.
    Résultats inadmissibles quand on voit le groupe.
    Recrutement foireux : Shaqiri, Henrique, Botz...
    Ne pas faire jouer Cherki est incompréhensible.
    Avoir gardé Aouar, Slimani, et d autres est une erreur.
    Juhnino était un grand joueur, mais un piètre DS !!!
    L OL doit passer à autre chose sinon c est droit dans le mur. Stop aux enfants gâtés et capricieux.

    1. Toche - jeu 9 Déc 21 à 4 h 34

      On voit sa valeur... il se barre quand le bateau coule...les rats quittent le navire...et si on parlait de son salaire !!! C est une rupture conventionnelle ? Il va avoir un joli chomage...
      Triste et écœurant.

      1. Juninho Pernambucano - jeu 9 Déc 21 à 8 h 44

        toi et tes commentaires pourri , on ne te voyait pas avant , et je vois que la merde attire certains et les fait sortir du bois .
        Allez ferme la , tu me saoule pauvre type.

      2. JUNi DU 36 - jeu 9 Déc 21 à 11 h 10

        Tu dis n'pirte quoi, Juni déjà ne va pas toucher le chômage car il va pas rester en France. Et au pire si il reste quelques mois si il part avec des indemnités il va y avoir des mois de carences. Plus tu touche d'indemnités plus il y a de carences, lui ce sera sûrement le maxi qui est de 6 mois. Quand on y connaît rien on la ferme. Tu fais partis des mêmes gens qui viennent mentir à la télé sur les migrants, les cheminots etc...
        Que tu n'aime pas Juni tu en as le droit mais de crachee sur lui comme ça c'est lamentable. Tu ne mérite pas d'être supporter de l'ol ni d'un autre club d'ailleurs 👎

      3. Jeanmasse 39 - jeu 9 Déc 21 à 12 h 19

        @Juni du 36

        Salut Juni du 36
        Si si Juni va rester en France , même à Lyon car sa fille fait ses études à Paris et sa femme adore vivre à Lyon.

        Je n'ajouterai rien à tous les commentaires, je suis dégouté , j'ai essayé d'avertir mais quand je vois la réaction de certains j'ai bien compris que le combat était perdu.
        Perso je prendrai une pause avec l'OL (je sais on s'en fout) mais tant pis de toutes façons c'est comme cela que ça se passe aujourd'hui , l'identité des clubs est morte et ne reste que le business (MU, PSG, Milan etc).

        Peu importe ce que les gens pensent de Juni, lui en tous cas j'espère sera plus heureux maintenant, je lui souhaite de trouver son épanouissement ou il le souhaite (ça m'étonnerait que ce soit dans le foot pro), qu'il vienne dans le Futsal ou dans le sport des enfants là ou il reste un peu d'humanité.

        Si vous pensez que l'OL reviendra au sommet dans les années prochaines j'en doute ( peut être je me trompe) mais après avoir détruit la qualité de la formation, transformé le club en parc de loisirs et lavé le cerveaux des supporters pour en faire des consommateurs adeptes de la culture de l'instant je ne vois pas comment on pourrais remonter sportivement ( à moins d'un richissime investisseur qui fasse une QSG).
        Donc le modèle Bayern c'est fini, on va vers .... ben j'en sais rien en fait ça va naviguer à vue.
        Et vu que les autres clubs travaillent bien ( Nice, OM, LOSC) ou sont appuyés par des fortunes (PSG, Rennes) et bien je ne vois pas comment on s'en sortira.

        En tous cas ce fut un plaisir de vous lire et d'échanger avec vous ces dernières années, je vous souhaite à tous une très bonne continuation.

        PS: maintenant qu'on est au bout de l'histoire oui je connais JUNI c'est pour ça que je n'étais peut être pas forcément objectif et que j'affirmais les choses de cette façon.
        Et oui c'est une personne humainement formidable et si certains ne le comprennent pas et préfèrent un monde régi par des en....lés tant pis pour eux.

      4. Moimoi - jeu 9 Déc 21 à 12 h 37

        Salut Jeanmasse,
        Tu confirmes ce dont je me doutais. Je pense comme toi et regrette aussi ce que tu dis.
        Merci pour les infos que tu as pu partager avec nous !

  22. chiesa for ever - jeu 9 Déc 21 à 11 h 33

    Juni est et resteras le plus grand joueur de l'ol...dommage que Mr Juni s'en ailles ainsi il méritait pas ça mais bon on ne lui en voudra jamais , ç'est la dure loi de certains postes celui de Ds ne lui convenait pas il s'est trompé mais bon yen a plein qui se trompent donc un peu de respect pour l'homme ...je lui souhaite que de bonnes choses...

  23. JUNi DU 36 - jeu 9 Déc 21 à 17 h 37

    Salut Jeanmass. Merci pour le partage aussi pendant ses années. Essaye de revenir quand il y aura des hors sujets 😂😉
    On a les memes visions des luttes. On lache rien Jeanmass pour la suite hors du football si tu vois ce que je veux dire 😉 Bonne continuation et prend soins de toi.
    Je suis je lutte, donc j'existe✊

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut