OL : la bière va-t-elle faire son retour au Parc OL ?

Son absence avait été remarquée lors du match OL – FC Nantes du 19 mars, la bière avec alcool n'était plus en vente dans les buvettes du Parc OL. Va-t-elle faire son retour au stade ? Éléments de réponse.

Le 24 mars, nous vous parlions du bras de fer entre Laurence Fautra, maire de Décines et Jean-Michel Aulas autour de la bière et des concerts d'avant match au Parc OL (lire notre article). Nous avons pu joindre Xavier Pierrot, stadium manager qui a apporté quelques nouveaux éléments. Jusqu'à présent, la maire de Décines invoque la loi qui stipule qu'il est possible d'obtenir une dérogation pour vendre de la bière lors de dix matchs. Le reste du temps, la vente d'alcool est interdite dans les stades. Seules, les VIP dans les loges peuvent en consommer.

L'exemple du rugby

Pour Xavier Pierrot, cette limite de dix matchs pose question : « Au rugby, on voit bien que la limite de dix manifestations par an n'est pas respectée. On est dans une situation où on a tous le même cadre légal et pourtant il y a des différences ». Selon le stadium manager de l'OL, le club rhodanien peut garantir la sécurité à l'intérieur du stade et prévenir tout accident à cause de l'alcool : « Notre équipement nous le permet, nous avons un système de vidéosurveillance perfectionné, c'est une vraie évolution par rapport à Gerland où nous ne demandions pas à pouvoir vendre de la bière à tous les matchs. Je rappelle qu'avant, les accidents se produisaient devant le Ninkasi. Certains supporters consommaient des alcools forts avant de rentrer dans le stade. Avec le Parc OL, la consommation se fait à l'intérieur, nous pouvons mieux contrôler. Nous sommes des gens responsables, nous avons une charte interne. Les buvettes n'ont pas le droit de servir une personne en état d’ébriété ».

L'OL fera une onzième demande

Interrogé sur la possibilité de faire respecter le cadre légal dans le rugby et ne pas copier une situation potentiellement hors la loi.  « Oui, il faut comprendre pourquoi ce qui est toléré dans le rugby, voire même certains clubs de football, nous est interdit, indique Xavier Pierrot. Si on demande au club de rugby d'arrêter, au moins nos supporters comprendront et auront moins l'impression qu'il s'agit d'une injustice ».

Ainsi, selon nos informations, les dirigeants de Lyon attendent de connaître l'heure du match contre Nice le 16 avril (34e journée de L1) pour demander une dérogation à la maire de Décines Laurence Fautra. Si elle accepte, il s'agira de la septième. L'OL peut encore obtenir quatre dérogations jusqu'à la fin de l'année. Xavier Pierrot explique ce qu'il se passera quand l'Olympique lyonnais aura effectué ses dix demandes : « Je pense qu'on en fera une onzième ». Interrogé par Lyon Capitale / Olympique et Lyonnais, Laurence Fautra affirme qu'elle s'en tiendra à dix matchs seulement par an. Quant à ceux qui se poseraient la question : lors de l'Euro 2016, la bière servie dans les stades sera sans alcool.

Lire aussi

Parc OL – Fautra : « Aulas ne peut pas s’affranchir de la loi »

5 commentaires
  1. OLVictory - ven 25 Mar 16 à 14 h 36

    Encore un abus de pouvoir de l'administration.
    Les mecs bourrés et agressifs devant le Ninkasi à Gerland ce sont des personnes qui arrivaient déjà avec un bon coup dans le nez, ou qui consommaient sur la voie publique ce qu'ils avaient amené avec eux. Probablement acheté à la supérette du coin qui elle a le droit de vendre ce qu'elle veut, quasiment sans aucun contrôle et sans restriction de quantité.
    J'ai jamais vu quelqu'un se saouler dans le Ninkasi, ni se saouler dans le stade, ça coûte trop cher et il ne faudrait pas longtemps pour que la sécu intervienne.
    Et à décines ça ne change rien, ils boivent toujours avant de rentrer dans le stade, sur la voie publique, en laissant traîner les tessons de bouteilles partout, et là bizarrement la maire de Décines ne trouve aucun arrêté municipal pour les en empêcher. Sa démarche est électoraliste et c'est tout, elle veut brasser du vent pour qu'on croit qu'elle bosse.

  2. Gones2wano - ven 25 Mar 16 à 15 h 07

    Sa m'exaspère au plus haut points les politiques qui se servent du foot pour faire leur buzz et se donner un semblant d'autorité, elle a toujours était contre le grand stade simplement car ce projet est celui de colomb, son zèle s'appele ni plus ni moins de la vengeance, ce genre de chose me dégoûte des politiques

  3. Juni entraineur OL - ven 25 Mar 16 à 15 h 33

    Il est vrai que la loi, si elle est appliquée, elle doit l’être partout !
    OLV : +1

    1. zikos35 - sam 26 Mar 16 à 10 h 05

      Ben tu sais ils vont nous sortir "les valeurs de l'ovalie tout ça tout ça...c'est pas comme le foot tout ça tout ça..."

  4. SchOLber - sam 26 Mar 16 à 0 h 45

    Une loi qui n'a aucune sens... soit c'est autorisé soit c'est interdit !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut