OL : la mise au point musclée de Juninho sur son rôle

Victime de critiques de la part de certains médias, Juninho a tenu à mettre les choses au clair sur son rôle de directeur sportif à l'occasion de la présentation de Rudi Garcia, mardi.

Juninho n'a pas du tout aimé les critiques à son encontre, ces dernières semaines. En première ligne dans la crise qu'a traversé l'Olympique lyonnais, alors entraîné par Sylvinho, le directeur sportif a été pointé du doigt pour sa supposée inaction et son manque de communication. Mais il estime qu'il doit rester dans son rôle. De quoi procéder à une franche mise au point, mardi lors de la présentation de Rudi Garcia. « Pour moi, le directeur technique est là pour faire la liaison entre le staff et les joueurs, entre le staff et le président, a souligné le Brésilien. J’ai le droit de poser des questions à l’entraîneur par rapport à ses choix et de faire des analyses techniques et individuelles des joueurs. Je suis aussi là pour aider certains à progresser individuellement et avoir des discussions personnelles. Je suis là pour intervenir dans le vestiaire par rapport à la discipline, c’est quelque chose que j’ai déjà fait. Bien sûr, c'est l'entraîneur qui aura le dernier mot. C’est lui qui va décider la tactique et les joueurs qui vont démarrer le match. »

Juninho : « Je ne suis pas le directeur général de l’Olympique lyonnais »

S'il a donc son mot à dire sur l'aspect sportif, dans le respect de l'entraîneur en place, Juninho a tenu à faire savoir qu'il ne contrôle pas toutes les sphère du club. «Je ne suis pas le directeur général de l’Olympique lyonnais. Avant de parler de ce dont je dois faire, il faut analyser le rôle d’un directeur technique, a lancé l'ancienne idole de Gerland. Même si j’ai toute la liberté pour le côté technique et sportif, on a une hiérarchie, nous sommes un club côté en bourse, on a un propriétaire qui détient des parts importantes du club, on a un comité de gestion qui est là depuis longtemps. Bien sûr que c’est important que ça se passe bien entre l’entraîneur et moi, mais je sais bien que c’est lui qui va choisir l’équipe qui va jouer à chaque match. Moi, je suis là pour poser certaines questions et répondre à celles du président. Je sais où je suis et ce que je dois faire. » Le regard perçant et la stature droite, Juninho avait des messages à faire passer.

4 commentaires
  1. MoiMoiOuMoi - mar 15 Oct 19 à 15 h 27

    Moi aussi je veux un doudou Juninho ! Garanti tout doux !

  2. Hiro Nakamura - mar 15 Oct 19 à 16 h 11

    Au fond je crois qu'il y a eu une grosse méprise. On lui a demandé de faire du JMA et d'occuper la place qu'a le Prez depuis des années. Or ce n'est pas son rôle. Certes il aurait du aller davantage au combat lorsque nous étions en crise (ou du moins s'exprimer plus tôt) mais on ne peut pas attendre de lui qu'il soit le seul et unique porte parole de l'institution.

    Et là où il a d'autant plus raison c'est que c'est à l’entraîneur d'être en première ligne. Au PSG par exemple, on n'entend pas Leonardo tout les 36 du mois. Celui qui rend le plus de comptes, c'est Tuchel. A l'OL on ne comprend pas bien ce type de fonctionnement puisque la voix qui compte le plus a toujours été celle de JMA. C'est lui boss vers qui on s'est toujours systématiquement tourné depuis 30 ans. Là il était "en retrait" donc plus personne ne savait vers qui se tourner.

    On en revient toujours au même, le coach doit occuper une place plus importante, le directeur sportif doit s'exprimer régulièrement mais il ne doit pas non plus être en premier ligne. Quand au president, il est celui qui devrait prendre de la hauteur et n'intervenir que lorsque c'est vraiment nécéssaire. Ca, à Lyon, on est très loin d'y être.

    Toujours est-il que Juninho m'a rassuré. Je le répète, il a eu des torts et il aurait fallu qu'il s'exprime bien avant la défaite contre Nantes. Son attitude n'était pas bonne non plus, il dégageait trop de peur et de stress.

    J'ai eu énormément de mal à supporter les critiques qui ont été faites sur lui. On a dit qu'il puait la trouille, qu'il n'était pas fait pour ce poste, qu'il ne servait à rien. J'ai trop d'admiration pour lui pour entendre ce genre de choses, mais je savais au fond de moi qu'il y avait du vrai. Aujourd'hui, il a dégagé de l'assurance et définit clairement ses prérogatives. J'espère sincèrement que son aventure en tant que DS va réellement pouvoir commencer.

  3. Greg - mar 15 Oct 19 à 17 h 03

    Moi il ne m'a pas totalement rassuré je trouve tout de même qu'il doit prendre un peu la place du président sur le plan médiatique ce n'est pas à Garcia de le faire. Garcia doit se limiter au conf de presse avant et après match. Aulas ayant pris de la distance c'est Juninho qui doit être la voie du club même si au final c'est Aulas qui prend les décisions.
    On entend pas Leonardo car tout va bien à Paris et si on gagne à nouveau comme l'a dit le président sur le plateau de l'équipe d'Estelle il n'y a pas a bousculé donc pas besoin de parler. Mais dès que Juni remarque des dérives il doit tout de suite rappeler à l'ordre et pas attendre que cela s'envenime comme cela la été ces derniers temps.

  4. sonny69dinallo - mar 15 Oct 19 à 22 h 22

    Cet épisode dont Sylvinho fait les frais a fait progresser Juninho

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut