@Christophe Pouget

OL : "Le club n’a pas bâti une culture de la gagne" selon Sidney Govou

Joueur emblématique de l’Olympique lyonnais dans les années 2000, Sidney Govou regrette que le club n’a pas profité des belles années européennes pour instaurer une culture de la gagne.

Sept titres de champion de France, plus de 70 apparitions sur la scène européenne et une Coupe du Monde 2006 jouée avec la France. Dix ans après avoir dit adieux au monde professionnel, Sidney Govou peut avoir le sentiment du travail accompli, notamment du côté de l’Olympique lyonnais. Avec son club formateur, le natif du Puy-en-Velay a tout connu : le très bon avec ce record de titres mais aussi les désillusions de certaines soirées en Ligue des Champions. "L’élimination face au PSV aux tirs au but (1-1, 1-1) en 2004 et, un an plus tard, en quarts de finale également, celle face au Milan AC (0-0, 1-3), désigne Govou dans le Quotidien du Sport au moment de citer son plus mauvais souvenir. On tenait la qualif à Milan avant de prendre deux buts en fin de match. Ce fut une grosse frustration parce que cette saison-là aussi nous pouvions aller très loin."


"Lyon est moins une ville de foot"


Un tournant dans la saison mais aussi dans l’histoire de l’OL. Il est bien sûr difficile de prévoir ce qu’il aurait pu se passer en cas de qualification pour les demies mais cette équipe semblait armée pour aller au bout. Avec une victoire à la fin ou même une simple présence en finale, le regard porté sur le club lyonnais aurait pu être tout autre à l’image de celui dont jouit Saint-Etienne depuis 50 ans. C’est d’ailleurs un point sur lequel insiste Sidney Govou qui regrette que "Lyon, comme tous les autres clubs français, n’a toujours pas réussi à bâtir dans la durée une vraie culture de la gagne qui ne concerne pas seulement les joueurs, mais l’ensemble d’un club."


Govou : "La rareté décuplait l'engouement"


Avec plus de dix ans passés en Rhône et Saône, l’ancien international français (49 sélections, 10 buts) sait de quoi il parle et avance, comme beaucoup d’autres avant lui, que le club est finalement la représentation de ce "Lyon plus bourgeois, froid, moins une vraie ville de foot comme Lens, Marseille ou Saint-Etienne, tout simplement." Une victoire en Ligue Europa pourrait-elle changer la donne ? Réponse d'ici quelques mois.

23 commentaires
  1. JUNi DU 36 - jeu 24 Fév 22 à 13 h 13

    Je suis pratiquement d'accord avec tout ce qu'il dit sauf pour l'histoire du club plus bourgeois, plus froid, que Lyon n'est pas une ville de foot comme les clubs qu'il cite. Et même si c'est vrai je vois pas trop le rapport avec le fait de gagner une coupe d'Europe ou d'avoir la culture de la gagne ?? Lens et Sainté n'ont jamais été champion d'Europe et Marseille ça restera tjrs flou au vu des magouilles de Tapie à l'époque.
    Le seul club qui a gagné une coupe c'est Paris, et on ne pourra pas dire que Paris n'est pas froid ni bourgeois.
    Pour en revenir à l'ol oui il a raison et surtout il est mieux placé que nous pour en parler, ça a grave déconner après les titres. Hormis le passage avec Rémi tout le reste c'est que de la régression, et ce n'est pas les demi-finale qui me feront changer d'avis. Un club comme Lyon aurait déjà dû gagner au moins une ligue Europa depuis longtemps...

    1. Dede passion 69 - jeu 24 Fév 22 à 13 h 18

      Juni,

      On pouvait pas gagner une Europa, puisque l'on jouait presque toujours la LDC !...😉

      1. JUNi DU 36 - jeu 24 Fév 22 à 17 h 38

        On a eu quand même 3 ou 4 occasions depuis le départ de Govou

    2. Juni forever OL - jeu 24 Fév 22 à 17 h 49

      +1000 juni36 sauf ta dernière phrase pour la même raison que Dédé
      l'OL aurait pu gagner la C3, Pep a bien gâché notre chance face a l'ajax, a sa décharge, l'absence de Lacazette sur le match allé nous coûte très très cher !

    3. kakkolak - jeu 24 Fév 22 à 18 h 43

      T'es déjà allé à Paris??
      Au stade, je veux dire....
      C'est facile de balancer....
      Oui Lyon a une réputation froide et bourgeoise...
      Pas Paris...

      1. JUNi DU 36 - jeu 24 Fév 22 à 21 h 10

        Oui évidemment j'y est habité et une grande partie de ma famille est la bas. Paris pas Bourgeoise ?? Tu connais le prix de la location d'un malheureux 20 mètre carré d'un appart ou du prix de son prix de vente ? Alors oui il y a 5 ou 6 arrondissements plus pauvres que les autres mais Paris reste très bourgeois, du moins il l'est devenu de plus en plus. Je pense que tu veux peut être parler de la plupart des banlieues autour mais là ça ne compte pas ce n'est pas Paris. Pour la froideur j'ai un peu exagéré c'est vrai, par contre je trouve que c'est beaucoup moins ensoleillé qu'à l'époque des Raï, Mister Georges et autres Lama.

      2. Dede passion 69 - jeu 24 Fév 22 à 21 h 16

        Juni, non pas bourgeois, du tout , mais entre 140 et 1200€ la place pour le PSG-Réal dernier ......
        Que des prolos au stade !😉😜

    4. XUO - jeu 24 Fév 22 à 20 h 01

      Enfin, quand un joueur de foot pro à Lyon qualifie sa ville de bourgeoise, il pourrait manifester un peu de retenue. Les mots ont un sens. On demande à un chanteur de chanter, à un footballeur de maîtriser le ballon mais il ne faut pas trop donner la parole à ces gens-là. Leurs " voilà " ou " comme j'ai déjà dit " ça peut insupporter mais c'est sans conséquences.

  2. Absa7799 - jeu 24 Fév 22 à 17 h 45

    Oh oui on a eu des occasions de gagner l'Europa League, je me souviens d'un match AR contre le werder de Brême où l'on gagne 3-0 à l'aller et qu'on perd 4-0 au retour sous l'ère Santini qui avait tout misé sur la défense....un gros gâchis

    1. OLPassePresent - jeu 24 Fév 22 à 18 h 12

      C'était la saison 1999-2000 avec Bernard Lacombe comme entraîneur et il s'agissait de la Coupe UEFA.
      Par contre, le club rencontré et les scores de ce 3ème tour de l'UEFA sont exacts (2 buts de Sonny et un de Vairelles à l'aller à Gerland).

      1. Absa7799 - jeu 24 Fév 22 à 19 h 51

        Il me semblait de mémoire que Lacombe était plus entraîneur et que c'était Santini en place à ce moment...de mémoire je me revois le conspuer devant ma télé devant sa stratégie de subir le jeu du début à la fin même après le deuxième but...

      2. OLPassePresent - jeu 24 Fév 22 à 19 h 58

        Ben non. Les feuilles de match sont plus infaillibles que les souvenirs.
        C'est d'ailleurs une des raisons qui m'ont poussé à faire un site sur l'OL car je savais que ma mémoire allait se dégrader. Santini était DS (ou un terme identique) à l'époque. C'est la saison suivante 2000-01 qu'il a remplacé B. Lacombe sur le banc.

  3. Juni forever OL - jeu 24 Fév 22 à 17 h 46

    Compliqué d'installer une culture de la gagne sur plusieurs décennies !
    l'OL l'a fait sur 10 ou 15 ans, c'était super de l'avoir vécu
    Le sportif est passé au second plan a un moment donné pour donner priorité au stade et ol vallée maintenant

    1. OLPassePresent - jeu 24 Fév 22 à 18 h 14

      Il faudrait peut-être plus parler de l'arrêt Bosman et de l'influence du fric sur le football international !

      1. Juni forever OL - jeu 24 Fév 22 à 18 h 24

        👍
        La concurrence est plus forte aujourd'hui avec les maillardaires en tout genre qui achètent des clubs, le marché est plus compliqué
        Même si on critique beaucoup le club en raison du manque de résultats, de titres, on s'en sort pas trop mal dans cette jungle financière

      2. kakkolak - jeu 24 Fév 22 à 18 h 44

        L'arrêt Bosman, oui, ce fut une catastrophe...

  4. OLPassePresent - jeu 24 Fév 22 à 18 h 32

    Dans l'immédiat, des performances réalisées par l'OM en 1993 et Saint-Etienne en 1976 ne sont plus accessibles aux clubs français, à l'exception du Pognon Sans Gêne (mais est-ce un club français ?), seul capable de rivaliser contre les armadas des grands clubs européens. On s'en est approché en 2005 et 2006 mais depuis l'écart s'est encore considérablement élargi, avec l'accroissement des différences de droits TV et l'arrivée de quelques Etats du Moyen-Orient dans le circuit et, il est vrai, de certains milliardaires.
    Avec à la base, l'arrêt Bosman de 1995 dont on était loin de mesurer tous les effets quand il a été adopté. Il est arrivé sur certains matchs des clubs anglais qu'il n'y ait pratiquement plus de footballeurs de la nationalité du pays organisateur !!

    1. XUO - jeu 24 Fév 22 à 20 h 04

      Et c'est principalement la raison pour laquelle il devenait difficile de constituer l'équipe d'Angleterre.

    2. JUNi DU 36 - jeu 24 Fév 22 à 21 h 27

      Tu fais un rappel sur les saisons 2005 et 2006 mais lors des 3 saisons précédentes et celle de 2007 on a fait des gros matchs contre aussi des grosses écuries, il nous a manqué un peu de chance pour aller plus loins.
      Contre le Barca aussi en 2008 il manque pas grand chose, on fait 0-0 à l'aller et on perd 3-1 la bas avec ce magnifique coup-franc direct de Juni à la limite du corner.
      J'avais pas l'impression que l'ol de 2004 et 2008 par exemple était moins bonne que Porto lors de sa victoire contre Monaco. D'ailleurs Monaco cette finale elle méritait de la gagner.

      1. OLPassePresent - jeu 24 Fév 22 à 21 h 45

        Bien sûr, l'OL a fait de très bonnes performances sur de nombreuses saisons en LDC.
        Si j'évoque ces 2 saisons, 2005 et 2006, c'est que là on était vraiment très près du succès et on avait été très fort dans les phases de poule. En 2005, L'OL a été éliminé par la connivence entre Nielsen et le PSV Eindhoven qui a conduit à ne pas siffler penalty pour une faute grossière, évidente, de Gomes sur Nilmar. Tout le monde l'a vu sauf Nielsen qui a fermé les yeux.
        Les circonstances de l'élimination par l'AC Milan ont été rappelées par Govou. Elles me laissent moins de regrets car même si l'incapacité d'Abidal a sauté assez haut sur le centre, s'est passée très peu de temps avant la fin d'un match qu'on croyait tenir, elle s'est malgré tout déroulée à la régulière.

  5. Sony07 - jeu 24 Fév 22 à 18 h 43

    On ne peut pas contredire Sydney, il faut bien reconnaître que depuis notre déménagement de Gerland, le sportif passe au deuxième plan, Chaque année on vends nos meilleurs joueurs et à chaque début de saison on a une équipe nouvelle qui ne peut pas être performante, donc sans changement de stratégie et je serai tenté de dire sans changement de direction, on est condamné à jouer les 5, 6èmes places

  6. JUNi DU 36 - jeu 24 Fév 22 à 21 h 37

    +10000 Sonny07

  7. toinio - ven 25 Fév 22 à 8 h 57

    Vous dites tous que PSV-OL est un scandale arbitrale alors que c’est…vrai. Quelques jours après mon mariage et surtout, quelques jours après la mort des 2 supporters se rendant à Nantes (au moment de mon mariage pour le coup), mais cela a donné lieu à une des plus émouvantes scènes de football que j’ai vu dans ma vie : les 5 minutes de silence absolu, avec les supps parisiens qui jouaient parfaitement le jeu.

    PSV-OL a été un scandale, mais OL-PSV en a été un aussi. Collina, pourtant meilleur arbitre du monde à l’époque qui ne sort aucun carton jaune (voire rouge pour Ooijer sur Malouda par exemple) contre les 4 cadres (Cocu, VamBommel, Ooijer, Alex…) alors qu’ils étaient tous sous la menace d’une suspension au retour, ce qui aurait considérablement changé la donne.

    Cet aller/retour va me hanter jusqu’à mon dernier souffle

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut