OL : le fabuleux destin de Rémy Riou

Formé à l’OL et parti s’expatrier pour goûter au monde professionnel, Rémy Riou est revenu au club cet été. Vendredi, il en a profité pour jouer son premier match avec son club formateur, à 34 ans.

Dans le négatif, on dit souvent qu’il faut en tirer le positif. Vendredi soir, le Parc OL et Anthony Lopes ruminaient encore ce carton rouge reçu après une vingtaine de minutes. Une exclusion qui a relancé l’AC Ajaccio même si le club corse est finalement reparti sans le moindre point de Lyon. Et comme souvent, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Contre le promu corse, ce fut un soir de première. Non pas pour un jeune issu du centre de formation mais pour un vieux de la vieille. A la veille de fêter ses 35 ans, Rémy Riou a enfin connu son baptême du feu avec son club formateur. Entre la victoire et une première à la maison qui plus est, le portier de l’OL ne pouvait pas rêver meilleur cadeau d’anniversaire et avait de quoi avoir le sourire.

"C’est ma première officielle sur le terrain, je suis rentré à la maison. Je suis très content mais j’ai une petite pensée pour Anthony parce qu’il avait à coeur de bien commencer la saison et il s’était préparé pour ça, a confessé l’ancien Caennais après la rencontre. Il faut être prêt et aller de l’avant pour pouvoir enchaîner dans ce début de saison."


Une claquette décisive face à Nouri


Comme le dit le dicton, mieux vaut tard que jamais et Rémy Riou en est la preuve. Arrivé à l’OL à 8 ans, il a donc attendu 27 ans avant de pouvoir porter le maillot lyonnais avec l’équipe première. Vendredi soir, c’était soir de retour dans le camp lyonnais et s’il n’est pas le plus médiatique, celui de Riou est peut-être le plus symbolique. La preuve qu’il ne faut jamais lâcher. Barré par Grégory Coupet et Rémy Vercoutre à sa sortie du centre, le gardien avait finalement trouvé le bonheur dans l’expatriation. Lorient, Auxerre, Nantes, Toulouse, Alanyaspor (Turquie), Charleroi (Belgique) et Caen lui ont fait goûté au monde professionnel mais rien n’aura plus de saveur que cette entrée à la 27e minute, dans son stade, face à ses proches.

"Je reviens avec grand plaisir ici. J’ai un rôle plus d’un grand frère pour encadrer le vestiaire qui est jeune. Je suis le plus heureux du monde, je rentre à la maison, nous avait déclaré Riou à Bourgoin lors de la double confrontation contre Kiev. Je suis chez moi, je prends les minutes que j’ai à jouer avec grand plaisir. C’est une fierté de porter ce maillot. Je suis content de pouvoir apporter mon expérience au groupe. Il y a un renouveau qui doit se créer et j’espère ne faire partie parce qu’on veut remettre l’OL sur le devant de la scène."


Une première titularisation à Lorient où tout a commencé


Avec le gros match d’Alexandre Lacazette ou la révélation de Johann Lepenant, l’entrée de Riou est passée sous silence mais n’en a pas moins été décisive. Si, encore froid, il n’a rien pu sur le penalty de Mangani, la deuxième mi-temps lui a donné un peu plus de fil à retordre. Sans une belle détente pour claquer un ballon subtilement lobé de Nouri, le score aurait été bien différent. S’il assure qu’il "n’y a pas forcément de hiérarchie établie derrière Anthony", Rémy Riou a montré vendredi qu’il avait les qualité et l’expérience pour être sa doublure. Un avis partagé par Daniel Jaccard, entraîneur des gardiens à l'AS Saint-Priest. "C'est une saison un peu particulière pour l'OL parce qu'il n'y a pas de Coupe d'Europe. Le rôle de second gardien est important dans un groupe parce qu'il peut entrer à n'importe quel moment, il doit véhiculer une certaine image parce qu'il est toujours avec le groupe. Sur le papier, Rémy est plus à même à suppléer Anthony de manière ponctuelle."

L’intérim assuré vendredi soir pendant plus d’une heure va se prolonger pour au minimum un match. A Lorient, où finalement tout a commencé, Rémy Riou connaitra sa première titularisation avec son club formateur. Le tout à 35 ans mais avec "le plaisir et une envie qui l’anime" comme s’il était encore le gamin de 18 ans qui arrivait en pro en 2005.

27 commentaires
  1. ciresglover - dim 7 Août 22 à 8 h 54

    Il a des chances de faire un intérim au delà d'un match si rouge direct c'est 2 matchs puis les médias s'emparant du dossier Lopes ça peut faire 3. Réponse jeudi soir.

    Et cela me fait penser au poste de gardien l'OL en garde 4?
    On parle des stars mais pour le moment ni Cenk ni Kone ni Sanchez ni Polersberk ne sont parti. Sans parler d'argent puisqu'ils n'en rapporteront pas cet effectif est beaucoup trop fourni pour une concurrence saine et donc une émulation. Maintenant que les championnats ont repris les transferts se feront du lundi au jeudi pour ne pas perturber la préparation des matchs.

    Pour l'OL ce n'est pas bon cette période de fluctuations.

  2. ChiesaLacombeDiNallo - dim 7 Août 22 à 9 h 22

    Sympathique et plus rassurant que le Teuton de contrebande dont le patronyme m'échappe.

  3. Poupette38 - dim 7 Août 22 à 9 h 48

    Pour Antho, j'ai bien peur que ce soit minimum 3 matchs, surtout avec tout "le foin" que font les médias (il doit être complètement au fond du trou notre Antho) .

    On aura la réponse mercredi 10 août, les commissions ont lieu tous les mercredi .

    1. ChiesaLacombeDiNallo - dim 7 Août 22 à 16 h 48

      Oui, j'en ai vu une. Mais sinon c'était très bien.

  4. chiesa for ever - dim 7 Août 22 à 9 h 51

    c'est a ùon point de vue le numéro 2 pour cette saison car franchement pollersbeck n'as vraiment pas le niveau quant aux autres ils sont trop jeunes... Bref hier Vercoutre a dit que rien n'était acté...Bizarre tout de même...

  5. Juninho Pernambucano - dim 7 Août 22 à 10 h 30

    Apparté : évitons l'expression point de vue , ça me donne la jaunisse .

    Quelle belle histoire pour Rémy , le destin lui a réservé cette belle surprise et j'en suis heureux pour lui .
    Il est bon et c'est rassurant pour Bosz et toute l'équipe .

  6. Poupette38 - dim 7 Août 22 à 10 h 35

    Apparemment il a fait 1 ou 2 relances hasardeuses non ? je crois me rappeler , bon, c'était sa 1ère entrée en pro avec son "Club de coeur" 😉

    1. Tigone - dim 7 Août 22 à 12 h 01

      Non, c'est juste qu'il a pris absolument aucun risque à vouloir faire le malin à tenter de relancer comme Neuer...
      Quand c'était chaud, il a dégagé loin!!

  7. Juninho Pernambucano - dim 7 Août 22 à 10 h 39

    Bien sur ce n'est pas Navas , sinon il aurait fait une autre carrière , mais c'est un bon petit gardien de L1 , il assurera l'interim proprement , je ne suis pas inquiet .
    En tout cas il est meilleur que l'allemand , qui est d'ailleurs poussé vers la sortie , par le staff lyonnais .

  8. Moimoi - dim 7 Août 22 à 10 h 53

    L'emploi de "fabuleux" est juste pour gonfler le titre, "beau" suffisant amplement.

    Concernant le joueur, il m'a fait bonne impression vendredi.

    1. Juninho Pernambucano - dim 7 Août 22 à 13 h 09

      c'est une référence cinématographique , le fabuleux destin d'amélie poulain.

    2. OL-91 - dim 7 Août 22 à 15 h 09

      Un Lyonnais a toujours un fabuleux destin dont témoigner.

    3. ChiesaLacombeDiNallo - dim 7 Août 22 à 16 h 49

      C'est un clin d'œil au "Fabuleux destin d'Amelie Poulin".

  9. Olyonn@is - dim 7 Août 22 à 11 h 02

    J'ai bien plus confiance en Rudi Riou que Polsterbeck.Une recrue bienvenue surtout après le rouge d'Antho.

    1. Moimoi - dim 7 Août 22 à 11 h 18

      Là tu fais un mix entre Rudi Garcia et Rémy Riou...

    2. OL-91 - dim 7 Août 22 à 15 h 13

      Non, il fait confusion avec poltergeist. Sauf qu'il est loin d'éloigner les ballons.

  10. Olyonn@is - dim 7 Août 22 à 11 h 22

    Le Garou...C'est Rémy Riou bien sûr le même prénom que mon neveu.

    1. Moimoi - dim 7 Août 22 à 11 h 29

      Comme Rémy Vercoutre aussi. T'as ptêtre confondu avec Rudy Riou, aussi gardien de but, recyclé en entraîneur des gardiens à Toulouse.

      1. Olyonn@is - dim 7 Août 22 à 12 h 03

        Ha oui c'est peut être ça...

    2. OL-91 - dim 7 Août 22 à 15 h 14

      Riou, c'est d'abord breton.

  11. RojOL - dim 7 Août 22 à 11 h 38

    Riou m’a fait bonne impression pour son entrée en jeu.
    Sa claquette nous sauve de l’égalisation et c’est bien ce qu’on lui demande.
    Il va jouer les 2 prochains matchs et va apporter son expérience aux jeunes qui sont autour de lui. Ce sera un bon remplaçant.
    Courage Antho, ne lit pas et n’écoute pas tout ce que disent ces soi-disant expert en foot que sont ces consultants et journalistes de sites ou de chaînes qui sont tous pro parisiens.
    Aller l OL !!!!

  12. Fab - dim 7 Août 22 à 12 h 28

    C'est probablement à cause de ses cheveux longs qu'il y a eu une erreur de retranscription des ses propos "Je suis contente..." ! 🙂

    1. ChiesaLacombeDiNallo - dim 7 Août 22 à 22 h 39

      Attention aux blagues sur les chauves! Je vais te signaler, moi!

      1. XUO - lun 8 Août 22 à 6 h 49

        Effectivement : chauve qui peut !

    2. HowdyYOL - dim 7 Août 22 à 23 h 21

      Si on parle de calvitie féminine, en plus, c’est Will Smith lui-même qui administre le châtiment…

  13. Polygone - dim 7 Août 22 à 21 h 04

    Hors sujet.
    On fait la saison sans doublure a gusto?
    J ai eu peur quand il est resté au sol

    1. Moimoi - dim 7 Août 22 à 21 h 10

      Popol : Irvyn Lomami.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut