Alexandre Lacazette après son but contre Ajaccio (Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

OL - Ajaccio (2-1) : Alexandre Lacazette, leader vocal et technique

Auteur d’un but et d’une passe décisive, Alexandre Lacazette a parfaitement lancé sa saison et celle de l’OL. Le capitaine lyonnais est satisfait des trois points et de la prestation générale même si certaines choses sont à améliorer.

Depuis une semaine, il était écrit que cette soirée serait la sienne et ça n’a pas manqué. Cinq ans après son départ de l’OL, Alexandre Lacazette a parfaitement soigné son retour au Parc OL. Celui qui reste comme le premier buteur de l’histoire de l’enceinte décinoise aime plus que jamais les premières à la maison. Vendredi soir, le capitaine de l’OL a montré la voie aux siens et brillé dans ce qu’il affectionne le plus. Se montrer décisif aussi bien par la passe que par le but. Face à Ajaccio (2-1), il a combiné les deux en l’espace de vingt minutes pour mettre les deux genoux ajacciens à terre.

"Il marque un pénalty, c'est bien. Mais je pense que Lacazette, comme toute l'équipe, peut faire beaucoup mieux, a estimé Peter Bosz après la rencontre. Sa passe décisive, c'était très bien mais il peut faire encore mieux. Je suis sûr qu'il le sait. En revanche, on a évidemment vu son importance dans l'effectif. L'espoir chez les supporteurs, le spectacle réservé pour lui, c'était beau à voir."


Lepenant : "Quand il me parle, j'écoute !"


En 90 minutes, Lacazette a effectivement démontré que Bosz ne s’était pas trompé en lui confiant le brassard de capitaine. Prêt à se prendre la tête avec Romain Hamouma comme aux plus belles heures d’un derby, le numéro 91 en souriait après le match estimant que "c’était avant tout l’émotion" mais cette attitude montre bien qu’il est prêt à aller à la guerre avec ses coéquipiers. Ces derniers sont d’ailleurs prêts à le suivre les yeux fermés.

L'OL manquait de leaders la saison dernière, il a en au moins trouvé un avec l'ancien Gunner, toujours attentif à rassurer ses jeunes partenaires quand il le faut ou à se montrer plus mobilisateur en haussant un peu une voix, qui lui joue détours depuis des semaines. "Il est très important pour nous car il est expérimenté et il nous parle, a confirmé Johann Lepenant, pourtant auteur d’un match XXL. Et, forcément, quand c'est un conseil d'Alexandre, moi j'écoute beaucoup !" Leader vocal, le "Général Lacazette" l’a également été techniquement.


Lacazette avait "un peu de pression"


Si sa seconde mi-temps a été plus neutre et dans le don de soi pour faire les efforts défensifs quand les organismes lyonnais commençaient à tirer, la première période a permis au Parc OL de retrouver son attaquant qu’il a tant chéri jusqu’en 2017. Décrochage, point d’ancrage à l’image de sa passe décisive pour Tetê et enfin buteur. Ce 101e but sur penalty vient du même coup lui enlever toute pression pour les prochaines échéances, le compteur but ayant été débloqué. "Je suis content individuellement sur le plan statistique, le plus important ce sont les trois points et un groupe qui va prendre confiance avec cette victoire. On va travailler pour être meilleur dès le week-end prochain car il y a une marge de progression."

En bon capitaine, Alexandre Lacazette préfère ne pas tirer la couverture sur lui et est conscient que le chemin est encore long pour l'OL. Ca n’a jamais été dans son tempérament et encore moins à 31 ans désormais. Mais, vendredi, il a bien été la star de cette reprise de Ligue 1 et l’espace d’un instant, il a pu profiter du moment et des chants lyonnais en son honneur. Les ovations n’ont pas manqué que ce soit pendant l’échauffement, au moment de son penalty ou juste après. Les supporters étaient heureux de retrouver leur buteur et ce fut réciproque. "J’ai apprécié l’accueil du public, c’était beau à vivre. Sur le penalty, pour être honnête, j’avais pas mal de pression, mais une fois dedans, je me suis senti libéré." Cinq ans ont passé depuis son dernier but et pourtant, cette victoire contre Ajaccio a donné l’impression qu’Alexandre Lacazette n’est finalement jamais parti.

3 commentaires
  1. Viva Eugene Kabongo - sam 6 Août 22 à 10 h 16

    Tellement agréable de retrouver Alexandre sous le maillot de l'OL. Sa remise sur le but de Tete c'est exactement ce qui peut tout changer par rapport à Dembele en 9, et faire remonter l'efficacité offensive.

    L'effectif est riche (trop c'est sur pour ce qu'on a joué) mais on a pas eu un tel banc depuis des années et c'est aussi un indicateur du niveau d'un effectif.

    Les joueurs :
    -Lacazette, Lepenant, Tete au top
    -Les latéraux, Lukeba m'ont bien plu à voir contre une opposition plus sérieuse
    -Paqueta m'interroge : Il est très irrégulier même sur un match, vous êtes sur qu'on va avoir une proposition de 60 millions pour lui et encore plus sur que c'est mieux de la refuser ?
    -Aouar était bien hier soir, je l'avait pas vu mettre le pied comme ça depuis longtemps, un signe qu'il soit choisi par le coach vu la concurrence, dommage qu'il sorte

    La grosse inquiétude pour moi c'est le coach : Lopes craque encore soit mais la gestion et la réorganisation à 10 est manqué. L'équipe a surtout calé faute de bonne réorganisation , on la retrouve coupée en deux offrant des espace terrible aux adversaires. Même si il est évident qu'il y avait un petit problème de foncier chez nous à l'heure de jeu, ça fait vraiment peur pour la suite.

    Signaler
  2. Juninho Pernambucano - sam 6 Août 22 à 11 h 04

    Il manquait ce leader la saison dernière.
    Par défaut peter avait donné le brassard a des joueurs qui n'en étaient pas .

    Maintenant il y a un problème avec toko ekambi qui fait un match....comment dire.
    Je donnerai sa chance à cherki sur le côté gauche ...

    Mendes a fait de belles ouvertures laser mais ...des soucis d'alignement .
    On voit ce n'est pas un DC de métier.
    Ma fois ils ont choisi de faire la saison ainsi ...

    Signaler
  3. Forest Gone - sam 6 Août 22 à 12 h 22

    Son body language démontre pas mal de frustration quand les passes n'arrivent pas. Faudrait pas qu'il se décourage parce que sinon la saison va être longue. Jouer avec poto etampi ça doit foutre les boules.

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut