(Photo by FRANCK FIFE / AFP)

OL : les Bleus s'imposent 2-0 en Finlande pour leur dernier match en 2021

L'équipe de France s'est imposée, ce mardi, en Finlande (2-0). Léo Dubois est sorti sur blessure à la pause tandis que les Finlandais font une croix sur le Mondial au Qatar.

Après une première période sans saveur de la part des Bleus, il aura fallu attendre les entrées, à l'heure de jeu, de Karim Benzema et Kingsley Coman pour voir l'équipe de France produire du football en Finlande.

Deux changements qui ont ainsi permis aux hommes de Didier Deschamps de prendre le meilleur sur leur adversaire du soir pour finalement s'imposer 2-0 grâce à des réalisations de Karim Benzema (66e) puis de Kylian Mbappé, dix minutes plus tard. Une cinquième victoire en huit matches pour les Bleus qui terminent à la première place du groupe D.


Dubois blessé, la Finlande éliminée


Touché en fin de première période, Léo Dubois n'a pas pu reprendre le jeu. Le latéral droit, qui s'est immédiatement tenu l'arrière de la cuisse a du céder sa place. Pour la Finlande, le rêve de participer à une deuxième phase finale de suite d'un grand tournoi international, après l'Euro 2021, a pris fin ce soir. Battus par la France, les Finlandais ont vu l'Ukraine leur passer devant. Les Ukrainiens se sont imposés 2-0 en Bosnie-Herzégovine et disputeront les barrages.

1 commentaire
  1. Juninho Pernambucano - mer 17 Nov 21 à 9 h 58

    Deschamps avait fait tourner et donné du temps de jeu à ses coiffeurs .
    On a vu le résultat : une mi temps insipide , digne d'un mauvais OL .
    Un onze titulaire se dégage nettement , et c'est l'équipe de samedi soir , avec Pogba en plus .

    LÉO DUBOIS : 4
    Il a démarré avec beaucoup d'envie en tentant de proposer une vraie solution sur le côté droit, notamment en phase offensive. Mais il a été rattrapé par ses limites. Le Lyonnais a fini par perdre beaucoup de ballons vers la demi-heure de jeu et le danger est trop souvent venu de son couloir. Sa vilaine blessure aux ischios achève une soirée pénible.
    En bref… La comparaison avec Coman n'est pas flatteuse pour le Lyonnais.

    AURÉLIEN TCHOUAMÉNI : 4,5
    Un peu en contretemps dans l'utilisation du ballon, il a mal démarré sa soirée et ne s'est jamais vraiment mis dans le ton malgré quelques bonnes récupérations (29e, 37e). En l'absence de Pogba, on aurait voulu qu'il prenne davantage le match à son compte mais il n'en a pas eu l'occasion.
    En bref… La plus timide de ses sélections.

    MOUSSA DIABY : 4
    Des bons appels dans le dos pour démarrer la rencontre et puis, plus rien. Poil à gratter lors de ses nombreuses entrées en jeu, il a souffert lors de la petite heure passée sur le terrain face aux grands gabarits finlandais. Il ne s'est jamais sorti de l'étau et a disparu au fil de la rencontre. Une première titularisation très timide.
    En bref… Des promesses vite envolées.

    Lucas Digne : 5

    Il s'est fait bouger physiquement en défense, notamment en début de seconde période. Alors que Théo Hernandez ne cesse de prendre ses distances, l'ancien Lillois, emprunté dans ses projections, n'a pas vraiment plaidé sa cause malgré un bon décalage pour Benzema (57e). Il se devait de prendre le taureau par les cornes mais il ne l'a pas fait.
    En bref… Pas assez entreprenant.

    Les quatre ont beaucoup déçu mais ce n'est pas surprenant .
    Ils ont perdu beaucoup de terrain sur les titulaires à ces postes la .

    Un seul des remplaçants a marqué des points ( et Kimpembe / Varane peuvent se faire du souci ) :

    KURT ZOUMA : 6
    Très agressif, il a participé aux récupérations très hautes du ballon avant la pause. Souvent bien placé, pas toujours bien inspiré dans des relances précipitées, le défenseur de West Ham a rassuré sur ses interventions et n'a jamais laissé de place aux doutes. Patron d'un soir, il a globalement tenu son rang.
    En bref… Costaud.

    On notera le nouveau mauvais match de Griezman , qui termine très petitement l'année ...

    ANTOINE GRIEZMANN : 4
    Il a beaucoup cherché Mbappé mais l'a très peu trouvé. Griezmann s'est montré plus efficace dans ses replis défensifs que dans ses décisions offensives à l'image de sa frappe trop enlevée (25e) ou de sa déviation ratée (50e) sur une sortie de balle pourtant prometteuse. Trop discret pour peser sur le destin de la soirée.
    En bref… Pas un grand automne international pour Griezmann.
    Remplacé par Mattéo Guendouzi (68e)

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut