Ligue 1 (Photo by Sylvain THOMAS / AFP)

OL - Ligue 1 : vers un encadrement des effectifs et de la masse salariale ?

Suite au rapport de la DNCG il y a quelques jours qui avait annoncé 100M€ de pertes à l'OL, la LFP réfléchit à certaines solutions. L'une d'elles serait de limiter à 25 le nombre de contrats pros dans les clubs.

Pour les joueurs, la mode depuis la crise du Covid-19 est d’aller désormais jusqu’à la fin de leur contrat pour être ensuite libre de s’engager où bon leur semble. A l’OL, ce cas est arrivé l’été dernier avec le départ de Memphis Depay et devrait se répéter dans quelques semaines avec Jason Denayer. Il semblerait qu’à la LFP, ce nouveau phénomène ait donné des idées afin de réduire considérablement les effectifs et donc les masses salariales. Dans un rapport publié jeudi, la DNCG a tiré la sonnette d’alarme avec notamment les 100M€ de pertes de l’OL en 2020-2021 suite au Covid-19 mais aussi au fiasco Mediapro. Le président de la LFP, Vincent Labrune, aimerait ainsi réduire le nombre de contrats pros dans chaque club et ce "dès la saison prochaine".


Des joueurs libres sur le carreau ?


Actuellement, la moyenne serait autour d’une bonne trentaine de joueurs sous contrat et la Ligue aimerait baisser ce chiffre à 25, hors joueurs formés au club, d’après L’Equipe. Une façon de pousser les clubs à miser un peu plus sur leur centre avec le futur allongement de la durée d’un premier contrat pro (3+1+1) et par la même occasion de faire baisser la masse salariale avec une "discipline collective" des clubs par l'introduction d'une forme de salary-cap. La DNCG a présenté cette semaine au conseil d'administration de la Ligue un nouveau rapport ayant pour objectif de contenir l'endettement des clubs français, tout en limitant la masse salariale de ces derniers à 70 % de leur chiffre d’affaires. Des mesures concrètes devraient bientôt voir le jour mais il se pourrait bien que de nombreux joueurs libres de Ligue 1 restent sur le carreau…

7 commentaires
  1. poussin - sam 7 Mai 22 à 16 h 10

    la vente de guimraes, et de paqueta combleront les 107 M a eux seul . Si les nouveaux actionnaires mettent la main à la poche , qu'on se qualifie en coupe d'europe alors on ne sera pas dans une situation catastrophe comme l'annonce la DNCG. Il nous parle de Memphis et Denayer mais les retombées médiatiques pour OL ont surement dû rapporté de l'argent au club, les joueurs du centre de formation qui éclorent ne coutent rien et rapporte de l'argent et de la notoriété à OL . On fait dire ce qu'on veut aux chiffres . Enfin si la DNCG tire la sonnette d'alarme , c'est qu'il faut agir.

  2. OLVictory - sam 7 Mai 22 à 17 h 10

    Quelle astuce trouverait le PSG pour ne pas respecter cette règle si elle existe un jour ?

    1. Cicinho - sam 7 Mai 22 à 19 h 58

      Un sponsor du Qatar à 350 millions par saison!
      Le truc que je comprends pas c'est que la masse salariale aurait augmenté de 23% l'an passé ?
      Si c'est vrai c'est que les présidents de clubs sont inconséquents...

      1. OLVictory - dim 8 Mai 22 à 8 h 30

        Est-ce une augmentation cette saison ou une baisse de circonstance la saison dernière, genre baisse de charges Covid ou activité partielle ?
        Les comparaisons cette année sont toujours à faire avec du recul, les précédents étant très spéciales

  3. Philippeb - sam 7 Mai 22 à 21 h 41

    Le niveau des salaires est délirant dans le football. Les joueurs seraient pour la plupart très contents avec plusieurs fois moins. Donc le salary cap est une piste. Ça améliorerait nettement la situation financière des clubs et aussi pour les supporters le prix des places voire le prix des abonnements télé.
    Mais évidemment c'est impossible si cette mesure n'est pas prise au niveau européen sinon plus aucun joueur ne reste en France. On en est très loin !

    1. OLVictory - dim 8 Mai 22 à 8 h 33

      Si la situation est mauvaise en France et que les autres pays européens s'en tirent plutôt bien c'est que le problème ne vient pas du foot mais de la France.
      Et qu'est ce qu'on a en France qui handicape nos clubs dans leur compétitivité en Europe ?
      On ne peut pas demander à tous les autres de s'aligner sur ce que l'on fait mal, il faudrait plutôt changer de méthode chez nous

      1. poussin - dim 8 Mai 22 à 9 h 05

        -relaxer l'imposition des clubs qui viennent de prendre 2 années covid dans les dents.
        -baisser l'imposition sur les joueurs pour que les meilleurs restent ou puissent revenir jouer en France
        -limiter les salaires et le nombre de joueurs dans les équipes pour rendre plus égalitaire la concurrence
        -faire choisir (comme en NBA) , le meilleur jeune au dernier de L1 et ainsi de suite chaque année pour équilibrer la compétitivité des équipes et rendre le championnat moins prévisible.

        mais comme dit plus haut, il faut que ses décisions soient européenes et que les règles soient les mêmes pour tous. ce qui sera impossible avec les anglais et les espagnols qui s'y opposeront .

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut