Vincent Labrune, président de la LFP (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

OL - Ligue 1 : Vincent Labrune veut "sortir les criminels des stades"

Présent à l’Assemblée générale de la FFF samedi, Vincent Labrune était particulièrement remonté. Le président de la LFP a pointé du doigt les débordements dans les stades français cette saison et appelle les clubs à aider la Ligue.

Des jets de projectile à Montpellier, une pelouse envahie à Nice ou à Saint-Etienne dernièrement, des échauffourées à Lens et un jet de bouteille avec match arrêté à Lyon. La saison qui vient de se terminer en Ligue 1 n’a pas été marquée d’un franc succès en tribunes et ce n’est pas au Parc OL que les rencontres ont été les plus calmes. Entre la brouille entre supporters et joueurs, les boycotts d’encouragements plus ce fameux Olympico en novembre dernier, il y a eu quelques turbulences à Décines…

Néanmoins comme dit au début, Lyon n’est pas un cas isolé et Vincent Labrune n’a pas manqué de le souligner lors de l’Assemblée générale de la FFF. Le président de la Ligue s’est montré particulièrement virulent au moment de faire le constat des violences en tribunes dans les enceintes françaises. Face aux débordements observés lors du barrage d’accession L1-L2 à Saint-Etienne, l’ancien président de l’OM a avoué que "c’est un miracle qu’il n’y ait pas eu un mort. On veut être les dirigeants du renouveau et du modernisme dans le football français, on ne veut pas être les dirigeants de la guerre dans les stades."


"Mettre ces criminels où ils doivent être"


Samedi à Nice, Labrune a donc appelé toutes les parties à travailler main dans la main pour ramener le calme dans les tribunes. "Il faut aussi que nos clubs prennent conscience qu’ils doivent nous aider, non pas à sortir les « mauvais supporters » des stades. Ce qui m’insupporte aujourd’hui, c’est quand j’entends les représentants de l’INS (Instance nationale du supportérisme) dire qu’il y a des bons ultras et des mauvais ultras. Non, il n’y a pas de bons ou de mauvais supporters, a déclaré le président de la LFP dans son discours. Moi j’adore la cause ultra quand elle est festive. Il y a des supporters, des jeunes et des moins jeunes, et des ultras. Et puis il y a dorénavant dans nos enceintes, parce que les mots ont un sens, des criminels. Je pense que l’Etat, les collectivités, les clubs, on doit sortir les criminels des stades."

Des mots forts qui risquent de faire parler mais en utilisant ces termes, Vincent Labrune espère certainement mettre un coup de pied dans la fourmilière et faire bouger les choses.

26 commentaires
  1. JUNi DU 36 - sam 18 Juin 22 à 17 h 31

    Il cible qui quand il parle "des criminels" ?? Le mot est très fort ce serait bien qu'il développe un peu plus car lâcher un mot pareil ça a beaucoup de sens. Et sinon des supporteurs marseillais qui pète les bus et même les bagnoles de leurs joueurs quand est ce qu'il en parle ?
    Je déteste ce type il est pas mieux que le président Nicois. Il a pas honte de dire qu'il n'y a pas de mauvais ultra ???!
    Et des fachos qui pullulent dans pratiquement tous les stades pourquoi la aussi il en parle pas ?? pffff

    1. Foot Toujours - sam 18 Juin 22 à 18 h 11

      Labrune est avant tout un ''parisien'' : beau parleur, qualifié de stratège par ses amis... et de ''guignol'' par JMA lorsqu'il était président à l'OM.
      C'est surtout un politicien soucieux de ''paraitre'' et qui ne veut surtout pas de vagues... il n'est donc pas qualifié pour agir fermement face aux abus en tribune de certains imbéciles.
      Le laxisme de tous (ligue, FFF, pouvoirs publics) après les premiers incidents en début de saison, ont conduits progressivement à des excès condamnables lors du match de barrage à St Etienne. Les propos de VL sont tout aussi déplacés que certains voyous en tribune. Inutile de parler pour ne pas agir derrière.
      Le sujet est trop important et grave pour être confié à de tels incapables surtout soucieux de leurs propres intérêts. Ceux des supporters et des spectateurs qui viennent juste voir du foot, c'est pas leur problème.... ils causent, ils causent et balance la patate chaude aux compagnies de CRS mobilisées pour assurer le calme... au frais du contribuable bien sûr. Quand on veut le pouvoir, il faut en assumer la charge et répondre aux attentes de ceux qui vous ont élus !

  2. fandelol - sam 18 Juin 22 à 18 h 16

    Commençons aussi par sortir les voyous de la FFF, ça sera pas mal pour attaquer le reste ensuite.

    1. Foot Toujours - sam 18 Juin 22 à 18 h 34

      S'il fallait virer tous les escrocs qui nous gouvernent et ceux qui se pavanent dans les fédés et autres instances, il ne resterait plus grand monde pour organiser nos championnats, nos jeux olympiques... et influencer les médias pour orienter les scrutins ! ... mais comment allons nous faire pour nous auto déterminer ? ... nous qui nous sommes maternés depuis 3 générations !

    2. JUNi DU 36 - sam 18 Juin 22 à 18 h 44

      + 1 fandelol
      Pour changer les choses il faudrait déjà changer la façon de pratiquer la politique. Revenir à des valeurs plus saine avec des responsables politiques plus sain. Si on veut se débarrasser de ses voyoux qui traînent dans les fédé, les gouvernements et autres instances, on a pas le choix il faut passer à un autre system...

  3. juninho pernambucano - sam 18 Juin 22 à 18 h 52

    On a bien vu que les sanctions sont à géométrie variable.
    Sainté par exemple qui n'écope de quasiment rien.
    Marseille constamment en sursis qui fait absolument tout et n’importe quoi….
    Enfin bref et si on commençait avant tout par mettre quelqu’un de compétent a la tête de tout cela.

    1. JUNi DU 36 - sam 18 Juin 22 à 19 h 27

      Oui mais comme disait Emmanuel Petit quand il avait voulu se présenter à la fédé, de mémoire en gros il avait déclaré ça : "Il y a tellement de gens qui sont là depuis longtemps, qui foutent rien mais qui ont le pouvoir que c'est perdu d'avance pour quelqu'un qui vient de l'extérieur, le pire c'est qu'ils s'arrangent pour choisir qui ils veulent, quand ils veulent pour les postes les plus haut"
      Ça ressemble quand même de très près à de la Franc-maçonnerie...

      1. XUO - sam 18 Juin 22 à 20 h 51

        Tu as raison, ça ressemble tellement qu'il est une pousse plus récente qu'on dénomme, sans crainte de se tromper, " la franc-macronnerie"

      2. JUNi DU 36 - sam 18 Juin 22 à 21 h 27

        Même avec la chaleur tu n'es pas en manque d'inspiration Xuo 😂

  4. Jean-Jacques 2 bouts - sam 18 Juin 22 à 19 h 24

    Pour les moins jeunes, il me fait penser à Pasqua qui disait "nous allons terroriser les terroristes". M. Labrune n'a aucun moyen d'entreprendre ce dont il parle, et surtout aucun levier pour y parvenir.

    1. JUNi DU 36 - sam 18 Juin 22 à 19 h 40

      Ah Pasqua cette s.loperie qui nommait les jeunes de sauvageons, de voyoux. Quand on voit son passé judiciaire, les magouilles avec le SAC, les emplois fictifs, les détournements de fonds, et le sang d'africains qu'il a eu sur les mains il était mal placé pour insulté la jeunesse ce conn.rd. Un des politiciens les plus malsains et le plus pourri que le pays a subit . Il était tellement pourri qu'il avait déclaré qu'il balancerait pleins de noms si les autres parlerait contre lui. Le mec il avait choisi la bonne place, ministre de l'intérieur, fut un temps où c'était une place d'intouchable 👎. Et même encore, on voit que pour mettre Sarko en prison malgré toutes les affaires au c.l s'est compliqué. Ce sera peut etre plus facile pour avoir Darmanin...

  5. juninho pernambucano - sam 18 Juin 22 à 20 h 38

    C’est trop compliqué d’établir des règles et sanctions universelles en fonction du type de débordement ?
    Chacun doit être responsable de qui il fait entrer dans son stade.
    Apres si comme pour le PFC il y a des supporters d’autres clubs (PSG) qui viennent dans le simple but de faire de la provocation c’est compliqué.

  6. XUO - sam 18 Juin 22 à 22 h 25

    OL - Ligue 1 : Vincent Labrune veut "sortir les criminels des stades" (1)
    " Je pense que l’Etat, les collectivités, les clubs, on doit sortir les criminels des stades." (2)

    Rapprochons (1) et (2).....Labrune ne veut rien du tout. Il voudrait que d'autres ( = l'Etat, les collectivités, les clubs "on" ), ceux qui le nourrissent, fassent le boulot à sa place De qui se moque-t-il ? Sa femme s'appellerait pas Pénélope ?

  7. Dufduf - sam 18 Juin 22 à 22 h 45

    Aaaah , c'est donc Labrune-la-belle-mèche qui a viré Tapie du foot ?
    "Sortir les criminels du stade" , ça commence par les plus gros , non ?

  8. Philippeb - dim 19 Juin 22 à 0 h 47

    Erreur les enfants ! C'est pas Pasqua qui a inauguré le terme de sauvageons pour désigner des voyous, c'est Jean Pierre Chevènement, ministre de l'intérieur socialiste un peu plus proche de nous dans le temps.

    1. JUNi DU 36 - dim 19 Juin 22 à 1 h 02

      Exact Philippeb pour Chevenement.
      En tout cas il avait dit des choses très malsaines sur la jeunesses, je ne sais plus quoi....

  9. Philippeb - dim 19 Juin 22 à 0 h 54

    Après , sur le fond, tous le monde est d'accord il faut faire quelque chose pour supprimer la violence dans les stades. Je sais pas si utiliser des termes exagérés est utile. Il faut surtout agir.
    Si les différents acteurs du foot y arrivent tant mieux, il me semble quand même que la police et la justice devront intervenir au final. L'état ne peut pas se décharger complètement sur les présidents de clubs

  10. wills - dim 19 Juin 22 à 10 h 51

    il faut comprendre que pour un ultra, il y a peu de différences entre crier des insultes et jeter une bouteille ou un fumigene... et donc, si on veut vraiment eradiquer cette violence, ca commence par combattre les insultes, interdire les banderoles hostiles, supprimer certains chants injurieux... prenons exemple sur le rugby, il n'y a rien de tout ca et donc pas de violence comparable...

  11. Olyonn@is - dim 19 Juin 22 à 10 h 58

    Malheureusement les jets de bouteilles,insultes,et autres jets de fumigènes ça a toujours existé dans le foot...On doit pouvoir atténuer ça...Mais on arrivera jamais à éradiquer la bêtise pour certains supporters.Pourquoi il y a de telles différences entre le rugby et le foot?C'est une énigme pour moi.

    1. Lyon1950 - dim 19 Juin 22 à 11 h 02

      Ce n'est pas le même type de public : le foot racle au fond des cités, le rugby celui des campagnes.

  12. Doudski69 - dim 19 Juin 22 à 11 h 18

    Il veut s'auto-exclure quoi.
    Un bandit de grands chemins.
    D'ailleurs la ligue de foot a le don pour dénicher des escrocs en tout genres. Remember Bourgoin ouh là là...tous de la même espèce. Ils sentent le bon filon ces requins.
    Ceci dit faire le ménage dans les gradins est indispensable.

  13. gone69 - dim 19 Juin 22 à 12 h 22

    La burne a la tête de la LFP bonjour la crédibilité...

  14. Philippeb - dim 19 Juin 22 à 12 h 46

    Vous y croyez vraiment quand vous écrivez sans cesse que les dirigeants sont des escrocs ou des nuls ?
    C'est le climat ambiant de dénigrer n'importe quel dirigeant ou même n'importe quelle autorité. Rassurez moi, vous dîtes ça pour "faire genre" comme disent les enfants ? Mais vous n'y croyez pas quand même, non ? Rassurez moi.
    Que Labrune ne soit pas un génie, c'est possible mais vu son passé il doit connaître les arcanes d'une ligue de foot cent fois mieux que n'importe qui ici , il a été élu par ses pairs qui sont quand même des présidents engagés, brillants parfois, et courageux toujours. On se raconte qu'il favorise l'OM, mais ça aussi c'est du flan en grande partie, personne n'y croit vraiment, non ?

    1. Olyonn@is - dim 19 Juin 22 à 15 h 14

      De toute façon quand ça commence à brasser de l'argent les petits et gros escrocs ne sont jamais très loin...

    2. isabielle - dim 19 Juin 22 à 15 h 43

      Pour moi un escroc c'est quelqu'un qui est choisit pour un job bien précis, avec des objectifs quantifiés... qui est grassement rémunéré.... et qui ne met pas tout en oeuvre pour réussir. Point.... et ils sont nombreux !
      Nul besoin de malversation, juste ne pas respecter le deal est suffisant à mes yeux.

  15. XUO - dim 19 Juin 22 à 14 h 00

    Je ne dirais pas que les dirigeants sont des escrocs ou des nuls mais je me risquerais à affirmer que bon nombre d'entre eux sont pour le moins retors et c'est vraisemblablement dans ce penchant qu'ils trouvent la force d'accéder à ces distinctions.
    Il faut être sacrément vicieux pour affirmer qu' on ne dispose pas d'une pelle à neige pour dégager les lignes du terrain, en plein hiver, à Metz connue pour la douceur de son climat.
    Rien de plus facile de trouver une pelle. L'un d'entre eux a même réussi à s'en procurer une à Manufrance. En fait il s'agissait d' un louchet ( le nom, à lui seul, aurait du attirer l'attention ) destiné à enfouir un magot au fond d'un jardin.
    D'aucuns diront que c'est de bonne guerre et c'est même pour ça qu'on les apprécie. Ils me font penser à ces avocats qui n' hésitent pas à reprocher au chou de tenter la chèvre. Ces avocats qu'on déteste viscéralement et dont on est amené, en cas de nécessité, à s'assurer les services.
    Qu'ils soient élus ou pas ne change rien à l'affaire. Leurs pairs sont discrets et ce n'est pas aujourd'hui, jour où on les célèbre, qu'ils s'aventureront à lâcher quelque confidence.
    Dans mon parcours professionnel, j'ai croisé beaucoup d'associations au sein desquelles naviguaient des gens " bizarres ". Pas de quoi provoquer un tsunami en Navarre mais quand on aborde le domaine politique, c'est une autre histoire. Et chacun sait qu'entre le sportif et le politique le pas est vite franchi. Les " meilleurs " étant ceux qui ont multiplié les croche pieds sans jamais se faire prendre. Et qui aurait pu les sanctionner ? les arbitres ? pfffff! les avocats? pfffff itou !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut