Lille – OL (Photo by DENIS CHARLET / AFP)

OL - Lille : conclure février de la meilleure des façons

L'Olympique lyonnais accueille Lille, ce dimanche (20h45). Le dernier match d'une série face à des adversaires directs.

Après un enchaînement de rencontres face à des adversaires directs depuis le début du mois de février (Marseille, Monaco, Nice et Lens), l'Olympique lyonnais va conclure cette série, ce dimanche, avec la réception de Lille. Champion de France en titre, les Lillois pointent au 11e rang du classement à deux longueurs des Lyonnais, sont également éloignés de leur objectif qui est de terminer à une place européenne en fin de saison.

Pour l'Olympique lyonnais, cette rencontre face à Lille peut-être un nouveau tournant au cœur d'une saison déjà bien tourmentée. En effet, une victoire permettrait aux Rhodaniens de conclure en beauté cette série et ainsi se rapprocher des places européennes. Les joueurs de Peter Bosz ont notamment l'occasion de revenir à 5 points de Nice (2e), qui a concédé, samedi, le match nul sur la pelouse de Strasbourg (0-0). Mais avant cela, il faudra battre une formation lilloise qui reste sur un nul en championnat face à Metz (0-0) et une défaite face à Chelsea (2-0), cette semaine, en 8e de finale aller de la Ligue des champions.


Se méfier de Ben Arfa mais pas seulement


Débarqué à Lille dans les dernières heures du mercato hivernal, Hatem Ben Arfa va retrouver son ancien club, ce dimanche. L'occasion pour l'ex Lyonnais de grapiller du temps de jeu et une place titulaire, notamment en l'absence de Burak Yilmaz sur le front de l'attaque lilloise : "On vient de voir que Gourvennec a changé sa composition face à Chelsea pour tenter quelque chose qui n'a pas fonctionné. Il a choisi Onana pour un poste qui n'est pas le sien et cela m'étonnerait qu'il recommence à utiliser ce 4-3-3 un peu hybride. Vu que Burak est absent, il va peut-être en profiter pour donner sa chance à Ben Arfa. C'est fort probable", confie Vincent Vieillard, journaliste à BFM Grand Lille.

En effet, si l'on sait que les anciens joueurs de l'Olympique lyonnais aiment marquer face à leur ancien club, la formation rhodanienne devrait également se méfier d'autres atouts offensifs que possède les Lillois. "Zhegrova qui a vu son carton annulé peut lui aussi montrer qu'il peut apporter quelque chose. Je pense que les recrues ont une grosse carte à jouer sur ce match. On n'oublie pas Jonathan David. S'il n'est pas servi dans les bonnes conditions depuis quelques semaines, on l'a vu face à Metz, sur un seul seul geste, il peut faire la différence", a-t-il expliqué.


Une équipe lilloise loin des attentes


Malgré sa présence en 8e de finale de la Ligue des champions, une première depuis la saison 2006-2007, Lille ne réalise pas la saison escomptée. Un an après le titre obtenu après une intense bagarre face au Paris Saint-Germain, les Nordistes sont à la peine cette saison en championnat. Les départs du gardien Mike Maignan ou encore de l'entraîneur, Christophe Galtier, ont considérablement modifié le visage des champions de France : "Ces départs et notamment celui de Galtier, c'est peut-être celui-ci qui a fait le plus mal dans le vestiaire. Quand on a vu l'accueil de Gourvennec. Dès le début, tout le monde lui a un peu tapé dessus. Le début de saison a été très compliqué. La saison dernière, Lille était quasiment la meilleure défense d'Europe et cette année, défensivement c'est très friable", concède le journaliste.

Toutefois, les performances lilloises cette saison ne sont pas une surprise pour Vincent Viellard qui savait que le Losc "n'allait pas performer comme la saison dernière en trustant de nouveau les premières places. Mais on ne s'attendait pas à ce que ce soit si dur", indique-t-il. Avant d'ajouter : "Cela ressemble à la saison 2007, le seul 8e de finale de Ligue des champions dans l'histoire du Losc. Il y a eu la défaite en 8e face à Manchester United et ensuite les joueurs ont arrêté de jouer car ils savaient tous qu'ils allais plus ou moins partir. Il y a la vraie crainte de terminer en roue libre aussi cette saison".

OL - Losc. Il y a un an cela était un choc pour le titre. Cette saison les deux équipes sont à la lutte pour terminer à une place européenne à l'issue de la 38e journée. Pour les Lyonnais, une victoire permettrait de valider le bon début d'année et assurer une fin de saison plus tranquille à son entraîneur, Peter Bosz.

1 commentaire
  1. Aliocha57 - dim 27 Fév 22 à 16 h 04

    Un match véritablement charnière de la saison, qui peut nous donner 3 points d'avance sur Monaco, 5 points sur Lille, et nous ramener à 2 petits points de Strasbourg et Rennes. Avec la prochaine rencontre face à Lorient, on peut se placer dans les meilleures conditions pour passer devant Rennes, sans doute pas dès la prochaine journée, mais au cours de la suivante où l'affront du match aller pourra être lavé contre la formation de Génésio.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut