Lyon’s Portuguese goalkeeper Anthony Lopes (L) Lyon’s defender Jeremy Morel and Lyon’s Burkinabe defender Bakari Kone (R) celebrates after the UEFA Champions League football match Valencia CF vs Olympique Lyonnais at the Mestalla stadium in Valencia on December 9, 2015. AFP PHOTO/ JOSE JORDAN / AFP / JOSE JORDAN

OL : Lopes ne compte pas partir

Formé à l'Olympique lyonnais, Anthony Lopes a gravi les échelons jusqu'à être un cadre de l'équipe première. Le gardien ne compte pas quitter le club pour le moment.

Enfant du club, Anthony Lopes fait partie de cette génération de Gones ayant pu percer au plus haut niveau avec leur club formateur. A l'instar des Fekir, Lacazette ou Umtiti, le gardien de l'OL a découvert le monde professionnel à Lyon et s'est installé comme un élément essentiel de l'équipe. Dans ses jeunes années, il occupait les tribunes de Gerland. Il aime l'OL et ne compte pas le quitter tout de suite. "Si une non-qualification pour la C1 peut me faire réfléchir ? Non, je ne suis pas dans cette optique-là. J’ai signé un contrat longue durée avec l’OL (jusqu’en 2020, Ndlr). Je m’inscris dans la durée avec ce club. J’ai vraiment la tête à l’Olympique Lyonnais et pas ailleurs. Je suis un pur Gone. J’ai fait toute ma formation à Lyon. Être arrivé au bout dans ce club, après tous les sacrifices que j’ai pu faire, j’en suis d’autant plus fier", a avoué Anthony Lopes au Parisien.

En difficulté cette saison, l'Olympique lyonnais a relevé la tête malgré une défaite à Lille, le weekend dernier. Le gardien des Gones  a une explication à ses problèmes : "La blessure de Nabil Fekir début septembre nous a fait beaucoup de mal. Ensuite, ç’a été très compliqué pour nous. (…) J’ai lu et entendu beaucoup de choses sur les revalorisations salariales, sur les nouveaux statuts des uns et des autres, sur des clans dans le vestiaire. Beaucoup de choses sont fausses. Tout ce qui a pu se dire, tout ce qui a pu sortir sur le vestiaire, ça empiétait sur notre vie de groupe. Cela a été compliqué à gérer." Heureusement pour l'OL, Nabil Fekir continue sa rééducation et se sent très bien. Mais, contre le PSG, l'OL devra faire sans Samuel Umtiti et Anthony Lopes risque d'être un peu plus exposé aux attaques parisiennes.

6 commentaires
  1. Juni entraineur OL - sam 27 Fév 16 à 10 h 58

    pipeau ces excuses !!
    Ils ne sont pas assez grands pour faire la part des chose, joueur et gagner les matchs !
    Non, la vrai raison de tout çà, c'est qu’il leur manque du talent

  2. YG8 - sam 27 Fév 16 à 12 h 07

    On peut pas dire que c'est Pipo... Ça semble evident qu'avec fekir on aurait plus de point, surement pas 30 de plus mais une dizaine de plus et la deuxième place surement.

  3. OL-38 - sam 27 Fév 16 à 13 h 50

    On à tous confiance en Lopes pour qu'il fasse un très bon match dimanche et soit un vrai rempart.

  4. Pamo01Michel - sam 27 Fév 16 à 15 h 09

    JUNI, comment dire dans la même phrase, pipeau l'absence de Fékir, la vrai raison c'est le manque de talent...

  5. OLVictory - sam 27 Fév 16 à 17 h 55

    C'est surtout l'hécatombe de blessures qui nous a fait du mal, il n'y aurait eu que Fekir d'absent on aurait été beaucoup plus réguliers. Sûrement pas en tête, mais pas trop loin derrière...

  6. Monrne - dim 28 Fév 16 à 19 h 40

    Outre les blessures ce sont les recrutés toujours titulaires qui nous ont coûtés des points.Que ce soit Beauvue,Mapou ou Valbuena ils ne méritaient pas d'être d'indiscutables titulaires compte tenu de leurs prestations, quand aux deux autre recrues peu vues pour des raisons différentes Rafael et Darder on ne peut les juger.
    La plus grosse erreur est d'avoir voulue recruter à tout prix et pas des premiers choix mais des choix par défaut et l'on sait très bien qu'il est difficile d'intégrer dans un collectif autant de joueurs à la fois.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut