@Instagram Camilo

OL : malgré un bon temps de jeu, Camilo est en difficulté avec Cuiabá

Avec 19 matches de championnat disputés sur 25, Camilo bénéficie un temps de jeu important lors de son prêt à Cuiabá (Brésil). Malgré cela, le milieu de terrain ne parvient pas à convaincre les observateurs par ses performances.

A l'hiver 2020, deux Brésiliens ont rejoint l'Olympique lyonnais. Si Bruno Guimarães s'est imposé comme un titulaire indiscutable et comme un très bon recrutement jusqu'ici, Camilo reste lui une grande interrogation. Arrivé en provenance de Ponte Preta (D2 brésilienne), il n'a pas encore eu sa chance avec l'équipe première. Il a disputé simplement quelques rencontres avec la réserve, avant de partir en prêt à Cuiabá en mars dernier.

Mais ce retour au pays ne semble pas être très concluant pour le milieu de terrain. "Ses performances à Cuiabá ne sont pas les meilleures. Il n'a toujours pas convaincu les supporteurs et la presse de ce qu'il peut apporter à l'équipe, raconte Jonathas Gabetel, journaliste suiveur du club pour le quotidien Globo. Il est l'un des joueurs les moins participatifs sur la pelouse, étant l'un de ceux qui touchent le moins le ballon pendant les matches. Défensivement, il laisse à désirer, notamment en ce qui concerne la combativité. Sur le plan offensif, il n'a rien livré jusqu'à présent, après tout, il n'a marqué aucun but et n'a délivré aucune passe décisive. Pour l'instant, il n'a pas laissé une bonne impression dans ses prestations."


Un "homme de confiance" du coach


Pourtant, le joueur de 22 ans bénéficie d'un temps de jeu conséquent puisqu'il a joué 19 des 25 rencontres de championnat sur cet exercice, dont 11 comme titulaire. "En fait, Camilo est un "homme de confiance" pour l'entraîneur Jorginho. Ils ont travaillé ensemble à Ponte Preta au milieu de l'année 2019, lorsqu'il émergeait dans le football, explique Jonathas Gabetel. Il participe à une bonne partie des matches de Cuiabá comme titulaire ou en sortie de banc. Habituellement, il est utilisé pour peupler le secteur de l'entrejeu, surtout lors des affiches à l'extérieur ou contre des formations très offensives" Il a d'ailleurs débuté face à São Paulo dans la nuit de lundi à mardi (0-0). Remplacé après 68 minutes, il a reçu la note de 5,5 par Globo.


Il ne fait pas l'unanimité chez les fans


Mais ses performances ne parviennent pas à convaincre les observateurs, qui restent dubitatifs sur l'apport du natif de Mogi Mirim. "Il est loin de faire l'unanimité parmi les fans de Cuiabá. Beaucoup contestent sa présence dans le 11 de départ, notamment sur les réseaux sociaux", insiste le journaliste. Pourtant, la formation du Mato Grosso réalise une bonne saison pour ses débuts dans le Brasileirão, mais "Camilo n'est pas aussi pertinent dans la campagne actuelle de l'équipe".

Lorsqu'on l'interroge sur les points forts du milieu de terrain, Jonathas Gabatel peine à en trouver un, même s'il réussit finalement à en déceler un. "Actuellement, il a été difficile d'en mettre un en évidence, mais si je pouvais en citer un, ce serait la passe, car il ne manque généralement pas de toucher. Sur les axes faibles, il est peu participatif dans le jeu, peu combatif et son marquage n'est pas le meilleur", juge-t-il.


Cuiabá ne devrait pas lever l'option d'achat


Surtout, il apparaît que Camilo n'a pas vraiment progressé depuis son arrivée au club. "Il n'est pas possible d'observer une grande évolution chez lui sur ces derniers mois. Mais c'est un jeune footballeur, il a toutes les possibilités de s'améliorer dans sa carrière, nuance le journaliste. La tendance est que le conseil d'administration de Cuiabá ne fera pas d'effort pour le signer définitivement, et qu'il devrait retourner à Lyon." En effet, cette mutation temporaire est assortie d'une option d'achat de près de 3 millions d'euros. Si elle n'est pas levée, il retournera dans le Rhône en janvier 2022. Se posera alors la question de son avenir s'il ne parvient pas à convaincre Peter Bosz et l'OL de lui laisser sa chance, ou alors de lui offrir une nouvelle opportunité en prêt.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut