(Photo by NEIL HALL / AFP)

OL - Mercato : Emerson Palmieri, un champion d'Europe à Lyon

Champion d'Europe cet été avec l'Italie et vainqueur de la dernière Ligue des champions avec Chelsea, Emerson Palmieri arrive à l'OL pour renforcer le côté gauche de la défense. Une recrue qui colle parfaitement à la philosophie de Peter Bosz.

Elle était attendue depuis plusieurs jours : la recrue au poste de latéral gauche. Quelques semaines après le départ de Melvin Bard à Nice et celui, possible, de Maxwel Cornet, recruter à ce poste était devenu vital pour l'Olympique lyonnais, malgré la venue d'Henrique, qui n'a pas donné satisfaction à son entraîneur Peter Bosz, depuis son arrivée du Brésil. Pour renforcer un couloir gauche bancal, l'OL a donc multiplié les pistes. La première menant au Parisien Layvin Kurzawa mais le salaire de l'ancien monégasque pourrait poser problème.

La deuxième se trouvait du côté de l'Angleterre et plus précisément à Chelsea. Une piste nommée Emerson Palmieri. Attendu à Lyon ce jeudi, le champion d'Europe italien et vainqueur de la dernière Ligue des champions avec Chelsea présente le profil du joueur idéal pour Peter Bosz. "C'est un latéral moderne, offensif, qui aime attaquer, dribbler, prendre son couloir, dédoubler, fixer son vis à vis. C'est vraiment un latéral moderne dans son profil comme on en voit maintenant depuis plusieurs années. Dans ce que veut apporter Peter Bosz, c'est l'idée de ce transfert", explique Guillaume Maillard-Pacini, journaliste à Eurosport. Un avis partagé par son confrère de chez RMC Sport et spécialiste du football anglais, Julien Laurens : "C’est Maurizio Sarri qui le fait venir à Chelsea en janvier 2018. Il correspond au latéral que veut Sarri, qui joue haut, à l’aise avec le ballon, capable de jouer sous pression et surtout en phase offensive. Tout comme Peter Bosz et c’est pour ça que l'OL est allé le chercher lui. Techniquement, il sera très à l’aise, ça marche très bien pour ce que Bosz veut faire".


"C’est une belle affaire"


Alors que l'Italo-brésilien va s'engager sous la forme d'un prêt d'une saison, sans option d'achat, avec l'Olympique lyonnais, l'arrivée de l'ancien joueur de l'AS Rome représente une belle recrue pour les Rhodaniens. "C’est une belle affaire, un prêt, pas besoin de dépenser des indemnités de transferts. Pour moi, c’est une très bonne pioche. Il a fait une bonne préparation, certes un peu plus courte à cause de l’Euro, mais il a bien travaillé avec Chelsea. Il sera en forme. C’est un bon gars, il a une bonne mentalité", confie Julien Laurens. "Je pense vraiment que c'est un joueur qui peut apporter beaucoup de choses à l'OL. C'est un joueur qui est différent de De Sciglio. Il a cette capacité à apporter beaucoup de choses en attaque, assure Guillaume Maillard-Pacini. Il a 27 ans et il arrive à un âge de maturité où il a besoin de temps de jeu, de confiance. C'est un joueur qui marche à ça. Il a besoin de jouer pour être en confiance". 

En difficulté à Chelsea depuis sa signature dans la capitale londonienne en janvier 2018, le latéral gauche a été victime de l'arrivée de Ben Chilwell mais également de Thomas Tuchel en début d'année. Résultat, le joueur n'a pas disputé une seule minute en Premier League en 2021 : "C’est un très bon joueur techniquement mais c’est vrai qu’il est beaucoup plus attiré par le côté offensif de son poste d’arrière gauche que le côté défensif. Je pense que cela a été ses limites à Chelsea, certainement avec Franck Lampard après le départ de Maurizio Sarri mais aussi avec Thomas Tuchel même s’il l’a fait jouer en Ligue des champions notamment en sortie de banc", indique Julien Laurens avant d'ajouter : C’est vrai qu’en championnat, par rapport à la Premier League, il avait un peu de mal avec le rythme et le côté physique du football anglais".


"Dans le placement et dans le replacement surtout , il y a encore des progrès à faire"


International A italien depuis septembre 2018, Emerson Palmieri a notamment disputé la demi-finale ainsi que la finale de l'Euro remportée face à l'Angleterre, cet été. Deux matches aboutis pour le latéral qui a dû suppléer Leonardo Spinazzola, touché en quart de finale face à la Belgique. "Il faut reconnaitre que l'on s'inquiétait quand Spinazzola s'est blessé à l'Euro mais Emerson Palmieri n'a pas trop fait regretter Spinazzola dans les deux matches et demi qu'il a joué. Dans un autre registre certes, un peu moins mordant offensivement, mais il a fait le travail", souffle Valentin Pauluzzi, correspondant pour L'Equipe en Italie. Un aspect défensif qui s'avère être le point faible du joueur comme le confirme Guillaume Maillard-Pacini : "C'est un latéral qui prend des risques, qui aime attaquer, qui n'hésite pas à apporter des choses devant. Parfois, cela enlève quelque chose défensivement et ça laisse des espaces derrière. Il faut aussi voir ce côté là et avoir une rigueur défensive plus grande pour lui afin d'éviter de créer un déséquilibre qui pourrait être trop grand à la perte du ballon".

Des difficultés sur le plan défensif qui expliquent également son faible de temps de jeu durant sa période londonienne : "Si on lui donne le ballon, qu’il puisse courir et s’exprimer offensivement, il n’y a pas de problème. Après, c’est vrai que défensivement, il pourrait être y avoir des soucis mais après, dans une équipe comme Lyon, ce n’est pas grave. Soit, c’est une défense à 5, il sera couvert, soit c’est une défense à 4 et il aura assez de talent défensif derrière lui pour compenser, affirme Julien Laurens. Il y avait aussi le côté physique, ce n’est pas le plus grand, pas le plus costaud et on peut comprendre que c’était un peu trop léger en Premier League. Il sera beaucoup plus à l’aise en Ligue 1 qui ne l’a été en Premier League".

Gaucher, fin technicien, très bon centreur, Emerson Palmieri arrive sur les bords du Rhône avec une très belle étiquette. À lui désormais de convertir les nombreuses attentes qui sont placées en lui du côté du Parc OL.

5 commentaires
  1. philyon - jeu 19 Août 21 à 18 h 52

    Bon , si c'est fait c'est une bonne chose , j’espère que ce ne sera pas la seule vraie recrue d'ici la fin du mercato qui approche , ça fait peur...

    1. Defleouf - jeu 19 Août 21 à 21 h 23

      C'est fait 🙂

  2. Quand je pense a Ferland - jeu 19 Août 21 à 19 h 48

    Double champion d'Europe la même année qui plus est (Chelsea (lol, il n'a presque pas joué de la saison et surtout pas en LDC) et l'Italie).

  3. fidelalol - jeu 19 Août 21 à 20 h 19

    Bravo à l'OL d'avoir signé ce joueur.Il a les qualités pour le poste.Mine de rien,on a deux internationaux sur les cotés.
    Vite,la suite !!

  4. GoNL - jeu 19 Août 21 à 23 h 28

    Pas clair selon les spécialistes cités s’il est moins défensif ou moi offensif que Spinazzola. Ce qui est sûr c’est qu’on change de calibre en grinta, palmarès, intensité,…!

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut