Lyon’s French Clement Grenier celebrates after scoring during the French L1 football match Toulouse against Lyon on April 23, 2016 at the Municipal Stadium in Toulouse southern France. AFP PHOTO / REMY GABALDA / AFP PHOTO / REMY GABALDA

OL – Mercato : Grenier reste prudent

En conflit avec son président, Clément Grenier refuse la guerre des mots avec Jean-Michel Aulas et se concentre sur sa préparation.

L’Olympique lyonnais est très actif durant ce mercato. Alors que l’OL empile les joueurs, le club rhodanien cherche également à dégraisser son effectif. Clément Grenier fait partie de ceux, qui ne sont plus désirés entre Rhône et Saône, comme l’avait déclaré Jean-Michel Aulas (lire ici).

Grenier refuse le combat

Interrogé par Le Progrès sur son avenir, le milieu de terrain a refusé d’alimenter le conflit qui l’oppose à son président. « Le seul objectif, c’est de bien me préparer pour faire une grande saison. Je sais que je reviens de loin. Après il y a des choses qui sont dites, qui sont faites, je laisse mes conseillers gérer ça avec le club. J’ai appris à fermer les écoutilles et à avancer. »

22 commentaires
  1. JAJA69 - lun 11 Juil 16 à 11 h 01

    Si JMA a pris en grippe Clément, c'est qu'il l'a cherché en s'épanchant dans la presse. Il n'avait qu'à régler ses comptes directement avec son Président. J'apprécie vraiment Clément mais là, il a très mal "joué". ?

  2. Pamo01Michel - lun 11 Juil 16 à 11 h 14

    Il va revenir à son niveau d'avant les blessures et nous faire une grosse saison... On le vendra cher l'été prochain...

    1. MonsieurKik - lun 11 Juil 16 à 12 h 30

      Mais c'est un trop gros salaire mais je suis d'accord qu'il prendra de la valeur à la fin de saison prochaine.

  3. OLVictory - lun 11 Juil 16 à 11 h 42

    Disons qu'Aulas se prépare à le virer et quand on veut noyer son chien...
    Si Valbuena veut bien accepter de partir tout ira bien. Mais s'il s'accroche à son contrat, il en a le droit, et bien c'est Grenier qui jouera les "variables d'ajustement" de la masse salariale. Dans ce cas Aulas qui a toujours un coup d'avance a déjà prévu tout le discours, c'est pas lui qui le vire "mais le joueur qui s'est écarté lui-même du groupe par son attitude, bla, bla, bla."
    Et les moutons applaudiront, ils n'attendent que ça.

    1. MICAL - lun 11 Juil 16 à 12 h 12

      Peut-être que les moutons qui ont de la mémoire se souviendront de l'historique de Grenier qui peux aussi expliquer une certaine lassitude à son égard.

      1. BouBo - lun 11 Juil 16 à 13 h 19

        Exactement mical. Grenier n a jamais fait de cadeau a l ol, son club formateur. C est bien d avoir cette force et de tenir tete a jma mais il faut assurer sur le terrain. Aujourd'hui que le vent a tourné sportivement parlant, JMA n a pas l' intention de lui faire de cadeau non plus. Par contre Grenier reste en position de force avec son contrat, et il gère très très bien sa communication je trouve. A part ça beeeeee beeeeeeeee beeeeeeeee

    2. Guillaume Draithak - lun 11 Juil 16 à 13 h 10

      Son cas est difficile mais il a l'air sincère maintenant et vouloir rester ici malgré les dire du président c'est quand même bon signe je pense, il veux faire le dos rond et prouver sur le terrain qu'il a sa place dans l'équipe. J'espère ne pas me tromper car Valbuena est en bonne forme et pourrait aussi faire une bonne saison.

  4. Grognard - lun 11 Juil 16 à 13 h 06

    Peut être que les moutons sont ceux qui voient Grenier comme un (futur) grand joueur.
    Personne en veut, ca devrait vous mettre la puce a l'oreille.

    1. Guillaume Draithak - lun 11 Juil 16 à 13 h 11

      Personne ne veux de quelqu'un qui a un gros salaire et est sujet aux blessures, ça n'a rien avoir avec son talent.

  5. OLVictory - lun 11 Juil 16 à 13 h 23

    Grenier a pris la seule attitude possible, il va répéter : "Je vais bien, tout va bien, je suis gai, tout me plait" à chaque occasion. Et là il trouvera des supporters qui vont le trouver sympathique. Triste monde où on est considéré comme pestiféré en disant la vérité et où on devient populaire en disant ce que le public a envie d'entendre.

    1. BouBo - lun 11 Juil 16 à 13 h 43

      Tu prefererais qu il dise la vérité? "Depuis mes débuts prometteurs, je menace de partir de l Ol, car au fond je m'en tape de vos couleurs, ce qui compte c'est de trouver un salaire a la mesure de mon talent. Mais maintenant que je me suis blessé, que je tarde a confirmer mon potentiel et que plus aucun club ne croit en moi, je veux rester a l Ol, même si je m en tape toujours de vos couleurs, mais cela me permettra de garder mon gros salaire, de menacer de partir dès que j aurai remis 2 coups francs, ou au pire d être libre dans deux ans et de négocier un gros salaire en étant libre"...

      1. OLVictory - lun 11 Juil 16 à 14 h 01

        Si c'est ce qu'il pense, oui, je préfère toujours entendre la vérité.

    2. Guillaume Draithak - lun 11 Juil 16 à 13 h 48

      Quel vérité?

      1. OLVictory - lun 11 Juil 16 à 13 h 52

        Par exemple qu'il ne comptait pas plus qu'une poignée de biftons quand on a voulu l'échanger contre le grand Monzon.

    3. BouBo - lun 11 Juil 16 à 13 h 49

      Sinon je suis d accord avec toi. Les joueurs ne peuvent plus rien dire. Il n y a qu a voir ce qui est arrivé au petit Samir Nasri depuis qu il a dit (a juste titre) "chuuuuut ftg" après un but. A l opposé Lloris est devenu capitaine et est rentré dans le Coeur de français avec ses discours totalement convenus (et du talent biensure).

  6. OL-38 - lun 11 Juil 16 à 14 h 17

    Bonjour à tous,
    Grenier semble être redevenu raisonnable, mais attendons quand même. Il peut retrouver son talent et pourrait aider L'OL

  7. OL-38 - lun 11 Juil 16 à 14 h 18

    Mais il faut arrêter cette "guerre verbale"" Sinon cela pourrait créer une mauvaise ambiance.

  8. poussin - lun 11 Juil 16 à 14 h 50

    Ce qui est sûr, c'est qu'à l'heure d'aujourd'hui grenier n'a pas le niveau et reste un second choix derrière darder, tolisso et ferri voire fekir qui sont plus jeunes, avec plus d'envie et moins de nonchalance. Eux ne s'étendent pas dans la presse pour faire valoir un talent ponctuel et inexistant depuis 2 ans. Encore heureux qu'il face son méaculpa pour éteindre le feu après les sorties médiatiques qui nous a pondu en début d'année. Malgré tout, je pense qu'il reste une infime chance si il s'applique à l'entrainement et redevient décisif en match officiel en tant que joker si le physique tient bon. Il a la vision du jeu et une bonne patte sur coup franc qui peuvent encore le sauver du gouffre où il s'est mis tout seul avec son attitude .
    Il a encore son destin entre les mains alors qu'il arrête le blabla et qu'il travaille pour retrouver le chemin de la gloire. Il aura sa chance avec l'empilement des matchs (coupes,championnat,LDC)

  9. OLVictory - lun 11 Juil 16 à 15 h 03

    Tout ça va dépendre de Valbuena, le destin de Grenier est entre les mains de l'ancien marseillais
    Si Valbuena décide de rester alors il faudra faire partir Grenier et donc le lyncher au plus vite serait une priorité. En plus il fume, alors à mort !
    En revanche si Valbuena part je pense qu'on va assister à une réconciliation entre Aulas et Grenier qui va me tirer les larmes, je le sens.
    Il sera dit que le parcours de Grenier au sein de son club formateur sera réglé par les évènements de transferts des uns et des autres.
    Quoi qu'il se passe ça serait bien d'arrêter le massacre et le "je t'aime moi non plus", c'est pénible à force.

  10. Altheos - lun 11 Juil 16 à 16 h 11

    Tu as un léger problème de chronologie.
    Au moment de l'arrivée de Puel et de Pjanic, Grenier n'était pas en équipe première, il commençait juste à montrer le bout de son nez aux entrainements.
    Il y ait arrivé au moment ou Pjanic est parti.
    Et au moment de son faux départ pour Nice (pour rejoindre Puel d'ailleurs) c 'était Garde le coach.

  11. magister72 - lun 11 Juil 16 à 16 h 23

    en mème temps on attend toujours la fameuse éclosion du génie.

  12. Smofi - lun 11 Juil 16 à 19 h 25

    Qu'il s'en aille. Il n'a toujours pensé qu'à lui et rien d'autre. Toujours en train de pleurer dans la presse avec des "on m'a blessé", "on m'a mis des bâtons dans les roues". Rien n'est jamais de sa faute. En rééducation quand il allait boire et fumer "on" l'a forcé ?
    Tout ce qui lui arrive aujourd'hui ce n'est que la récolte de ce qu'il a semé. Qu'on le vire!

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut