Communiquer avec nous

Mercato

OL – Mercato : qui est Marash Kumbulla

Publié le 

Malgré une possible non-qualification en coupe d’Europe, l’Olympique lyonnais devrait chercher à se renforcer lors du prochain mercato. L’OL ciblerait notamment un défenseur central. Marash Kumbulla serait parmi la liste des candidats possibles dévoilée par L’Equipe samedi. L’international albanais de 20 ans a réalisé une bonne saison en Serie A avec l’Hellas Vérone.

D’après le quotidien L’Equipe, l’Olympique lyonnais serait à la recherche d’un défenseur central pour former un binôme avec Jason Denayer. Cinq candidats seraient observés par le club rhodanien. Parmi ces pistes potentielles, l’OL suivrait notamment Marash Kumbulla, joueur de l’Hellas Vérone. A 20 ans, le néo-international albanais commence tout doucement à se faire un nom à travers l’Europe.

Natif de Peschiera del Garda en Italie, le défenseur central a pourtant choisi la sélection albanaise, pays que son père a quitté en 1996. Il a obtenu sa seule et unique cape le 14 octobre 2019 contre la Moldavie. « Kumbulla est un joueur très fort avec une grande capacité d’avance, également habile dans le jeu aérien et en début d’action », a indiqué Gianni De Biasi, ancien sélectionneur de l’Albanie de 2011 à 2017, sur Radio Télévision Musique. Avec son mètre quatre-vingt-cinq, le jeune arrière parvient régulièrement à dominer ses adversaires de la tête.

« Kumbulla est un joueur très fort »

Côté club, Marash Kumbulla fait l’unanimité. A l’Hellas Vérone depuis l’âge de 8 ans, il s’entraîne avec la Primavera, l’équipe U19, à 16 ans. Il fait ses débuts chez les professionnels le 18 août 2018 lors d’un match de Coupe d’Italie contre Calcio Catane. De la Serie B au plus haut niveau italien, le défenseur central a franchi toutes les étapes. Il est désormais titulaire dans l’axe gauche d’une charnière à trois éléments.

Un rôle qui lui convient à merveille estime Mauro Carretta, ancien entraîneur adjoint du club entre 2018 et 2019. « Marash Kumbulla est prêt pour une grande équipe, a-t-il estimé. Lors des matchs contre les grands joueurs de Serie A, il était toujours à jour et n’a jamais souffert de la comparaison. Dans un club de haut niveau, peut-être soutenu par un footballeur plus expérimenté, il peut vraiment faire sa marque. » L’OL a joué en 3–5–2 lors de ses dernières sorties. L’Albanais pourrait donc s’adapter à ce système de jeu assez facilement. « Je le verrais très bien à l’Inter sous Antonio Conte car il est plus adapté, à mon avis, à une défense à trois mais il a également les compétences tactiques pour pouvoir jongler avec une défense à quatre. », a analysé le dirigeant sur Europa Calcio.

Il joue défenseur axe gauche dans une charnière à trois

Le droitier a ouvert son compteur de buts chez les professionnels le 5 octobre dernier, devenant le premier défenseur né dans les années 2000 à marquer dans les cinq grands championnats européens. « Le premier but de Serie A n’est jamais oublié, mais le meilleur jour reste le match contre la Juventus à domicile, a-t-il déclaré lors d’un live Instagram du club. L’un des meilleurs jours de ma vie, où j’ai célébré l’anniversaire de la plus belle manière possible, en gagnant contre l’équipe la plus forte d’Italie. » Mais Ronaldo et ses coéquipiers n’ont pas laissé que des bons souvenirs à Marash Kumbulla. Lors de son 4e match de Serie A, l’Hellas Vérone affronte les Bianconeri et le défenseur central est exclu dans le temps additionnel pour un deuxième carton jaune. Un symbole du manque de concentration dont il peut parfois être victime. Pour autant, il assure « être une personne respectueuse et sérieuse, je travaille beaucoup. »

Il compte seulement 18 rencontres de première division à son actif mais il impressionne déjà de nombreux observateurs. « Il joue comme s’il avait dix ans de Serie A derrière lui », s’est enthousiasmé Thomas Berthold, ancien défenseur allemand sur Tuttomercatoweb. Federico Balzaretti, international italien au poste de latéral gauche entre 2010 et 2013, apprécie également le profil du jeune joueur. « Marash Kumbulla est un défenseur à l’ancienne, a-t-expliqué sur DAZN. La première chose à laquelle il pense est de protéger son propre but pour ne pas en n’encaisser. J’ai été frappé par sa personnalité, sa sérénité et sa capacité à réagir à l’erreur, une caractéristique très importante pour un défenseur. Sur le terrain, il se trompe, mais il reste équilibré et concentré de la première à la dernière minute. »

« C’est un défenseur à l’ancienne »

Il poursuit. « Cette année, il a commencé à jouer au milieu de la défense à trois, un rôle dans lequel il a très bien fait, mais même quand il a été déplacé vers le centre-gauche, bien qu’il puisse souffrir un peu de vitesse, il a réussi à réaliser de belles performances, a-t-il décrypté. Je ne le connais pas personnellement, mais Giampaolo Pazzini (ancien joueur de l’Hellas Vérone) m’en a très bien parlé car pour son âge, c’est un garçon mature, conscient et intelligent sur et en dehors du terrain. Il a la tête sur les épaules et des valeurs importantes, il est aussi très attaché à ses origines, comme en témoigne le fait qu’il a choisi de défendre les couleurs de l’Albanie. »

Pour Balzaretti, Marash Kumbulla a une importance indéniable dans le jeu des jaunes et bleus. « Son nom est désormais sur toutes les lèvres, et dans sa première année de Serie A, il est le 2000 le plus présent en Europe et dans le top 10 du championnat des duels gagnés. Bref, ce fut vraiment un impact extraordinaire.  » L’international albanais serait scruté par plusieurs équipes italiennes comme l’Inter Milan, la Juventus, Naples ou encore la Lazio. A l’étranger, Dortmund et Manchester United seraient également sur sa piste. L’Olympique lyonnais semble donc loin d’être seul sur ce dossier. Pour attirer le jeune défenseur, les dirigeants rhodaniens devront donc se montrer convaincants.

Publicité

Les derniers commentaires

Publicité

Les plus lus