AFP PHOTO / VALERY HACHE

OL - Nice : Genesio évoque ses rapports avec Puel

En cette 34e journée de Ligue 1, la réception de l'OGC Nice est l'occasion de voir revenir plusieurs anciens membres de l'Olympique lyonnais à Lyon. Hier, Bruno Genesio a évoqué les rapports qu'il entretenait avec Claude Puel lors de son passage à l'OL.

Présent à l'Olympique lyonnais depuis 2007, Bruno Genesio a longtemps travaillé en collaboration avec Claude Puel (2008-2011). Nommé entraîneur adjoint puis responsable du groupe pro2, l'actuel technicien lyonnais est revenu sur les relations qu'il entretenait avec le coach le plus controversé de ces dernières années à l'OL.

Paradoxalement, Genesio ne garde pas un si mauvais souvenir de cette période : "J'ai déjà dit que me concernant, c'est quelqu'un qui m'a fait progresser dans mon métier d'entraîneur, déclare-t-il. Il m'a appris certaines choses, il m'avait confié une responsabilité avec un groupe pro 2. Il avait mis en place ce groupe pro2. Dans ce groupe, il y avait des joueurs comme Clément Grenier, comme Alex Lacazette, Umtiti, Ferri, Ghezzal, Kolodziejczak, et d'autres que j'oublie ... Ça montre qu'il avait vu et mis en place certaines choses intéressantes." Effectivement, force est de constater que l'ancien Lillois a eu une bonne approche avec ces joueurs. Aujourd'hui, ils sont tous titulaires au sein de leur club, certains même aux portes de l'équipe de France.

Des fantasmes sur son travail avec le staff

Ainsi, dans un cadre professionnel, Bruno Genesio annonce qu'il entretenait une bonne relation avec Puel : "Je garde un bon souvenir de mes rapports avec lui dans le travail. C'est quelqu'un de très rigoureux, qui a après été décrié ici par rapport aux ambitions du club qui étaient à l'époque d'aller le plus loin possible en Champion's league. En ce qu'il me concerne, je n'ai pas eu de problèmes avec Claude, affirme le coach lyonnais. Il y a eu beaucoup de fantasmes en ce qui concerne son travail avec le staff." 

Visiblement, Claude Puel n'est pas étranger à la progression de Genesio, qui place actuellement ce dernier à la tête de l'équipe lyonnaise. Ce soir (20h30) lors de la rencontre entre Lyon et Nice, il sera peut-être l'occasion d'observer une franche poignée de main entre les deux entraîneurs, mais aussi l'occasion pour l'élève de montrer qu'il peut dépasser le maître.

6 commentaires
  1. OLVictory - ven 15 Avr 16 à 11 h 01

    L'élève peut dépasser le maître ? C'est normal que Lyon en soit à espérer ça ? On a vraiment un gros décalage entre les ambitions du club et les personnes à qui on les confie.

    1. Gones2wano - ven 15 Avr 16 à 11 h 30

      Je suis d'accord car il n'y a aucun doute que aulas va tenir sa promesse de garder genesio, alors qu'il nous faudrait enfin un grand coach , de plus cette promesse est débile il le mets en numéro un pour remplacer fournier mais c'est normal que l'objectif est de terminer sur le podium on était à seulement à 6 point de Monaco il restait 19 journée, on a le 2eme meilleur effectif donc il manquerai plus que sa mission soit le maintien, merde tes payé pour gagné des match dans un championnat en carton que veut tu de plus ? C'est quoi cette promesse illogique

      1. OLVictory - ven 15 Avr 16 à 11 h 54

        C'est une promesse qui ne coûte pas cher en salaire, et qui l'engage pas trop loin dans le temps, ça doit plaire à Aulas qui agit toujours dans le court terme pour le sportif.

    2. janot06 - ven 15 Avr 16 à 15 h 20

      "L’élève peut dépasser le maître ?"
      Pourquoi serait-ce les ambitions du club ?
      Ce n'est qu'une affirmation de l'auteur de cet article qui n'engage que lui...
      Maintenant, si Genesio parvient à qualifier son équipe directement pour la LDC après une première partie de saison aussi catastrophique, je ne vois pas pourquoi on le remplacerait.
      Dotons-nous déjà d'un bon directeur sportif pour réorganiser le club à tous les étages.

  2. ol-91 - ven 15 Avr 16 à 14 h 27

    Des choses intéressantes ! On s'en serait douté ! Place à la victoire de Nice, en souvenir du bon vieux temps ! et par gratitude, bien sûr !

  3. Gone16 - ven 15 Avr 16 à 14 h 45

    En même temps, on est pas obligé de le croire...
    Pourrir Puel avant le match contre nice aurait été une erreur et une façon de les surmotiver donc pas grand chose à en tirer de cette déclaration...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut