OL – OM (Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)
Article payant

OL, OM, Payet, Buquet, LFP : le récit de la soirée, nos révélations

Le choc OL - OM avait à peine débuté, dimanche soir, quand le Marseillais Dimitri Payet a reçu une bouteille d'eau pleine sur le côté gauche du visage, lancée depuis le virage Nord. Olympique-et-lyonnais.com vous propose de revivre cette soirée de l'intérieur.


Un individu gâche tout, il est rapidement interpellé


OL – OM a débuté depuis 3 minutes 58 lorsqu'un individu, âgé de 32 ans, jette depuis le virage nord inférieur une bouteille sur Dimitri Payet au point de corner. Le Réunionnais reste à terre et l'arbitre décide d'interrompre le match. Dans la foulée, l'Olympique lyonnais propose au joueur de consulter l’un de ses médecins spécialisés pour des examens complémentaires si cela lui était nécessaire. Le Marseillais refuse.

Les équipes de sécurité du club rhodanien repèrent très rapidement, à l'aide des très nombreuses caméras installées dans le stade, le fauteur de trouble. Exfiltré, le "supporteur" est immédiatement interpellé et placé en garde à vue. De source policière, l'homme était toujours gardé à vue ce lundi pour "violence avec arme par destination dans une enceinte sportive." Trois autres personnes ont été également interpellés, trois jeunes hommes, pour usage de fumigènes.

Réunion au PC sécurité


Dans le PC sécurité du stade, les représentants de l’OM, de l’Olympique lyonnais, l’arbitre de la rencontre Ruddy Buquet, le délégué de la Ligue de football professionnel, le préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes Pascal Mailhos, ainsi que le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) et la vice-Procureur échangent durant une quarantaine de minutes. Les différentes parties conviennent unanimement que la décision finale revient à l'arbitre

Après le visionnage, à plusieurs reprises des images, le constat est clair : il s'agit bel et bien d'un acte d'un seul individu et non une action de plusieurs personnes. Après investigation, l'individu n'appartient à aucun groupe de supporteurs lyonnais , il n'est pas abonné et il est détenteur d'un billet qui n'est pas à son nom.

Il vous reste 51 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut