Lyon’s French forward Maxwell Cornet (L) celebrates after scoring a goal with Lyon’s French forward Alexandre Lacazette during the French L1 football match between Olympique Lyonnais (OL) and Stade Malherbe Caen (SMC) at the Parc Olympique Lyonnais stadium in Decines-Charpieu, central-eastern France on February 14, 2016. / AFP / ROMAIN LAFABREGUE

OL : pour Sidney Govou, les joueurs doivent provoquer plus

Grâce à 10 buts en 3 matchs, l'OL est devenu la troisième attaque de Ligue 1 avec 38 réalisations, derrière le PSG (63 buts) et l'OGC Nice (39 buts). Une efficacité retrouvée, mais qui peut encore être améliorée selon l'ancien joueur de l'Olympique lyonnais, Sidney Govou.

Longtemps inoffensif devant le but, l'OL a retrouvé une certaine efficacité qui lui a permis d'inscrire 10 buts lors des trois derniers matchs de Ligue 1. Ce qui en fait dorénavant la troisième meilleure attaque du championnat avec 38 réalisations. Ancien joueur de l'Olympique lyonnais, Sidney Govou s'est exprimé pour nos confrères du Progrès sur le rôle que les attaquants lyonnais doivent avoir. Pour lui, il est nécessaire qu'ils provoquent plus : «Rachid Ghezzal l’a maintenant compris, Maxwel Cornet est peut-être aussi en train de l’apprendre, quand on joue dans un couloir, il faut provoquer, tenter 20 fois de passer son défenseur. Même si tu échoues 19 fois, il peut suffire d’une seule fois pour faire une différence dans un match. Aujourd’hui, je trouve que trop de joueurs de couloir, et pas seulement en France, se contentent de ne pas perdre le ballon.»

Pour l'ancien Lyonnais, ce manque de provocation et de percussion peut expliquer les stats moyennes d'Alexandre Lacazette : «Alexandre a été orphelin de joueurs qui provoquent sur les côtés, alors qu’avec un vrai dribbleur proche de lui la saison dernière, Nabil Fekir, il avait réussi une super saison. J’ai trouvé qu’il n’était pas assez accompagné dans le jeu offensif, tant mieux si ça s’améliore aujourd’hui. »

2 commentaires
  1. OLVictory - mer 17 Fév 16 à 12 h 48

    Sydney a raison, forcément c'est Sydney.
    Il préconise de multiplier les provocations sur l'aile, normal c'est son job, sa vie, son oeuvre.
    Dans un contexte plus général, avec des joueurs offensifs de tout profil, on peut dire que l'animation offensive lyonnaise a manqué depuis le début de saison de vitesse, de percussion et de l'absence d'un meneur de jeu. La provocation sur l'aile est une composante de la vitesse et de la percussion qui nous ont fait défaut.

  2. Monrne - dim 21 Fév 16 à 9 h 58

    Et oui on se tue a le répéter depuis plusieurs mois nos 2 faux pieds ne cessent de faire toujours la même chose repiquer au centre ou les défenseurs qui ont pris l'habitude les attendent.Alors oui Sydney il faut de la vitesse de la spontanéité de la vivacité.
    Mais Mathieu est il du bon Côté ? je ne le pense pas et Rachid a un bon pied gauche et de la technique mais son jeu jeu est trop stéréotypé.Il faut impérativement qu'il évolue et alors seulement il pourra être un bon joueur.
    Enfin toujours là meme question pourquoi ces 2 là ne permute t-il pas plus souvent.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut