OL : qu'attendre de cette fin de mercato ?

À une semaine de la clôture du mercato, cela risque encore de bouger du côté de l'Olympique lyonnais. L'occasion de faire un point avec plusieurs spécialistes sur les dossiers brûlants de cette fin de mois d'août à l'OL.

Damien Da Silva, Henrique, Emerson Palmieri et Xherdan Shaqiri. Voilà les quatre premières recrues de l'intersaison du côté de l'Olympique lyonnais. Alors que l'OL est à la peine dans ce début de championnat avec deux points en trois matches (deux nuls et une défaite), la formation rhodanienne tente de se renforcer tant bien que mal malgré le contexte financier délicat et le peu de vente effectuée par le club depuis l'ouverture du marché des transferts. Si Xherdan Shaqiri, arrivé en provenance de Liverpool, est un achat, les trois autres renforts Lyonnais sont soit des joueurs arrivés libres (Da Silva et Henrique) ou en prêt (Emerson Palmieri). À l'approche de la fin du mercato qui s'achèvera le mardi 31 août prochain à 23h59, cela risque encore de bouger du côté de l'OL, aussi bien sur le plan des départs que des arrivées. Olympique-et-lyonnais.com a interrogé plusieurs spécialistes afin de faire un point sur cette dernière ligne droite du marché des transferts chez le club rhodanien.

Après avoir obtenu le prêt du double champion d'Europe italien de Chelsea, Emerson Palmieri, afin de renforcer le côté gauche de sa défense, l'OL souhaite encore recruter dans des secteurs bien précis et "notamment en défense ainsi qu'en attaque", nous confie Santi Aouna, journaliste à Foot Mercato. Une ambition confirmée par Alexis Bernard, Rédacteur en chef du 10sport.com : "Dans ce sprint final, il y a la volonté de faire un défenseur central, clairement. Et un ailier. Mais ce sera une fin de mercato à opportunité, explique-t-il. Lyon ne pourra pas cibler un joueur et partir à la guerre pour l’avoir, comme pour Jérémie Boga par exemple. Boga, c’est 30 millions d’euros ou rien. Naples semble prêt à les mettre, en intégrant des bonus. Lyon ne pourra pas se permettre cela. Une situation financière délicate qui va donc obliger l'OL à faire des coups afin de renforcer et affiner un effectif bancal après les trois premières journées de Ligue 1 et surtout afin de pouvoir "répondre aux besoins de Peter Bosz, qui n’est pas totalement satisfait", d'après Alexis Bernard.


Houssem Aouar pourrait rester mais ...


Depuis plusieurs étés désormais, le nom d'Houssem Aouar revient avec insistance sur la pile des noms de joueurs qui doivent quitter l'OL. Un an après son départ avorté à la Juventus Turin et une saison dernière en demi-teinte avec son club formateur, le milieu de terrain est encore là, à une semaine de la clôture du marché des transferts. Et son départ ne semble pas assuré selon Alexis Bernard : "Peter Bosz veut vraiment le garder, il est fan du joueur et a même demandé à ses dirigeants de faire tout ce qui était en leur pouvoir pour ne pas le vendre, assure le journaliste. Le club a convenu, avec le coach, de revoir son prix à la hausse. Mais au-dessus de 30 millions d’euros, l’OL vendra. Et Peter Bosz a donné son accord pour cela". 

Le dossier Thiago Mendes est également brûlant dans le Rhône. Le joueur, arrivé de Lille en 2019 contre un chèque de 22 millions d'euros, qui ne semble plus être en odeur de sainteté au stade de l'OL, en témoigne les sifflets descendus des travées lors de son entrée en jeu face à Clermont (3-3), dimanche, est toujours au club. Alors que Flamengo souhaite obtenir le prêt du milieu de terrain, "l’OL ne veut pas perdre d’argent et limiter la casse", indique Alexis Bernard. À une semaine de la fin de ce mercato estival, rien n'est figé entre Rhône et Saône et tout dépendra des offres arrivant sur le bureau de Jean-Michel Aulas : "Il n’y a aucun joueur qui est certain de rester, peu importe l’offre. Aucun. Si Arsenal arrive avec 40 millions d’euros pour Bruno Guimarães : il part. Si un club allemand lâche 20 millions pour Rayan Cherki, pareil. La réalité économique, mais aussi sportive, est là. Lyon ne peut pas se permettre de refuser une offre si elle correspond à la valeur haute du joueur sur le marché", prévient le rédacteur en chef du 10sport.com.

Alors que des départs ont déjà été actés, Jean Lucas à Monaco, Melvin Bard à Nice et Joachim Andersen à Crystal Palace (Angleterre), les dirigeants lyonnais "espèrent vendre Maxwel Cornet d'ici à la fin du mercato, souffle Santi Aouna. Des offres ont déjà été reçues par l'OL". Pour l'heure, Burnley en Angleterre se montre le plus pressant afin de s'attacher les services de l'international ivoirien. Autre joueur qui pourrait être amené à quitter le Rhône cet été : Islam Slimani. L'international algérien, arrivé à l'OL l'hiver dernier, possède un bon de sortie selon L'Equipe. "Je mise une pièce sur un départ de Slimani qui a quelques touches à l'étranger", affirme Santi Aouna.


Du mouvement dans les deux sens d'ici le 31 août


La crise sanitaire étant passée par-là, les clubs n'ont plus la même puissance financière que ces dernières années. Alors que l'OL s'appuie énormément sur les revenus liés à la billetterie, l'année dernière passée à huis clos a fait souffrir les caisses lyonnaises. Une situation difficile à l'heure actuelle mais loin d'être rédhibitoire pour le futur : "Lyon est l’un des rares clubs à disposer d’une solidité structurelle qui lui permet de voir l’avenir avec sérénité, comme aucun autre club en France, mis à part le PSG, bien sûr", confie Alexis Bernard. Mais financièrement, il n’y a pas la même puissance qu’avant Covid. L’OL ne peut plus prendre les mêmes risques. Tout est calculé". Preuve en est. L'arrivée sous la forme de prêt d'Emerson Palmieri est le symbole de la crise financière touchant le football : "Il y a 3 ou 4 ans, Emerson aurait signé à Lyon, pour 12 à 14 millions d’euros. Pour moi, ce dossier témoigne bien de l’évolution et de l’état actuel du moment. L’OL va bien. Mais ce n’est pas une forme… olympique", concède le rédacteur en chef.

Alors que le nom de Sardar Azmoun (Zénith Saint-Pétersbourg) revient avec insistance de côté de Lyon, d'autres pistes ont surgit ces dernières heures comme celles menant au défenseur central du Spartak Moscou, Samuel Gigot, ou encore au milieu de terrain de Rennes, Benjamin Bourigeaud : "Tout est possible, affirme Alexis Bernard. S’il y a un départ, je pense qu’il peut raisonnablement y avoir deux arrivées. Sans départ, je ne vois pas Peter Bosz se contenter de l’effectif actuel. Et je ne vois pas Juninho ne rien faire". 

Plus proche de la zone rouge que du podium après trois journées de Ligue 1 et absent de la Ligue des champions pour une deuxième année de suite, l'OL ne peut pas se permettre de rater le top 5 du championnat en fin de saison : "Cet OL a du talent, des ressources et des qualités. Mais il a surtout les fragilités pour ne pas monter sur le podium. Ce risque de ne pas attraper l’Europe est trop grand, il faut un ou deux renforts, indique Alexis Bernard. Après, il y a un mercato d’hiver dans quelques mois. Mais pour envoyer un message de confiance au coach, aux supporters et à la sphère qui gravite autour de l’OL, club coté en bourse, des arrivées sont nécessaires".

À une semaine de la fin du mercato, l'Olympique lyonnais rentre dans la dernière ligne droite afin de renforcer son effectif certes de qualité, mais encore imparfait sur certains postes.

11 commentaires
  1. dede74 - mar 24 Août 21 à 17 h 25

    Selon "proot01" Cherki est mis rn vente pour 10 M€ !!

  2. westkanoute - mar 24 Août 21 à 17 h 27

    Bon article, par contre je suis inquiet de ne voir aucune piste pour un milieu tourné vers l'aspect défensif.
    Côté créativité, on est parés avec paqueta ,aouar voir shakiri et cherki sans oublier reine adelaide qui va revenir mais pour la récupération on a que caqueret et guimaraes ce qui me paraît un peu juste et cela manque d'un profil un peu plus "physique"
    A moins qu'un des jeunes fasse l'affaire.

  3. BENO - mar 24 Août 21 à 17 h 41

    BRISARD....vous avez dit Brisard ....comme c'est étrange....

  4. Dragon2332 - mar 24 Août 21 à 18 h 04

    Apparemment l'OL serait prêt à faire partir Cherki ...

    Selon moi, cela voudrait dire beaucoup de choses pour ce jeune joueur

  5. antocat - mar 24 Août 21 à 18 h 55

    Abonné, je suis connecté...mais les articles réservés aux abonnés ne me sont pas accessibles. Pourquoi ?

    1. Razik Brikh - mar 24 Août 21 à 19 h 28

      Bonsoir @antocat,

      On va regarder au plus vite. Désolé.

      1. Razik Brikh - mar 24 Août 21 à 20 h 09

        @antocat : On vient de vérifier et vous n'avez pas 1 abonnement.

    2. westkanoute - mar 24 Août 21 à 19 h 45

      Si tu peux poster c'est que tu peux lire l'article non?

  6. Moimoi - mar 24 Août 21 à 19 h 52

    Hé non westkanoute 😉

  7. Polygone - mar 24 Août 21 à 21 h 51

    Rami à Troyes, donc diomande...

  8. Gritup - mer 25 Août 21 à 10 h 51

    Je comprends pas pourquoi personne ne parle d'un latéral gauche : c'est le seul poste où il n'y a qu'un seul titulaire (Emerson, en prêt), mais strictement zéro remplaçant avec le départ de Bard, et même personne pour dépanner avec celui de Cornet et le fait qu'à droite les latéraux seront déjà bien sollicités...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut