OL : regardez « Tant qu’il y aura des Gones » avec Dominic Palandri

Dominic Palandri, comédien qui joue notamment au côté de Jacques Chambon, était l'invité ce lundi 1er février de l’émission 100 % OL « Tant qu’il y aura des Gones ».

Toute l’équipe de « Tant qu’il y aura des Gones » accueillait ce lundi 1er février , Dominic Palandri qui joue dans la pièce "Carton Rouge" de Jacques Chambon. Une belle occasion de revenir avec lui sur la nouvelle défaite des Gones samedi à Bastia et sur les difficultés de l’OL cette saison. De nombreuses questions, des avis tranchés… Place au débat !

18 commentaires
  1. Snoozie - lun 1 Fév 16 à 19 h 02

    Au moment où vous parliez de la chance (vers les 20mn de vidéo) et du hasard qui pénalise l'OL, ça m'a remis en tête une phrase de Pasteur : "Le hasard ne favorise que les esprits préparés".
    Quand au bout d'un grand nombre de fois on tape les poteaux, on est toujours blessés, j'ai du mal à croire que la malchance ait une quelconque influence dans les performances.
    Ce n'est rien d'autre que du manque de travail ...

  2. OLVictory - lun 1 Fév 16 à 19 h 19

    « Plus je m’entraîne et plus j’ai de la chance » disait Gary PLAYER, champion de golf.

    Le reste c'est du romantisme de footeux. Si tu tire sur la barre c'est que tu as visé la barre, consciemment ou pas, ou que ton geste n'est pas le bon, mais ça n'a absolument rien à voir avec la chance.

    La seule chance ou malchance en foot, c'est l'arbitre, les conditions climatiques, un ballon qui est plus ou moins gonflé et les tirages au sort.

  3. Pamo01Michel - lun 1 Fév 16 à 20 h 42

    Razik et Puydebois hurlaient contre le losange, Génésio a changé le système et maintenant vous venez lui reprocher…
    Pour Lacazette le losange est mieux adapté, en décembre ça ne venait pas du losange mais des nombreux blessés….
    Arrêtez avec les statuts, il manque un buteur (Fékir) et de la confiance, les joueurs ont toujours envie.

  4. Razik Brikh - lun 1 Fév 16 à 20 h 57

    Je ne viens pas lui reprocher mais juste qu'il y a un souci avec l'isolement d'Alexandre. Après, effectivement, il y a plusieurs paramètres...

  5. Pamo01Michel - lun 1 Fév 16 à 21 h 06

    Merci M. Palandri de rester supporter quand c'est très compliqué.
    Razik, c'est facile de taper sur Lacombe, j'ai cherché sur internet il semblerait qu'en tapant "football", on trouve plus facilement son nom que le vôtre, il doit pas être si incompétent en foot que vous le dites !!!!

    1. Razik Brikh - lun 1 Fév 16 à 21 h 19

      Je respecte Bernard Lacombe. Il a beaucoup apporté à l'OL (en tant que joueur et à son poste de conseiller). Il n'y a pas de souci là-dessus. Ce que je voulais dire, c'est que la remise en question doit concerner tout le monde au club. Les faits sont têtus, il y a des soucis au niveau du recrutement, ect. Je ne vise pas les hommes, je n'ai pas de souci personnel avec qui que ce soit à l'OL. Il faut juste être le plus objectif possible.

    2. Hiro Nakamura - lun 1 Fév 16 à 21 h 31

      ", j’ai cherché sur internet il semblerait qu’en tapant « football », on trouve plus facilement son nom que le vôtre, il doit pas être si incompétent en foot que vous le dites "

      Cette remarque n'a strictement aucun intérêt. La compétence ne se mesure pas avec un nom, un palmarès ou un quelconque vécu (glorieux ou non) dans un club.
      A titre d'exemple (mais il y en a bien d'autres) si on tape football, on pourrait rapidement tomber sur le nom d'un certain Jean-Pierre Papin. Cet ancien très grand joueur a déclaré un jour, lorsqu'il était entraîneur (et dans ce domaine, il n'a pas franchement brillé) que la tactique ne servait à rien. Il n'y a pas besoin d'avoir eu un ballon d'or, ou même d'avoir été un simple joueur pro, pour dire que ce propos est on ne peut plus stupide.
      Comme quoi tout le monde, même les plus grands noms, peut dire une bêtise, être à côté de la plaque pour un sujet ou tout simplement être fatigué, usé, dépassé, largué. Comme Razik, je pense que Lacombe est concerné par ce 3e cas de figure.

  6. Pamo01Michel - lun 1 Fév 16 à 21 h 09

    Après, moi aussi je suis très malheureux de nos résultats, même si votre invité a raison, ça tient à très peu le résultat d'un match.

  7. rastaman - lun 1 Fév 16 à 21 h 36

    Toujours aussi bonne émission et des commentaires très vrais ...quant à Lacombe s'il était un très bon joueur , certainement meilleur qu'Alex Lacazette , il est un très mauvais dirigeant , car il ne s'est jamais remis en cause , comme tout le staff de l'ol , l'avant saison de toute façon présageait de ce qu'il arriverait à cet ol là , par contre si par bonheur nous arrivons a battre bordeaux avec la manière et le score , ça devrait repartir de plus belle , si par contre on perds ce match pim pam poum on va entendre rugir dans les travées du parc ol....bravo a razik nico et lulu pour dire tout haut et tout fort ce que pense tous les supporters du club...

  8. JojoOL - lun 1 Fév 16 à 22 h 07

    Je suis d'accord avec les propos de tous le monde dans l'émission notamment ceux de Razik ( sur l’échec global ) et pour PAMO01MICHEL, je ne respecte pas le Bernard Lacombe actuel (propos sexiste / contre les supporter , copinage....)

  9. JojoOL - lun 1 Fév 16 à 22 h 15

    Petite pique pour Gonalons qui pour ses déclarations de fin de match est toujours autant dans le déni .

  10. johnnyboysgum - mar 2 Fév 16 à 3 h 36

    dans les probabilités, il y a une loi qui s appelle la loi des séries et cette loi est vérifiée dans la réalité. En gros plus tu perds et plus tu as de chance de perdre et inversement et surtout cela s enchaîne comme si les choses étaient prédestinés. Maintenant là on parle de hasard pure et même si cette loi est verifiee.a un moment ca s'arrête. Nos joueurs doivent se rendre compte que c est eux qui peuvent arrêter cette spirale négative en forçant le destin. Même si tu fais 10 poteaux qui te dit qu à la fin ça va pas finir par un poteau rentrant. C est à eux de croire en eux et aujourd'hui hui, ils n y croient plus. C est ca qui nous fou les boules. Quand on regarde le dernier match. Ca se joue à 3 fraction de seconde. Appel de valbuena donné trop tard. Un centre ou gonalon met la tête et lacaz est trop court de 5 cm. Etc... Et il y a une troisième action ou lacaz est trop court dont je ne me souviens plus. L an dernier, on les mettait ceux là. Cette année c plus dure mais les joueurs doivent croire en eux.
    Peut être devraient ils abandonner le ballon se mettre à 11 derrière et attendre qu il y ait une opportunité. On dira qu il fond un jeux merde mais aujourd'hui hui, il faut peut être Ca, et pourquoi c est toujours nous qui devont faire le jeux.

    1. OLBeijing - mar 2 Fév 16 à 8 h 41

      Bah la je pense que tu soulève un point que beaucoup ont observé. Nous avons une possession de Balle et un nombres de passes assez conséquent mais pour rien parce qu'on est attendu. Peut-être qu'en lâchant le ballon un peu plus ont libérera des espaces mais nos joueurs en sont ils capable? Sont ils capable de se rendre compte que pour jouer au barca ils n'ont pas les compétences nécessaires? Que fifa c'est pas la vraie vie? Et que l'entraînement, faire des séances supplémentaires, s'entraîner aux frappes, se dépasser physiquement sont les conditions essentielles dans le sport de haut?

  11. OLVictory - mar 2 Fév 16 à 9 h 50

    Ca pourrait être une solution mais pas dans des matchs comme à Bastia. Un nul leur suffisait d'entrée, donc attendre n'aurait rien fait de mieux, avec le même risque de se prendre un contre pendant qu'ils nous auraient endormis.
    Ce match en terre corse c'est au forceps qu'on aurait pu le gagner. Il fallait jouer tout le match de la 1ere à la 95e, les fatiguer par des vagues d'attaques, alterner le repli défensif et le pressing, et chercher à les déstabiliser par des actions rapides à partir du moment où la fatigue se serait fait sentir. Toujours la même recette, celle qui marche depuis des années. Elle ne marche pas à tous les matchs, c'est pas possible, mais sur un match charnière n'importe quelle équipe de Lyon de ces dernières années aurait mis toutes ses forces dans la bataille pour faire plier les vieux briscards d'en face.
    Pour ça il faudrait avoir des attaquants qui soit capable de surprendre, au moins de temps en temps, et c'est pas notre cas, loin de là. Ils trainent leur mal de vivre et leur passivité devant la défaite. Pas la peine d'aller chercher plus loin à mon avis, le problème offensif principal est là, et son ingrédient principal c'est le courage. Le courage qui nous manque et qui fait la différence dans des matchs comme celui de samedi dernier. Courage, solidarité, audace, c'est ce qui fait gagner des matchs quand on a un peu de talent et un peu de technique. Et le talent et la technique je sais qu'on en a car ça ne s'oublie pas.
    C'est ce que nous aurions pu tenter d'insuffler dans ce groupe avec un nouvel entraineur qui aurait eu l'expérience de ce genre de situation et qui aurait su trouver le moyen de remotiver les joueurs. C'est pas le cas. On avait un mulet qui n'était pas assez vif et à la place on a pris son copain l'âne. Aulas a choisi de ne rien faire, il a le droit c'est le boss, mais maintenant à lui de trouver comment on transforme un âne en cheval de course, parce que c'est de ce genre de miracle dont on va avoir besoin pour payer les traites du stade.

  12. janot06 - mar 2 Fév 16 à 11 h 29

    Je suis assez discret ces derniers temps mais il y a un point que je voudrais souligner.
    On ne marquera pas, ou très peu, par miracle, si on continue à évoluer ainsi qu'on le fait.
    Il est urgent de changer de dispositif, sans pour autant revenir au 4-4-2 avec milieu en losange.
    On a tous vu, et ce n'est un secret pour personne, qu'Alex est totalement isolé à la pointe de l'attaque et que nos faux ailiers qui jouent sur leur mauvais pied ne servent à rien ou presque, ignorant la plupart du temps les montées de nos latéraux lesquels, quand ils reçoivent la balle, s'en débarrasse par un centre repris par personne.
    L'attaque est stérile.
    La défense est fébrile.
    Les milieux discrets sur le plan offensif.
    L'équipe ronronne et joue au pousse-ballon, multipliant stérilement, les passes comme pour faire tourner le chrono.
    J'aimerais que l'on revienne à un 4-4-2 à plat, voire un 4-2-3-1 avec le joueur du milieu de la ligne à 3 très près de Lacazette.
    Alors, soit Grenier tient ce poste, soit on y colle Kalulu.
    Devant la défense, je placerais Gonalons et Tolisso, ce qui aurait pour but de soulager celle-ci et de la renforcer.
    Les deux derniers postes au choix entre Darder, Ferri, Ghezzal - mais à gauche pour ce dernier ! - voire Valbuena.
    On ne risque rien de tenter mais Genesio le fera-t-il ?
    De toutes façons, cette prochaine rencontre face à Bordeaux, que je ne pourrai pas suivre, sera décisive.
    La défaite est interdite de même que le nul sous peine d'explosion.

    1. ROYALDULTON - mar 2 Fév 16 à 11 h 41

      Bonjour JANOT06, explique moi une chose ! Pourquoi nous sur ce site nous sommes pratiquement tous unanimes sur le mauvais positionnement des joueurs, sur leur mauvais qualité de jeu, et ce depuis Juillet, et le Coach ne voit pas ça ? à qui la faute si ce n'est au joueur d'en vouloir un peu plus, ça crève les yeux qu'ils n'ont pas envie, quand les latéraux montent, il n'y a personne dans la surface toujours en retard d'une guerre, faut quand même pas déconner, on ne sait plus faire un centre, un centre t'évite de courir parfois, on ne percute plus la balle au pied pour provoquer des fautes, on dirait qu'ils s'envoient une patate chose, que des retraits en arrière quand les latéraux montent, on ne sait même pas tirer un corner comme il faut, alors que l'année dernière on savait tout faire, donnez moi la raison ???? j'attends ???

      1. janot06 - mar 2 Fév 16 à 12 h 30

        Qui mène les entraînements ?
        Qui décide de la tactique employée ?
        Qui du bord de la touche suit le jeu et peut corriger certaines choses ?
        Qui peut renvoyer sur le banc ou en tribune celui qui ne suit pas les consignes ?
        Qui, dans le secret du vestiaire peut rentrer dans le lard des joueurs quand ça ne va pas ?
        Tout ça, c'est pour le présent, sans occulter les erreurs passées commises à tous les niveaux du club.

  13. Juni entraineur OL - mar 2 Fév 16 à 17 h 13

    Très bonne émission !

    Razik et nico, a force d’être bons, vous allez être recrutes par l'equipe 21 des chroniqueurs du soir ! lol

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut