OL : un derby indécis

Ce dimanche, difficile de dégager un favori dans ce derby entre Saint-Etienne et Lyon. Entre une équipe en difficulté en ce début d'année 2016, et une autre qui semble repartir dans la nouveauté, il y a match.

Bizarrement, peu de temps s'est écoulé depuis le derby du match aller remporté 3 à 0. D'habitude, la pression monte petit à petit au fil des semaines, mais là les joueurs sont tout de suite dans le vif du sujet. Surtout l'OL, qui doit digérer à la fois l'installation de Bruno Genesio en tant qu'entraîneur (bien qu'il soit dans le staff depuis des années), l'arrivée du Grand Stade et donc ce derby à Geoffroy-Guichard contre l'ASSE. Pas une mince à faire, malgré un adversaire pas au mieux de sa forme.

Saint-Etienne, le bon moment pour les jouer ?

Voici ce que réalise l'AS Saint-Etienne depuis la reprise en janvier. Après avoir difficilement (et c'est peu dire) sorti Raon l'Etape aux tirs-aux-buts lors des 32e de finale de la Coupe de France (et en étant à un tir de l'élimination), les Verts ont perdu à Nantes 2 buts à 1 en affichant un niveau de jeu assez faible. Pire, il s'agirait d'un manque d'envie et d'investissement selon Christophe Galtier. Ce ne sera sans doute pas le cas contre l'OL ce dimanche, mais la manière de jouer reste quant à elle un problème. Défensivement, l'absence du capitaine et international Loïc Perrin est grandement préjudiciable à l'équipe (tout comme celle d'Umtiti l'est pour Lyon), lui qui sécurise et stabilise tout le secteur défensif. Son remplaçant Florentin Pogba ne l'a pas fait oublier, bien au contraire en étant responsable sur les deux buts encaissés dimanche dernier. Sur les côtés, Assou-Ekoto n'est plus celui que l'on a connu à Tottenham, alors que Théophile-Catherine revient et dépanne parfois dans l'axe. Au milieu, c'est le manque d'initiative et de volonté d'aller vers l'avant qui saute aux yeux. Contre Nantes par exemple, aucun joueur n'a dépassé les 60 ballons malgré 50% de possession du ballon ... Devant, avec les absences d'Hamouma et Roux, Galtier perd deux joueurs importants statistiquement (3 buts chacun, sans compter les passes décisives). Sans solution dans le jeu, le derby arrive cependant au bon moment. Surtout à domicile, où l'équipe figure bien (4e avec 20 points), une chose peut sauver les Stéphanois : l'envie. Ce qui ne va pas manquer aux Gones très certainement.

Le derby pour valider le travail

Depuis sa prise de fonction à la fin du mois de décembre dernier, on attend encore de pouvoir juger Bruno Genesio. Pas dans les attitudes, où un changement est observé, mais dans le jeu. En effet, ses deux victoires ont eu lieu contre une équipe de CFA 2 en Coupe de France (Limoges) et la lanterne rouge de Ligue 1 (Troyes). C'est pourquoi ce premier derby pour lui en tant qu'entraîneur principal de l'OL est un premier véritable test. Outre l'envie là aussi, il sera intéressant de voir si les Rhodaniens poursuivent sur la lignée de leur début d'année 2016. Avec un 4-3-3 un peu plus classique, basé aussi sur la possession mais avec une volonté d'être plus vertical (grâce au travail des deux milieux relayeurs), attention à ne pas oublier le repli défensif face aux Verts, qui aiment jouer en contre. Mais avec le retour de Mathieu Valbuena, quid de l'animation offensive? Qui paiera ce retour ? Genesio à la choix pour ses offensifs, entre Ghezzal, Grenier, Valbuena donc, et même Tolisso, pour entourer Lacazette. On attend de voir si l'ancien marseillais s'entend footballistiquement bien avec le numéro 7 lyonnais, et surtout de voir s'il ne perturbe pas l'équilibre offensif fragile de son équipe (en gardant trop le ballon ou alors en se déplaçant partout et trop sur le terrain). Enfin, concernant le jeu sur les côtés, la largeur du terrain et les latéraux sont beaucoup (mieux ?) plus utilisés depuis la reprise. Entre le jeu et la combativité, le technicien rhodanien doit trouver le juste milieu pour définitivement imposer sa patte sur l'équipe.

1 commentaire
  1. ol-91 - dim 17 Jan 16 à 20 h 17

    Pas grave, on amène une quinzaine de décisionnaires.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut