(Photo by Sebastien SALOM-GOMIS / AFP)

OL : un remplacement supplémentaire pour commotion en Ligue 1

Ce week-end, la Ligue 1 expérimentera un nouveau type de remplacement. A partir de la 5e journée, les entraîneurs seront autorisés à procéder à un changement supplémentaire pour une commotion cérébrale.

C'est une nouveauté importante pour le football français. A compter de ce week-end, Peter Bosz et les autres entraîneurs de Ligue 1 pourront bénéficier d'un changement supplémentaire en cas de commotion d'un de leurs joueurs. Demandé par la Fédération en juillet, cette expérimentation sera donc effective à partir de la 5e journée de championnat. Elle est déjà mise en place en Angleterre par exemple.

Concrètement, un coach pourra effectuer, indépendamment des cinq remplacements déjà autorisés, un autre changement "immédiatement après une situation de commotion cérébrale avérée ou potentielle" ou encore "à l’issue d’une période initiale de trois minutes d’évaluation sur ou en dehors du terrain" précise la Ligue dans un communiqué. Le technicien devra alors en informer le 4e arbitre et le notifier sur un carton.

Le joueur ne pourra pas revenir sur le terrain

Contrairement au rugby, le joueur concerné pourra pas revenir sur la pelouse et il devra être pris en charge par un médecin. Le footballeur doit ensuite passer un examen d’expertise dans les 72 heures suivant la blessure. Si celui-ci confirme la commotion, l'expert dictera alors la conduite à tenir. Dans le cas contraire, il peut reprendre la compétition.

A noter que ces remplacements seront analysés a posteriori en vidéo.

8 commentaires
  1. fandelol - sam 11 Sep 21 à 15 h 47

    Le nombre de commotions va bizarrement augmenter...

  2. poussin - sam 11 Sep 21 à 15 h 55

    fracture ouverte du tibia péroné à la 85 ème !!

    l'arbitre : ah ba non vous avez fait vos 5 changements vous pouvez pas le remplacer.
    le joueur : oui mais j'ai mal à la tête
    l'arbitre : ah ba si tu as mal à la tête , ça c'est faisable .

    1. fandelol - sam 11 Sep 21 à 16 h 12

      C'est exactement ça. On est passé déjà a 5 changements (en coupe d'Europe c'est d'ailleurs pas repassé à 3?), c'est aux entraîneurs de faire attention et d'en garder un pour la fin au cas où.

  3. Moimoi - sam 11 Sep 21 à 16 h 14

    A ce rythme on va pouvoir faire 11 changements d'ici 3-4 ans.

    1. Kalabougie - sam 11 Sep 21 à 20 h 23

      Tant que les faux clubs nouvellement friqués style QSG ou City n'auront pas tout raflé, on aura de nouvelles règles pour favoriser leurs effectifs pléthoriques...

  4. DrNelson - sam 11 Sep 21 à 16 h 32

    Est-ce qu'on pourra remplacer l'entraîneur s'il se fait une commotion cérébrale en voyant jouer Moussa Dembele ?

  5. sg69er - sam 11 Sep 21 à 16 h 32

    Fans les sports en salle ou au rugby les remplacements sont très flexibles pour différentes raisons pourquoi pas au foot. Est ce possible ? Est-ce ce que cela apporterai plus de dynamique dans les matchs ? Avec 5 changements cela si le coach gère bien change les matchs.

  6. le_yogi - sam 11 Sep 21 à 18 h 29

    C'est quand même un truc à prendre au sérieux, alors pourquoi pas. Est-ce que les 9 cas d'abus ne valent pas le coup pour le 1 cas où ça sauvera un joueur de dommages importants ?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut