Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP

OL : une équipe est peut-être née

La victoire acquise contre le FC Metz (2-0), samedi, a offert quelques certitudes à Rudi Garcia, qui devrait construire dessus.

Depuis la tribune de presse, Juninho a dû apprécier. Ou au moins s’en contenter. Après deux mois et demi, l’OL a regoûté à la victoire en Ligue 1, en s’imposant contre Metz (2-0), samedi. Un petit succès qui suffit amplement au bonheur du directeur sportif et de son nouvel entraîneur, conscients que le chemin de la rédemption est encore long. Mais les Lyonnais paraissent sur la bonne voie, bien que l’équipe soit encore « convalescente », comme l’a reconnu Rudi Garcia après la rencontre. Pour la première fois, le technicien fraîchement nommé va quand même pouvoir s’appuyer sur une victoire et un capital confiance sur la pente ascendante, pour retrouver les sommets. Chose inédite également, une semaine sans match se présente à lui. « On aura enfin une semaine complète avec tout le monde pour travailler sur la séquence des matches à venir, se réjouissait déjà Garcia, vendredi dernier. Le déplacement à Toulouse, la réception de Benfica et le déplacement à Marseille. Il faut gagner tous les matches. » A l’issue de ces trois oppositions, l’ancien coach de la Roma devrait y voir plus clair sur l’effectif et les ressources à sa disposition.

Le déplacement au Vélodrome, dans son ancien jardin, clôturera donc la première phase de son mandat lyonnais. D’ici là, six capitaines se seront succédés. Marcelo, Anthony Lopes et Memphis ont déjà porté le brassard. Léo Dubois, Jason Denayer et peut-être Houssem Aouar ou Lucas Tousart devraient suivre. La prestation de Depay contre Metz, samedi, a en tout cas prouvé à Rudi Garcia que le capitanat n’inhibe pas son attaquant. Au contraire, il semble le transcender. Sur le terrain comme face aux médias, le Néerlandais a affiché un vrai leadership. Buteur sur une action où il a presque tout fait, le droitier a ensuite offert un penalty à Moussa Dembélé, avant de délivrer un discours de capitaine en zone mixte. Un atout pour Rudi Garcia, qui a bien compris que l’international batave fait partie des facteurs réussite de sa mission sur le banc lyonnais. C’est d’ailleurs pour cette raison que le technicien, avant même de l’utiliser sur l’aile gauche comme Sylvinho ou Bruno Genesio, a placé Memphis dans l’axe, à côté de Dembélé. Un schéma qui donne pour l’instant satisfaction, puisque deux des trois derniers buts lyonnais ont été marqués par l’ancien Mancunien. Reste à ne pas devenir une équipe trop dépendante de sa star. Pour ça, d’autres éléments auront un rôle primordial à jouer.

Un équilibre à trouver

Derrière Memphis et Moussa Dembélé, Rudi Garcia avait décidé d’aligner Houssem Aouar et Jeff Reine-Adélaïde sur les ailes, contre Metz. Des positions inhabituelles pour les deux milieux, qui s’en sont mieux sortis que Martin Terrier et Maxwel Cornet, face à Benfica. Sans numéro dix, le joueur formé à l’OL comme l’ancien Angevin peuvent rentrer dans l’axe quand ils le souhaitent. A condition que cela soit bien coordonné, les deux Lyonnais peuvent donc prendre tour à tour le jeu à leur compte. C’est plus le cas pour Reine-Adélaïde, qui joue au poste de meneur de jeu en équipe de France Espoirs. Avec Aouar à sa gauche. Lors du dernier rassemblement international, le premier a inscrit un but et brillé comme métronome de son équipe, alors que le second a trouvé le fond des filets deux fois et délivré deux passes décisives. De quoi donner des idées à Rudi Garcia, également bien inspiré par Christophe Galtier, pour son milieu. Comme le technicien lillois la saison dernière, l’entraîneur lyonnais a trouvé judicieux d’utiliser Thiago Mendes dans un double pivot. Avec un joueur à ses côtés, le Brésilien retrouve ainsi des couleurs.

Il s’agit désormais de trouver un équilibre à cette équipe, encore trop facilement prise à revers et perforée. Pour ça, il faudra se poser la bonne question sur le rôle à donner à Lucas Tousart. Gratteur de ballon invétéré, l’Aveyronnais ralentit le jeu lyonnais, manque de verticalité et éprouve toujours des difficultés à se positionner sur le terrain, ce qui oblige parfois ses défenseurs centraux à monter d’un cran pour compenser ses absences. Derrière, l’OL est alors exposé. Tousart comme d’autres (Traoré, Terrier, Cornet, notamment), n’ont pas encore emprunté le chemin de la rédemption. Les latéraux s'y approchent. Plus cantonnés à leur moitié de terrain, Léo Dubois et Youssouf Koné se sont illustrés lors des deux derniers matches. Le Français a d’abord délivré une passe décisive face à Benfica, alors que le penalty obtenu contre Metz provient du centre du Malien. Le dénominateur commun ? Memphis. Rudi Garcia sait désormais autour de qui construire.

35 commentaires
  1. BruceFeuillette - lun 28 Oct 19 à 15 h 05

    Je ne suis pas spécialement d'accord. La victoire ne doit pas faire oublier la pauvreté du jeu proposé et le néant offensif. Comme contre Leipzig, ce sont deux buts "déconnectés" d'une vraie attaque placée.
    Oui, Aouar et JRA jouent ensemble en EDF, avec succès. Mais en tant que milieux au centre du jeu et pas sur des ailes. Si JRA a explosé à Angers, c'est suite à son replacement au cœur du jeu et plus en ailier.
    Malheureusement, on n'a pas d'ailiers pour venir les suppléer et ils ne sont pas forcément à l'aise dans cette position.

    1. Sylvinho - lun 28 Oct 19 à 21 h 24

      En EDF Aouar joue milieu gauche du 4231...

      1. Valbranque - lun 28 Oct 19 à 22 h 02

        Tiens, bonjour Sylvinho. De retour au Brésil?

    2. Querico - mar 29 Oct 19 à 17 h 31

      Euh le but de Memphis ressemble aux buts de Leipzig ?
      Moi j'ai vu une attaque qui a touchée toutes nos lignes avant que Memphis perfore la défense des messins. Rien a voir avec Leipzig où les buts viennent de pressing et recup haute.
      Pour moi il y a du progrès devant. Et cela vient surtout de pouvoir enfi casser la première ligne adversaire. Donc des defenseurs et des milieux qui enfin trouve ces passes verticales qu'on ne trouvait pas sous Sylvinhio.

  2. MoiMoiOuMoi - lun 28 Oct 19 à 15 h 23

    Concernant le brassard : "je vais continuer, je vais faire ce que j'ai dit, c'est-à-dire continuer à faire tourner le brassard tant que je ne sais pas qui sont les leaders ou que je ne suis pas sûr à 100 % de faire le bon choix" (https://www.beinsports.com/france/ligue-1-conforama/video/garcia-le-brassard-va-encore-tourner/1330491).

    Pour le reste, toute victoire est évidemment bonne à prendre, qui plus est sans encaisser de but, mais il faut relativiser en raison d'une seconde mi-temps où les joueurs n'ont rien fait du tout, d'un deuxième but qui nous a été gentiment offert, et surtout à cause de l'adversaire qui va clairement finir parmi les relégables vu ce qu'il a présenté samedi.
    Le "peut-être" du titre est donc à mettre en majuscules.

    La route sera bien longue avant de revoir un OL sûr de lui et plaisant à regarder jouer tout un match.

  3. bol26 - lun 28 Oct 19 à 15 h 24

    après les 2 premières journées et les victoires à Monaco et contre Angers ... une équipe était née (on parlait même de titiller le PSG !)
    ... on connait la suite !!
    et là après une seule victoire contre une équipe faiblarde (et c'est un euphémisme) ... on reparle "qu'une équipe est née " !!!
    ... quelle est la définition de l'AMNESIE ???

    1. Sylvestre - lun 28 Oct 19 à 16 h 56

      Rho tu es mauvaise langue... On ne parlait pas de la naissance d'une équipe à l'époque.
      C'était la naissance d'un collectif, nuance.
      https://www.olympique-et-lyonnais.com/ol-angers-6-0-anthony-lopes-et-la-naissance-dun-collectif,177901.html

      😀

    2. Valbranque - lun 28 Oct 19 à 21 h 54

      L’OL ou l’éternelle renaissance

  4. Le_Lyonniste - lun 28 Oct 19 à 15 h 45

    Capitaine Memphis !

  5. dada - lun 28 Oct 19 à 16 h 00

    Non pour moi rien n'est fait on a aucune certitude. Un groupe semble plus équilibré mais cela a aussi ses points faibles.
    Car malgré tout Metz a pu tiré presque autant que nous au but mais avec moins de précision.
    Faut attendre confirmation pour voir si on joue mieux ensemble.

    1. OLVictory - mar 29 Oct 19 à 13 h 26

      Perso j'appelle pas ça tirer...
      Metz a arrosé les tribunes, chassé les araignées du toit du stade, abattu des pigeons, tout ce qu'on veut mais pas tiré au but

  6. chikarakun - lun 28 Oct 19 à 16 h 24

    Tirer des conclusions après une victoire à domicile contre Metz me paraît un peu hâtif… on aura plus de certitudes (du moins je l’espère) après la série de 3 matches qui arrive, surtout celui contre Marseille qui sera déterminant d’un point de vue mental (rivalité historique, enjeu du classement, contexte Garcia).
    On ne peut jamais satisfaire tout le monde évidemment : je trouve ça bien de voir Memphis et Dembele alignés, après dans un milieu à plat à 2 centraux on ne risque pas de voir beaucoup Caqueret et Jean Lucas…

  7. espory - lun 28 Oct 19 à 16 h 43

    Consterne par l'optimisme beat ressortant de cet article...Mais inutile d'en dire trop au risque de se faire taxer soit meme de pessimiste ^^ Donc on va juste etre simple et realiste: contre metz on s'en sort encore sur une action individuelle et un penalty qui a fait sourire pour pas dire plus. Une equipe qui en 2 matchs contre Dijon et Metz (un metz prive de 2 de ses defenseurs titulaires...) ne marque pas un seul but sur une action construite est tres inquietante, ni plus ni moins.

    Pour moi le match de samedi, en tenant compte certes du contexte mais aussi de la faiblesse de l'adversaire, bah c'est 80% d'inquietude et 20% maximum de positif (et encore...je suis meme pas sur qu'on ait bien joue 20% du temps). En lisant l'article j'ai l'impression que c'etait 80% de positif et 20% de negatif. Donc sans crier au scandale, je vais juste me contenter de sourire et d'apporter ce gros bemol, en esperant bien sur que vous ayez raison...Wait and see comme on dit.

    1. cavegone - lun 28 Oct 19 à 17 h 26

      Je plussoie avec cette vision^^

  8. gone69 - lun 28 Oct 19 à 17 h 29

    le bla bla c'est bien l'action c'est mieux sourire

  9. ol-91 - lun 28 Oct 19 à 17 h 29

    C'est avec une bonne part d'optimisme qu'on construit une équipe.

  10. bol26 - lun 28 Oct 19 à 17 h 57

    c'est exactement ce que je voulais dire
    s'enthousiasmer apres 2 premiers matchs ...c'était un peu aller vite en besogne
    le faire apres avoir battu Metz ... sans rien avoir montré de collectif c'est encore + osé !
    mais il faut effectivement bcp d'optimisme et y croire !!
    moi j'y crois

    1. le_yogi - lun 28 Oct 19 à 18 h 02

      Lol, ne me rappelle pas la pelletée d'articles du début de saison sur tous nos "records après 2 matches de championnat", et notre départ "historique", qui s'est avérée tout aussi historique dans la médiocrité par la suite ^^

  11. Juni forever OL - lun 28 Oct 19 à 18 h 27

    Je dirai plutôt qu'une équipe bidon est morte !
    Je vois le verre à moitié vide, un peu d'humilité messieurs 😉

    1. le_yogi - lun 28 Oct 19 à 18 h 35

      Franchement, si on se prend les pieds dans la tapis face à Toulouse, équipe dont je n'arrive toujours pas à comprendre comment elle est en L1 tellement elle ne propose rien depuis des années et flirte continuellement avec la zone rouge, c'est vraiment qu'il faut faire le deuil de cette saison :'( le pire c'est que je nous en crois capable ! le mental doit être encore un peu faibrile, mais bon c'est quand même un point fort de Rudi que d'arriver à galvaniser ses troupes dans les moments de doute (cf ses débuts à l'OM notamment).

      1. cavegone - mar 29 Oct 19 à 1 h 01

        le_yogi, si tu regardes de plus près l'effectif, le TFC est mieux que Reims, Metz ou Amiens.
        Est-ce qu'ils ont un Gradel pour marquer le petit but qui fait mal les autres ? L'explication elle est là. Et Rennes a failli se faire avoir le week-end dernier en se pensant à l'abri.
        C'est horrible dans le jeu mais il n'y pas que des peintres dans cet effectif. Dossevi c'est un bon petit joueur aussi par exemple.
        En défense ils ont aussi de la qualité, et Reynet aussi quand il est chaud il a la baraka.

      2. le_yogi - mar 29 Oct 19 à 6 h 20

        Bah après ça reste une équipe de L1, donc normal qu'il y ait pas que des peintres non plus. Mais c'est une équipe qui marque très peu dans le jeu. A choisir je préfère la ligne d'attaque de Reims, avec Cafaro-Oudin-Doumbia + surtout leur défense en béton armé (Abdelhamid, Konan, etc. assez impressionnant, même si c'est tout le collectif qui défend).
        Metz et Amiens certes c'est comparable à Toulouse, mais je trouve tout aussi anormal lorsqu'on est pas en mesure de gagner contre eux ! Et puis ils ont pour eux d'avoir un public un peu plus vindicatif qu'au Stadium où le taux de remplissage a l'air juste désastreux...

  12. Polygone - lun 28 Oct 19 à 22 h 04

    Garcia a enfin mis l equipe que je voulais depuis le début de saison. C est à dire, sans traore ni cornet qui ont un QI foot trop faible, pour produire un beau football. Mais malheureusement Aouar et JRA n ont pas montré grand chose, peu de combinaison avec Memphis, Mendes ou leur arrière respectif.
    Mais il faut perceverer avec cette compo.
    Mendes dans le rôle de Tousart et lucas dans celui de mendes, serait peut être mieux.
    De toute façon notre saison dernière se fait sur des exploits individuels de fekir Memphis offensivement et des rush de Mendy et ndombele.
    3 des 4 sont partis, sans avoir été remplacé ( sur la qualité individuelle)
    Donc misons à font sur notre collectif. Alors au boulot Garcia.
    Et met le meilleur, niveau QI foot. (ce qui est très proche du 11 contre Metz)

    1. Juni forever OL - lun 28 Oct 19 à 23 h 04

      A Toulouse, pas de tousard, suspendu !
      Ça va être intéressant de voir si on ne peut pas etre bien meilleur sans lui...

      1. Querico - mar 29 Oct 19 à 17 h 39

        C vrai ca. J'espère qu'on verra lucas titu. Je pense il a le niveau pour toulouse.

    2. cavegone - mar 29 Oct 19 à 1 h 07

      QI foot = invention de Daniel Riolo qui voudrait qu'on puisse mesurer l'intelligence de jeu d'un joueur.
      Sauf que le gars qui est moins bien physiquement ou pas à son poste ou moralement touché il perd de sa qualité. Donc de son QI foot...ce qui n'a pas de sens puisqu'on parlerait d'intelligence et pas de technique.
      Le QI foot ou l'intelligence tactique pour moi c'est l'entraineur qui doit l'inculquer ça se travaille.
      Et on demande pas à des attaquants axiaux qui ne sont pas bon sur les côtés et dans les dribbles de jouer avec intelligence sur l'aile. Cornet et Traoré dans l'axe paraitraient certainement moins bêtes...

      Et puis les conditions de jeu sont tellement variables sur un match en fonction de l'adversaire, des conditions météo, du terrain, de l'enjeu, etc...que les tests ne sont pas reproductibles. Donc leurs résultats pas quantifiables avec pertinence.
      En conséquence ce n'est pas possible de mesurer le "QI foot".
      C'est typiquement une invention d'un gars qui se considère plus intelligent que les autres 😆 🙄 oublions ça!

      1. le_yogi - mar 29 Oct 19 à 6 h 26

        Globalement on voit quand même ce que veut dire l'expression. Pour prendre des exemples maison, et deux joueurs au poste et à l'efficacité comparable, Njie avait une intelligence de jeu très faible: globalement il faisait que courir vite tout droit dès qu'il avait le ballon; Terrier a des déplacement plus subtils et une manière de combiner avec ses partenaires qui compensent certainement des qualités athlétiques qu'il n'a pas (encore). Au final ça donne à peu près le même rendement, mais dans des styles opposés. Je pense que c'est comme ça qu'il faut l'entendre, même si ça peut paraître assez méprisant pour les joueurs de la première catégorie je te rejoins là-dessus.

      2. OLVictory - mar 29 Oct 19 à 16 h 38

        L'intelligence de jeu ça a toujours existé. Qu'on l'appelle maintenant QI foot ça ne change pas fondamentalement la donne.
        Le foot actuel c'est deux composantes principales, le physique et la technique. Tous les joueurs ont globalement ces qualités.
        Ce qui fait la différence entre ces joueurs, c'est pour les très bons leur vision du jeu, leur aptitude à faire des choix inattendus, à anticiper les déplacements des autres joueurs, adversaires ou coéquipier

      3. Post Hair - mar 29 Oct 19 à 17 h 11

        Bah en fait cavegone le QI est la mesure la plus fiable de toute la psychologie scientifique 👍
        Et la capacité à anticiper et prendre des décisions inattendues que OLV décrit plus bas sont corrélées à d'autres mesures psychométriques comme l'ouverture à l'expérience.

        Donc au contraire, on peut prédire et mesurer l'intelligence d'un joueur. L'idéal étant de le faire sans être méprisant comme le souligne le yogi

  13. sonny69dinallo - mar 29 Oct 19 à 15 h 38

    ce 4-4-2 à plat semble pertinent pour plusieurs raisons :
    - il permet de faire joueur nos 2 meilleurs attaquants, pour une complémentarité qui reste à améliorer
    - il met Mendes dans un double pivot dans lequel il est efficace, restera à améliorer le binôme et surtout l'absence de l'un de ces joueurs, notamment Tousart (Jean Lucas ou Caqueret ?)
    - il redonne de l'allant à nos défenseurs latéraux avec une participation au jeu offensif
    - il sécurise l'axe de notre défense

    A bien considérer notre effectif, nos ailiers n'en sont pas :
    - Terrier sera meilleur dans un rôle à la Memphis, à côté de Dembélé
    - Cornet pourrait remplacer Dembélé son rôle dos au but et profondeur, même si l'on n'est pas sur le même niveau sur les aspects de finition
    - Traoré, je l'imagine plutôt que Terrier, en soutien, autour d'un n9

    J'espère que l'on reverra nos jeunes Cherki, Ndiaye et Fofana qui avaient vraiment fait bonne impression en prépa.

    1. OLVictory - mar 29 Oct 19 à 16 h 33

      ce schéma ne m'a pas convaincu de son efficacité samedi

      Qui va remplacer les milieux excentrés, JRA et Aouar, qui en tant que titulaires n'ont pas donné satisfaction ?
      Qui va animer l'offensive si Mendes ne fait pas plus le boulot que les deux sur les côtés ?
      C'est bien d'avoir 2 + 2 attaquants axiaux mais déjà il faudrait qu'ils jouent ensemble, et ensuite il faut que le milieux leur donnent de bons ballons.
      C'était assez moche comme jeu samedi sur tous ces points.
      Je ne sais si ces défauts peuvent être améliorés.

  14. Forest Gone - mar 29 Oct 19 à 17 h 29

    Le 4-4-2 à plat c'est un schéma plus facile à assimiler pour des jeunes joueurs ou des joueurs qui se connaissent peu. J'ajoute que c'est le meilleur poste pour Aouar aussi (milieu excentré gauche). Je préfèrerais voir un double pivot Mendès-JRA au milieu de terrain. Et faire rentrer Rafael milieu droit pour l'équilibre de cette équipe. J'espère qu'on ira chercher du lourd au mercato d'hiver : Herrera; Vidal ou KHedira sinon ça sent le crash industriel.

    1. Querico - mar 29 Oct 19 à 17 h 47

      Tuchel ne laissera jamais partir Herrera. Trop précieux et il a raison. (C lui titu contre lom en l'absence de gueye)
      Vidal est très courtisé en Italie.
      Et Khedira est bien trop chère.
      Hélas.
      Moi je ne bougera pas cet hiver et continuerai de développer lucas et caqueret.
      A la fin de l'année je vends le milieu le moins productif (peut être tousard je pense qui s'acclimaterait mieux a la première league pour moi) et prendrais un mendes bis mais en mode chien (genre Bennacer 😪)

      1. Forest Gone - mar 29 Oct 19 à 19 h 10

        *Hector Herrera qui joue peu avec l'Atletico

    2. Nenae - mar 29 Oct 19 à 18 h 03

      Moi aussi j'ai bien aimé ce 4-4-2 à plat (en phase defensive), j'avais milité pour depuis l'arrivée de JRA.
      On a besoin de passer par là pour recoller au Top5.
      J'ai vu Memphis faire des prises de balles interessantes dans l'axe un peu comme avec les P.B (dont le but), Moussa n'etait pas isolé. Les lateraux continuent de monter alternativement.
      La vraie inconnue pour un autre systeme c'est le retour en forme ou pas de T.Mendes

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut