"On voulait tous le bien de l'équipe" s'est remémoré Sonny Anderson

Capitaine de l’OL lors de la première saison du titre en 2001-2002, il y a 20 ans, Sonny Anderson est revenu sur la victoire décisive face à Lens. Le Brésilien a mis en avant la solidarité de son équipe de l'époque.

Mercredi, l’OL fêtait les 20 ans de sa victoire face à Lens à Gerland (3-1), qui lui a valu son premier titre de champion de France. “Nous savions que Lens n’avait besoin que d’un nul pour gagner le titre, s’est souvenu Sonny Anderson dans une interview pour My Ligue. Pour nous c’était simple, nous devions attaquer !”


Une ambiance à la fête


Capitaine de l’équipe lyonnaise cette année-là, le Brésilien a confié que lui et ses coéquipiers n’ont “pas dormi pendant trois jours” suite à cette victoire, dans laquelle il fut buteur. “Normalement, tout le monde part en vacances le soir même après le dernier match de la saison. Là, nous avons fêté le titre à Saint-Tropez, où nous avions été invités par le président Aulas.” L’ancien attaquant a ensuite rappelé une anecdote croustillante sur ce séjour : “Nous avions joué un match amical contre Monaco. A la mi-temps, nous étions menés 3-0. On s’est tous regardés en se disant que ce n’était pas possible de perdre comme ça. Finalement, on est revnus à 3-3 et j’ai mis un triplé.”


Tout pour le bien de l’équipe


Pour Sonny Anderson, “la force de ce groupe a été notre solidarité, le lien entre nous tous. Nous avons toujours gardé en tête cet objectif du titre, même avec 8 points de retard sur Lens. Nous voulions tous le bien de l’équipe.” En remportant cette finale du championnat, “quelque chose d’exceptionnel était né. Ce n’était peut-être pas la meilleure équipe de l’histoire du club, mais sans doute celle qui vivait le mieux, avec le plus de copains. A partir de ce titre, nous avons commencé à être craints par les autres équipes. Cela a amorcé la série lyonnaise.”

4 commentaires
  1. Lyon1950 - ven 6 Mai 22 à 13 h 19

    Aujourd'hui, les joueurs veulent tous leur propre bien, le club leur importe peu. Les temps changent.

  2. Olyonn@is - ven 6 Mai 22 à 14 h 23

    Ha oui les fêtes à St Tropez trop bien.Je suis nostalgique de cette période.Si le Quatar se retire de Paris et si on a un investisseur qui met des billes peut être que les joueurs et le président y retourneront pour fêter le titre.☀️🏖️🍹

  3. Gerard de Villieu - ven 6 Mai 22 à 14 h 51

    Ahhh, quelle soirée et quelle époque!
    Sonny ne fut pas buteur lors de cette "finale" contre Lens. Les buteurs furent, Sydney Govou à la 10ème minute, Phlippe Violeau à la 16ème minute (au quart d'heure de jeu en tout cas) et Pierre Laigle (ancien lensois) vers la 60 ème minute. Jacek Bak (ancien lyonnais) quant à lui a marqué pour Lens un peu avant la mi-temps.
    Mais Sonny a marqué pour, notre équipe une centaine de buts.
    Chapeau et Merci l'Artiste.

  4. patsso - ven 6 Mai 22 à 22 h 49

    J'y étais 👍

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut