Lyon’s French forward Nabil Fekir runs with the ball during the friendly football match between Olympique Lyonnais (OL) and SL Benfica (SLB) at the Parc de l’Olympique Lyonnais in Decines-Charpieu, central eastern France, on July 31, 2016. / AFP PHOTO / ROMAIN LAFABREGUE

PSG - OL : les stats à retenir

Une fois l'amer goût de la défaite passé, faisons un point sur les statistiques qu'il faudra retenir de cette édition 2016 du Trophée des Champions. Place aux chiffres.

Avec R.B, notre envoyé spécial à Klagenfurt, Autriche.

2 - Lors de ses deux dernières sorties officielles (Reims, 38ème journée de L1 la saison passée puis le Trophée des Champions), le sort réservé à l'Olympique lyonnais a été le même: une défaite 4-1. Les Gones entament donc la saison comme ils l'avaient bouclé avant l'été...

25 - C'est le temps de jeu, en minutes, d'un Christophe Jallet rare motif de satisfaction pour Bruno Genesio. L'international français a rassuré en remplaçant un Rafael très, très timoré hier au soir.

57 - Comme le nombre de minutes qu'il aura fallu attendre avant de voir l'Olympique lyonnais jouer son premier corner.

57 (bis) - Le taux de conversion des joueurs du Paris Saint-Germain, qui ont converti quatre de leurs sept frappes cadrées en buts. Les Lyonnais, avec 17%, sont bien moins efficaces...

58 - Ce samedi, l'OL a terminé la rencontre avec 58% de possession de balle. Tout un symbole face à un PSG autrefois dominateur dans ce secteur de jeu, mais aujourd'hui axé sur d'autres priorités... Insuffisant toutefois pour espérer mieux que le lourd revers infligé aux Gones.

10 120 - Ou le nombre de spectateurs présents hier soir dans les travées du Worthersee Stadium. Le Trophée des Champions n'avait plus connu une affluence si faible depuis 2004, et la victoire de l'OL sur... le Paris Saint-Germain, à Cannes (1-1, puis 7-6 aux tirs au but).

2 commentaires
  1. zikos35 - dim 7 Août 16 à 12 h 42

    Bien joué la LFP pour le stade moisie, avec une pelouse saccagée par le superbowl et des tribunes vides.

  2. ol-91 - dim 7 Août 16 à 14 h 10

    Jallet est excellent en fin de match. Il manque aux Lyonnais l'entame nécessaire aux matches à enjeu et dont on se prive régulièrement. Qu'avait le QSG par rapport à d'habitude ? De notre côté, le type de combat qui nous a toujours fait perdre largement. Nous ne sommes pas sur un simple désir le Barça avec Messi et Inestia.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut