Vincent Chaudel : "Si les Chinois prennent le contrôle de l’OL, quel est le problème ?"

L'été dernier, l’Olympique lyonnais a annoncé la signature d’un protocole d’accord sur l’entrée à son capital du fonds d’investissement chinois IDG Capital Partners, à hauteur de 20 % et pour un montant total de 100 millions d’euros. Cet argent va permettre au club de football, qui a énormément investi pour construire son stade, de réduire sa dette. Décryptage avec Vincent Chaudel, expert sport du cabinet de conseil Wavestone.

Comment analysez-vous l’arrivée à l’OL du fonds chinois IDG Capital ?

Vincent Chaudel : Durant de longues semaines, Jean-Michel Aulas a pointé du doigt dans les médias une concurrence déloyale du PSG. Je pense qu’il préparait un contre-feu par rapport à l’arrivée des Chinois, car il était en pleine négociation avec eux. Sur le fond, il y a plusieurs business models dans le football français. Par exemple, si on prend le cas de Monaco, dont le modèle est basé sur une attractivité fiscale, on peut trouver ça déloyal, mais c’est un fait. La zone de chalandise de Monaco est faible, donc chacun joue avec ses armes. Le PSG, son business model, il le détient d’un fonds souverain, c’est du marketing d’État. On peut également trouver ça déloyal, mais ce n’est pas une nouveauté. Dans le monde entier, il y a des milliardaires qui, s’ils veulent changer la donne, la changent, comme à Chelsea avec Roman Abramovitch. Ça aurait pu être le cas à Rennes avec François Pinault mais il a choisi de ne pas investir massivement, alors qu’il en a largement les moyens. Et puis on a un autre business model, entrepreneurial, comme le Bayern Munich et c’est celui choisi par Jean-Michel Aulas. L’OL a décidé d’être autonome par rapport à son propre outil de production, le Parc OL, qui lui permet de répondre à ses besoins, de varier ses revenus, et par la même occasion de se protéger à moyen terme de l’aléa sportif. C’est un cas d’école en France. Le petit bémol, c’est qu’à cause des nombreux recours déposés par les opposants au Grand Stade, l’OL a été obligé de taper dans ses réserves. Il a dû accepter de laisser partir certains talents. Ouvrir son capital à de nouveaux investisseurs était, à mon avis, une décision sage pour conserver les fondamentaux de son modèle.

Doit-on avoir peur de ces fonds chinois, pour le foot français et pour l’avenir de l’OL ?

Je crois que l’investissement chinois doit se regarder dans une autre approche que celle de l’Olympique lyonnais. L’OL, c’est un investissement chinois dans le football parmi tant d’autres. En Chine, il y a encore une planification de l’économie. C’est un pays communiste, dans le sens où c’est l’État qui va donner plus ou moins de liberté, et qui va orienter plus ou moins l’économie. Évidemment, dans l’État, il y a aussi une nomenklatura qui sait se servir. La Chine n’a pas pour objectif de prendre le contrôle de l’OL, la Chine a pour projet d’investir dans le football mondial. Ça passera peut-être un jour par le contrôle de l’OL, mais aujourd’hui ce n’est pas le cas, et je ne pense pas que ça serait un drame pour Lyon. Est-ce que c’est dramatique pour le PSG et ses fans que le club soit détenu par le Qatar ? Moi, je ne vois pas de joueurs qataris sur le terrain, et, s’il y en avait, à la limite pourquoi pas à partir du moment où ça n’affaiblit pas le PSG ? Pour le moment, ils sont dans une logique où ils veulent que le club soit compétitif. Si les Chinois prennent le contrôle de l’OL aujourd’hui ou demain pour que l’OL soit compétitif, avec ou sans joueur chinois, quel est le problème ?

Reste la question de l’identité du club. Elle est très forte à Lyon…

Le sujet de l’identité, il est lié à la performance. Est-ce que le fan du PSG préfère avoir onze titis parisiens sur le terrain qui ne gagnent pas, ou alors des joueurs capables de gagner la Champions League ? Pour un amateur de foot, ce qui compte, c’est que son équipe soit bonne et qu’elle donne du plaisir. Les gens veulent voir des joueurs qui mouillent le maillot, donnent tout sur le terrain, peu importe la nationalité. Vous n’allez pas me contredire si je vous dis que Juninho est lyonnais dans l’esprit des Lyonnais ?

23 commentaires
  1. janot06 - mar 25 Oct 16 à 10 h 00

    "Est-ce que le fan du PSG préfère avoir onze titis parisiens sur le terrain qui ne gagnent pas, ou alors des joueurs capables de gagner la Champions League ?"
    Pour la Champions League, pour l'instant, c'est raté et je ne crois pas que ce soit pour bientôt !

  2. delgado69 - mar 25 Oct 16 à 10 h 07

    C'est sur que si les chinois prennent le controle de l'ol on pourra concurrencer le psg et avoir plus de chance de passer le huitieme de finale de la ldc

  3. -bRoglin- - mar 25 Oct 16 à 10 h 14

    C'est pas à nous qu'il faut poser la question mais à Aulas..Est il prêt à perdre la main sur SON club.??
    Déjà qu'il n'arrive pas, malgré toutes ses lacunes criantes, à lâcher le sportif, on peut vite oublier l'idée de le voir lâcher l'administratif dans lequel il excelle.

    1. OLVictory - mar 25 Oct 16 à 11 h 35

      Il prévoit tout donc c'est déjà prévu dans sa tête.

  4. OL48 - mar 25 Oct 16 à 10 h 54

    Le problème du milliardaire, c'est qu'il ne cherche pas la stabilité et la perennité dans le temps.
    Il cherche soit à se faire plaisir avec son jouet, soit dans le meilleur des cas à utiliser les retombées de l'image au bénéfice de sa propre entreprise.
    Le danger est donc là, qu'il obtienne les résultats escomptés et qu'il se lasse, qu'il parte ailleurs ou se désengage brutalement.
    On ne peut pas construire une structure solide sur le long terme avec ce schéma là.
    Par contre, le milliardaire peut investir sans compter pour parvenir à ses fins le plus rapidement possible et ainsi faire plaisir au supporter qui voit arriver les grands noms dont il rêvait.
    Faut-il donner sa main au diable pour dominer le monde ? Le débat est d'actualité.

  5. OLVictory - mar 25 Oct 16 à 11 h 30

    Pinaut a investi dans quelles infrastructures à Rennes ?

  6. ghislaine - mar 25 Oct 16 à 11 h 34

    je crois que vous rêvez les garçons, NOTRE PRÉSIDENT NE LÂCHERAS JAMAIS SON JOUET.

  7. -bRoglin- - mar 25 Oct 16 à 11 h 45

    Je pense aussi qu'il est pas arrivé le jour où Aulas lâchera la direction du club...et même avec des milliardaires chinois, il essayera de garder la main....Mais bon sang..qu'il lâche l'affaire sur le sportif et ose déléguer à des experts capable de gérer un mercato en adéquation avec le projet sportif, qui gèrent les prolongations et promotions des joueurs ..etc.

  8. zikos35 - mar 25 Oct 16 à 11 h 52

    C'est pas un copier coller d'un même article, mot pour mot, que vous avez publié il y a quelques mois ?

    1. OLVictory - mar 25 Oct 16 à 11 h 58

      Article du magazine Lyon Capitale.

  9. Florent Deligia - mar 25 Oct 16 à 14 h 01

    Article payant de Lyon Cap qu'on vous propose gratuitement, c'est pas mal non ?

    1. zikos35 - mar 25 Oct 16 à 14 h 16

      Pour la deuxième fois... et sans aucun recul sur les propos de cet "expert"... qui fait son beurre grâce aux fonds de pension et à la finance.

      1. Florent Deligia - mar 25 Oct 16 à 14 h 20

        OK, la prochaine fois, on offrira rien... désolé hein, on voulait être gentil...

      2. Altheos - mar 25 Oct 16 à 14 h 31

        C'est une interview.
        A toi d'utiliser ton temps de cerveau disponible pour analyser et commenter ses propos.
        Merci à O&L pour cela malgré.

      3. zikos35 - mar 25 Oct 16 à 14 h 48

        On aimerait simplement, de la part d'un journaliste (indépendant comme se plait à le dire Razik), qu'il précise ce qu'est Wavestone (pas un très vague cabinet de conseil), quelles sont ses activités, d'"où parle" l'interviewé... c'est la base.
        Sinon pour les fonds d'investissement dans le football, le fonctionnement des soccer bonds (ou titrisation des créances des clubs)et les risques à terme ,je vous conseille les travaux de J.P. Gayant, même si on est pas tout à fait dans cette situation à l'OL.

  10. -bRoglin- - mar 25 Oct 16 à 14 h 06

    Je me disais bien que cet article et les arguments me disait quelque chose..^^
    Mais je l'avais lu ici je crois..c'est dire..lol

  11. butalorsyouarefrench - mar 25 Oct 16 à 14 h 12

    Aulas, coiffure balai-brosse et mâchoire de pittbull, il ne lachera le morceau que quand il lui sera offert un plus gros, il ne lachera jamais la proie pour l'ombre. Pour le moment, les chinois le confortent dans son rôle.

  12. lyonnais974 - mar 25 Oct 16 à 16 h 06

    @razik : Je sais que mon post est Hors sujet mais il me semble que le club était censé annoncé l'arrivée d'un sponsors majeur la semaine dernière ? soit je suis passé à côté soit elle a été retarder aurai tu des info ? ? Merci d'avance

    1. Razik Brikh - mar 25 Oct 16 à 16 h 16

      Effectivement, on attend toujours... On a l'inauguration ce jeudi de l'Académie à Meyzieu... A suivre...

  13. lyonnais974 - mar 25 Oct 16 à 16 h 12

    Aulas à déjà dit qu'il ne resterait pas éternellement et qu'il préparait déjà sa succession à la tête du club..maintenant les possibilités sont multiples surtout avec l'arrivé des chinois...

  14. Naka De Lyon - mer 26 Oct 16 à 2 h 07

    L'olympique Lyonnais restera........LYONNAIS .
    Je prefere l'identité a la gloire.
    Et je pene pas etre le seul a lyon..........
    Si pour gagner la ldc faut etre racheter par les chinois ,alors je m'en passerais de la coupe .Et puis le stade va rapporter bcp bcp de Moyens dans les annees a venir alors je prefere etre patient et reste un club Lyonnais

  15. Romain Paro - mer 26 Oct 16 à 2 h 30

    Ça changera quoi? Passer d AULAS a un chinois ?

    Ca éloignera encore plus les braves gens d un bel exemple de reussite entreprenariale francaise. Ca creusera le fossé entre les riches et les pauvres. Comment devenir le boss de l'ol....il faut etre chinois mon garcon.
    Ca remplacera un homme du coin qui a tout donné pendant des décennies pour l OL par un brillant communiquant inconnu localement inimitable appartenant à des intérêts etrangers.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut