Les Lyondoners ont participé à plusieurs déplacements pour supporter l’OL, comme ici à Everton en 2017 @Lyondoners

West Ham - OL : les Lyondoners presque à domicile

Lors de son déplacement à West Ham jeudi (21h), l’OL évoluera devant un peu plus d’un millier de ses supporteurs. Parmi ce contingent de Lyonnais, le groupe Lyondoners, l'association des fans rhodaniens à Londres, assistera pour la première fois à un match officiel de son équipe dans la capitale anglaise.

Rendez-vous à Londres ce jeudi. Pour son quart de finale aller de Ligue Europa, l’OL voyage de l’autre côté de la Manche afin d’affronter West Ham à 21 heures. Une rencontre bien évidemment capitale pour la fin de la saison lyonnaise, alors que les résultats en championnat ne lui garantissent pas une place en Europe lors du prochain exercice. Comme souvent pour les déplacements européens, les Rhodaniens seront soutenus, avec cette fois-ci un peu plus de 1 000 fans présents. Parmi eux se trouveront une centaine de Lyondoners (contraction de Lyon et Londoners [Londoniens]).

Groupe de supporteurs le plus important à l’étranger avec entre 50 et 60 membres actifs, il va pour la première fois de son existence assister à une partie de l’Olympique lyonnais à Londres. Créé en 2014, il avait jusqu’ici dû se contenter d’un match amical face à Chelsea en 2018. “C’est le plus grand événement depuis la création de l’association, nous confie Bruno Deltombe, le responsable événementiel et communication. Tous les ans, lorsqu'il y a un tirage au sort, on espère que l’OL affronte une équipe londonienne. C’est toujours un moment excitant. Sur notre groupe Whatsapp, on a senti un engouement très fort après l’annonce. Dans les 48 heures qui ont suivi, on a été submergés de demandes de places et de messages."


Près de 200 demandes de places


Pour ce  duel contre les Hammers, les Lyondoners ont reçu près de 200 demandes pour avoir des billets. Les dirigeants ont donc dû faire un tri. L’objectif étant de récompenser les plus assidus, ceux régulièrement présents au Comedy Pub à Piccadilly Circus, le QG situé en plein centre de la ville. “On essaye d’être le plus nombreux possible pour les déplacements, on a notre bannière, mais on tient à ce que nos membres gardent un profil “Lyondoners”, des gens qu’on fidélise”, explique Bruno Deltombe.

Les Lyondoners au Comedy Pub, leur QG pour regarder les matches de l'OL à Londres. @Lyondoners

Avant la partie, un rassemblement sera organisé afin que chacun fasse connaissance et que l'ambiance commence à monter. Il sera suivi d’un cortège pour se rendre au stade. Toutefois, comme l’a fait le club dans un communiqué mardi, le responsable exhorte les fans à se montrer prudents quant à d'éventuels risques de dérapages. “C’est un match à l’extérieur, avec les contraintes que cela implique. Le parcage visiteurs, la présence policière… Certains sont assez novices et du fait que la partie soit à Londres, ils pourraient avoir l’impression que c’est une affiche classique. On met l’accent sur ça car on veut que ça soit une fête et pour ça, on insiste sur la sécurité, le respect des consignes, énumère-t-il. Il en va aussi de notre légitimité du côté de l’OL, et de prouver qu’on peut organiser ce genre d'événement."


4e "déplacement" européen cette saison pour les Lyondoners


Déjà présents à Glasgow, Prague et Porto, les Lyondoners souhaitent maintenant pousser leur équipe dans le Stade olympique où évolue les coéquipiers de Mark Noble. Il s’agira d’une première pour Bruno Deltombe. “Il diffère des autres enceintes anglaises car il y a une piste d’athlétisme autour. Les tribunes sont donc éloignées. Je ne m’attends pas à une ambiance incroyable de leur part, surtout si l’OL mène, prédit-il. Dans ces cas-là, on fera plus de bruit que les fans de West Ham. Cela va dépendre de ce qu’il se passe sur le terrain. Parmi les grosses formations de la capitale, ce n’est pas forcément la plus connue. Elle fait moins parler d’elle. Mais ils font un bon championnat cette année, ils sont plutôt réguliers et ils ont de bons joueurs. Lyon a quand même une certaine réputation en Europe de par ses parcours européens, donc ils nous connaissent et nous redoutent un peu.” 

Sur la pelouse justement, la crainte est qu’avec l’Olympique lyonnais, les supporteurs peuvent s’attendre au meilleur comme au pire. "C'est assez clivant. Nous sommes plusieurs à dire qu’on a confiance en Peter Bosz et on souhaite lui donner du temps et construire quelque chose sur la durée. Mais on a aussi un peu l’impression que le financier prend le pas sur le sportif. La grande frustration vient du fait que nous ne sommes pas constants dans les résultats. Nous arrivons à montrer de belles choses, par exemple en Europe, où nous sommes invaincus. Mais à côté de ça, nous n’arrivons pas à enchaîner deux victoires consécutives, ce qui est très inquiétant, constate le responsable événementiel et communication. D’une partie à l’autre, avec les mêmes joueurs, on ne sait pas ce qui va se passer.”  

Dans la London Supporters League, un championnat de football disputé par les groupes de supporteurs de différentes équipes, les Lyondoners ont terminé 3es sur 11, le meilleur classement de leur histoire. Une performance qui devrait inspirer les partenaires de Lucas Paquetá avant d’affronter West Ham.

Les Lyondoners ont terminé 3es de la LSL, la meilleure performance de leur histoire. @Lyondoners
3 commentaires
  1. Poupette38 - mer 6 Avr 22 à 11 h 44

    Il y a eu un reportage sur eux justement sur la 3

  2. Jean-Jacques 2 bouts - mer 6 Avr 22 à 13 h 53

    Longue vie aux Lyondoners ! Allez l'ol, il faut les vaincre les jambons de l'ouest !

  3. Olyonn@is - mer 6 Avr 22 à 14 h 10

    Bien dit JJ2B! ✌️

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut