L’entraîneur de l’OL, Peter Bosz (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Bosz estime qu'à l'OL, "trop de pouvoir est accordé aux joueurs"

Toujours à la recherche d'un nouveau défi après son départ de l'OL en octobre, Peter Bosz est revenu sur sa période lyonnaise. Pour le Néerlandais, les joueurs ont "trop de pouvoir" au club.

Le 9 octobre 2022, l'OL avait annoncé la mise à pied de Peter Bosz. Après un début de saison aux résultats insuffisants, l'entraîneur de 59 ans était renvoyé de l'Olympique lyonnais. Laurent Blanc lui a succédé, mais pour l'heure, les améliorations se font encore attendre.


"Ils n'étaient pas prêts à performer"


Dans l'attente de retrouver un banc de touche, le Néerlandais a accordé une interview à ESPN. Dans celle-ci, le Batave donne son point de vue sur la situation de l'équipe rhodanienne. "Il y a bien sûr une raison pour laquelle ils n'ont plus gagné de titres dans les années qui m'ont précédé. A mon avis, trop de pouvoir était accordé aux joueurs et il n'y avait pas vraiment de mentalité de gagnant au club, a-t-il estimé. Ils ont tout aimé, mais ils n'étaient pas prêts à performer."

118 commentaires
  1. JUNi DU 36 - lun 16 Jan 23 à 10 h 23

    Bien maigre l'article, par contre rien que cette confidence veut dire beaucoup.
    On comprend encore mieux pourquoi Juni voulait changer beaucoup de choses.

    Signaler
    1. Razik Brikh - lun 16 Jan 23 à 10 h 46

      Il s'agit d'une brève suite aux déclarations de Peter Bosz.

      Signaler
    2. pgdu - lun 16 Jan 23 à 19 h 27

      y compris de mettre Lopes en concurrence ... ou quand Bosz voulait recruter Onana ... mais le portugais made in bad gones est intouchable ... on voit le résultat aujourd'hui, un des gardiens les mieux payés de Ligue 1 un des plus gros salaires du club 400000€ par mois pour quelles performances ? nul contre Strasbourg pour la plus récente .... du baratin d'amour du maillot ... comment ne pas se souvenir de ses caprices lors de la prolongation ?

      Signaler
  2. Juni forever OL - lun 16 Jan 23 à 10 h 23

    Je me dis que le club a fait une belle connerie de le virer !
    ll était pas si mal que ça

    Bien content d'avoir Blanc cependant mais qu'on ne refasse pas l'erreur de demander sa tête en cas de mauvais résultats !
    Le problème est ailleurs qu'au niveau des coachs, je l'ai compris depuis l’éviction de Pep, a ses dépens

    Signaler
    1. JUNi DU 36 - lun 16 Jan 23 à 10 h 31

      Ouai et surtout JMA d'avoir mis ponsot comme faux directeur du football. Mais bon tout ça était orchestré, Juni était devenu gênant puisque c'est lui qui avait les bonnes idées pour changer les choses.

      Signaler
    2. XUO - lun 16 Jan 23 à 10 h 35

      " ....le problème est ailleurs .."

      Of course, but my tailor is not rich !

      Signaler
    3. Doudski69 - lun 16 Jan 23 à 14 h 14

      Anti Bosz très vite je ne peux pas te laisser dire ça sans réagir. Pardonne moi.
      Ce gars a fait n'importe quoi. Il a pas été happé à sa sortie ce qui veut dire qu'il n'a pas (beaucoup) de fans dans les décideurs.
      Et pire, au vu de son parcours avant nous, juni n'aurait jamais dû faire appel à lui

      Signaler
  3. florentdu42 - lun 16 Jan 23 à 10 h 29

    "il n'y avait pas vraiment de mentalité de gagnant au club".

    Voilà, cela résume ce que je dis.

    C'est que depuis le début de l'ère Puel, on a recruter et eu une politique sportive qui est a chier.

    On a recruter des joueurs qui n'avaient pas le mental de la gagne et la haine de la défaite.

    Maintenant, ce genre de joueur et de plus en plus rare à l'heure de l'individualisme, et donc qui dit rare dit cher....

    Signaler
    1. Quand je pense a Ferland - lun 16 Jan 23 à 11 h 25

      Ils sont ailleurs, ces joueurs mais pas forcément inaccessibles, là où la mentalité est bonne pour l'heure (Marseille, Lens, Rennes par exemple), pour être franc, ça va, ça vient, la confiance et cette haine de la défaite selon les équipes, mais il faut dire qu'elle se fait très rare depuis quelques décennies entre Rhône et Saône... Même si l'on récupère par exemple un Benjamin Bourigeaud, un Florian Sotoca et un Chancel Mbemba (je prends ces exemples au hasard, n'allez pas dire qu'ils vont arriver...), dans la sinistrose ambiante actuelle, ils ne surnageraient vraisemblablement pas.

      Signaler
  4. XUO - lun 16 Jan 23 à 10 h 29

    Qui ne saurait approuver son diagnostic ? Une fois le constat énoncé, Bosz était-il le plus à même de porter remède à la situation ? Je pense que non. Il s'est noyé et personne ne lui a porté secours : les joueurs ont répondu par " va te faire voir ". Quant aux dirigeants, les bonnes paroles d'Aulas et l'indifférence du directeur du football ( ?... ! .... ) n'auront été d'aucun apport.
    Fut un temps, je reprochais à Blanc d'être quelque peu condescendant. Dans la situation actuelle, ce serait plutôt un atout.

    Signaler
    1. pgdu - lun 16 Jan 23 à 19 h 28

      y compris de mettre Lopes en concurrence ... ou quand Bosz voulait recruter Onana ... mais le portugais made in bad gones est intouchable ... on voit le résultat aujourd'hui, un des gardiens les mieux payés de Ligue 1 400000€ par mois pour quelles performances ? nul contre Strasbourg pour la plus récente

      Signaler
  5. Poupette38 - lun 16 Jan 23 à 10 h 29

    En mai, alors qu'il était encore au club, PB avait déjà donné une interview au Dauphiné Libéré . Il avait dit qu'il savait les joueurs qui n'avaient pas leur place à l'OL .
    Même dans sa dernière IW il ne veut vraiment pas nous dire à qui il pensait (même si on a une petite idée pour certains) ?

    Signaler
  6. juninho pernambucano - lun 16 Jan 23 à 10 h 33

    Tout ça pour mettre en valeur des joueurs qui de toute façon partiront libre.
    Puis pour d’autre c’est normal d’en avoir rien à faire de gagner quand quoiqu’il arrive tu es dans ton fauteuil et tu seras quand même titulaire au prochain match peu importe la performance…

    Le financier a pris un trop grand pas sur le sportif, il nous manque sérieusement un gars proche des dirigeants et du terrain qui serait légitime a maintenir une certaine pression sur les joueurs.

    Signaler
    1. Quand je pense a Ferland - lun 16 Jan 23 à 11 h 29

      Juninho le faisait, non ? 😀

      Signaler
  7. JUNi DU 36 - lun 16 Jan 23 à 10 h 41

    Il les cite pas mais nous on peut 😂 Aouar et Boeteng par exemple

    Signaler
  8. Jeanmasse 39 le mytho - lun 16 Jan 23 à 10 h 56

    Ah ben si on met moins de 5 mois à réhabiliter Bosz c'est vraiment que les choses s'accélèrent dans la compréhension du club de la part de ses supporters.
    Comme quoi il ne faut pas abandonner dans nos luttes ça fait juste 2 ans 1/2 qu'on le dénonce ici les VRAIS problèmes du club.

    Signaler
    1. cavegone - lun 16 Jan 23 à 11 h 07

      Tu dénonces surtout des gens Jeanmasse c'est pour ça que ton discours ne passe pas toujours.
      Que sur le terrain il y ait des joueurs qui abdiquent, des mecs qui marchent en se replaçant (mais sans être Messi pour autant) que les mercatos ressemblent à une foire aux bestiaux, tout le monde le voit.

      Ce sont les théories élaborées à partir de rien le problème.
      Bosz avec cette petite phrase ne dit rien, mais laisse encore une fois libre cours aux théories les plus fumeuses.

      Je ne sais pas quelle réhabilitation on pourrait donner à ce mec sympa mais absolument nul qui n'a eu et n'aura pas de résultats probants en dehors de l'OL. Evidemment je suis pas étonné que les afficionados de Juninho soient de sortie. Ils l'ont été tout le week-end à coup de fracassage de Ponsot Cheyrou ou Aulas.
      Ce genre de période est assez insupportable j'avoue que je risque de piquer un peu^^

      Signaler
      1. Jeanmasse 39 le mytho - lun 16 Jan 23 à 11 h 15

        Salut Cavegone

        Ben oui je dénonce des gens qui ont transformé un club de foot en Disneyland c'est vrai.
        C'est pas le "système " qui est branlant sinon tous les autres clubs auraient les memes problèmes que nous.
        C'est bien des gens qui ont insufflé cet état d'esprit catastrophique au club.
        C'est bien des gens qui ont remplacé les anciens qui avait fait l'ame du club par des diplômes compétents dans leurs domaines mais dénué de toute passion du foot et de l'OL.
        Juste un exemple à l'époque (je ne sais pas si il y est toujours) la direction (Ponsot and co) avaient mis au poste de Community Manager de l'OL un mec qui était supporter du PSG !!!!
        C'est aussi ce genre de choses qui fait un club.
        Les mecs qui dirigent l'OL aujourd'hui (à part Aulas bien sur) tu les met demain dans un autre club ça ne les dérangera pas.
        Que les joueurs soient dans ce système OK pas de souci c'est le jeu mais les dirigeants c'est pas possible.

      2. Moimoi - lun 16 Jan 23 à 11 h 18

        Je rajouterais en complément que le club s'est industrialisé et a perdu son âme.
        Vous savez, comme quand une petite entreprise artisanale est rachetée par un grand groupe... Là, c'est la petite entreprise qui est devenue grosse d'elle-même, mais la conséquence est identique.

      3. Juni forever OL - lun 16 Jan 23 à 11 h 21

        "ce mec sympa mais absolument nul"
        que dire de blanc, depuis qu'il est à l'OL, il a les mêmes résultats que sylvinio ??

        "Bosz avec cette petite phrase ne dit rien, mais laisse encore une fois libre cours aux théories les plus fumeuses."

        Il a vécu 18 mois à l'intérieur, il a vu et constater des choses, ou est le problème ?
        Il n'a pas droit à la parole ?
        Je ne comprend pas ta réflexion ...
        Tu penses qu'il ment ? qu'il faut cacher la "misère" et la mettre sous le tapis ??

    2. JUNi DU 36 - lun 16 Jan 23 à 11 h 14

      Salut Jeanmass, ça va tranquille ?
      Deux ans et demi, tu es bien gentil avec le temps 😉
      Si il le faut on piquera aussi, on n'est jamais les derniers...

      Signaler
    3. GoNL - lun 16 Jan 23 à 11 h 27

      Les gars vous avez la mémoire courte:
      Bosz était déjà sur la sellette pour manque de résultat à la trêve hivernale il y a un an.
      Le club a tout fait pour le garder, en février, puis en mai et en septembre, alors qu’il ne montrait aucune nouvelle perspective d’amélioration. Son discours sur le pressing tournait en rond et personne ne comprenait que le club ne prenne pas de décision à son sujet.
      Même toi et moi, Jeanmasse, avons du conclure qu’il n’était pas l’homme de la situation, même si on s’accrochait à quelques séances de jeu qui faisaient plaisir à voir.

      Que Blanc ait des difficultés ne réhabilite pas Bosz pour autant. Blanc tient un discours beaucoup moins autiste sur le challenge à venir, faisons lui un peu confiance.

      Et arrêtons cette chasse aux sorcières sur des mecs à qui Aulas demande un dépassement de fonction (le rôle de DS) qui va au-delà de leurs compétences. La conclusion est surtout que Lyon n’a pas de DS depuis Lacombe, et que seul Aulas ne s’en rend pas compte, dans son illusion que le succès financier déteindra automatiquement sur le succès sportif.

      Signaler
      1. Jeanmasse 39 le mytho - lun 16 Jan 23 à 11 h 43

        @GoNL
        Tout à fait d'accord je ne dis pas que Bosz était l'homme de la situation, en effet j'avais bien reconnu à l'époque m'être fourvoyé sur ses capacités.
        Mais juste on peut commencer à se rendre compte que ce n'était pas non plus l'unique fautif comme le dénonçaient certains.

      2. Olyonn@is - lun 16 Jan 23 à 14 h 35

        +1

  9. johanvm - lun 16 Jan 23 à 12 h 14

    Dans l'interview il disait aussi qu'il avait été contacté par l'OL pendant ses vacances et ne connaissait l'OL que par ses prestations en champions league, qu'l ne connaissait pas la ligue 1 ni les joueurs. Qu'il avait un très bon contact avec le président. Et aussi avec Juninho qui avait le même constat sur l'absence de mentalité gagneur des joueurs, mais qui malheuresement est parti après - mois.

    Signaler
  10. ChiesaLacombeDiNallo - lun 16 Jan 23 à 12 h 47

    Bon, il ne s'agit que de football, mais il est assez mal placé pour formuler des diagnostics. Même si Blanc est pire que lui par certains côtés, au moins il a le mérite de procéder à des ajustements tactiques, ce dont le Batave était quasi incapable. Deux techniciens qui se sont autant acharnés à maintenir le pauvre KET sur le terrain ne méritent aucune considération.

    Cela dit, vu les trous béants dans l'effectif, il faudrait un magicien pour sortir le club de l'ornière. C'est un profil rare: à part Ancelotti et Genesio, aujourd'hui, je ne vois. Et ils ne risquent pas de venir à l'OL!
    Il y a aussi Deschamps, en version moins sympa…

    Signaler
    1. cavegone - lun 16 Jan 23 à 12 h 56

      Entièrement d'accord il va falloir être créatif pour trouver une formule qui marche avec cet effectif;
      Mais attends ! Génésio et Ancelotti ils ont tous les joueurs qu'ils veulent ! c'est pas du tout la même chez nous ! 😆

      DD la dernière saison il sauve l'OM de la relégation à 15 jours du terme de la saison aussi....

      Alors moi je préfère encore Blanc.

      Signaler