Bruno Guimarães (Photo by SCOTT HEPPELL / AFP)

Bruno Guimarães (ex-OL) concède "avoir pris un risque" avec Newcastle

Parti durant l’hiver de l’OL, Bruno Guimarães commence à s’acclimater à son nouveau club et croit au projet de Newcastle.

Son départ a été un vrai déchirement. Aussi bien pour les supporters qui s’étaient pris d’affection pour le joueur que pour certains coéquipiers comme Lucas Paquetá. Deux ans après son arrivée entre Rhône et Saône, Bruno Guimarães a fait ses valises pour rejoindre l’ambitieux projet de Newcastle. Après six bons derniers mois sous les ordres de Peter Bosz, l’OL n’a pu dire non aux plus de 40 millions d’euros mis sur la table par les Magpies. Deux mois après son arrivée, le Brésilien ne regrette pas son choix, lui qui rêvait de Premier League.

"C'était un risque de quitter l’OL et rejoindre un club qui était relégable, mais je croyais aussi au projet. Les fans sont passionnés par l'équipe, c'est très différent. Nous nous sommes bien renforcés. La saison prochaine, je pense que nous nous renforcerons encore pour chercher, qui sait, une place en Ligue des champions, en Ligue Europa. À partir de maintenant, c'est une équipe qui se battra pour être championne en Premier League, a promis le milieu dans une interview à Globo Esporte. Je crois en ce projet et j'espère que tout se passera comme on me l'a dit."


Déjà buteur en Premier League


Dans la zone rouge au moment de l’arrivée de Bruno Guimarães, Newcastle a bien relevé la tête depuis et n’est plus qu’à cinq points de la première partie de tableau, malgré deux défaites consécutives. Après s’être acclimaté à un nouveau pays, un nouveau championnat pendant quelques semaines (41 minutes en 5 matchs), l’ancien milieu de l’OL enchaîne depuis avec notamment son premier but en Premier League contre Southampton. Comme à son époque lyonnaise, Guimaraes apprend vite aussi bien sur le terrain qu’en dehors. "Ici, j’ai déjà joué de partout (rires). Avec deux milieux, seul en sentinelle mais je préfère jouer à deux comme à l’OL ou à l’Athletico PR. C’est bien d’être polyvalent car un joueur qui peut jouer plus d’un poste aura toujours un longueur d’avance."

9 commentaires
  1. Poupette38 - mar 22 Mar 22 à 17 h 00

    Chouette son but, avec de la chance oui mais il a tenté et ça a marché, un but à la Zlatan ?

  2. Dufduf - mar 22 Mar 22 à 17 h 16

    Qui c'est Guimaraes ?

  3. Conelus - mar 22 Mar 22 à 18 h 27

    rageux

  4. Darn - mar 22 Mar 22 à 18 h 37

    Un risque partiel, financièrement, "il mettra sa famille à l’abri du besoin".

  5. JUNi DU 36 - mar 22 Mar 22 à 20 h 17

    A l'ol aussi sa famille était déjà à l'abris du besoin financièrement. 4 mois de salaires pour lui c'est toute une vie pour nous.

  6. Valbranque - mar 22 Mar 22 à 23 h 22

    C’est surtout l’OL qui a pris un risque en le laissant filer. Il avait fini par être le joueur le plus régulier de l’équipe. Jamais l’OL n’avait laissé partir en cours de saison un joueur qui avait une si grande influence sur le jeu (du moins pas depuis que je supporte l’OL).
    Son remplaçant Tanguy apporte un gros volume de jeu en milieu de terrain mais on y perd au change niveau mentalité. Quand je l’entends dire à la mi-temps de Rennes-OL qu’il faut fermer le jeu et qu’ils n’ont plus rien à espérer de ce match, cela me met en rogne. Je ne peux pas accepter ce discours même étant mené à 3-0

    1. Olyonn@is - mar 22 Mar 22 à 23 h 27

      Je crois que Lyon n'a plus de budget,il ne peut plus faire face à Paris,OM,Monaco,Rennes et Nice.Les actionnaires veulent partir sans doute parce que les défis financiers par rapports aux autres écuries sont trop fortes et qu'ils savent que la mane champions League est terminée....

      1. Caol Ila - mer 23 Mar 22 à 9 h 50

        Com bizarre car même si actuellement l'OL est dans un équilibre financier précaire, on est loin de celui de l'OM qui devra tjrs vendre (qui ?) en fin de saison... On sait qu'à Rennes, Pinault limite énormément les dépenses et à Monaco, Rybolovlev fait pareil : sur les 2 dernières saisons, le joueur le plus cher acheté a été Boadu à 17M quand l'OL a acheté Paqueta et Faivre... Hors Paris, je pense que seul Ratcliffe à Nice est capable de dépenser sans compter.
        Concernant les actionnaires, Pathé a tjrs été très proche de Aulas et n'a pas de contact avec IDG. Je pense donc que cette annonce cache aussi le désengagement de Aulas (au moins en partie)

      2. OLVictory - mer 23 Mar 22 à 10 h 12

        Tout le monde peut constater que c'est l'OL qui est obligé de vendre ses meilleurs joueurs et pas l'OM.
        Aulas nous a déjà fait le coup l'an dernier sur l'OM qui devait s'écrouler, on voit le résultat.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut