AFP PHOTO / GERARD MALIE

De Guingamp à Limassol : « L’OL doit tenir son rang »

Né et formé à l’Olympique Lyonnais, Cédric Bardon a également porté les couleurs guingampaises durant quatre saisons. Son parcours atypique l’a aussi mené sur l’île de Chypre, durant un an, où il a fièrement arboré le maillot de l’Anorthosis Famagouste, club avec lequel il a disputé la Ligue des champions. Témoin privilégié, l’ancien attaquant aujourd’hui chef d’entreprise se livre sur les deux prochaines rencontres de l’OL.

Deux semaines après un résultat nul décevant sur la pelouse de la Beaujoire à Nantes (0-0), l’Olympique Lyonnais retrouve le doux parfum de la Ligue 1 avec la réception de l’EA Guingamp (12ème) au Groupama Stadium. A l’issue d’une trêve internationale où le groupe a perdu pas mal d’éléments partis en sélection, Lyon affronte une formation bretonne qui lui a peu réussi la saison passée. En effet, les coéquipiers de Jimmy Briand ont, tout simplement, remporté leurs trois duels face aux Gones. « Ce n’est jamais facile de jouer face à Guingamp. De par leurs valeurs du terroir comme ils aiment le marteler, les Guingampais donnent tout sur un terrain. Ce ne sont pas les meilleurs footballeurs du monde mais ils ont du cœur et de l’envie », confesse Cédric Bardon.

A l’instar de la saison dernière, celui qui a aujourd’hui 40 ans s’attend à une équipe bretonne défensive mais sans complexe. « Il ne faut pas penser qu’Antoine Kombouaré alignera une ribambelle d’attaquants. L’OL devra faire le jeu et aller chercher haut cette équipe tout en restant vigilent sur les contres. Mais quand on est l’OL, on se doit d’aller chercher les victoires et de jouer en conséquence. Et ce, face à n’importe qui », affirme avec assurance l’ancien attaquant. « Lyon doit tenir son rang » rajoute-t-il. Pour cela, les Lyonnais peuvent s’appuyer sur leurs débuts de match contre Strasbourg et Bordeaux. « L’idéal serait de démarrer tambour battant pour faire rapidement la différence et faire sortir cette équipe. Mais Guingamp a l’expérience de la Ligue 1 et ne se fera pas piéger facilement », prévient celui qui a également porté les couleurs du Stade Rennais.

« Un club ambitieux comme l’OL doit gagner contre Guingamp »

Après deux résultats nuls consécutifs devant Bordeaux (3-3) et à Nantes (0-0), l’OL doit reprendre sa marche en avant. Pour Cédric Bardon, « les Lyonnais doivent apprendre de leurs erreurs. » Le vainqueur de la coupe Gambardella 1994 avec Ludovic Giuly et autre Jean-Christophe Devaux va plus loin. « Il est inconcevable de se faire rejoindre dans les arrêts de jeu contre Bordeaux. Cela signifie qu’à un moment donné, certains n’ont pas fait les efforts. Un match dure 95 minutes et non 90 ! » Avant de se déplacer au Parc des Princes lors de la prochaine journée, l’OL serait bien avisé de poursuivre son début de saison honorable avec trois points de plus de son escarcelle. « Quand on est un club ambitieux comme l’OL, on doit gagner contre Guingamp ! Tout autre résultat serait une contre-performance », lâche Cédric Bardon.

Outre la joute de ce dimanche après-midi (17h) entre Rhodaniens et Bretons, une autre rencontre éveille tout particulièrement l’intérêt de celui qui a disputé 112 matchs sous le maillot lyonnais : le déplacement de l’OL sur la pelouse de Limassol, jeudi, pour l’entrée en lice des Gones dans cette Europa League version 2017-2018. En effet, Cédric Bardon a passé un an à Chypre de 2008 à 2009, année durant laquelle il portait les couleurs de l’Anorthosis Famagouste. « J’en garde un très bon souvenir. Nous avions fait une belle compagne de Ligue des champions, surprenant ainsi beaucoup de monde. Puis j’ai eu la chance de rencontrer un joueur exceptionnel en la personne de Savio (ancien du Real Madrid et de Bordeaux, ndlr). C’est l’un des meilleurs joueurs avec lequel j’ai évolué », se rappelle celui qui a notamment inscrit un but face à l’Inter Milan lors de cette fameuse campagne.

« Il ne faudra pas prendre ce match à Limassol à la légère »

Championnat encore peu médiatisé, la ligue chypriote fait parler d’elle grâce aux performances européennes du club phare du pays, l’APOEL Nicosie, qui avait notamment créé en sensation en sortant l’OL en 8ème de finale de la Champion’s League 2011-2012. Cette fois-ci, ce n’est pas l’APOEL qui se dresse sur la route des Lyonnais mais l’Apollon Limassol, un club, il faut le dire, moins prestigieux. « C’est le quatrième club de pays derrière les deux équipes de Nicosie et Famagouste. Les Français ne s’en souviennent peut-être pas mais l’Apollon avait éliminé l’OGC Nice, il y a de cela quatre ans. Il ne faudra pas prendre ce match à la légère », prévient Cédric Bardon.

A l’instar des autres équipes chypriotes, l’Apollon Limassol présente une formation qui capitalise sur des joueurs étrangers. « Il y a beaucoup de Portugais, de Brésiliens et d’Argentins qui ne sont pas parvenus à percer à Porto ou Benfica. Ce sont des bons joueurs de football. Contrairement à ce que beaucoup pensent, les clubs chypriotes ne sont pas des tocards (sic) », s’avance le natif de Lyon. A noter que l’Apollon compte dans ces rangs un Français, Valentin Roberge, ancien de Sunderland et Reims. Mais pour Cédric Bardon, l’une des véritables forces de cette équipe de Limassol se situe en tribunes. « Ils ont un stade très chaud qui sera sûrement plein. J’ai eu l’occasion de jouer là-bas et l’ambiance m’avait marqué. Il faut également s’attendre à une pelouse de piètre qualité dans une enceinte qui prend beaucoup de vent », annonce celui qui a été lancé en Ligue 1 par Jean Tigana en 1994.

Une entame d’Europa League à soigner pour confirmer les ambitions affichées

Ce premier match d’Europa League a donc tout du match piège pour le club du président Aulas. « Je ne dis pas que l’OL va perdre mais je serais surpris que ce soit facile. Ce sera un match intéressant à suivre », déclare Cédric Bardon. Même si les Chypriotes n’ont disputé leur première rencontre de championnat qu’hier soir (samedi) avec un match nul sur la pelouse de l’Omonia Nicosie (1-1), ils semblent en jambes comme en témoigne leur qualification plutôt surprise obtenue aux dépends des Danois de Midtjylland de Rafael Van der Vaart (3-2/1-1). Favori d’un groupe plutôt relevé, l’Olympique Lyonnais serait bien avisé de débuter cette compétition par un succès pour s’éviter des sueurs froides inutiles. La finale de cette compétition ayant lieu au…Groupama Stadium, les Lyonnais ont fait de cette coupe une priorité. Demi-finalistes la saison passée, les Gones veulent faire mieux. Sans concession, le milieu de terrain lyonnais, Lucas Tousart a avoué vouloir aller au bout de cette Europa League. Mais comme le rappelle Cédric Bardon, « le football se joue sur le terrain et non pas dans les médias ».

Ce dimanche après-midi comme jeudi soir, les Lyonnais devront donc se montrer à la hauteur des ambitions affichées par le club cette saison. Deux rencontres où Cédric Bardon ne souhaite qu’une seule issue : deux succès de l’OL. « J’ai porté durant quatre ans les couleurs de Guingamp mais c’était un passage de ma carrière. Je suis né à Lyon, j’ai été formé à Lyon et j’ai débuté en première division avec l’OL. L’OL, c’est mon club », conclut celui qui n’habite qu’à quelques kilomètres du Groupama Stadium

7 commentaires
  1. poussin - dim 10 Sep 17 à 7 h 59

    belle interview avec beaucoup de vérité et de justesse. il nous faut 6 points sur les 2 prochains matchs , pas moins.

    1. janot06 - dim 10 Sep 17 à 11 h 44

      Ce sera sans doute très difficile quand on sait que le second des deux matchs que tu évoques se jouera chez le PSG...

    2. janot06 - dim 10 Sep 17 à 11 h 47

      A moins que tu parles des rencontres d'Europa League ?...

  2. OL-38 - dim 10 Sep 17 à 10 h 09

    Bonjour à tous,
    Oui L'OL devra bien jouer pour faire le plein de confiance: pour bien remonter au classement et pour bien jouer en Ligue Europa.

  3. Ferrandinho92 - dim 10 Sep 17 à 11 h 36

    Il faut gagner les 2 matchs contre limassol 6 pts
    Gagner atalanta à domicile et au moins match nul en italie 4 pts
    Faire un match nul contre everton 1 pt
    Au total ca fait 12 pts ca suffira pour passer

  4. dada - dim 10 Sep 17 à 11 h 55

    le match aulas vs desplat va animer la presse, pour le terrain dommage de ne pas avoir nos 2 recrues du milieu, donc ferri doit faire ce qu'il peut voir plus, attention guingamp a un bon milieu
    ce soir on saura si l'écart de budget entre les deux clubs suffit a gagner ou si on reproduit nos erreurs tant offensives que défensives
    bon mach, version niçoise çà serait bien

  5. ol-91 - dim 10 Sep 17 à 14 h 45

    On dirait que cela est fait exprès. Trois matches importants en une semaine ! Une bête noire (une équipe nationale) puis Limassol (une équipe européenne) enfin le QSG (une équipe internationale) Comme d'habitude, je dirais.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut