OL - EAG : profiter des nouveaux complexes guingampais

En grande difficulté à l’extérieur lors des onze derniers mois, inexistants face aux grosses écuries depuis la reprise du championnat, Guingamp ne semble pas être une réelle menace pour l’Olympique lyonnais. Les hommes de Bruno Genesio devront en profiter dimanche au Groupama Stadium et rétablir la hiérarchie face à leur bête noire de l’an dernier (17 heures).

La victoire en ouverture du championnat 1-3 sur la pelouse du FC Metz est venue mettre fin à une série qui devenait très inquiétante. Depuis le 22 octobre 2016 et un match au ... Parc OL, l’En Avant Guingamp ne s’était plus imposé à l’extérieur en Ligue 1. Depuis la dernière trêve hivernale, véritable coup d’arrêt dans leur saison, les hommes d’Antoine Kombouaré ne comptent qu’un seul succès hors du Roudourou, pour neuf défaites et un match nul. « Guingamp a réalisé sa meilleure saison à domicile l’an dernier, mais l’une de ses pires à l’extérieur avec en moyenne 3 buts encaissés par match », appuie Pierre Henry-Dufeil, qui suit et commente l’EAG toute l’année pour Radio Bonheur.

L’autre difficulté de Guingamp, les grosses équipes

Si la formation bretonne présente un bilan de six points en quatre rencontres, les coéquipiers  du capitaine Jimmy Briand peinent à exister contre les cadors du championnat. Pour la première apparition de Neymar en Ligue 1 Conforama, une défaite 0-3 à domicile. Comme s’ils étaient spectateurs du rouleau compresseur parisien, les Guingampais n’ont tiré que cinq fois au but, ne cadrant aucune tentative. A peine mieux le week-end suivant à Nice, avec une seule petite frappe cadrée et un revers 2-0. « La déception, et le président Bertrand Desplat était d’accord avec nous sur notre antenne, c’est que l’équipe perd contre Paris et Nice quasiment sans exister, explique le journaliste. L’an dernier, l’EAG bougeait presque tout le temps les gros. C’est ce qui est attendu du match contre Lyon, au moins retrouver cet état d’esprit ». Comment qualifier le début de saison alors ? « Correct. Vu le calendrier, il y avait deux matchs à leur portée et deux bien plus compliqués. Résultat il y a six points, même si la victoire contre Strasbourg est un peu heureuse », reprend-il.

« Les trois prochains matchs ne sont que du bonus pour Guingamp »

Depuis sa remontée dans l’élite au printemps 2013, l’En Avant Guingamp a changé de dimension. « Le club ne vise plus le maintien, mais plutôt une place entre 8-9e et 14e, souffle Pierre Henry-Dufeil. Aborder les trois prochains matchs face à Lyon, Lille et Bordeaux avec six points, c’est bien. Ces rencontres ne sont que du bonus pour Guingamp, ils ne seront pas largués au classement même en cas de défaites ». Libérés, les Bretons pourraient déjouer les pronostics face à un OL toujours invaincu après quatre journées. Dans sa récente histoire, le club costarmoricain s’est montré capable de réaliser des exploits, comme l’illustrent les deux coupes de France glanées en 2009 et 2014 ou le parcours en Ligue Europa la saison suivante qui l'emmènera jusqu’en 1/16e de finale. En championnat également, comme en témoignent les succès l’an passé face à l’OM, le PSG et ... Lyon, à l'aller comme au retour.

La bête noire de l’OL en 2016-2017

Trois affrontements la saison passée, trois défaites pour l’OL face à l’équipe présidée par Bertrand Desplat. Nul doute que Jean-Michel Aulas souhaite que ses joueurs remettent les pendules à l’heure dimanche, vu les derniers échanges houleux par médias interposés entre les deux hommes. Guingamp peut-il rééditer pareille performance et devenir la véritable bête noire des Rhodaniens ? « L’an dernier, l’EAG est tombé sur une période de trouble à Lyon au mois d’octobre, pense notre confrère. L’OL sortait d’une défaite difficile face à la Juventus (ainsi que d’un revers à Nice, ndlr). C’était une équipe un peu fragile mentalement. Guingamp a eu de la réussite, qu’ils ont su provoquer. Il avait su profiter d’un grand déséquilibre et des erreurs de Diakhaby et Rafael. Mais le match de dimanche sera différent parce que Lyon paraît plus équilibré ». Outre ce revers 1-3, les Lyonnais s’étaient également inclinés aux tirs au but en Coupe de la Ligue alors que la finale se jouait au Parc OL, et au Roudourou le 11 février (2-1).

Une équipe stable qui connait la recette

Le mercato a été relativement calme du côté des Côtes-d’Armor. La raison est simple, seul Fernando Marçal s’en est allé parmi les titulaires. Le latéral gauche était prêté par le Benfica qui l’a vendu à Lyon au début de l’été. Ce sera l’heure des retrouvailles pour le Brésilien qui a été remplacé par Pedro Rebocho, international espoirs portugais. L’objectif d’Antoine Kombouaré était ailleurs. « L’entraîneur souhaitait redynamiser le banc car il n’était pas satisfait des remplaçants, avance le suiveur de l’EAG. Certains supporters sont déçus car ils voulaient une tête d’affiche comme Briand il y a deux ans ». La plupart des joueurs qui composent l’équipe étaient donc présents l’an passé face aux Lyonnais. Le transfert avorté de Yannis Salibur en toute fin de mercato aurait pu perturber le groupe, mais les dirigeants bretons ont pris une décision radicale à son sujet. « Salibur ne sera pas là, le club lui a donné une période pour se reposer mentalement, prévient Pierre Henry-Dufeil. Il n’était d’ailleurs pas très chaud pour aller à Saint-Etienne. Il n’a pas fait des pieds et des mains pour partir de Guingamp alors qu’il avait un bon de sortie. Les deux parties ne se seraient pas entendues sur le salaire, mais s’il voulait à tout prix partir, il aurait accepté les conditions de l’ASSE ». L’absence de l’ailier guingampais est une bonne nouvelle pour l’OL face à qui il s’était souvent illustré ces derniers temps, marquant même l’an passé au Parc OL. Mais il y aura une autre menace offensive, que les Gones connaissent bien et qu’il faudra surveiller de près.

Le joueur à suivre côté En Avant Guingamp : Jimmy Briand

L’attaquant formé à Rennes a récemment prolongé son contrat de deux ans. Celui qui a pour objectif d’atteindre les 100 buts en Ligue 1 (76 actuellement), a déjà marqué deux fois depuis la reprise. « Il n’est pas loin de devenir le meilleur buteur du club en L1, appuie le commentateur. Il en est à 21 et Stéphane Carnot à 29. Je pense qu’il préfère être un leader du vestiaire et de l’attaque à l’EAG plutôt qu’un joueur de rotation à Bordeaux ou Lille, des clubs auxquels il aurait pu potentiellement prétendre ». Passé par l’OL où il a inscrit 36 buts en 162 matchs toutes compétitions confondues, l’international français (5 sélections, la dernière en août 2012) n’a pas oublié le club rhodanien. En témoigne sa célébration avec Guingamp face à l’ASSE où il avait mimé « OL » avec ses doigts. « Je pense que c’est un peu particulier pour lui oui, reconnait Pierre Henry-Dufeil. Quand Guingamp a gagné à Lyon l'an passé, il n’avait pas franchement célébré les buts et il était allé saluer une partie des supporters à la fin du match. Mais il est aussi attaché à Rennes ». Un joueur respectueux donc de ses anciennes équipes, « encore capable de rater des occasions toutes faites que de marquer des buts avec classe, comme contre Strasbourg », dixit le commentateur. Les supporters de l’OL se souviennent d'un joueur parfois maladroit mais valeureux. Son but dans le derby à la 93e minute est encore dans toutes les mémoires. Il faudra donc faire attention à lui mais pas seulement. « C’est Briand qu’il faudra surveiller, mais à Guingamp on regardera surtout les autres qui doivent jouer autour de lui. On attend beaucoup de Marcus Coco par exemple qui n’a plus marqué depuis très longtemps ». Son dernier but en championnat ? Face à Dijon, deux semaines après son seul et unique doublé en Ligue 1 qui avait offert la victoire aux Guingampais au Parc OL.

10 commentaires
  1. OL-38 - ven 8 Sep 17 à 9 h 57

    Bonjour à tous,
    Oui attention à Briand et à d'autres joueurs de Guingamp quand Même. L'OL devra être méfiant et se montrer très vigilant en ne se faisant pas surprendre lors d'un perte du ballon par exemple. Espérons que tous le monde sera faim prêt à jouer, il serait intéressant de faire tourner et de faire jouer certains jeunes du centre de formation. ALLEZ L'OL

  2. Polygone - ven 8 Sep 17 à 10 h 02

    Avec les 3 défaites de la saison dernière, et surtout le fait que le président guimgampais s est clairement dressé contre aulas, JMA va booster les gars et proposer une triple prime en cas de victoire mdr

    1. OL-38 - ven 8 Sep 17 à 10 h 31

      Je dirait plutôt une grosse augmentation LOL.

  3. Gones2wano - ven 8 Sep 17 à 10 h 53

    On va les giffler ces lèche botte du PSG, le léchage sans honte qu'à fait le club de guimguamp pour la venu de neymar ainsi que les déclaration de leur fdp de président me font détester ce club
    Ce club ce comporte comme une prostitué courtisane de la monarchie, ils vont vite redescendre en l2 dans les années à venir
    Pour finir le CM Twitter du club l'ouvre trop sur nous avec leur 3 victoire l'annee dernière ( merci genesio Pour l'élimination en nous mettant cette nullité de gorgelin )
    Il faut les tarter

  4. ObjectifEurope - ven 8 Sep 17 à 13 h 04

    Du coup je me demande comment on va jouer dimanche car Tanguy a indiqué en confèrence de presse Qu il est trop juste.( je suis deg j avais trop envie de le voir jouer dimanche)

    Jordan a montré pas mal de limites contre Nantes dans ce système.

    1. Gones2wano - ven 8 Sep 17 à 13 h 12

      En 442 avec Diop et toussart

      1. rastaman - ven 8 Sep 17 à 13 h 31

        je pense comme toi qu'il faut les laminer un score fleuve les mettre la tête à l’envers car franchement leur président est une honte pour le football et puis j'ai pas digéré nos trois défaites l’année passée du en grande partie à l'incompétence de génésio mais bon il a appris depuis donc j'espère qu'on va les laminer...5 0 ça me convient par contre faudra être au taquet et d'entrée ne pas les lâcher d'un poil....

      2. 69dz - ven 8 Sep 17 à 13 h 36

        J’espère que l'on jouera avec Diop en titulaire mais je sent qu'il sera sur le banc et Grenier titulaire se sera la surprise du chef, je le sent venir^^

  5. TomLePatron - ven 8 Sep 17 à 19 h 14

    A partir de 7-0 je serais peut etre satisfait. J'irai pas jusqu'a avoir la meme rage que celle de Gone2Wano vis a vis de Desplat mais franchement je suis pas loin. Deja qu'on est les seuls a voir un president qui ouvre sa bouche, si au lieu de la fermer il l'ouvre pour supporter des oppositions deloyales c'est ridicule

  6. TomLePatron - ven 8 Sep 17 à 19 h 15

    Mais je reste conscient que plusieurs fois notre Persident n'a pas mis la forme dans ses tweets. J'ai en revanche trouvé sa lettre très digne de lui et de l'OL

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut