Eric Roy, nouveau coach de Brest depuis janvier 2023
Eric Roy, nouveau coach de Brest depuis janvier 2023 (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Éric Roy (ex-OL) marqué par ses saisons à Lyon

Aujourd'hui entraîneur du Stade brestois, Éric Roy a joué à l'OL de 1993 à 1996. Malgré d'autres expériences à Marseille, en Angleterre ou en Espagne, il garde particulièrement en mémoire son passage à Lyon.

En septembre dernier, Éric Roy, entraîneur du Stade brestois, n'a pas fait de sentiment au moment de battre l'OL (0-1) pour la première de Fabio Grosso. Pourtant, le natif de Nice garde un souvenir ému de son passage à Lyon, entre 1993 et 1996. Dans les colonnes du Progrès, le coach brestois se souvient d'abord des à-côtés : "Je suis Niçois, et on dit que Lyon est une ville froide, mais j'ai gardé des tas d'amis à Lyon, j'ai encore des liens, j'adore cette ville. En fait à l'OL, j'ai partagé la beauté du jeu et la qualité de vie."

Malgré d'autres expériences à Marseille, Nice, Sunderland ou au Rayo Vallecano, Éric Roy n'a d'yeux que pour ses anciens partenaires lyonnais. "Quand je suis arrivé à l'OL, Jean Tigana démarrait en tant qu'entraîneur, et j'ai découvert un club stable, structuré, organisé, avec des ambitions, je ne pouvais rêver mieux, se souvient-il. Le vivier de l'OL avec tous les jeunes m'a impressionné. On avait un mélange de joueurs expérimentés, Gava, Abedi Pelé, Olmeta, Amoros, Marcelo, et vraiment des jeunes très brillants. En 1995, on termine deuxième, je n'ai jamais joué dans une équipe qui était aussi brillante."

Aussi belle soit-elle, l'histoire entre Éric Roy et l'OL s'est terminée de la pire des manières avec une défaite aux tirs au but en finale de Coupe de la Ligue 1996. Contre le FC Metz, le milieu de terrain enchaîne parfaitement dans la surface pour marquer un but décisif. Celui-ci est finalement refusé car Marc Batta, arbitre de la rencontre, qui estime alors qu'Éric Roy a levé son pied trop haut. "Mon but était valable, Kastendeuch a baissé la tête", fulmine-il encore aujourd'hui.

15 commentaires
  1. Avatar
    Olyonn@is - jeu 30 Nov 23 à 19 h 25

    Bien sûr que le but était valable en finale 96,j'étais dégoûté.

    Superbe équipe j'aimais bien Éric Roy.

    1. Avatar
      XUO - jeu 30 Nov 23 à 19 h 31

      Kastendeuch n'avait pas seulement baissé la tête, il s'était jeté en avant désespérément. C'est plutôt lui qui était fautif. Eric Roy, c'était un peu un Patrick Muller bis : joueur sobre, bien placé, discret.

  2. Avatar
    Da1989 - jeu 30 Nov 23 à 20 h 15

    Oui j’aimais bien ce joueur aussi.
    Et quelle equipe !! Ca me rappelle de tres bons souvenirs !!

  3. Hiro Nakamura
    Hiro Nakamura - jeu 30 Nov 23 à 20 h 19

    Avec cet article, on voudrait nous dire qu'Eric Roy ferait un bon candidat pour devenir l'entraineur de l'OL qu'on ne s'y prendrait pas autrement...

  4. Dede Passion 69
    Dede Passion 69 - jeu 30 Nov 23 à 20 h 33

    Très mauvais souvenir que cette finale perdue!

    Avec ces enfoi*és de messins qui faisaient la chenille devant Ludo en larmes ...

    Et un retour interminable dans un train qui s'arrêtait tous les quarts d'heure en rase campagne, pour laisser passer les convois prioritaires .
    Et en plus, pas de chauffage , arrivé à Perrache frigorifié à 5h du mat !

    Sale soirée, mais bien sur que Batta et Kastendeuch nous ont bai*é ! 😡
    Le fils Batta ce n'est d'ailleurs pas mieux ...

    1. JFOL
      JFOL - jeu 30 Nov 23 à 21 h 41

      Kastendeuch, un bon souvenir de derby 🤣
      https://youtu.be/ooU1guRbVqk?si=DeTq3dpUGhDIeIDx
      But a 5m40
      quel kiff a l'époque, ma première très grosse emotion avec l'ol
      Les commentaires sont absolument épouvantables sur le but et a la fin du match 🤮

      Pour trouver un bon commentaire, c'est ici ave Dominique Blanchard 🤪
      https://youtu.be/vaHuvplqmhk?si=1Bz7vwvGBx1oiNjk

      1. Dede Passion 69
        Dede Passion 69 - jeu 30 Nov 23 à 23 h 10

        👍😜

        Je l'avais encore dans la tête cette action de Bouderbala, et le csc de Kastendeuch.
        J'étais à GG , un magnifique hold-up ! Jouissif !😜

        Ah, Dominique Blanchard ! Nostalgie ......

  5. Bioman
    Bioman - jeu 30 Nov 23 à 20 h 48

    Perso, je me souviens de ce match vu à la télé et la première déception de ma vie de supporter....faut dire que je n'avais jamais goûté à l'ivresse d'une potentielle conquête de trophée ....J'en ai voulu à Batta pendant une décennie !

    Roy il est sympa et tout...mais il est bien à Brest, jusqu'à maintenant je ne lui avais pas trop trouvé de réussite dans ses précédents clubs

    1. Avatar
      XUO - jeu 30 Nov 23 à 20 h 53

      Et si Platini avait marqué un but semblable, la France entière se serait levée comme pour Danette !!!

      1. JUNi DU 36
        JUNi DU 36 - jeu 30 Nov 23 à 21 h 09

        Xuo il avait fait une pub pour une boisson aussi le platoche, "Fruité" il me semble...
        "on a pas le tempérament à boire du raplapla, fruité c'est plus musclé" 😂
        Boisson évidement inutile pour la santé. Blindé de sucres déjà à l'époque, mais on y faisait moins attention 😂

        Une pub de l'ami Gotainer

      2. Avatar
        XUO - jeu 30 Nov 23 à 21 h 48

        Gotainer et son cleps !!!

      3. cavegone
        cavegone - jeu 30 Nov 23 à 23 h 12

        Le fameux Youky à sa maman @Xuo ?
        Il a fait mille musiques de pubs pas que des mauvaises d’ailleurs.

  6. Avatar
    Loin de Lyon - jeu 30 Nov 23 à 22 h 25

    Ah cette saison 94-95.... L'année de mon BAC. J'avais presque fait tous les matchs à Gerland cette saison-là. Sans une équipe de Nantes dans une autre dimension, on aurait été un sérieux prétendant au titre. Nantes qui perd son seul match de la saison à l'avant-dernière journée, à Strasbourg. Sauf si me mémoire me joue des tours.
    D'ailleurs, après l'OL, Tigana a fait une carrière d'entraîneur assez quelconque.
    Nostalgie, quand tu nous tiens...

    1. cavegone
      cavegone - jeu 30 Nov 23 à 23 h 15

      Tigana c’est l’entraîneur typique avec un énorme potentiel mais une incapacité notoire à se faire apprécier de la génération suivante.

      Je pense que c’est un peu le cas de Grosso d’ailleurs.
      C’est pas simple d’être écouté par des jeunes qui ne connaissent pas ta carrière ou pire qui s’en ballek total…

      1. Avatar
        XUO - ven 1 Déc 23 à 11 h 17

        Tigana était connu pour être assez " ronchon " du temps où il était joueur. Mais comme il se secouait lui même sans qu'on ait besoin de le lui faire remarquer, c'est ce qui lui a permis de se dépasser.
        Plus tard, entraîneur, il ne devait pas comprendre que les joueurs placés sous ses ordres, ne soient pas capables d'en faire autant. C'est toute une éducation à mettre en place, notre époque ne valorisant pas le travail. Je ne parle même pas du goût de l'effort mais simplement d'en reconnaître la nécessité.
        Quand en plus, il faut leur apprendre que l'eau, ça mouille et que le feu, ça brûle, ce que pouvait proférer le Père Ronchon, ça devait être perçu : " Cause toujours !.... "
        On a l'impression que c'est aussi ce qui est arrivé à Grosso.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut