Pierre Rothacher, ancien gardien chez les équipes de jeunes de l’OL, est désormais joueur du Bourg-Péronnas (@FBBP01)

FBB01 - Pierre Rothacher (ex-OL) : "Quand on est Lyonnais un jour, on l'est pour toujours"

De retour dans la région après un an à Nîmes, Pierre Rothacher, ancien joueur de l'OL chez les équipes de jeunes, évolue désormais au Bourg-en-Bresse Péronnas 01. Ce samedi, il retrouvera l'Olympique lyonnais au cours d'un match amical qu'il attend avec impatience.

Pour Pierre Rothacher, il s'agit d'un retour dans la région. Le jeune joueur de 19 ans, originaire de Lyon, a signé fin juin à Bourg-en-Bresse Péronnas. Auparavant, il évoluait à Nîmes, après avoir quitté l'OL en août 2021. Un nouveau changement lié au "projet" comme nous l'a confié celui qui a porté pendant près de 10 ans les couleurs de l'Olympique lyonnais chez les jeunes. A l'occasion du match amical entre le FBB01 et le groupe de Peter Bosz, le portier rhodanien retrouvera plusieurs copains de l'académie, une opportunité qu'il attend "avec impatience".

Olympique-et-Lyonnais : Après un an à Nîmes, vous revenez dans la région en signant à Bourg, pourquoi ce choix ? 

Pierre Rothacher : “Le projet était très intéressant car il y a un vrai but pour moi derrière. C'est un club que j’ai toujours apprécié et qui en plus est partenaire de l’OL. C’est surtout un choix sportif. Cela me permet de revenir dans la région, ce qui a joué un petit peu dans mon choix car j'ai vécu toute mon enfance à Lyon. 

Par rapport à Nîmes, je suis arrivé là-bas en fin de préparation l’année dernière. C’est un point de chute que j’ai dû trouver assez rapidement, par défaut en quelque sorte. J’ai tout de même pu y découvrir le monde professionnel, m'entraîner avec le groupe pro donc j’ai gagné en maturité. Après, cette saison n’a pas été vraiment bénéfique pour moi, déjà au niveau des résultats. Je ne suis pas resté car le projet proposé n’était pas celui que je voulais.” 


Rothacher arrive en tant que 3e gardien à Bourg


Comment se passent vos premiers pas là-bas ? 

“Cela se passe super bien, j’ai été très bien intégré au groupe et par le staff. Nous sommes trois nouveaux gardiens, avec en plus Franck L'Hostis et Valentin Baume. Franck vient d’Orléans et sera numéro 1. Valentin arrive de Boulogne et aura le rôle de numéro 2. J’arrive donc en tant que 3e gardien. Je vais faire quelques matches avec la réserve (qui joue en Régional 1) pour gagner du temps de jeu et ensuite, à voir comment se déroule la saison, pourquoi pas essayer de gratter quelques rencontres en National.”

Avec le FBBP01, vous allez avoir l’opportunité de découvrir le championnat National…

“C’est un championnat très compliqué. Il y a beaucoup d’intensité, d’efforts, de duels. Je ne le connais pas, mais je vais le découvrir avec le groupe groupe et j’ai hâte que la saison débute. L’an passé, Bourg a fini 6e mais il est longtemps resté sur le podium. C’est tout de même une équipe de haut de tableau dans cette compétition, qui joue la montée presque chaque année. L’objectif sur cet exercice reste donc d’être promu, de jouer une des trois premières places. Le fait qu’il ait six descentes en 2022-2023 va jouer aussi, le maintien ne sera pas pareil."


"Avec Lucas Vignally, on était fusionnels"


Vous allez retrouver un entraîneur des gardiens que vous avez côtoyé à l’OL, Lucas Vignally.

“Je le connais depuis deux ans maintenant, il était venu nous encadrer lorsque j'évoluais avec la réserve. Il avait fait quelques semaines d’entraînement avec nous. On avait bien accroché, on était fusionnels, donc nous avons repris contact et on se retrouve ici à Bourg. C’est super, je suis très content de travailler avec lui. Cela ne peut être que bénéfique de travailler avec quelqu’un qu’on apprécie, dont on connaît les méthodes…”

Pour revenir un peu en arrière, vous avez passé près de 10 ans à l’OL, qu'en retenez-vous ? 

“C’est avec l’Olympique lyonnais que j’ai grandi, c’est ce club qui m’a fait devenir mature. C’est le meilleur centre de formation d’Europe donc lorsqu’on voit les joueurs qui en sont sortis, c’est un honneur d’avoir effectué ma formation là-bas. Je n’en retiens que du positif, même si ça ne s’est pas fini sur une note excellente…” 


"J'aurais aimé que l'histoire avec l'OL se termine un peu mieux"


Justement, pouvez-vous nous expliquer les circonstances de votre départ de l’OL ? 

“J’étais en fin de contrat. C’est un peu privé, ce sont des choses qui concernent moi et le club, mais j’aurais aimé que cela se termine un peu mieux c’est tout.”

Continuez-vous de suivre l’Olympique lyonnais ? 

“Oui bien sûr. Lorsqu’on est Lyonnais un jour, on l’est pour toujours. (A propos de la saison dernière) Comme pour tous les clubs, il y a des hauts et des bas. Certes, le dernier exercice était moins bon, mais avec les arrivées de ce mercato et les jeunes qui trouvent leur place, ça ne peut être que positif. Avoir des têtes qui étaient des légendes de l’OL (Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso notamment) revenir, cela ne peut que faire du bien pour les supporteurs et le groupe.”


L'affiche face à l'OL : "Ce sont des matches que l’on attend avec impatience"


Samedi, vous affrontez l’OL, est-ce que cela provoque chez vous un sentiment particulier ? 

“Oui forcément, ce sont des matches que l’on attend avec impatience. Je vais aussi revoir quelques collègues, notamment Malo Gusto, Castello Lukeba, Sekou Lega et une bonne partie des jeunes qui ont intégré le groupe récemment, donc c’est sympa.” 

Dans quel état d’esprit est votre équipe avant de défier l’Olympique lyonnais ? 

“C’est notre premier match de préparation donc on a hâte de commencer à retrouver nos repères et nos sensations de match. Surtout contre un adversaire comme l’Olympique lyonnais, même si ça sera dur, cela ne peut être que bénéfique pour la suite. Affronter de telles équipes, c’est positif. Nous sommes concentrés et on a envie de débuter la saison alors on va tout faire pour être le mieux possible samedi.”

1 commentaire
  1. OL-91 - sam 9 Juil 22 à 16 h 26

    Le gros problème des gardiens de but est qu'il n'y a qu'une place à occuper sans remplacement par fatigue.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut