AFP

FC Séville - OL : Mapou Yanga-Mbiwa retombe dans ses travers

Auteur d'une prestation médiocre face au FC Séville (0-1), Mapou Yanga-Mbiwa semble avoir perdu l'assurance qui était la sienne en deuxième partie de saison dernière.

Hier soir, lors de la défaite sur le terrain du FC Séville (0-1), Mapou Yanga-Mbiwa a éprouvé les pires difficultés face aux attaquants sévillans. Bien entré dans son match, il a vite déchanté et aura fait passer des sueurs froides aux supporters lyonnais sur ses transmissions et son mauvais placement. À l'image de son début de saison l'an passé.

De paria à héros

La saison 2015/2016 de Mapou Yanga-Mbiwa aura été riche en rebondissements. Arrivée l'été dernier en provenance de l'AS Rome, l'ancien Montpelliérain débarquait entre Rhône et Saône après des piges pas convaincantes en Italie et du côté de Newcastle. Le joueur était venu pour se relancer mais c'est tout le contraire qui s'est produit lors de ses six premiers mois sous les couleurs lyonnaises. L'international français aura vécu une première partie de saison catastrophique, conséquence de plusieurs prestations insipides. Dès ses débuts contre Rennes (1-2), l'aventure vire au cauchemar avec une perte de balle amenant un but adverse. Le point de départ de la dégringolade : but contre son camp face à Nice (0-3), passe décisive pour Zlatan Ibrahimovic lors de la gifle reçue au Parc des Princes (1-5), une mauvaise appréciation qui a failli coûter la victoire à un OL alors en plein doute face à Troyes (1-0). Conspué par le public de Gerland, critiqué dans les médias, moqué sur les réseaux sociaux et poussé sur le banc par Hubert Fournier, Yanga-Mbiwa traverse la période la plus sombre de sa carrière.

Mais l'arrivée de Bruno Genesio ainsi que celle de Claudio Caçapa comme entraîneur des défenseurs redonnent des couleurs à l'expérience olympienne du Français. Celui-ci reprend du poil de la bête et fini par s'imposer comme un titulaire indiscutable aux côtés de Samuel Umtiti. Ses performances sont bien meilleures et sont souvent louées dans les journaux. On se souvient notamment de celle contre Bordeaux (3-0) ou de sa solidité retrouvée lors de la victoire face au PSG (2-1) qui lui donna envie de se déhancher sous les yeux de Zlatan Ibrahimovic. Un match décisif pour la suite de l'exercice et qui redonnera une totale confiance au Centrafricain de naissance. Puis vint cette fameuse 37e journée du championnat et la "finale" pour la deuxième place entre l'OL et l'AS Monaco (6-1). Le paria inscrit un doublé, prend le costume de héros et devient la coqueluche des supporters à travers le célèbre "Mapou Yanga Mbiwa la-la-la-la-la...". Un épilogue rêvé après des débuts cauchemardesques.

Les doutes reviennent

Mais voilà, il semblerait que le joueur soit retombé dans ses travers. Depuis la reprise, Yanga-Mbiwa ne parvient pas à être aussi rassurant qu'en fin de saison dernière. Ses approximations sont nombreuses, son entente avec Nicolas Nkoulou est loin d'être évidente, ses mauvaises passes mettent l'équipe en danger, son placement laisse à désirer ... On est bien loin du patron de la défense entrevue l'an passé. Face au PSG, lors du Trophée des champions, il n'a pas été à la hauteur en étant souvent dépassé par la vitesse des attaquants adverses. Contre Nancy (3-0), il n'a pas été mis en difficulté face à une équipe incapable de se procurer la moindre occasion. Une tranquillité qui incite au relâchement et cela s'est vu lors de la venue de Caen (2-1), avec une relance ratée a failli permettre aux Normands de revenir dans le match sans l'intervention d'Anthony Lopes. Puis, tout bascule lors du revers subi face à Dijon (2-4) où sa fébrilité est nettement visible, ses interventions mal négociées et ses passes mal ajustées mettent l'équipe dans une mauvaise posture. Contre Bordeaux (1-3), son manque de concentration coûte un but à l'OL et il faut un bon Diakhaby pour ne pas prendre l'eau de toute part.

Jamais inquiété face par la faible opposition du Dinamo Zagreb (3-0), aidé par l'infériorité numérique des Montpelliérains (5-1) et plus en verve lors de l'Olympico (0-0), on sentait le joueur sur la pente ascendante. Mais la défaite à Lorient (0-1), le week-end dernier, a fait ressurgir la fragilité mentale de Yanga-Mbiwa face à la pression adverse et le match d'hier a confirmé le retour des doutes sur sa capacité à évoluer au plus haut-niveau avec régularité. Un constat encore visible hier soir à Séville (0-1) où, malgré une bonne entame de matches et des interventions solides, il s'est mis à déjouer devant le pressing des Espagnols. Trop relâché, il a commis des erreurs et a fait ressurgir les fantômes du début de saison dernière. Des relances imprécises, une faute de placement sur le but de Ben Yedder et une défaillance dans les anticipations ont contribué à mettre en danger son équipe. Alors que l'OL est actuellement dans une mauvaise passe, il serait opportun de ne pas attendre le mois de janvier pour se remettre les idées à l'endroit. Et Mapou Yanga-Mbiwa devrait sérieusement commencer à se faire du soucis pour sa place, à l'heure où Emanuel Mammana suscite l'enthousiasme après ses premières apparitions.

17 commentaires
  1. -bRoglin- - mer 28 Sep 16 à 14 h 38

    Merci pour cette synthèse...il serait intéressant de comprendre ce qui déconne chez Mapou..car j'ai beau être un de ses grands supporters (depuis ses années montpelliéraines) je pense que ses prestations et son manque de régularité seront rapidement un frein à son épanouissement dans un grand club comme l'OL...
    L'arrivée de N'koulou peu expliquer sa fragilité, tant N'koulou est lent en ce moment..mais ça doit pas durer....
    Le 352 valorisent nos latéraux parce qu'ils savent pas défendre efficacement dans une défense à 4 classique, et permet de mettre 3 DC car aucun n'est rassurant...dommage.
    Mammana semble de loin le plus prometteur et joue axe droit...donc à la place de Mapou...
    Bref, j'ai pas envie de rentrer une énième fois dans la discussion sur l'incompétence de notre organigramme....fatiguant à la longue..
    Notre chance, c'est que les médias en parlent de cette incompétence...Aulas ne pourra pas longtemps faire face aux critiques sans changer vers qq de plus "PRO"....
    J'espère néanmoins qu'on pilera les verts à domicile..

  2. Gones2wano - mer 28 Sep 16 à 14 h 54

    Ce type de joueur est la plaie de la formation du foot français, mapou c'est comme diawara ciani sakho mangala sall mangane écuelle manga ce sont tous des joueur misant sur leur physique donc sa passe en l1 (et encore ) mais au top niveau c'est à chier
    Quand je vois qu'on avait le choix entre glik et mapou l'année dernière, aulas pk nous fait il cela ? C'est comme avoir pris valbuena à la place de belhanda

    1. Poyus - mer 28 Sep 16 à 15 h 53

      Toujours les mauvais choix au mercato.. Et le pire c'est que tout le monde le savait à la signature que ce serait une cata.. comme dit Gones2wano on prend Mapou plutot que Glik, Valbuena plutôt que Belhanda, Morel au lieu de Guerrero.. Tout ça car Morel est gratuit, sauf que sur le deuxième la plu-value aurait été énorme, faut pas penser qu'au présent.. et la prochaine escroquerie ce sera quoi ? Encore hier j'entend parler de Santander (ex-Toulouse) mais on est qui sérieux ? on est l'ASSE ? Rennes ? Bordeaux ? je sais pas moi mais plus de 200M€ de budjet on peut pas mettre 20M€ sur un bon attaquant ? je sais pas moi, Kalinic ? Belotti ? Iago Aspas ? Jimenez ?

      1. zikos35 - mer 28 Sep 16 à 16 h 17

        "on peut pas mettre 20M€ sur un bon attaquant ? "

        Euh... non, on ne peut pas ^^

  3. Juni entraineur OL - mer 28 Sep 16 à 16 h 25

    Cacapa est toujours au club ?
    au boulot !!

  4. OL-38 - mer 28 Sep 16 à 16 h 26

    Bonjour à tous,
    Oui hier d'après ce qu'ils se disaient sur l'équipe21, Mapou est un peu fautif sur le but de Seville. Mammana devrait jouer un peu à sa place, il peut saisir sa chance et montrer tout ce dont il est capable. ALLEZ L'OL

  5. alejandro - mer 28 Sep 16 à 16 h 43

    Et diakhaby! Comment on m'explique qu'un mec joue un match, est le meilleur à son poste et même de l'équipe sur ce match et qu'ensuite il fait banquette! Pour le derby il faut Mamanna et Diakhaby et le 3 ème ben par défaut Morel

    1. ol-91 - mer 28 Sep 16 à 17 h 11

      Il faudrait déjà qu'on leur prépare un schéma tactique défensif strict et rigoureux, sinon ils seront aussi en difficulté. Le talent interviendra, sans doute, au début mais la fatigue aidant, on retombera dans les mêmes travers.

  6. alejandro - mer 28 Sep 16 à 16 h 49

    Et puis mettre en place une concurrence Gonalons\Tousard parce que le ptit Tousard il a mérité et que Gonalons n'est pas meilleur que lui en ce moment. Et ça ça pourrait le réveiller Max

    1. Poyus - mer 28 Sep 16 à 17 h 02

      et il a du caractère le petit.. Il me fait penser a Gonalons.. Avant. Mdr

    2. PIRATELEPIRATE - mer 28 Sep 16 à 19 h 53

      Oui parce que hier et comme a chaque fois en ce moment ,le gonalons est dépassé dans tous les duels et le replis defensif ...

  7. ol-91 - mer 28 Sep 16 à 17 h 08

    Quand une défense part à la grouille, peu de défenseurs peuvent briller. Il me paraît normal que des bourdes surviennent à un moment ou à un autre. Lors d'une occasion de but adverse, on s'aperçoit que nos joueurs sont souvent positionnés au hasard et qu'un tel se retrouve à la place d'un autre et vice versa. Une défense est collective ou c'est le syndrome des Horace : dribblé et éliminé un par un !

  8. 69xelanoyl - mer 28 Sep 16 à 22 h 49

    Desole je post un peu tard. Donc pour ceux qui suivent je tiens
    A dire merci pour cet article qui peu ouvrir les yeux a nos dirigents mais ce serai bien d'ouvrir les yeux sur notre cher capitaine qui pour moi ni est plus du tout sur des phases defensives il se permet de faire 2 ou 3 touches de balles avant de vouloir faire une passe en arrière et je dis bien "vouloir" car il se fait intercepter le ballon avant de le passer et ce genre d'action est vraiment reccurente chez lui... et je ne parle pas de ses interviews d'après match avec ses remises en question permanente qui nous fatigue au plus haut point.. alors messieurs les journalistes a quand le petit article sur Maxime Gonalons a moin que son capitana ne le rende intouchable.

  9. Gael Vicomte - jeu 29 Sep 16 à 12 h 05

    Donc conclusion je n'aime pas ce joueur, c'est le cousin a baky kone ou quoi? Koné était quand meme plus rassurant. il est tant que l'on lance Mammana.
    Et il est temps que Gonalon sorte, il faut qu'il perde son brassard, il est nul, meme tousart a été mieux. c'est bon quoi il est temps de chambouler la hierarchie la.

  10. juninho pernambucano - jeu 29 Sep 16 à 12 h 24

    Depuis plusieurs saisons à l'ol de toute façon on sait que l'equipe et le système du début de championnat ne sera pas le meme du tout à la fin.
    Chaques années c'est la meme.

  11. poussin - jeu 29 Sep 16 à 16 h 57

    C'est le dernière article qui parle de foot où je me trompe. On parle des supp stéphanois, des bastons à séville, des résultats financiers du nouveau stade, de la liste des bleus mais il y a t-il encore de la place pour parler de OL ???? de son résultat décevant contre séville , de son parcours inconstant en championnat avec déjà 3 défaites , des maladresses répétitifs de ses défenseurs ... etc

  12. poussin - jeu 29 Sep 16 à 17 h 00

    Rybus ??? le seul lyonnais qui courrai encore après la 60 ème. Tu déconnes j'espère ? c'était le meilleur sur la pelouse à Séville et de loin. Surement le plus combatif au delà de son apport offensif.

    et Gonalon a fait un match correct.

    Bon pour le reste de ta liste , je suis assez d'accord même si c'est pas un scoop puisqu'on le dit depuis un certain moment déjà.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut