arbitrage vidéo (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

"Il faut tendre vers une plus grande cohérence au niveau des arbitres", estime Bruno Derrien

Bruno Derrien, ancien arbitre international de football, a accepté, pour Olympique et Lyonnais de revenir sur les décisions arbitrales lors des derniers matches de l'OL mais également sur les évolutions possibles afin de rendre plus claire l'utilisation de la VAR.

Olympique-et-Lyonnais.com : Quel est votre avis sur l’exclusion d’Emerson lors de la rencontre face à Lorient (1-1), samedi ?

Bruno Derrien :  L’arbitre a estimé que le Lyonnais avait annihilé une action nette de jeu. Mais après, cela reste toujours une question d’interprétation.

Pourtant, trois jours avant lors de Lyon-Troyes (3-1), pour une action similaire, le Troyen n’avait reçu qu’un carton jaune…

C’est cela qui pose problème. Il faut tendre vers une plus grande cohérence au niveau des arbitres, que la décision soit mieux acceptée. Quand il y a deux poids, deux mesures, les gens ne comprennent pas, d’où la réaction.

Pour en revenir à la rencontre entre le PSG et l’OL, quel est votre avis sur le fait de jeu entre Malo Gusto et Neymar ?

L’arbitre est derrière et il pense que c’est une faute du Lyonnais. Après, lorsque l’on voit les images, on a le sentiment et même la certitude que c’est Neymar qui met la main sur l’épaule du défenseur et tire même le maillot. La première faute est donc de Neymar. Pour moi, lorsque l’on regarde les images, la VAR est faite pour cela, ce penalty ne s’imposait pas à la vision des images après coup.


"Trouver l’unanimité, c’est compliqué"


Selon-vous, est-ce que l’utilisation de la VAR est mauvaise ?

Ce n’est pas une mauvaise utilisation mais plutôt une mauvaise lecture des images. Après, il faut rappeler qu’arbitrer, c’est interpréter une image, une décision ou une action en live. Moi, quand j’arbitrais, on interprétait une action en direct et on ne pouvait plus revenir sur notre décision, sauf si on était alerté par l’assistant et on pouvait la changer si le jeu n’avais pas repris. Maintenant, on peut modifier une décision quand elle est manifestement erronée. Mais que veut dire manifestement erronée ? C’est assez vague. Au sujet du penalty accordé au PSG, certains arbitres dont Saïd Enjimi qui s’est exprimé en disant qu’il y avait penalty. Moi, je ne partage pas cet avis. Vous voyez, nous sommes deux arbitres avec deux avis divergents. Trouver l’unanimité, c’est compliqué. Tony Chapron a eu la même lecture que moi concernant cette action.

Aujourd’hui, quelles sont les possibilités pour améliorer l’utilisation de la VAR ?

Tout simplement, l’utiliser à bon escient. Il faut revenir à la genèse et se demander pourquoi elle a été instituée qui est de corriger une erreur manifeste : un but marqué de la main, un joueur hors-jeu de deux mètres qui marque un but, un penalty accordé alors qu’il y a une simulation de l’attaquant. Ces exemples sont des faits concrets. Après, il faut juger l’action, une image. C’est toujours le même problème mais ça reste un homme derrière la décision finale.


"Il faudrait déjà faire un essai"


Pourquoi les arbitres présents dans le car de la VAR ne réagissent pas sur ce type d’action ?

Il n’y a qu’eux qui peuvent répondre à cela. Je n’ai pas d’explication à cela et je ne peux que donner mon avis mais c’est dommage qu’ils ne s’expriment pas. Au moins on aurait leur version.

La sonorisation des arbitres peut-elle être une réponse à ce manque de communication de la part des arbitres en ayant directement leurs explications depuis le terrain ?
C’est la question qui peut se reposer. La Ligue est pour. Je crois qu’il y a eu un sondage qui a été effectué par le syndicat des arbitres dont une majorité d’entre eux sont pour. Maintenant, il faut que l’IFAB (l'instance qui détermine et fait évoluer les règles du jeu du football) donne son accord mais encore faut-il que l’IFAB soit interrogé par la Direction Technique de l’Arbitrage (DTA) afin que les choses puissent se faire. En tout cas, il faudrait déjà faire un essai.

Cela pourrait-il permettre une utilisation plus lisible de la VAR pour tout le monde notamment pour les téléspectateurs ?

Oui je le pense. Il suffit de regarder en rugby, c’est pédagogique. L’arbitre interroge ses assistants VAR, ils dissertent, ils échangent et puis ensuite on comprend la décision de l’arbitre. Vu qu’aujourd’hui nous sommes dans un monde de communication, de transparence, allons jusqu’au bout.


"Cela serait bien d’avoir une transparence là-dessus"


Dans les autres sports, tennis, rugby, comme vous venez d’évoquer, la VAR est utile et fonctionne…

On ne peut pas comparer avec le tennis. Le foot, c’est un sport de contact. Le tennis, c’est "est-ce que la balle a touché la ligne la ligne ou pas". Le rugby est aussi un sport de contact mais il peut y avoir des fautes, savoir si le ballon a été aplati derrière ou non.

Est-ce que les arbitres ont peur d’être déjugés par la VAR sous peine d’être mal notés ?

C’est une question que j’ai posé et ça serait intéressant d’avoir une réponse. Je ne sais pas et cela serait bien d’avoir une transparence là-dessus. C’est une vraie question mais nous n’avons pas la réponse. Mais avant tout, les arbitres sont au service du jeu et non de leur propre carrière. On est là pour prendre les bonnes décisions et de les rectifier, le cas échéant.

1 commentaire
  1. mick69 - mar 28 Sep 21 à 9 h 24

    Voilà les anciens arbitre commencent à être d'accord avec notre super président

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut