(Photo by Jeff PACHOUD / AFP)

Incident OL - OM : Aulas pourrait être suspendu pour son attitude envers l'arbitre

Pointé du doigt par le rapport de l'arbitre du match OL - OM, Jean-Michel Aulas s'expose à des sanctions. Ce mercredi, la commission de discipline de la LFP doit statuer sur les propos qu'il a tenus à Ruddy Buquet le 21 novembre dernier.

L'histoire du match entre l'Olympique lyonnais et Marseille n'est pas terminée. Mercredi dernier, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel avait infligé à l'OL un point de pénalité. La rencontre devait également être rejouée à huis clos, mais l'OM a fait appel de cette décision mardi. Ce 15 décembre, c'est Jean-Michel Aulas qui sera auditionné par l'instance.

Le patron de l'OL a été convoqué pour les mots rapportés, qui pourraient être jugés menaçants, par l'arbitre du choc. Dans son rapport, Ruddy Buquet a ainsi affirmé "que M. Aulas, président de l'Olympique lyonnais, a tenu les propos suivants au moment de quitter mon vestiaire : "La compétition dépend de la LFP, vous de la FFF, je fais malheureusement partie du Comex (de la Fédération française) et ça ne va pas en rester là"." 

Aulas réfute "tout mot négatif à l'encontre de l'arbitre"

Le dirigeant rhodanien s'est exprimé à ce sujet dans L'Equipe. "Je réfute tout mot négatif à l'encontre de l'arbitre. J'ai simplement dit qu'on ne ferait pas l'économie d'en parler au Comex de la FFF, où je suis, car il y a eu un problème dans l'organisation et la gouvernance, justifie-t-il [...]. L'arbitre le reconnaîtra, je ne lui ai jamais forcé la main pour reprendre la partie, contrairement à ce qui a été dit à l'extérieur. Je n'étais même pas au début de la réunion, j'y suis allé dix minutes après parce qu'on m'a demandé d'y aller. Je savais que sinon on ferait tout de suite mon procès."

Pour son comportement, Jean-Michel Aulas risque jusqu'à 6 mois de suspension de toutes fonctions officielles. Cependant, le média sportif indique que le président de l'OL ne devrait pas recevoir une sanction aussi longue. En décembre 2019, il avait déjà été suspendu pour quatre matches, dont deux avec sursis, pour des critiques trop vives contre l'arbitrage après une rencontre gagnée à Strasbourg (1-2).

6 commentaires
  1. Darn - mer 15 Déc 21 à 9 h 27

    Mouais. Beaucoup de bruit pour pas grand chose.

    Comment j'aimerais qu'on passe à autre chose.

  2. OctoGone - mer 15 Déc 21 à 10 h 57

    Sampaoli a insulté l'arbitre devant tout le monde.
    Où est-il ce soir ?

    1. RBV - mer 15 Déc 21 à 12 h 26

      Et Alvaro sinon ? Et les personnes du staff marseillais qui ont cachés la caméra dans le couloir du stade ? Mystère...on a vraiment l'impression d'un acharnement contre l'OL. C'est le retour de karma des années 2000. Belle mentalité !

  3. Juninho Pernambucano - mer 15 Déc 21 à 11 h 20

    Il va se faire aligner , les arbitres l'ont dans le collimateur depuis longtemps .
    Mais l'autre dingue à Marseille , lui , ne risque rien .

  4. molo - mer 15 Déc 21 à 14 h 11

    Comment ca se fait que tout n'ait pas été jugé lors de la commission de discipline de la semaine dernière ?

    1. Darn - mer 15 Déc 21 à 18 h 00

      Franchement, quand on sait comme c'est long... C'est pas surprenant...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut