(Photo by Philippe LOPEZ / AFP)

Incident OL - OM : le conseil national de l'éthique réagit suite aux propos de Jacques Cardoze

Suite à la sortie de Jacques Cardoze le 8 décembre dernier, le conseil national de l'éthique a réagi, ce mardi, et condamne les propos du directeur de la communication de l'Olympique de Marseille.

"Nous estimons aujourd'hui que cette commission de discipline est illégitime, qu'il s'agit là d'une parodie de justice. Tout cela est une honte pour le football français. Nous ne reconnaissons pas aujourd'hui cette commission de discipline". Ces propos sont ceux de Jacques Cardoze devant le siège de la Ligue de Football Professionnel (LFP), le 8 décembre dernier, lors de la réunion de la commission de discipline de la Ligue suite aux incidents lors du match OL-OM (lire ici).

Ce mardi, le conseil national de l'éthique a décidé de réagir suite à cela et condamne les propos du directeur de la communication du club phocéen.


Des propos inadmissibles et irresponsables


Par la voix de Patrick Anton, son président, le conseil national de l’éthique indique "qu'il n'est pas acceptable de venir devant les médias au siège de la LFP sans y être convié, pour mettre la « pression » sur ses juges, tenter de discréditer des instances sans connaître les fonctionnements et verser dans un tel populisme, avant d'ajouter : Le procédé employé est d'autant plus inadapté que la décision n'était pas encore connue ; il eut été intéressant ultérieurement d'entendre M. Cardoze s'exprimer sur une décision conforme à ses souhaits", souligne le conseil.

3 commentaires
  1. XUO - mer 22 Déc 21 à 17 h 53

    Les propos de Jacques Cardoze jugés inacceptables par le Conseil National de l'Ethique...et toc !

  2. Darn - mer 22 Déc 21 à 21 h 05

    "Le procédé employé est d'autant plus inadapté que la décision n'était pas encore connue ; il eut été intéressant ultérieurement d'entendre M. Cardoze s'exprimer sur une décision conforme à ses souhaits"
    C'est très, très bien répondu. Punchline feutrée.

    1. Kalabougie - ven 24 Déc 21 à 0 h 30

      Traduction : "Il était inutile de venir nous mettre la pression alors que les directives de M. Labrune, que nous avons scrupuleusement respectées, étaient déjà suffisamment claires."

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut