Jean Tigana (crédit AFP)

Jean Tigana (ex-OL) "doit tout à Lyon" pour sa carrière

Passé par l’OL en tant que joueur puis entraîneur, Jean Tigana assure que sa carrière n’aurait pas été la même sans Lyon. Retraité dans le sud de la France, il est revenu sur ses années lyonnaises pour Le Progrès.

Dans le quotidien parfois compliqué de l’OL ces dernières semaines, il est toujours bon de faire un saut dans le passé et se remémorer les belles histoires de Gerland. Délaissé depuis 2016 et l’entrée au Parc OL, l’ancien fief lyonnais a vu passer de nombreux joueurs talentueux et qui sont ensuite devenus des joueurs confirmés au plus haut niveau après avoir fait le bonheur des supporters lyonnais. Cette ascension dans l’échelon du football français et mondial, Jean Tigana l’a connu sous le maillot de l’OL. Arrivé en 1978 dans la capitale des Gaules sous la direction d’Aimé Jacquet, l’ancien milieu de terrain n’a pas soulevé de trophée durant ses trois saisons passées au club mais c’est aux côtés de Serge Chiesa qu’il a commencé à se faire un nom dans le paysage français.

"Je dois tout à Lyon, c’est là que j’ai pu jouer pour la première fois en 1re Division, obtenir ma première sélection en équipe de France en 1981, et devenir entraîneur, a confessé Jean Tigana à nos confrères du Progrès. J’y ai été père deux fois aussi, le climat m’a réussi !"


Tigana : "Avant l'OL, je voulais acheter un kiosque à journaux"


Ses heures de gloires, le natif de Bamako les a connues au Girondins de Bordeaux avec des titres de champions (194, 1985, 1987), un Euro 84 glané avec les Bleus et une 2e place au Ballon d’Or de cette même année mais l’histoire aurait pu être toute autre si l’OL n’était pas venu frapper à sa porte durant l’été 1978. Une bascule dans la carrière du milieu.

"À Toulon, après trois places de 3e en D2, nous privant de monter, je voyais que je ne progressais pas. À 23 ans, j’allais donc signer à Martigues (D2) car ils me donnaient un peu d’argent, s’est rappelé Tigana au moment de revivre son été 78. Mon idée à l’époque, c’était d’acheter un kiosque à journaux et faire des livraisons avec le pain et les croissants. Comme j’avais été facteur à Marseille jusqu’en 1971, je me voyais bien faire ça. Et puis l’OL est arrivé."

La suite a fait de Jean Tigana l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du football français avant d’endosser le costume d’entraîneur pour la première fois du côté de Lyon. Coulant désormais des jours paisibles dans le sud de la France, l'ancien international français (52 sélections) aura toujours un peu de rouge et bleu en lui.

16 commentaires
  1. Olyonn@is - mer 27 Avr 22 à 14 h 16

    Jeannot et ses allumettes.

    Signaler
  2. kazo le rouge - mer 27 Avr 22 à 14 h 56

    Et un international, sinon formé du moins lancé par l OL comme Ferland MENDY NDOMBELE, DUBOIS etc...
    j en oublie surement d'autres

    Signaler
    1. dede74 - mer 27 Avr 22 à 16 h 26

      Dubois ? tu dois confondre car, si tu parles de celui qui joue actuellement, il a été formé/lancé à Nantes, dont-il était capitaine, avant d'être recruté par l'OL.

      Signaler
  3. Jean-Jacques 2 bouts - mer 27 Avr 22 à 20 h 19

    Vieux souvenir (Dede passion pourra peut-être me dire): un étrange match hivernal qu'on menait au score, mais la neige se mit à tomber de plus en plus fort. En deuxième mi-temps je crois, on ne voyait plus les lignes sur le terrain. Et notre Jean Tigana, qui entraînait Lyon à l'époque, qui s'écriait, face à l'inéluctable arrêt de la rencontre: "Mais passez-le moi le balai, je vais vous les refaire les lignes !"

    Signaler
    1. Dede passion 69 - mer 27 Avr 22 à 20 h 31

      Dede confirme !

      C'était en 95 à Metz, Jeannot réclamait à corps et à cris une soufleuse pour dégager les lignes, on y voyait plus rien.

      C'était en 2ème mi-temps , et l'on menait 2 à 1 de mémoire ( ou 2-0).
      Et que l'on dominait outrageusement .

      Le match a été rejoué , et on l'a perdu ( 2-0 ? ) alors que nous étions à la lutte avec le grand Nantes, pour le titre de champion....
      Cette défaite totalement injuste nous a plombé la fin de saison, et Jeannot a eu l'occas de le rappeler souvent, qu'il l'avait eu longtemps en travers ......

      De mémoire , rien que de mémoire !!!
      OLPP pourrait confirmer !😉

      Signaler
      1. XUO - mer 27 Avr 22 à 20 h 39

        Et le prez Carlo Molinari (pas un Corse mais un mafieux ) avait oublié d'équiper le FC Metz en déneigeuse. Enfin de la neige à Metz ? Vous croyez qu'à Vladivostock, on s'équipe en parasols?

      2. Jean-Jacques 2 bouts - mer 27 Avr 22 à 20 h 52

        Merci Dede, merci XUO 🙂

      3. OLPassePresent - mer 27 Avr 22 à 21 h 08

        Je me souviens aussi très bien de ce match, dans ses grands lignes (pas dans les détails que je donne après !!!)
        Il fut joué le dimanche 08 janvier 1995. C'était la J22 de D1. L'OL menait 2-0 (Amoros à la 18ème et Maurice à la 20ème) mais avait concédé un but de Gaillot à la 60ème.
        Une tempête de neige et le manque d'efforts du FC Metz avaient conduit à son arrêt à la 62' et donc à son report, au grand bénéfice du FC Metz qui avait gagné le report 2-1 le vendredi 12 mai 1995 (but de Roy pour l'OL (10') mais 2 buts pour Metz (Song 5ème et Kastendeuch à la 90ème sur penalty).

      4. Dede passion 69 - mer 27 Avr 22 à 21 h 20

        Ah oui ! Collègue ,

        Le péno en fin de match, je l'avais oublié , ce qui rendait encore plus cruel, le report et la défaite .

        Encore un coup de Kastendeuch ! qui a conduit à une certaine animosité, voir plus , avec le club lorrain !
        Sans parler des pétards sur Anthony et le toubib , beaucoup plus tard .
        Des mauvais souvenirs avec eux !😡

      5. Juni forever OL - mer 27 Avr 22 à 22 h 40

        C'est pas la même année que l'on perd en finale de coupe de la ligue face à Metz ?
        Au péno

      6. OLPassePresent - mer 27 Avr 22 à 22 h 46

        Non, cette finale de Coupe de la Ligue, l'OL l'a perdu l'année d'après le 06 avril 1996.

      7. Dede passion 69 - mer 27 Avr 22 à 22 h 50

        Devancé par OLPP de peu !

        Oui 96 ! Et puta*n de mauvais souvenir !😡

      8. OLPassePresent - mer 27 Avr 22 à 22 h 53

        Dont on a déjà parlé il y a peu !

  4. OL-91 - mer 27 Avr 22 à 22 h 29

    Je me rappelle qu'en 2017, les Messins menaient au score chez eux en première mi-temps d'un match retour qui fut interrompu pour je ne sais plus quelle raison. Il fut rejoué et nous avions gagné

    Signaler
    1. Dede passion 69 - mer 27 Avr 22 à 22 h 57

      Encore un excellent coup des ultras de Metz pour aider leur club, avec des pétards et des bombes agricoles !!!!!

      Résultats 2 points retirés , match rejoué à huis- clos, et perdu pour eux 3- 0 !

      Encore bravo à eux !!!!

      Signaler
  5. OLPassePresent - mer 27 Avr 22 à 22 h 52

    "Pour je ne sais quelle raison"
    Je suppose que c'est de l'humour. Même si c'était le samedi 03 décembre 2016 !!

    Signaler

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut