(Photo by MIGUEL RIOPA / AFP)

Juninho a pensé à Jorge Sampaoli lors de son retour à l'OL

Ancien directeur sportif de l'OL, Juninho a confié qu'il avait pensé à Jorge Sampaoli pour entraîner l'Olympique lyonnais en 2019.

Lundi, Juninho a débuté sa nouvelle aventure en tant que consultant à RMC Sport. Au cours de sa première émission, l'ancien directeur sportif de l'OL a notamment évoqué le cas de son compatriote, Jorge Sampaoli"Je crois qu’il est parti un peu vite de l’OM. C’est vrai que c’est sa caractéristique car il ne reste pas très longtemps (à la tête d’une équipe). Je pensais qu’il allait faire plus de temps là-bas. Mais c’est quelqu’un de très difficile à lire. Je l’ai croisé deux ou trois fois, c’est agréable de parler avec lui car il est toujours électrique comme quand on le voit au bord du terrain, a raconté l'ex-milieu de terrain. C’est quelqu’un que j’aime bien. Je l’ai beaucoup beaucoup vu jouer au Brésil (Santos puis l'Atlético Mineiro). C’est vrai que comprendre Sampaoli à 100%, c’est un vrai défi."


"Mon premier choix c’était Fernando Diniz"


Sur sa lancée, Juninho a également révélé qu'il avait songé à Sampaoli pour venir entraîner l'Olympique lyonnais lors de son retour dans le Rhône en 2019. "J’ai pensé à lui quand je suis revenu au club et que j’ai pu penser aux entraîneurs. A l’époque mon premier choix c’était Fernando Diniz qui est aujourd’hui à Fluminense. C’est un excellent entraîneur mais il n’a pas de diplôme reconnu en Europe. C’était interdit. Après j’ai choisi Sylvinho mais j’ai toujours pensé à Sampaoli, a-t-il confié. Mais à l’époque c’était aussi cher Sampaoli."

10 commentaires
  1. Darn - mar 30 Août 22 à 9 h 33

    Je peux pas le voir...
    Le fait qu'il soit "illisible", ça ne donne pas confiance.

  2. Nenae - mar 30 Août 22 à 9 h 57

    en gros Sylvinho c´etait la roue de secours de la roue de secours.

    1. Darn - mar 30 Août 22 à 10 h 16

      Ouais, mais il présentait vachement bien.

  3. Trevelyan - mar 30 Août 22 à 10 h 59

    Vu la réticence (limite mépris) des dirigeants actuels à embaucher des entraineurs étrangers, on ne saura probablement jamais ce que ça aurait pu donner chez nous. Sylvinho & Bosz étant des choix de Juni, on passera rapidement à nouveau à des Laurent Blanc, René Girard et autres Der Zakarian.

  4. Tongariro - mar 30 Août 22 à 11 h 02

    " Mais à l’époque c’était aussi cher Sampaoli."
    Ah ouai donc même les entraîneurs Juni n'avait pas le budget.
    J'espère qu'Aulas lui laissait quand même accès à l'imprimante et la cantine.

    1. Moimoi - mar 30 Août 22 à 11 h 11

      Pas si c'était pour faire des impressions couleur, et pas pour y manger de la viande tous les jours.

    2. Nenae - mar 30 Août 22 à 16 h 18

      L entraîneur était déjà payé c était Juninho à 150.000€ par mois !

  5. GoNL - mar 30 Août 22 à 11 h 18

    Le seul vrai moment de frisson que j’ai eu en 2021/2022 c’est de voir la tête de Sampaoli juste après le but de Dembele, pendant le match OL-OM à rejouer.
    Ses yeux disparaissent sous son bonnet, il était tellement prostré que n’importe qui aurait pu lui donner le bonnet à manger, il l’aurait fait! Un grand moment de télé!

    1. Dede Passion 69 - mar 30 Août 22 à 11 h 40

      😜🤩

  6. Poupette38 - mar 30 Août 22 à 11 h 21

    Moi aussi punaise, j'ai encore devant les yeux son expression, c'était à mourir de rire .

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut